N'hésitez pas à soutenir le forum ici ou encore . ♡
TEARS OF JOY célèbre sa première année d'existence sur la toile. ♡

Partagez | 
 

 Du virtuel au réelle ( Tuesday & Hayate )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Hayate Hirano
membre + petit scarabée

some info
☆ en ville depuis le : 30/03/2017
☆ messages : 92
☆ pseudo : Hayate Hirano
☆ avatar : han hye yeon
☆ crédits : Modifiée par mes soins.
and more

Feuille de personnage
☆ disponibilité rp: J'en veux !
☆ répertoire
:
☆ to do list
:
MessageSujet: Du virtuel au réelle ( Tuesday & Hayate )   Sam 1 Avr - 23:06

THEME MUSIC


Rencontre Virtuel- Passons du virtuel au réel. -

WHEELER Tuesday

HIRANO Hayate

 
 La vie virtuelle... Pendant mes années de solitude je me suis longtemps réfugiée dans cet univers. Pas vraiment dans l'idée de me faire des amies ou quoique ce soit dans ce genre, seulement pour échapper à la réalité, ma réalité. Seulement voilà il y a de ça 5 ans j'ai rencontré une fille, une fille qui habitait loin, trop loin de chez moi. Pour vous dire j'étais au Japon et elle dans un pays anglophone. Un trou énorme nous séparait et je pouvais lui dire tout ce que je voulais sans avoir peur que ça n'ait de réelles incidences sur ma vie de tous les jours. 

Puis depuis environ deux mois je suis arrivée ici à San Francisco, sans y réfléchir ... Je me suis rapprochée de cette fille. Pendant ces longues années elle a su quelques détails de ma vie que personne au monde ne connaît encore, mais... Ce ne serait pas drôle s'il n'y avait pas de « mais »... N'est pas ? Cette fille pense que je suis un garçon, d'ailleurs je me considère ni comme un homme, ni comme une femme cependant je n'ai jamais osé lui dire « Je ne suis née dans le corps d'une femme ».

Je lui parle sur Wattsap, une application grâce à laquelle on peut parler à n'importe qui sur n'importe quel continent sans avoir à payer. Hier je lui ai envoyé que j'étais à San Francisco... Quand elle m'a rappelé qu'elle aussi... Je n'ai pas hésité « Demain au café Geek : Tesseract . Retrouve-moi. 9 heures. ❤ » Suite à ce message j'ai mordu ma lèvre en me levant... Puis j'ai regardé mon corps dans le miroir qui orne ma penderie.

- Je suis dans une merde noir.

Je n'ai jamais entendu sa voix, son parfum, son visage... Tout me semble inconnu et pourtant j'ai passé tant de temps à lui parler que l'intérieur d'elle me semble clair et limpide. Je file me reposer. La soirée passe si lentement que j'ai eu cette impression d'être dans un labyrinthe. Puis le soleil se lève... Le jour J, nous y sommes enfin.



Je me lève de mon lit, enfile un débardeur noir, une jolie chemise rouge et noire à carreaux, ce slim noir que j'aime tant, mes converses et finalement ma petite veste en similicuir à capuche. J'ajoute à mes yeux ce trait noir que je porte souvent et regarde mon rouge à lèvres bordeaux, le seule que je mettrais ce qu’exceptionnellement je ne fis pas. Je me brosse les dents puis part finalement avec un bon moment d'avance, sur ma route je t'envoie un message « chemiser rouge et noir, Slim noir, converse et veste en cuir. »



Finalement j'arrive devant le café geek, j'hésite à rentrer. Mon prénom : Hayate (Ouragan en japonais), ma voix, mon style tout laisse paraître que ce mensonge d'identité est vrai Pourtant sous cette chemise ma poitrine très peu développer et caché de vêtement ample, sans soutient gorge. Mon pantalon est vide, mais sûrement trop ample. Cependant mes yeux sont maquillée, mes mains sont fines, mon visage androgyne..



J'inspire fortement en voyant l'heure approché.. Hayate ? Barre toi. Tu le sais bien que lorsque elle se rendra compte que tu as mentis tout disparaîtra.. Ou peut-être qu'elle ne le verra pas ? Qu'elle ne diras rien ? Qu'elle comprendra ce mal être.

Un dernier message « J'ai hâte ❤ ». Je m'assois à une table pour deux, une table bien visible, j'enlève ma veste en cuir et observe chaque personne ici présente. Je suis de toute façon la seule Japonaise.. Comment ne m'aurais tu pas reconnue ? Même sans photo.. Je suis reconnaissable. Puis je cherche un visage, ton visage que je ne connais pas. Bientôt il sera encré dans ma mémoire. Tu ne seras plus simplement « Tuesday » ou Kayōbi (Mardi en Japonais) comme j'aime t'appeler pour t'embêter. Tu seras Tuesday, cette fille avec ce visage, cette odeur, cette couleur de yeux, se sourire, se rire. Tu seras complète.

Es que j'ai peur ? Oui je suis terrifiée.. Pétrifiée .. Que penseras tu de moi hormis que je suis une femme Du moins si tu t'en rend réellement compte ? Peut-être m'est-il arrivé d'avoir des lapsus à se sujet ?

Puis enfin tu pousse le pas de la porte, je ne sais pas que c'est toi.. Mais bizarrement.. Tu es tout ce que j'imagine. L'heure « 9 heures » m'aide peut-être à en conclure que c'est toi ?  




Code:
 



Parce que le monde est inconstant, éphémère et indécis.


Dernière édition par Hayate Hirano le Dim 16 Avr - 19:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t1595-une-japonaise-debarque-a-
avatar

Invité
Invité

some info
and more
MessageSujet: Re: Du virtuel au réelle ( Tuesday & Hayate )   Dim 2 Avr - 22:20




rencontre virtuelle

passons du virtuel au réel


J'étais en train de manger quand je reçus un message. Je sursautais, mon téléphone n'était pas en silencieux et je m'étais remis à une énième partie de Until Dawn, ce jeu vidéo d'horreur sur PS4 qui me fait faire pipi dans ma culotte à chaque fois. Les volets étaient fermés et j'avais mon assiette de spaghetti bolognaise sur les genoux lorsque mon téléphone sonna. Je m'étais mise dans la sauce partout, alors je jurais en essuyant un peu la catastrophe. Puis, sans me soucier plus que cela de tâche de nourritures sur mon t shirt. C'était Hayate, mon ami que j'avais rencontré il y a des années en ligne. Il m'avait dit la veille qu'il était à San Francisco et maintenant il voulait qu'on se voit. Un léger cri de frangirl sortit d'entre mes lèvres et je souris un peu en voyant son message. "Demain au café Geek : Tesseract . Retrouve-moi. 9 heures. ❤" Je répondis directement, le fait que j'avais mis de la sauce tomate partout m'était soudain sortie de la tête. "Ouiii, j'ai hâte! A demain ❤"

Le lendemain, toute contente, j'enfilais mon sweatshirt Alice au Pays des merveilles noir, mon pantalon aubergine et mes grosses baskets. Il me reconnaîtrait directement, me disais-je, parce qu'il connaissait tout de moi. On se parlait depuis tellement longtemps qu'il savait que j'avais une obsession pour Alice Au Pays des Merveilles, ses citations et sa morale. Donc quand il verrait une fille de 18 ans avec un haut au logo du Chichare Cat il comprendrait de suite que c'était moi.
C'est vrai que cela faisait très longtemps qu'on se parlait, qu'on s'était rencontrés, j'avais presque l'impression de déjà le connaître. Sauf que voilà, j'avais quand même cette boule au vendre. Et s'il s'était fait une certaine idée de moi, s'il s'attendait à voir arriver une grande blonde à talons portant une jupe moulante? C'est vrai que d'ordinaire, je ne fais pas attention à ce que pensent les gens, mais là, avec Hayate c'était différent. On était déjà tellement proches que je ne voulais surtout pas le décevoir.

Je reçus après un message de Hayate qui me disait comment il était habillé. "chemiser rouge et noir, Slim noir, converse et veste en cuir." Je terminai alors de lacer mes sneakers et souris jusqu'au oreilles. Folle de joie d'ENFIN rencontrer cette personne qui, avant, vivait à l'autre bout de l'Océan. Je répondis à son sms. "Sweat Alice, cheveux bouclés et grosses cernes sous les yeux." Bah oui, c'est ça le résultat de jouer à Until Dawn jusqu'au levé du soleil et donc de dormir 2h30.


C'est ainsi que je me rendis au lieu de rendez-vous, un peu stressée à l'idée de ne pas être à la hauteur de ses attentes. Je marchais, la capuche sur la tête malgré le soleil et la tête baissée. Regardant mes pas. Ca faisait un jour entier que je n'étais pas sortie de chez moi et que je n'avais pas senti le vent sur mon visage.
Rencontrer Hayate, c'était non seulement rencontrer le garçon avec qui je parle et me dévoile depuis des années, la seule personne qui est au courant de ma bisexualité que je n'ai toujours pas pu annoncer à ma soeur, mais c'était aussi avoir un contact avec mon rêve. Parce que oui, j'ai toujours rêvé d'aller a Japon, c'était un pays qui m'avait toujours attiré. Que ce soit par rapport à la culture, l'architecture... J'avais hâte qu'il puisse m'en apprendre plus sur les choses de là-bas. Vraiment.
C'est à ce moment là que je reçu un autre message de lui qui me disait "J'ai hâte ❤". Ce message m'attendrit un peu et laisse un léger sourire se dessiner sur mon visage. "Moi aussi ❤ J'arrive".

C'étaient en effet cinq minutes plus tard que je poussais la porte du café et que je balayais la pièce du visage. C'est en effet une tête japonaise que je reconnu à une table au milieu de l'endroit, il portait une chemise rouge et noir. Je compris donc que c'était lui et je m'approchais, toute souriante. Plus je m'approchais plus je voyais qu'il portait de l'eye liner. Et alors, un gars qui se maquille? Ca ne me choque pas plus que cela. Hayate, demandais-je  c'est toi? Je... j'suis Tuesday! Je n'étais pas trop sûre, j'étais hésitante: devais-je le prendre dans mes bras ou...?
love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Hayate Hirano
membre + petit scarabée

some info
☆ en ville depuis le : 30/03/2017
☆ messages : 92
☆ pseudo : Hayate Hirano
☆ avatar : han hye yeon
☆ crédits : Modifiée par mes soins.
and more

Feuille de personnage
☆ disponibilité rp: J'en veux !
☆ répertoire
:
☆ to do list
:
MessageSujet: Re: Du virtuel au réelle ( Tuesday & Hayate )   Dim 2 Avr - 23:32

Rencontre Virtuel- Passons du virtuel au réel. -

WHEELER Tuesday

HIRANO Hayate


 

Me relevant doucement et un peu maladroitement de ma chaise, je regarde la blonde aux cheveux bouclés qui rentre dans le café. Café Geek que j'avais choisi spécialement en sachant que ce lieu devrait normalement te plaire. Examinant cette fille qui pour être franche ne peut être que toi, je mords ma lèvre. Oh putain carrément craquante. Me ressaisissant rapidement, je lui souris, elle ne semble pas avoir remarqué. Où peut-être s'en fiche-t-elle ? Beaucoup me prennent pour un homme. 
Malgré le mensonge léger sur ce qui se trouve entre mes jambes la demoiselle me connaît réellement. Elle sait que je suis absolument intenable et sûrement un peu ''dragueur ", que je fais preuve d'une confiance en moi digne d'un bébé qui apprend à marcher... Quoique je cherche toujours à faire croire à tout le monde que j'ai aveuglement confiance en moi-même. 

- Mais alors dite, Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un ? 

Sous cette citation spécialement pour toi, je pense que tu auras compris qu'il s'agit bel et bien de moi : Hayate. Je ne t'aurais cependant pas imaginé autrement, tu es exactement le genre de fille à qui je m'attendais... À part peut-être que j'imaginais des cheveux en couette, deux couettes. Comme une petite fille. Ou avec un nœud dans les cheveux. À cette pensée, un sourire étire mes lèvres. Voyant également les cernes sur ton visage le premier geste que je t'offre fut de glisser mon doigt sous tes yeux tout en tirant ma langue et en te narguant d'un clin d’œil.

- J'aurais reconnu tes cernes entre milles. 

Riant un peu, j'attrape tes épaules en t'entraînant dans mes bras... Ah ah ... J'oublie presque cette chose que je ne t'ai pas dite et évite donc de ne trop pressée ma poitrine quasi-inexistante contre la tienne qui elle n'a rien d'inexistant. Ce que je ne peux m'empêcher de vérifier d'un coup d’œil furtif, mais de manière à ce que tu remarques ce regard. Sans gêne. C'est la définition de mon prénom sûrement. Je peux enfin te voir, te sentir, entendre le son de ta voix. Ce moment est magique. Si je n'étais pas si fière, je serais sûrement en train de chialer comme une gonzesse ... Que je suis. 

- Majikku... Kayōbi. (Enchantée... Mardi.)

Un nouveau rire plus détendu et plus efféminé, légèrement seulement franchis à nouveau mes lèvres, puis mes doigts viennent pincer tes hanches. Taquine, je suis très très taquine et hyper tactile. Je relâche finalement ton corps en me reculant légèrement pour mieux examiner ton corps de jeune femme. 

- Je suis hyper Content d'enfin voir ton visage, pourquoi depuis tout ce temps, tu me caches cette bouille kawaii ? 

Ah ! J'avais manqué dire "contente", je me frappe mentalement la tête et lentement je te montre le comptoir du café... En temps normal, je suis davantage sur l'alcool et les choses illicites, chose que je ne t'ai jamais cachée... En temps normal, je suis davantage sur l'alcool et les choses illicites, chose que je ne t'ai jamais cachée... 

- On ... Se prend un petit quelque chose ? Je compte profiter de chaque instant près de toi. Ah ah !

Je saisis ta main lentement en affichant un sourire, je suis un homme très efféminé non ? Je t'amène jusqu'au comptoir ou je grimpe sur un des deux tabourets à l'écart des autres. Avec cette salle, nous aurons de quoi faire après avoir soulagé nos envies de boire et petit-déjeuner. 

- Je t'invite. Soyons clair. Si tu veux payer, on devra se revoir pour. 

T'offrant un petit clin d'œil, je retourne mon regard sur la serveuse, jolie serveuse. Je lui offre mon plus beau sourire et glisse ma main sur ta tête pour la tapoter et emmêler tes cheveux bouclés. 

-J'aime les cheveux comme les tiens, chez moi, c'est rare.  



Parce que le monde est inconstant, éphémère et indécis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t1595-une-japonaise-debarque-a-
avatar

Invité
Invité

some info
and more
MessageSujet: Re: Du virtuel au réelle ( Tuesday & Hayate )   Ven 14 Avr - 11:49




rencontre virtuelle

passons du virtuel au réel


Mélanger le virtuel et le réel n'était pas une habitude que j'avais. Au contraire, ma rencontre avec Hayate était en réalité une première. On avait toujours été assez proches lui et moi, et ça me faisait tout bizarre d'être aussi fusionnelle avec quelqu'un, surtout depuis Lucy. J'en avais parlé à Hayate  puisque lorsque lui et moi nous étions rencontrés, Lucy venait de partir pour la France et on avait coupé tout contact. Hayate avait suivit mon évolution, il avait été là pour moi quand je me suis remise en question et lorsque j'ai compris que j'étais en réalité amoureuse de Lucy, et donc, que j'étais bisexuelle. Il était un des seul à savoir ce secret, d'ailleurs.
Du coup, là, c'était le grand moment. Le moment où j'allais m'approcher de lui après toutes ces années, le moment où j'allais entendre le son de sa voix et apercevoir chaque trait de son visage. J'avouais avoir une boule au ventre, le stress de rencontrer cette personne à qui je tenais tant. Je fus à peine arrivée que je reconnu mon ami. Il n'eut même pas besoin de répondre à ma question lorsque je lui demandais si c'était bien lui qu'il me rétorqua une citation d'Alice. Bien sûr que c'était lui. Le sourire figé sur mon visage s'agrandit alors et un léger rire nerveux s'échappa d'entre mes lèvres. Il passa son doigt sur mes cernes, chose qui ne m'étonna pas mais me fit frissonner. Je n'avais pas l'habitude d'avoir un contact physique avec une autre personne, alors un rien faisait dresser les boils de mes bras. En plus lui, avec sa nature de dragueur, n'aida en rien ce qu'il se passait dans ma tête. J'aurais reconnu tes cernes entre milles. me dit-il. Je ris légèrement et me pinça les lèvres en lui répondant: Ah bah oui, elles sont tellement belles et particulières.

C'est à ce moment là qu'il me prit dans ses bras, me forçant alors à sortir mes mains de mes poches. Pas habituée aux câlins, j'enroulais pourtant brièvement mes bras autour de son cou. Ce geste était assez instinctif. Je le vis jeter un regard vers ma poitrine, chose qui me fit déglutir un peu. Encore une fois, j'avais l'habitude ni du contact physique ni du fait que quelqu'un me regardait de cette manière là. Pourtant, je ne posai pas de question et ne le lâchai pas.

Majikku... Kayōbi. finit-il par me dire. Souriant et faisant un léger mouvement de tête je lui répondis alors Enchantée Hayate, je lui aurais bien répondu en japonais mais même en répétant après lui, j'aurais peur de mal prononcer et de me rendre ainsi complètement ridicule sous ses yeux. Et c'est là, perdue dans mes pensées que je sentis Hayate me pincer les hanches. Ca me m'étonnait pas de lui, il aimait beaucoup taquiner ses proches, j'le savais puisque déjà par messages, il me taquinait pas mal. Un petit cri sortit alors de ma gorge, chose qui me fit un peu rire. Du virtuel au réel, tu changes pas d'un pouce, toi! m'exclamai-je.

Je suis hyper Content d'enfin voir ton visage, pourquoi depuis tout ce temps, tu me caches cette bouille kawaii ? A ses mots, un nouveau sourire étira mes lèvres alors que j'observais son visage fin que je cherchais à examiner. Comme si quelque chose me dérangeait, mais j'avais du mal à voir ce qui clochait. J'essayais de ne pas montrer que j'étais perturbée, puisque c'était sûrement, me disais-je le fait de voir le visage de quelqu'un après l'avoir seulement imaginé depuis des années. Kawaii?... je posais mes poings sur mes joues, toute souriante. Tu trouves? dis-je en inclinant un peu la tête. Bah oui, ça me fait toujours plaisir qu'on dise quelque chose comme ça sur mon physique, surtout que ça n'arrivait pas souvent. Jamais, même.

On ... Se prend un petit quelque chose ? Je compte profiter de chaque instant près de toi. Ah ah ! me dit Hayate. Un autre sourire sur mon visage et il me prit la main pour m'amener au comptoir. Pas très bavarde, je le suivis sans un mot en analysant ma main dans la sienne. Il avait un sourire fin, des mains fine et les traits du visage... fins aussi. Je regardais sa main jusqu'à ce qu'on aille s'asseoir à l'écart des autres. Hayate était sûrement juste un garçon très efféminé. J'avoue que j'ai la dalle. Une assiette de pancakes serait pas de refus. Il me dit ensuite qu'il m'invitait, ce qui me fit soupirer et secouer un peu la tête, un léger sourire en coin. Bon bah d'accord, on se reverra et je paierai pour nous deux la prochaine fois. Ca me va.
Quand il passa sa main dans mes cheveux, je souris un peu: j'adorais quand quelqu'un trifouillait mes bouclettes. Je me doute. Au Japon les filles ont souvent des cheveux noirs et lisses,
non? Tout mon contraire.
Tout comme mes yeux d'ailleurs. J'ai les yeux très clairs, et ça doit pas se voir beaucoup non plus en Asie.
love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Hayate Hirano
membre + petit scarabée

some info
☆ en ville depuis le : 30/03/2017
☆ messages : 92
☆ pseudo : Hayate Hirano
☆ avatar : han hye yeon
☆ crédits : Modifiée par mes soins.
and more

Feuille de personnage
☆ disponibilité rp: J'en veux !
☆ répertoire
:
☆ to do list
:
MessageSujet: Re: Du virtuel au réelle ( Tuesday & Hayate )   Dim 16 Avr - 19:35

Rencontre Virtuel- Passons du virtuel au réel. -

WHEELER Tuesday

HIRANO Hayate

 
Je n'en reviens toujours pas, je fais ma fière et celle qui n'est pas touchée... En réalité, mon intérieur saute de joie comme une gamine qui reçoit sa Barbie favorite en cadeau. L'exemple venant de moi ne vous semble peut-être pas crédible et pourtant étant petite, j'aimais jouer à la poupée...D'ailleurs, je m'amusais à créer un univers bien particulier pour une petite fille de mon âge. Bref, nous arrivons à ce moment fatidique, je sens son regard détailler chaque trait de mon corps. Je n'ai jamais dit « Je suis un garçon » mais je n'ai jamais non plus avoué être une fille. Mon ambiguïté est donc entière. À moins de me voir nu de bas en haut, tu ne sauras sûrement pas si je suis "il ou elle". D'ailleurs, je ne suis toujours pas sur moi-même de ce que je suis.

Une citation d'Alice à tous les coups, ça marcherait, en plein dans le mile ! Elle comprit que c'était bel et bien moi, en chair, en os et en connerie. D'ailleurs, la taquinerie sur les cernes de cette charmante blonde fut une démonstration de ce qui l'attendait, autant dire que la susceptibilité ne doit pas exister... Malgré que l'androgyne elle, elle soit pleine de susceptibilité très marquée. << Ah bah oui, elles sont tellement belles et particulières. >> 

- Les plus belles de toute, oui ! Tu devrais participer à miss cernes, tu gagnerais un tas de pognon.


Dans un clin d’œil Hayate pince la hanche de son amie blonde, un câlin suivit en suite ou la blondinette entours ces bras autour de ma nuque. Je la laisse faire avant de ne couper le contact entre son corps et le mien. Elle ne semble pas très à l'aise avec moi, peut-être n'a-t-elle pas l'habitude ? Ça me semble être le cas en tout cas, mais j'aime être ainsi prêt d'elle, du coup, je continuerais en espérant que cela lui passera. 


Après quelque confession sur ma vision de ton physique te voilà en train de m'examiner une nouvelle fois, tu sembles chercher quelque chose ? Peut-être es que cela vient de ma part de féminité cachée au fond de mon caleçon d'homme. Ou de ma part masculine un peu trop élevé. Aller savoir. Le fait que personne ne te dise de compliment ne me viens même pas en tête, bien au contraire, il me semble presque évident que l'on doit t'en faire beaucoup... C'est apparemment erroné.


- J'ai un peu aussi la dalle, mais pas de grand chose.

Puis lentement Hayate hoche la tête et regarde la demoiselle qui semble tout d’abord pas satisfaite du marché... Mais la fameuse phrase du « La prochaine fois se sera, toi » la fais changer d'avis. Une phrase qui en dit long. « La prochaine fois » = « Nous nous reverrons ». La demoiselle me dit : « Je me doute. Au Japon, les filles ont souvent des cheveux noirs et lisses, non ? Tout mon contraire. »


- Oui mis a part les filles décolorées bien sûr, ce qui en soit est assez atypique et sympa pour les yeux.


Elle hausse les épaules, elle se calme tout de même. Elle n'agit pas avec toi comme avec n'importe qui. Après tout, tu es une personne précieuse à ces yeux. Très précieuse. Une perle, une fille qui était jusqu'à aujourd'hui intouchable, même si maintenant tu es touchable.



Parce que le monde est inconstant, éphémère et indécis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t1595-une-japonaise-debarque-a-

Contenu sponsorisé

some info
and more
MessageSujet: Re: Du virtuel au réelle ( Tuesday & Hayate )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Du virtuel au réelle ( Tuesday & Hayate )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tatiana de Rosnay (elle s'appelait Sarah)
» Qu'elle est la meilleur 250 4t du marché?
» [SOFT] boite à rythme BAR ( drum virtuel ) !?
» elle deteste son fils
» Dois je lui pardonner après qu'elle m'a trahie......

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TEARS OF JOY  ::  :: sound of silence :: rps terminés-
Sauter vers: