N'hésitez pas à soutenir le forum ici et . ♡
Rejoignez-nous sur le discord du forum juste ici. ♡

Partagez
 

 (gelly) beating heart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous

Invité
Invité

some info
and more
(gelly) beating heart Empty
MessageSujet: (gelly) beating heart   (gelly) beating heart EmptyVen 26 Aoû - 21:39

Nous étions toutes les deux en train de ranger le magasin lorsque j’ai appris la nouvelle. Une de mes amies de fac était entrée en courant pour dire qu’elle avait vu Ben avec une autre fille. En train de la bécoter. Ben, c’est mon copain. Nous étions ensembles depuis quelques mois. Une relation plus ou moins sérieuse mais je ne suis pas adepte des trucs sans lendemain. Je suis romantique. Comme lorsque j’ai embrassé mon meilleur ami à l’aéroport avant qu’on ne se quitte dix ans plus tôt. Quand je racontai l’histoire à mes copines j’avais le droit « Ah mais ça peut pas finir comme ça ! » Ou « Owwww c’est trop cute ! » Oui enfin l’histoire est que j’avais eu le cœur brisé et que je n’ai jamais ressenti ce que j’ai ressenti pour lui. En même temps Garrett était unique aussi. Totalement à l’opposé et c’est pour cette raison qu’on s’entendait si bien. Nous étions inséparables à l’époque. Et depuis un an, je le cherchai sans relâche. Mais à croire qu’il avait dû prendre un nouveau pseudonyme. En dix ans, les gens changent.

De la farine dans les cheveux, un énorme nœud bleu pastel dans les cheveux, une robe assortie et des chaussures noires, on pouvait me confondre avec Alice aux pays des merveilles. Mais je n’avais pas le temps de me changer. Non, je devais tout de suite aller faire payer Ben. Je toque donc à la porte tandis qu’un colosse que je connaissais bien vint ouvrir. Ce sont tous mes amis, lui n’a rien à foutre ici. « Salut Su… ! » Je colle mon doigt devant sa bouche pour le faire taire. « Où est Ben ? » Il nous fait entrer et m’indique la cuisine. Forcément. Connard. Je m’époussette un peu tandis que mon amie me suit avec ses cheveux d’un rouge qui détonne. Je ne prête alors pas attention aux autres occupants de la pièce. Je traverse cette dernière à grandes enjambées. J’ai beau mesurer un mètre deux lorsque je suis énervée, je me transforme en bouledogue. On entre alors dans la cuisine et je le vois accoudé à un meuble en train de draguer une fille. Comme quoi l’abstinence, ça fait perdre la tête. Je m’approche alors pour tapoter son épaule. Puis, un direct part droit dans sa figure. Le mec s’écroule par terre et je lui mets un joli coup de pied dans les parties génitales. « Comme ça tu pourras plus tromper ta copine, sombre connard. »

Puis, je tourne les talons, toujours avec mon acolyte. Les gens qui me connaissent sont assez choqués. Il faut dire que jamais Elly Grayson ne taperait quelqu’un. Non, Elly elle est douce, souriante, drôle et totalement cute avec ses robes couleur pastel, ses nœuds dans les cheveux et ses grands yeux. Mais là, j’en ai strictement rien à foutre. Je suis tellement en colère que lorsque je quitte la demeure, je bouscule quelqu’un. Mais à vrai dire, je m’en fous un peu. Puis, on se stoppe une fois sur le trottoir. Mon amie fait une tête de plus que moi et me demande ce qu’on va faire maintenant. Je soupire et m’apprête à lui répondre lorsqu’on m’attrape le bras avec un peu trop de hargne. « Ben, fous-moi la paix, rageai-je en dégageant mon bras sans me retourner. » Il allait s’en reprendre une s’il venait m’emmerder.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité

some info
and more
(gelly) beating heart Empty
MessageSujet: Re: (gelly) beating heart   (gelly) beating heart EmptySam 27 Aoû - 1:08

La rentrée scolaire, cela ne fait pas si longtemps que tu ne t'en inquiètes plus. Mais le principal est que c'est fini pour toi. Plus de profs, plus d'examens. Gosh, ça fait du bien. Certes, tu as toujours un patron et ton job n'est pour l'instant pas des plus enviables sachant que derrière la dénomination de commis se cache homme à tout faire sauf la véritable cuisine. Cela ne te dérange pas, l'air de rien tu en apprends pas mal sur le métier et puis c'est le bas de l'échelle, tu ne peux que gravir les échelons. De toutes manières, tu as été habitué à plus basse besogne que celle-ci. Comme celle que tu viens accomplir à cette petite fête. Tu ne comprendras jamais pourquoi on célèbre toujours tout et n'importe quoi, mais c'est plutôt arrangeant pour un dealer. Ce rassemblement, aussi petit soit-il (vous êtes assurément moins d'une vingtaine), représente une opportunité. Il suffit d'un seul junkie, voire d'un seul curieux, pour entraîner d'autres à la consommation. Toi tu fais uniquement office de livreur, tu te fous pas mal de qui prend quoi, comment ou pourquoi, du moment que tu es payé. Tu fais d'ailleurs affaire avec un mec complètement bourré lorsque l'attention générale se porte sur une petite furie et son acolyte aux cheveux flamboyants faisant une brève apparition. Le temps de plier en deux Ben, que tu connais de vue et pour qui tu ne ressens rien qu'un vague élan de compassion pour ce coup dans les parties, solidarité masculine, t'aimerais pas être à sa place. Quant à la furie, tu la connais. Putain, ça fait dix ans mais tu la connais et la reconnais. Tu t'élances à sa suite, traversant la foule parcourue de murmures sans conclure ton deal. Tu fourres la drogue dans la poche intérieure de ta veste et te retrouves à l'extérieur peu après Ben.
Ta main se pose brusquement sur l'épaule de ce dernier en entendant la voix d'Elly l'éconduire. Tu n'as pas trop suivi ce qui se passe entre eux, mais peu t'importe, personne ne touche à Elly sans son accord. A vrai dire, personne ne touche à Elly tout court. « Elle t'a dit de lui foutre la paix », tu grognes presque. Qu'est-ce qu'ils ont tous ces cons à pas comprendre quand on leur parle ? Il pivote vers toi, sans doute fier de son mètre quatre-vingt et quelques, mais dommage tu en fais presque dix de plus et ton regard dur le dissuade d'importuner Elly plus longtemps. Tu jettes un coup d'oeil à la jeune femme, comme incapable de réaliser pleinement que c'est elle, avant de revenir à Ben. « Bon on fait quoi, on s'bat ou tu te casses gentiment ?» Ce doit vraiment être ton regard le problème, le plus intimidant, car tu ne le quittes pas des yeux et il détourne les siens sans trop tarder, s'en retournant à sa fête avec un regard hésitant en direction d'Elly. Tu le regardes faire, tel un félin prêt à lui bondir dessus s'il venait à changer d'avis. Mais ils disparaît bientôt à l'intérieur et tu peux finalement te concentrer sur ta meilleure amie. Enfin, tu supposes qu'elle occupe encore et toujours cette place. Sa tenue ne t'étonne guère, même si elle semble tout droit sortie d'une dessin animé. Petite blonde avec un nœud dans les cheveux, une robe de petite fille sur le dos. Lorsqu'elle est partie, tu étais un adolescent en crise, avec une mèche d'emo et un goût prononcé pour Fall Out Boy. Tout ce qui a changé, c'est ta coupe de cheveux et ta taille. « Alors, tu ne retrouves pas le lapin blanc ou tu en as eu assez du Pays des Merveilles ? » Un sourire se dessine progressivement sur tes lèvres, un large sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité

some info
and more
(gelly) beating heart Empty
MessageSujet: Re: (gelly) beating heart   (gelly) beating heart EmptySam 27 Aoû - 1:28

Mon regard fusille Ben du regard. Je revois tous nos bons moments. Je sais que je devrais être en PLS mais en fait non. Pas du tout. Je devais m’y attendre sans doute. Pendant un an, j’ai cherché un autre homme. Pendant un an, je n’ai parlé que d’un autre homme. Garrett. Mon âme sœur, amour de ma vie sans doute. Amour perdu. Quand j’ai quitté Garrett il y a presque dix ans jour pour jour, j’ai terminé en PLS. J’ai pleuré pendant longtemps, plusieurs mois. On s’écrivait tout le temps et puis ça a cessé il y a bien deux ou trois ans. Moi trop occupée par mes spectacles et lui sans doute par d’autres occupations. Mais même si je n’étais pas amoureuse de Ben, j’étais attachée tout de même. Je l’aimais bien et nous avions eu des bons moments. Alors pourquoi ne pas tout simplement m’avoir quittée au lieu de me manquer de respect ? Je ne sais pas. La gente masculine, un véritable mystère. Je lui flanque donc avec toute ma rage un coup de pied bien placé dans les parties avant de partir en serrant les poings.

Je suis dehors et on essaie de voir quel est notre plan de la soirée. Me laver les cheveux ? Je me les frotte pour retirer la farine qui trône dedans puisqu’on avait décidé de faire la pâte à gâteaux la veille. Deedee me sourit tandis qu’elle s’allume une cigarette. Je sens qu’on m’attrape le poignet et je tente de me dégager en gueulant. Mais qu’il ne me touche pas ce sale nid à MST. Je me tourne alors pour voir qu’un autre gars nous a rejoints. Et il est immense. « Wow, réussis-je juste à articuler. » Puis je me rapproche de Deedee qui pue la cigarette pour la regarder avec des yeux ronds. « On m’a envoyée Goliath pour me défendre. » Non mais déjà que je trouvais Ben grand mais alors l’autre est gigantesque.  Ben me regarde visiblement apeuré par le nouveau venu et je lui sers un gros doigt d’honneur. Très élégant Elly mais il ne mérite que ça. J’entends vaguement la voix caverneuse de l’homme qui lui dit qu’il va se battre. Pour moi ? Mais je ne le connais pas. Avant après tout, un chevalier servant ce n’est pas pour déplaire. Mais un géant. UN GEANT LES MECS. Alors Ben comme un lâche retourne à l’intérieur et je me mets à sautiller sur place en tapant dans mes mains. Vieux tic que j’ai depuis l’âge de sept ans lorsqu’on m’a offerts mes chaussons de danse. Lorsqu’il me les a offerts.

L’homme me regarde alors et je m’approche doucement pour pencher la tête sur le côté. Je plante mes yeux dans les siens avant de me mettre à hurler. « Alors, tu ne retrouves pas le lapin blanc ou tu en as eu assez du Pays des Merveilles ? » Je recommence à hurler en sautillant sur place. « Je l’ai trouvé. Je l’ai trouvé le lapin blanc. » GARRETT. Je saute alors dans ses bras –on dit tout le temps je suis à ressort- et couvre ses joues de baisers tandis que je passe mes jambes autour de sa taille. Heureusement que ma robe est assez grande. « Tu m’as trop manquée, articulai-je entre deux baisers, trop trop manqué. CA FAIT UN AN QUE JE TE CHERCHE LAPIN BLAAAANC. »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité

some info
and more
(gelly) beating heart Empty
MessageSujet: Re: (gelly) beating heart   (gelly) beating heart EmptySam 27 Aoû - 14:33

Ça aurait pu être n'importe qui, à la place d'Elly. Tu n'aurais pas fait la différence si, passant par là, tu étais tombé sur un connard embêtant une toute autre fille. Ou un garçon, d'ailleurs. Tu n'es pas altruiste, seulement incapable de ne pas t'emmêler. A la réflexion, tu n'as pas ton mot à dire, connard par excellence puisque tu vends sans remords de quoi rendre malade, de quoi rendre fou. Mais tu es un impulsif, un peu bagarreur parce que c'est amusant, et puis tu aimes par dessus tout voir des débiles dans le genre de Ben se tourner vers toi avec un air supérieur pour finalement filer la queue entre les jambes en croisant ton regard. Remercions la génétique pour ton physique dissuasif, à commencer par ta taille de géant.
Une fois débarrassé du jeune homme, toute ton attention se porte sur Elly. La petit Grayson, comme l'appelle ta mère lorsqu'elle te demande de ses nouvelles. La vérité, c'est que tu n'en as plus depuis près de trois ans. Vous vous êtes quittés à l'âge de seize ans, tu as regardé l'avion décoller, tu es même resté planté dans l'aéroport après qu'il ait disparu de ton champ de vision. Tu ne saurais dire ce que tu attendais, peut-être de le voir se reposer là, Elly en descendant en courant afin de te rejoindre. Ouais, tu aurais voulu qu'elle ne parte jamais. Tu as espéré la revoir plus tôt, et tu t'es accroché à votre correspondance, aveugle face à l'évidence: vous finiriez par vous séparer définitivement. Cela s'est inévitablement produit et tu as fait ta vie de ton côté. Malgré ce baiser, premier et dernier, que tu n'as jamais pu oublier. Le coup de foudre, les gars, même si tu avais quatre ans. Appelons cela comme c'est: tomber amoureux, sachant que tu es véritablement tombé lors de votre première rencontre. Comme quoi, pour une fois tu trouves les mots parfaits.
Approchant et te reconnaissant peu à peu, Elly crie une première fois et tes lèvres s'étirent doucement alors que tu fais allusion à sa tenue de personnage de film d'animation. Alice, en l’occurrence, vu la couleur. Ton cœur fait un drôle de truc alors que tu croises son regard, et tu clignes des yeux comme si tu n'y croyais toujours pas. Dix ans. Tu éclates de rire lorsqu'elle se met à crier en sautillant comme une enfant. Tu n'as pas l'occasion d'en dire plus, elle te saute dessus, enroulant ses bras autour de ton cou et ses jambes autour de ta taille. Il faut dire qu'avec vos tailles respectives, il faut bien cela. Tu ris de plus belle alors qu'elle s'attelle à t'embrasser un nombre incalculable de fois tandis que tu fais en sorte de la porte correctement. « Heeey, fais gaffe à mes tympans. » Tu souris en secouant doucement la tête. « Et laisse moi te regarder, arrête de bouger ! » Tu libères l'une de tes mains pour prendre son visage et planter ton regard dans le sien. « Tu m'as manqué aussi Elly. Et... » Tu fronces les sourcils. « T'as des cheveux blancs », remarques-tu pour la taquiner, faisant allusion à la farine
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité

some info
and more
(gelly) beating heart Empty
MessageSujet: Re: (gelly) beating heart   (gelly) beating heart EmptySam 27 Aoû - 15:19

J’étais certaine que tant que je n’aurai pas retrouvé Garrett, je serai incapable d’avoir une relation avec autrui. Je savais aussi je devais poser cette fameuse question : pourquoi ? Mais je la connaissais la réponse à la question. Je savais qu’il était jaloux de ce fameux Garrett dont je parlais tout le temps et de qui j’étais toujours amoureuse même après dix ans de séparation. Je suis un peu culcul comme fille. Je suis adepte de l’amour véritable. Je ne savais pas si c’était réciproque car je l’ai embrassé et suis partie sans lui laisser le temps de m’expliquer et j’avais espéré que mes parents me laissent retourner à San Francisco et je les ai haï. C’est pour cette raison que lorsque j’ai annoncé l’été dernier que j’y retournai, tout le monde savait pourquoi. Mais en trois ans, je n’avais plus son adresse. J’ai cherché, j’ai cherché partout. Et tandis que je suis face à lui, face à ma chimère, je ne peux que me laisser aller. J’ai le cœur qui cogne dans ma poitrine tellement fort que j’ai l’impression qu’il va s’en aller et me laisser toute seule. Sans vie. Mais je l’avais retrouvée. Pendant un an, tout le monde me disait de laisser tomber. Et pour une fois, j’étais presque reconnaissante envers Ben de m’avoir trompée car si je n’étais pas venue lui casser la gueule, je n’aurai jamais revu Garrett. Je plante mon regard dans le sien avant d’émettre un cri de surprise tandis que j’entends Deedee qui éclate de rire. Garrett me sourit. De sa carrure immense. Il était réellement immense. Je devais bien faire trois têtes de moins que lui. Son regard n’avait pas changé. Tout le monde s’évertuait à me dire quand on était plus jeunes qu’il avait un regard de psychopathe, qu’il finirait par trainer dans des choses louches. Mais la petite fille de 4 ans que je suis toujours au fond s’est retrouvée hypnotisée par ses yeux que je trouvais magnifique. Une sorte de bleu froid. Je lui souris alors avant de me jeter dans ses bras. Je passe mes mains autour de son cou et mes jambes autour de sa taille. Déjà lorsque nous étions gosses, je passais tout mon temps sur son dos en lui faisant sans cesse des bisous. Il faut dire que je suis très affectueuse comme fille, chaleureuse et câline à l’inverse de mon meilleur ami. Garrett occuperait cette place à jamais car il était irremplaçable. Il me fait une remarque sur ses tympans et je cesse donc de crier. « Désolée. » ça aussi ça n’avait pas changé. Je suis trop expressive, un peu loufoque. Je passais mon temps à courir dans tous les sens lorsque nous étions au parc, souvent pour jouer avec mon premier chien. Et je demeurai « la petite Grayson » comme m’appelait la maman de Garrett, intenable. Il m’intime de ne pas bouger et je m’exécute. J’ai toujours eu tendance à lui obéir, sauf en ce qui concernait les garçons. Je me souviens encore de son air maussade quand je me suis mise en couple ma première fois à l’âge de quinze ans. Je plonge alors mon regard dans le sien pour me retrouver une nouvelle fois, happée. Mes doigts caressent doucement sa joue et je lui souris. « Maintenant que j’t’ai retrouvée, je te quitte plus. Même si tu m’as remplacée, j’m’en fous. Tu restes avec moi. » Pot de colle, fille qui prend toute la place dans la vie dudit garçon. Sans doute m’avait-il remplacé ? Il fait une remarque à propos de mes cheveux blancs et mon regard se durcit tandis que ma mâchoire se contracte et je fuis alors son regard pour descendre et retrouver la terre ferme. La colère s’était son truc. Moi, je suis plutôt joyeuse mais là, à vrai dire, il me fait un dur rappel à la réalité. « Sujet sensible, argumenta Deedee derrière tandis que je resserrais les pans de mon chandail sur moi en regardant le sol. On n’a pas eu l’temps de se changer. On est venues direct en apprenant que cet enfant de salaud l’avait trompé. » Je dodeline de la tête avant de hausser les épaules. « C’est un mal pour un bien puisque je t’ai retrouvé, chat. » Je prends alors sa main dans la mienne pour lui sourire doucement.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité

some info
and more
(gelly) beating heart Empty
MessageSujet: Re: (gelly) beating heart   (gelly) beating heart EmptySam 27 Aoû - 17:32

Après trois années de vide, de blanc, de silence, tu ne sais même pas quoi lui dire. Pour être tout à fait honnête, tu ne sais pas t'exprimer, tu n'as jamais été très expansif et déballer tes sentiments a des allures d'insurmontable épreuve. Tu es plutôt du genre à montrer, prouver tes sentiments, plutôt que de les prononcer. On le voit dans tes yeux, grands, sans doute trop grands, trop expressifs. On voit la colère, souvent, toi qui as déclaré la guerre au monde entier durant ton adolescence. On voit à présent une joie que, même si tu étais quelqu'un d'ouvert, tu ne saurais décrire. Tu n'as pas de mots à mettre là-dessus, c'est trop fort. Elly c'est la femme de ta vie, depuis vingt-deux ans et pour toujours, tu tiens plus à elle qu'à n'importe qui ou quoi, même ta mère ou Shadow. Elle le sait, tu n'as pas manqué de lui dire qu'elle était unique à tes yeux, capitale, irremplaçable. Tu as seulement omis d'avouer que tu l'aimais. Enfin, ça aussi tu l'as dit, mais pas comme il faut. Pas comme tu le ressens. Je t'aime, comme une amie, une meilleure amie. Merde, est-ce si compliqué de faire passer le message correctement ? Tu as eu douze ans pour le faire avant de la perdre.
Lorsqu'elle te saute au cou, entourant ta taille de ses petites jambes, ce serait presque le moment parfait pour le lui dire. Pour revenir sur ce baiser, dix ans plus tôt. Vous n'en avez jamais reparlé, tu n'as pas eu l'occasion de lui dire ce que tu en pensais. Puis, tu te mets à trop réfléchir, comme bien souvent, et tu ne dis toujours rien. Tu ris et lui demande de faire attention à tes tympans, puisqu'elle te crie dans les oreilles. « C'est rien », souffles-tu en souriant avant de la faire cesser de bouger histoire de la regarder. Tu lui adresses un sourire on ne peut plus large, joyeux. « Je ne t'ai pas remplacée. J'peux pas. T'es irremplaçable älskling. Et je reste avec toi, toujours. » Tu fais ensuite allusion à ses cheveux et c'est, semble-t-il, la remarque de trop. Tu fronces les sourcils en voyant son visage se fermer, la relâchant afin de la laisser retrouver la terre ferme. Tu obtiens les explications de la part de son amie, dont tu avais totalement oublié la présence mais vers qui tu lèves un regard surpris. T'es pas sûr de comprendre, sur le coup. Ou plutôt, tu préférerais avoir mal compris. « Il l'a quoi ? » Elly reprend avant que tu ne puisses réagir, mais il est trop tard. Tu poses ton regard d'acier sur elle. Tes yeux se font plus grands encore qu'ils ne le sont déjà. Ton pouls accélère et tu émets un son presque animal, proche du grognement canin. « J'vais le tuer. » Tu dégages ta main de celle d'Elly et plantes les deux demoiselles là, ouvrant violemment la porte qui va s'écraser contre le mur dans un fracas qui recouvre l'assourdissante musique une seconde et fait pivoter tout le monde dans ta direction. Tu balaies les lieux du regard à la recherche de ta proie et, l'apercevant, fonds sur lui sans prêter attention aux types qui tentent de te retenir.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité

some info
and more
(gelly) beating heart Empty
MessageSujet: Re: (gelly) beating heart   (gelly) beating heart EmptySam 27 Aoû - 19:47

Le revoir. Après tant d’années. Je n’en revenais pas. Vous savez quand dans les films on rencontre son âme sœur et que le temps se fige ? C’est exactement pareil. J’étais trop timide à l’époque pour lui dire ce que je ressentais. Pour lui dire que lorsque j’ai eu quinze ans et que je suis sortie avec ce con, je ne pensais qu’à lui. Je n’aimais que lui. Que lorsque je l’ai embrassé, ça signifiait que je l’aimais plus que tout. Que je me suis battue bec et ongles pour rentrer. Mais la peur, cette peur de tout gâcher. De perdre son amitié. Et s’il ne m’aimait pas ? Je le regardai alors sans réellement comprendre. Je me retrouvai à nouveau dans cet aéroport dix ans auparavant à faire un choix. Rester ou partir. Et là, mon choix était fait. Je resterai. Même si c’est en tant qu’amis, même si je dois en souffrir, même si… tant d’hypothèses. Mais là, ma réaction se fait spontanée si bien que je saute dans ses bras. En premier lieu, j’enfouis ma tête dans son cou. Des larmes pointent le bout de leur nez. Larmes de joie. De le retrouver enfin. De l’aimer envers et contre tout. De lui dire, presque. Puis, je l’embrasse partout sans manquer de lui hurler dans les oreilles, sans manquer de lui faire comprendre à quel point m’a manqué. Que je ne pouvais pas vivre sans lui. Garrett, c’était mon oxygène. Même si demain il devenait un dangereux psychopathe, je sais que je l’aimerai toujours. Mes doigts caressent doucement sa joue tandis que mon autre main s’agrippe toujours et je ne peux détourner mon regard du sien. Je suis comme avalée par ses yeux. Par ses beaux yeux bleus. Ses yeux qui hantaient mes rêves depuis maintenant dix ans. Cet être que je pourchassais depuis un an dans cette ville. « After all this time… Always. » Référence à nos jeunes années, à mes larmes devant cette réplique de Severus Snape. Je ne sais pas s’il captera l’allusion au fait que je l’aime. Mais pas d’amitié. D’amour. Un amour pur, sincère et profond. Alors je lui fais un bisou esquimau du bout de mon nez comme on avait l’habitude de faire. Je me souviens encore de mon seizième anniversaire où nous étions sur le point de nous embrasser avant de nous faire interrompre par mon grand frère. Et si je l’avais embrassé ce soir-là ? Mon sort aurait-il était différent ? Je ne sais pas. Et malheureusement, je ne peux plus revenir en arrière.

Lorsqu’il mentionne mes cheveux, la réalité me rattrape et le temps reprend son court. Je finis par terre, sur mes pieds pour essayer de retirer nerveusement la farine tandis que Deedee lui explique la situation. Tandis que je m’agite, cette dernière pose la main sur mon épaule comme pour cesser de me faire bouger. Je me tourne alors pour la regarder. « Je t’ai dit qu’on aurait dû le buter ce connard. » Je hausse alors les épaules tandis que mon attention retourne à Garrett. Ce dernier demande à Deedee de se répéter qui tire un grand coup sur sa cigarette. « Trompé. Genre il a baisé avec un autre après plusieurs mois de relation. » On ne la connait même pas cette fille. Je voute alors mes épaules avant d’attraper la main de Garrett qui se met à grogner. Alors je recule d’un pas. C’est à la fois terrifiant et sexy puis sans que j’ai le temps de le rattraper il s’élance à l’intérieur. « C’est donc lui Garrett ? » Je hoche la tête, encore horrifiée par la réaction en chaine des révélations. « Si tu veux mon avis, il est méchamment amoureux de toi ce garçon. » Je hausse les épaules. « N’importe quoi ! » Puis, je retire alors mes chaussures que je lui balance pour courir à la suite de mon meilleur ami. J’entre pour voir une sacrée pagaille. Je le cherche du regard avant de le voir au fond qui s’élance sur Ben. « Oh mon dieu. » Les autres décident de ne pas intervenir et regardent la scène. Certains filment même. « Garrett ! Stop, hurlai-je. » Ben qui est à terre se relève alors pour me regarder avant d’éclater de rire. « C’est donc lui le fameux Garrett. » Forcément. Ta gueule Ben, tu vas aggraver ton cas. « J’te la laisse ta salope. De toute, elle n’a d’yeux que pour toi. Donc une raclure de dea… »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité

some info
and more
(gelly) beating heart Empty
MessageSujet: Re: (gelly) beating heart   (gelly) beating heart EmptySam 27 Aoû - 23:45

Tu as soudainement l'impression d'avoir dit une bêtise mais non. Non ce n'est pas toi, c'est une toute autre catégorie de connard. Dans ce que tu fais, les gens sont on ne peut plus consentants. Tu ne fais de mal à personne, du moins pas directement et c'est un mal qui leur fait du bien. En fait, en y réfléchissant, c'est une vraie merde la drogue. Mais tu t'en fous, tu n'es pas le moins du monde consommateur. Et, clairement, tu es égoïste. « Je t’ai dit qu’on aurait dû le buter ce connard. » Pas faux, pas faux du tout. Elle, tu l'aimes bien. Mais tu lui en feras part plus tard. Pour l'instant, tu es tout à ta haine grandissante pour Ben et à l'envie violente d'encastrer sa tête dans un mur. Tu demandes confirmation, comme si tu n'avais pas bien entendu. A vrai dire, tu n'arrives pas à y croire, quel genre de demeuré tromperait Elly... Ça fait vingt-deux ans que tu veux être avec elle, et celui qui en a la chance la gâche méchamment. Un vrai con. La nana aux cheveux rouges se répète et Elly te prend la main mais il est trop tard. Tu émets un grognement exprimant à la fois haine et frustration avant de te ruer à l'intérieur de la maison. Tu vas gâcher la fête et tu n'en as strictement rien à faire. Apercevant Ben, tu fonces sur lui sans crier gare et le plaques contre un mur, ta main agrippant son col. Tu t'exprimes mieux avec les poings qu'avec la parole, raison pour laquelle tu ne prends pas la peine d'évoquer ce qui te rend si furieux et te contentes de lui mettre un coup de poing en plein visage. Œil au beurre noir assuré. Tu en oublies ce qui vous entoure, les gens visiblement trop fascinés et/ou effrayés pour intervenir. Les potentielles conséquences, aussi. T'en as rien à faire. Tu ne lui laisses pas l'occasion de répliquer, l'attrapant par les épaules et le jetant sur une table dont il glisse, s'écrasant au sol dans un grognement plaintif. Effectivement, painful, tu as expérimenté. Mais il pourrait tout aussi bien se vider de son sang que tu ne ressentirais pas la moindre compassion. La voix d'Elly te ramène à la réalité alors que tu t'avances dans sa direction, et tu te stoppes, lui jetant un regard par dessus ton épaule. L'occasion pour Ben de se remettre sur ses pieds. Il rit, et même ça c'est affreusement horripilant. Sa voix sonne comme des ongles sur un tableau: insupportable. Et ses mots... L'injure proférée envers Elly te donne envie de le replaquer au sol, mais c'est le début du mot dealer qui te décide. Hors de question qu'elle l'apprenne de sa bouche. Tu lui mets un second coup de poing, en plein dans la mâchoire, puis le pousses violemment. Il chancelle et tombe à nouveau. Tu lui balances un coup de pied dans l'estomac, de toutes tes forces, et te retiens de lui cracher dessus. « Mon pote si t'es pas suicidaire tu vas la boucler, tu m'as compris ? » Deux mecs approchent histoire de te jeter dehors et tu leur adresses un couple de doigts d'honneur avant de totalement te désintéresser d'eux. « On y va, Elly. » Tu attrapes sa main au passage et bouscules quelques personnes sur le chemin de la sortie, recouvrant doucement ton souffle. Vous retrouvez la fille sur le trottoir et tu lui désignes sa clope d'un signe de tête. « Tu m'en passes une ? » Tu passes un main dans tes cheveux décoiffés en reposant ton regard clair sur Elly. La minuscule Elly.


Dernière édition par Garrett Molko le Dim 28 Aoû - 0:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité

some info
and more
(gelly) beating heart Empty
MessageSujet: Re: (gelly) beating heart   (gelly) beating heart EmptyDim 28 Aoû - 0:07

Accompagnée de Deedee, je suivis Garrett à l’intérieur pour le voir se jeter sur Ben. Pauvre Ben. Sur le coup, j’ai peur pour Ben. Normal, je suis encore attachée malgré tout. Mais j’ai aussi peur pour Garrett. Je vois Ben se relever pour en coller une à Garrett. Mon colosse comme animée d’une rage que je ne lui connaissais pas le balance au-dessus de la table et il atterrit alors au sol. Je n’ai jamais vu ça. Un combat de ce genre. Je reste un moment dans l’entrée tandis que Deedee met une main sur mon épaule. « Je t’attend dehors. Va chercher Roméo. » Je soupire. Il n’est pas amoureux de moi. Pas après toutes ces années. Ça fait dix ans et le baiser, on n’en a jamais reparlé. Je déglutis avant de m’avancer. Le propriétaire des lieux me barre le passage comme m’empêcher d’intervenir alors je crie sur Garrett. J’ai toujours su le raisonner. Il se relève pour me regarder. Même pas une égratignure. Et je suis de nouveau tiraillée entre le sentiment de me jeter dans ses bras ou de fuir. Je déteste la violence. Depuis toujours. Et pourtant, je suis amoureuse d’un homme qui se bat tout le temps. La preuve mais aujourd’hui, je dois dire que c’est de ma faute. Ben se relève et me lance une insulte. Je bouillonne car je suis tout sauf une trainée. C’est lui la trainée. Garrett ne se fait pas prier pour répondre à la provocation avant de lui asséner un coup de poing qui le fait reculer jusqu’au mur et je suis impressionnée. J’ai toujours été impressionnée par lui de toute façon. Je déglutis tandis que deux mecs se lancent sur mon meilleur ami pour l’attraper et le faire reculer. Mais l’homme qui fait battre mon cœur à le temps de lui mettre de nouveau un coup de pied dans l’estomac avant de lui hurler quelque chose de rage. Il fait également un doigt d’honneur à ceux qui veulent le mettre dehors. Je me faufile entre eux avant de cracher sur Ben. « De la part de la trainée. » Puis, je colle de rage un coup de pied dans les parties de nouveau. Je n’ai même pas le temps de le finir que Garrett attrape ma main pour m’entrainer à sa suite. On rejoint Deedee qui est toujours en train de fumer. Mon meilleur ami en profite pour lui demander une cigarette et Deedee se met à rire dans sa barbe. « Bravo Goliath t’as défendu ta belle… » Putain mais ta gueule, ta gueule. Elle fouille dans son paquet pour lui en tendre une. « Bon si tu l’embrasses pas, j’le fais mon grand. » Je me facepalme la tronche pour soupirer. « Putain Dee, il est pas amoureux de moi, merdeuh ! » Elle va me mettre en colère cette imbécile. « Genre. Il vient de se battre pour toi et tu me parles que de sa tronche depuis un an alors faites pas chier les crétins. » Elle rallume une cigarette et je fouille dans mon sac pour sortir un de mes fameux bâtons de réglisse pour me le coller dans le bec avant de lui faire un doigt d’honneur. « Va te faire mettre Dee. Il m’aime pas j’te dis. » Et c’est bien dommage !
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité

some info
and more
(gelly) beating heart Empty
MessageSujet: Re: (gelly) beating heart   (gelly) beating heart EmptyDim 28 Aoû - 1:25

C'est plus fort que toi. On ne s'en prend pas à Elly, on ne la blesse pas que ce soit physiquement ou psychologiquement. Personne n'a le droit de lui faire du mal, tu ne le permets pas. Et, généralement, tu as le dernier mot sur ce genre de sujet. Tu es un peu excessif lorsque tu décrètes que tu vas le tuer, mais quoi qu'il en soit il se souviendra de toi et retiendra la leçon. Peut-être n'osera-t-il même plus approcher la jeune femme. C'est à espérer. Elle n'a plus rien à faire avec ce type, il ne la mérite pas. Et peu importe que tu ne sois pas objectif concernant Elly, car c'est l'évidence même. Tu lui cognes donc dessus, méchamment mais ce n'est rien comparé à ce que tu pourrais lui faire. Elly te criant d'arrêter te distrait de ta cible et tu t'exécutes, tu es compris dans la liste de ceux qui n'ont pas le droit de lui faire de mal (c’est à dire absolument tout le monde) et comptes bien t'y tenir. Tu te doutes, bien que tu ne le comprennes pas, qu'il demeure en elle une part d'affection pour ce Ben. Mais qu'il l'insulte et manque de divulguer ton secret, c'est trop pour toi, tu lui mets un nouveau coup de poing, lui assènes un coup de pied et t'en détournes sur une menace. Pour ta part, tu en ressors indemne. Une humiliation pure et simple, à laquelle s'ajoute la touche finale d'Elly avant que tu ne l'emmènes à l'extérieur. Sa copine, Deedee apparemment, te fait cadeau d'une clope et tu la remercies d'un clin d'œil sans relever la comparaison avec Goliath. Cependant, l'allusion à un baiser te mettrait presque mal à l'aise et tu t'attèles donc à la recherche de ton briquet pour éviter de les regarder. S'en suit une conversation purement féminine dont tu te trouves totalement exclu. Thanks God. Débat sur si oui ou non tu aimes Elly, au lieu de demander… Tu les laisse faire le temps d'allumer ta cigarette, et de constater que ta meilleure amie est convaincue que tu ne l'aimes pas. Well, tu la contrediras un autre jour, tu n'es plus à ca près et la présence de Deedee ne t'arrange pas. « Pour commencer, il est là », fais-tu remarquer en tirant sur ta cigarette, les regardant tour à tour. «  Ensuite, j'préfère pas me faire cueillir par les flics pour avoir bousculé ce con, donc je bouge, qui m'aime me suive. » Surtout qu'il te reste de la drogue, tu n'as clairement pas intérêt à croiser les flics.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité

some info
and more
(gelly) beating heart Empty
MessageSujet: Re: (gelly) beating heart   (gelly) beating heart EmptyDim 28 Aoû - 1:49

Nous sommes dehors et il commence à faire frisquet alors je piétine sur place tandis que je secoue mon pied engourdi. J’observe alors Garrett demander une cigarette et Deedee. Elle lui donne et il lui fait un clin d’œil. Ok, je suis transparente. Il ne va quand même pas draguer ma pote sous mes yeux ? Alors, je plisse légèrement le regard pour croiser les bras sur ma poitrine tandis que Deedee m’interpelle. Je secoue la tête tandis qu’elle m’affirme à nouveau sans pudeur que Garrett ne m’aime pas. « C’est pas réciproque, dis-je en chuchotant et entre mes dents. » Il est tellement grand qu’il n’a pas dû entendre. Elle éclate de rire tandis qu’on poursuit la discussion. J’ai envie de lui tirer ses cheveux rouges coupés courts. « Il serait crétin de pas t’aimer Elly, t’es magnifico. Surtout avec de la farine dans les cheveux. » Je lui sers un magnifique doigt d’honneur. Par le passé, je m’offusquai quand Garrett en faisait à tout bout de champ mais à force de côtoyer des mecs, j’ai appris à m’affirmer et à en faire. « Très classe El’. » Je soupire avant de détourner le regard vers mon gigantesque meilleur ami. Il semble aussi irrité que moi. J’avais raison, il ne m’aime pas. Je mets donc les mains dans les poches de mon tablier pour sentir les larmes me monter aux yeux. Râteau. Magistral. Fort heureusement mes cheveux blonds cachent mon visage ainsi que ma déception. Deedee secoue la tête de désapprobation avant de se tourner vers le colosse qui nous confirme sa présence. « On sait que t’es là gigantor, tu peux participer aussi. Ça te concerne, toi et ton pénis. » Quelle franchise. J’écarquille les yeux. Je me fais alors toute petite. Puis, je prends doucement la main de Garrett comme je le faisais auparavant, mon bâton de réglisse coincé entre les dents. Il ne me le piquera pas celui-là. Il préfère les sucettes et j’en ai plein à les poches. Depuis l’âge de mes cinq ans, j’ai toujours un truc en bouche. Ce qui m’a valu pas mal de blagues salaces à l’adolescence. « J’vous laisse les tourtereaux. El’ c’toi qui ouvre demain ? » Je me tourne vers elle en fronçant les sourcils tandis qu’elle s’en va à reculons. « Nope, c’est Cass’. » Elle nous salue avant de disparaitre dans la nuit. « Je t’aime donc je te suis. » Je penche la tête sur le côté avant de lui sourire. Histoire d’oublier l’incroyable humiliation que je viens de subir. Non seulement j’ai retrouvé l’homme qui fait battre mon cœur, il s’est battu pour moi et m’a également collé un râteau magistral. Mais tant pis. « Chez moi ou chez toi ? » Je pose ma tête contre son bras en le regardant en battant des cils. « J’aimerai bien me changer si ça te dérange pas d’aller chez moi… »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité

some info
and more
(gelly) beating heart Empty
MessageSujet: Re: (gelly) beating heart   (gelly) beating heart EmptyLun 29 Aoû - 2:59

Tu ne lui diras pas que tu l'aimes, pas ici, pas maintenant. Tu viens de tabasser son ex, c'est vrai, mais cela signifie aussi qu'elle est fraîchement célibataire et tu ne sors pas avec des filles tout juste séparées. Ce n'est pas du tout un principe, juste une règle de base signifiant que tu n'as pas la moindre envie d'être le bouche-trou/lot de consolation. Et puis sa copine ne t'aide pas, tu ne comptes pas lui donner raison et qu'elle vous emmerde pendant une demi-heure. De toutes manières, vu la ferveur avec laquelle Elly affirme que tu ne l'aimes pas, tu te demandes si ce n'est pas simplement ce qu'elle veut. Que tu ne l'aimes pas. Tu finis par les interrompre, las et bien décidé à te barrer avant qu'un idiot n'ait l'idée d'appeler la police pour ce règlement de compte entre mâles. « Laisse mon pénis où il est », fais-tu avec un léger sourire, fronçant les sourcils face à la remarque de Deedee et tirant à nouveau sur ta cigarette. Tu serres doucement la main d'Elly dans la tienne lorsqu'elles se trouvent, te désintéressant totalement de son amie pour la regarder. Vous la laissez s'en aller, et tu ne la regardes même pas une seule fois. « Je t'aime aussi », souffles-tu en la regardant se rapprocher de toi. Tu la laisses ensuite s'appuyer contre ton bras et commences à marcher lentement, ne sachant pas encore trop où vous allez avant qu'elle n'évoque l'envie de se changer. « Non, bien sûr, on y va. Donnes l'adresse et montes sur mon dos. » Tu baisses les yeux sur elle, souriant. Ça a toujours été comme ça, tu la portais où que vous soyez, et où que vous alliez. Tu plies légèrement les jambes afin qu'elle puisse grimper, et fais quelques pas avant de reprendre: « Dis... J'm'en fais un peu pour toi, quand même. T'étais avec lui depuis longtemps ? Si tu veux en parler, t'hésites surtout pas. Et si tu veux pas, j'ai rien dit. » Tu profites du fait que tu soutiens ses jambes pour caresser l'une de ses cuisses du pouce, geste mécanique, comme naturel dans lequel tu ne vois aucune ambiguïté malgré tes sentiments.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité

some info
and more
(gelly) beating heart Empty
MessageSujet: Re: (gelly) beating heart   (gelly) beating heart EmptyLun 29 Aoû - 17:58

« Laisse mon pénis où il est. » Cette phrase a l’art de me faire exploser de rire sur le coup que je manque de m’entrucher devant mes deux amis qui semblent en grande discussion. Deedee le gratifie d’un immense sourire avant de partir à reculons vers la fête. « J’rentre pas ce soir. J’ai repéré un mec mignon à l’intérieur. » Je hausse les épaules tandis que je la salue de la main. Paye ta colocation quand même. Je soupire avant de passer une main dans mes cheveux poisseux toujours en tenant la main de Garrett. Je me colle à lui avant de poser ma tête sur son bras pour le regarder en battant des cils. « Toujours. » Puis, je lui souris. « Au fait, t’as mangé des épinards pour être immense comme ça ? » Je souris de toutes mes dents avant de lui demander s’il voulait bien venir chez moi. Am serait content de le revoir. En même temps, mon chat a toujours eu une affection particulière pour Garrett comme s’il sentait que j’étais amoureuse de lui. « Haight-Ashbury au 125. C’est l’appart de Deedee mais elle me loge généreusement depuis un an. » Je grimpe alors sur son dos en passant mes jambes de nouveau autour de sa taille, comme au bon vieux temps. Puis, je dépose un baiser dans son cou. Il me pose des questions sur Ben et moi, normal tu me diras. « On était ensembles depuis 8 mois. Enfin, je crois. » Je me remémore ma rencontre avec lui à la fac. Je ne sais pas pourquoi mais j’ai été attiré par lui. En même temps, je savais que je ne pouvais pas avoir Garrett alors bon, je me suis mise avec lui par défaut. « Je ne l’ai jamais aimé et je pense que c’est ce qu’il l’a poussé à me tromper. J’en ai toujours aimé un autre. C’est assez embêtant dans le fond. » Son pouce caresse doucement mes cuisses et je frissonne doucement en oubliant que je me suis faite briser le cœur quelques minutes plus tôt. « ça ne m’empêche pas d’avoir le cœur en miettes… » Mais pas à cause de Ben, à cause de toi Garrett.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité

some info
and more
(gelly) beating heart Empty
MessageSujet: Re: (gelly) beating heart   (gelly) beating heart EmptyJeu 15 Sep - 0:10

Une fois seuls, vous commencez à marcher lentement et sans véritable but. Seulement, vous êtes tous les deux alors autant dire que le lieu n'a aucune importance. Tu n'as plus vu ta meilleure amie, ta moitié, ton pilier existentiel, depuis une dizaine d'années. Vous vous êtes perdus de vue, la distance. Tu ne t'en serais jamais remis si vous ne vous étiez pas revus. « Hey, je t'ai toujours aimé et je t'aimerais toujours. A jamais, ma Lily. » Tu lui adresses un clin d'oeil, avant de rire à l'évocation de ta taille. « J'ai rien fait de spécial, c'est dans mes gènes », souris-tu  en haussant une épaule. Après tout tu es suédois, et le cliché selon lequel vous êtes tous grands et blonds est relativement fondé. « Un an, j'arrive pas à croire que tu sois de retour depuis si longtemps et qu'on se retrouve que maintenant. Tu m'as tellement manqué, j'te lâche plus. » Elle grimpe sur ton dos et tu glisses tes mains sous ses cuisses afin de la soutenir. « 125 Haight-Ashbury, c'est parti baby. » Tu frissonnes imperceptiblement en sentant ses lèvres dans ton cou, avant d'en venir à parler de Ben. « Connard », siffles-tu, incapable de t'en empêcher, lorsqu'elle annonce qu'ils étaient ensemble depuis huit mois. Tu caresses distraitement ses jambes tout en regardant devant toi pour essayer de te repérer dans les rues plongées dans une semi-obscurité. « C'est pas une raison, j'comprends pas pourquoi les gens se séparent pas au lieu de tromper l'autre. C'est quoi ce délire. » Tu lèves les yeux au ciel avant d'afficher un vague rictus: « Au moins celui-ci aura retenu la leçon. » L'entendant parler de cœur brisé, tu t'arrêtes une seconde de marcher. « Il en vaut pas la peine Ly. Aucun mec en vaut la peine, ils sont pas assez bien pour toi s'ils te font du mal. Et, surtout, dis-le si t'as des comptes à régler au Texas, je me ferais un plaisir de remettre ça », finis-tu comme pour casser la sorte de déclaration que tu viens de faire. Tu es incapable d'être simplement gentil et rassurant, il te faut toujours rajouter une blague ou tu es mal à l'aise et cela ne fait qu'empirer. Ce même avec Elly. Surtout avec Elly.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité

some info
and more
(gelly) beating heart Empty
MessageSujet: Re: (gelly) beating heart   (gelly) beating heart EmptyJeu 15 Sep - 20:35

Nous étions enfin seuls. J’appréciai la compagnie de ma colocataire mais je suis toujours le choc de retrouver mon Garrett. Mon Garrett. Nous ne nous étions pas vus depuis dix ans. Dix ans c’est énorme. 3650 jours. Dix anniversaires loupés. Je n’ai jamais voulu le quitter, j’ai toujours voulu rester auprès de lui mais je n’avais pas le choix. « Tu vois, soufflai-je, je t’avais dit que je reviendrai pour toi. Et je l’ai fait. » Je serre un peu plus sa main tandis que je lève les yeux vers lui tandis qu’il me dit qu’il m’aime. D’amitié. De toute, il doit avoir une copine qui se balade quelque part. Beau comme il est. Certaines diraient comme il est devenu. Mais je l’ai toujours trouvé beau Garrett, à sa manière. Tout le monde disait qu’il faisait psychopathe mais je m’en fichai. J’avais eu le cœur brisé lorsqu’il a embrassé cette fille à la soirée. Juste sous mon nez. Il était à moi. Et j’ai beau ressembler à une petite fille toute nunuche, je casserai les dents à quiconque touchera à mon Garrett. « J’aime bien. J’ai toujours eu un faible pour les mecs très grands. Comme ça, avec ta taille de géant, personne ne pourra te surpasser. » Je cligne des yeux comme une biche avant de dodeliner de la tête avant de sautiller comme d’habitude. Puis, je me mets face à lui avant de prendre son petit doigt avec le mien comme lorsqu’on le faisait quand on était petits. « Toi et moi contre le monde. » On se faisait cette promesse depuis toujours et je lui souris. Ce sourire qu’on disait tout le temps enfantin. Le temps me rattrape alors et je monte sur son dos comme lorsque nous étions enfants pour mettre mes mains autour de son cou avant de passer doucement mes lèvres dans ce dernier. Il lâche un connard et je relève la tête pour regarder l’horizon. « J’ai eu beaucoup de connards. » Lorsqu’il caresse mes jambes, je frissonne tandis qu’on continue d’avancer. Fort heureusement la distance n’est pas trop longue. Je ne crains de lui faire mal au dos sinon. « La lâcheté. L’être humain est un animal et les animaux sont polygames. Et puis avec la troupe et mes parents au Texas, je pense que je ne lui ai pas accordé assez de temps. » Je caresse doucement sa joue pour le regarder. « Pas sûr. C’est un crétin. » Je lui souris tendrement pour battre des cils tandis que je sens qu’on approche de mon chez moi. « Il y en a un qui vaut la peine. » Je souris doucement tandis qu’on est arrivés à destination. Je descends alors de son dos pour chercher mes clés. « Non, évite le Texas, c’est moche. » Je trouve le trousseau de clés pour entrer dans le hall de la vieille maison dans laquelle on vivait avant d’ouvrir la porte de l’appartement. Hannibal, mon carlin noir passe entre mes jambes pour aller saluer chaleureusement mon meilleur ami tandis que le chien de Dee attend sagement. « Hannibal, laisse-le tranquille ! » En espérant qu’il reconnaitra la référence à Hannibal Lecter. Silence des Agneaux. Notre film préféré.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité

some info
and more
(gelly) beating heart Empty
MessageSujet: Re: (gelly) beating heart   (gelly) beating heart EmptyJeu 22 Sep - 1:41

« Je commençais à croire que tu m'avais oublié. Qu'un autre type bizarre se prenant pour un rebelle avait pris ma place. Bien que je sois persuadé qu'on en trouve pas des comme moi au Texas. » En toute sincérité, et sans vantardise, tu savais très bien qu'elle ne t'aurait pas remplacé. Tout comme tu n'as jamais songé ne serais-ce qu'une seule seconde à la remplacer elle. Ce que vous avez créé est trop fort, trop unique, et Elly est irremplaçable. La Lily de Rogue. Exactement comme la Lily de Rogue. « Tu as toujours eu un faible pour moi tout court, t'es attirée par l'étrange », plaisantes-tu en lui mettant un très léger coup d'épaule. « De toutes, je laisserais personne me surpasser, j'aime trop ma place au sommet. » Tu souris en la voyant se plante devant toi, scellant à nouveau votre habituelle promesse pour la première fois depuis dix ans. « Depuis et pour toujours Ly. » Un clin d'oeil plus tard, elle est sur ton dos et vous parlez désormais de celui qui est à présent son ex. Ainsi que ton ennemi. « Pauvres gars, pas à la hauteur », tu ricanes en bifurquant dans une ruelle faisant office de raccourci. « Cherche pas d'excuses, il est juste complètement con. Tous les animaux sont pas polygames, puis c'est pas pareil chez nous. » Tu la laisses glisser au sol lorsque vous parvenez à destination, te plantant derrière elle en attendant qu'elle ouvre les portes. Une petite masse noire fond sur toi sans te laisser le temps de l'apercevoir correctement, et tu souris en t'accroupissant pour le caresser. Tu es plutôt gros chiens, mais un chien est un chien et tu aimes ça quelle qu'en soit la race. « Bonjour toi. Enchanté Hannibal, t'as un nom génial  », remarques-tu en levant les yeux sur ta meilleure amie. « Il en impose beauuucoup moins que le vrai quand même. Le vrai il m'aurait sauté dessus avec un couteau ! » Tu souris, caressant encore la tête de l'animal avant de te redresser. « Perso j'ai un chat, Shadow. Elle est cinglée. »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité

some info
and more
(gelly) beating heart Empty
MessageSujet: Re: (gelly) beating heart   (gelly) beating heart EmptyLun 26 Sep - 19:57

« Non, il n’y a personne comme toi, murmurai-je tout bas en baissant le regard. » Je me sentis devenir tout rouge tandis que Garrett se tenait près de moi. Il me met un coup d’épaule et je ris jaune. Oui, j’avais un faible pour lui mais je ne sais pas s’il était au courant. Alors à la place, je me contentai d’en rire. « Ne t’accorde pas trop d’importance chat. » Je me tourne vers lui pour planter mon regard dans le sien en souriant. Un sourire sincère. Je ne veux pas qu’il croit que j’ai des sentiments pour lui car je ne voulais pas gâcher ce qu’on avait. A savoir une amitié solide depuis près de vingt ans. Mais je l’aimais aussi. J’en avais marre d’attendre donc j’étais face à un dilemme. Je pouvais choisir de me rétracter et de fermer la porte à toute relation ou alors d’avancer et de faire un pas vers lui. « Oh mais dis donc, ça va tes chevilles, dis-je. » Mais il est vrai qu’il avait sa place au sommet. Il l’avait toujours eu. Tous les garçons que j’avais eus visaient à le remplacer mais Garrett était irremplaçable. Alors, je me contentai de me mordre la lèvre inférieure. « En gros, soit je me marie avec toi, soit je finis vieille fille. Great. » On se fait notre promesse et je ne peux m’empêcher de lui sauter au cou. Après tout ce temps. « Always, murmurai-je à son oreille. » Puis, je relève mon visage et nos lèvres sont si près. Je pourrais aisément l’embrasser mais ça ne rimerait à rien. Alors, je retombe sur le sol pour grimper sur son dos. On en vient à parler de mon ex mais je suis presque soulagée. « Je ne suis pas très partageuse. » Gare à la fille qui me prendrait Garrett. Elle serait mal mais tellement mal. Je caresse doucement sa nuque avant de déposer un nouveau baiser sur sa joue pour finalement le faire entrer dans notre palace à Dee et moi. Heureusement notre appart était en rez-de-chaussée et nous sommes accueillis par les chiens qui font une fête grandiose à Garrett. « T’as vu ! Il est génial comme chien. Il m’accompagne partout et tu verras sur mon compte insta que je passe mon temps à nous prendre en photos. » En songeant à instagram mon sourire diminue peu à peu. J’ai encore toutes nos photos. Je les effacerai plus tard. « Ne sous-estime pas Hannibal. Il peut mordre. Enfin je crois. » Puis, je le laisse entrer dans l’appartement qui est nickel. Les parties communes sont rangées du moins. Pascal est dans son vivarium. Le lézard, pas un serpent. Et Garrett en vient à me parler de son chat. « Moi aussi j’ai un chaaaaaat. » Je pars en courant pour aller chercher Am qui trône sur le dessus de son arbre à chat. Garrett l’a connu puisqu’il n’avait que quelques mois lorsque je suis partie. Je reviens donc avec mon chat qui est beaucoup plus imposant que le chien. « Tu te souviens d’Am ? Il est plus lourd qu’Hannibal. » Je lui donne le chat qui ronronne, content sans doute de retrouver Garrett avant d’aller me changer. Je me frotte vite fait les cheveux pour me débarrasser de la farine en trop, retire le gros nœud, la robe culcul pour passer un pyjama –assez court- attacher mes cheveux en queue de cheval et le rejoindre. Je me place dans l’embrasure de la porte de ma chambre. « Tu veux venir dans ma chambre ? On peut se mater un film si tu veux. » Puis, je lui lance un sourire éblouissant.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité

some info
and more
(gelly) beating heart Empty
MessageSujet: Re: (gelly) beating heart   (gelly) beating heart EmptyDim 2 Oct - 20:39

L'arrivée chez Elly te rappelle à quel point vous avez grandi, et tout ce que vous avez perdu entre temps. Dix ans sans nouvelle, à suivre des chemins différents, et vous vous retrouvez maintenant dans la ville qui a vu naître votre amitié. Une relation apparemment indestructible, à laquelle tu as toujours cru et cela se vérifie aujourd'hui. Dix années ne vous ont pas éloignés, certes vous avez grandi, mûri, changé chacun à votre manière, mais en présence l'un de l'autre vous restez les mêmes gosses de seize ans absolument dévastés de devoir se séparer. Ce qui n'arrivera plus. « Il est trop mignon, et puis de toute évidence il m'aime déjà. » Tu souris, amusé par le comportement du chien à ton égard. C'est toujours comme ça, les animaux et toi, vous vous entendez bien. Tu ris doucement. « Oh, tu crois. Effrayant. » Ton sourire demeure plaqué sur tes lèvres tandis que tu te redresses afin de détailler les lieux. Une animalerie. Tu évoques donc ton chat, bien qu'elle ne rivalise pas une seule seconde avec cette ménagerie. L'occasion pour ta meilleure amie d'enchaîner sr son propre félin, et de courir le chercher. Tu peines à reconnaître la bête lorsqu'elle réapparaît avec. « Mais je l'ai connu tout petiiiit, c'est quoi ce mutant ? » Tu la laisses te mettre Am dans les bras, et te retrouves donc dans ton élément (entouré d'animaux) au milieu du salon tandis qu'elle se change dans l'autre pièce. Tu es en grande discussion avec Am -monologue, à vrai dire, bien qu''il te gratifie de quelques miaulements- lorsque la vois d'Elly se fait entendre et ramène ton regard sur elle. Merde, merde, merde: elle est belle. Et, en plus, elle sourit. « Tu invites un type croisé dans la rue il y a moins d'une heure dans ta chambre ? » Tu ris doucement, te redressant pour la rejoindre. « Va pour un film. Silence des Agneaux ? » Après tout, c'est votre film.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité

some info
and more
(gelly) beating heart Empty
MessageSujet: Re: (gelly) beating heart   (gelly) beating heart EmptyDim 2 Oct - 21:26

« Il est comme sa maitresse. » Hannibal tourne autour de lui en jacassant pour se faire remarquer tandis que je le fais pénétrer chez moi. L’appartement est en désordre comme d’habitude mais je m’en fous. On peut voir l’imposant vivarium au fond. Il doit se douter cependant qu’il n’y a pas de serpent car j’ai toujours une sainte horreur de ses bestioles. Et puis, je m’en vais chercher Am pour lui montrer. Le chat était immense, un Maine Coon et il me suivait partout comme Hannibal. Je laissais souvent Stitch et Clochette à mes parents pour les garder. Mes deux cochons d’inde. Ils sont dans la chambre. « Ouais, il est plus gros qu’Hannibal. » Le chat commence à ronronner près de Garrett comme s’il se souvenait de lui. Mais cette bête aime tout le monde. Enfin, non. Il n’aime que Dee et moi. Et Garrett donc. Je m’excuse pour aller me changer et ôter ce déguisement d’Alice au Pays des Merveilles, retirer la farine de mes cheveux que j’attache. Mon short est assez court et le haut assez échancré mais je m’en fiche. Après tout, il ne s’agit que de Garrett non ? Je me tiens donc dans l’embrasure de la porte pour le regarder en souriant. Sa réplique m’arrache un rire et je secoue la tête. Il me rejoint et je pose alors ma main à plat sur sa poitrine pour le regarder dans les yeux. « Sauf que tu n’es pas un inconnu. Et j’ai un lit très confortable, murmurai-je. » Je me mordille doucement la lèvre inférieure avant de rentrer dans ma chambre qui est tapissée de photos. Fort heureusement, je ne suis pas assez sentimentale pour en mettre de Ben mais il y en a de Garrett et moi quasiment à tous les âges. De Dee et moi alors qu’on venait d’emménager. Et d’une bande de copains. Je fixe donc la pile de DVD pour trouver la trilogie d’Hannibal Lecter et me pencher pour mettre le premier DVD dans le lecteur et allumer la télé. L’introduction commence tandis que je m’allonge sur le lit, sur le côté pour le regarder en lui tapotant la place à mes côtés. « Viens, je ne vais pas te manger, dis-je en battant des cils. »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité

some info
and more
(gelly) beating heart Empty
MessageSujet: Re: (gelly) beating heart   (gelly) beating heart EmptySam 15 Oct - 14:40

Hannibal t'a comme adopté, et inversement d'ailleurs. Probablement car Elly et toi êtes particulièrement liés, ça se voit tout de suite. Se sent, en ce qui concerne le chien. « J'ai l'habitude, tout le monde m'aime. » Mais bien sûr. Tu lui adresses un clin d'oeil accompagné d'un sourire, tout à fait conscient qu'il n'y a pas un traître mot de vrai dans ce que tu viens de dire. Au contraire, tu n'as jamais été particulièrement populaire en raison de ton caractère, mais autant dire que tu n'en as rien à faire. Elle s’éclipse un instant, réapparaissant avec un chat énorme entre les bras. Am, tu n'en reviens pas en constatant de sa croissance phénoménale. On pourrait cependant dire la même chose de toi. « Il est plus lourd que toi », fais-tu, rieur, lorsque tu le prends dans tes bras. Tu la laisses aller se changer, tout occupé que tu es par tes retrouvailles avec le Maine Coon que tu ne tardes pas à reposer au sol histoire de rencontrer le lézard à l'abri derrière la vitre de son vivarium. Tu t'adresses à lui comme tu le ferais pour un enfant, et c'est pareil avec Shadow, ton chat psychopathe, tu la considères presque comme ta progéniture et t'en occupes avec autant de soin qu'un parent avec sa petite fille de deux ans. Elly réapparaît bientôt, interrompant tes conversations simultanées avec les trois animaux particulièrement attentifs. Tu la rejoins, saluant l'animalerie. « Mmmh, tu connais le Garrett d'il y a dix ans, qui te dit que je ne suis pas devenu dangereux ? » Tu la suis dans sa chambre, la laissant mettre le film tandis que tu observes les murs tapissés de photographies. Principalement de vous deux, ce qui a quelque chose de presque rassurant. Ton attention revient sur Elly lorsque tu entends sa voix, réalisant alors que le film a commencé. « T'es sûre ? On regarde Hannibal Lecter quand même, j'ai envie de dire que tu as mal choisi l'expression. » Tu lui souris avant de t'approcher, ôtant ta veste et tes chaussures pour t'installer sur le lit. Tu lui ouvres alors tes bras. « Tout bien réfléchi, tu me fais plus penser à Mystique qu'à Hannibal, comme ça. Mais tu es habillée, ça change tout... »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité

some info
and more
(gelly) beating heart Empty
MessageSujet: Re: (gelly) beating heart   (gelly) beating heart EmptyDim 16 Oct - 0:03

Ça me fait bizarre de venir ici avec Garrett. Si j’avais su que j’amènerai un garçon chez moi, je pense qu’on aurait rangé l’appartement avec Dee mais à la place, c’était le bordel. Enfin heureusement Clochette et Stitch étaient dans leur cage dans les tréfonds de ma chambre. Mes cochons d’inde n’étaient jamais libérés lorsque je n’étais pas chez moi. Je ris à la remarque de mon meilleur ami qui contemplait mon petit chien qui tournait autour de lui en aboyant pour réclamer de l’attention. « ça m’étonnerait ! T’as trop un caractère de cochon pour ça ! » C’est vrai que de nous deux, j’étais celle qui avait le meilleur caractère. Raison pour laquelle nous nous entendions si bien lorsqu’on était ensembles. Les profs disaient toujours que j’étais le cerveau et lui les muscles. Un peu comme Minus et Cortex. J’attrape Am, l’imposant Maine Coon qui trône sur le bar pour surveiller les environs. Ce chat était un vrai paresseux. Il portait le nom d’un des chats de La Belle et le Clochard mais en fait quand on y pense, il n’était pas aussi machiavélique que les siamois. En fait, mise à part Hannibal, tous mes animaux avaient des prénoms de Disney. Bizarre. « Ce n’est pas faute de manger mais je crois que ma pratique intensive de la danse me permet de ne pas prendre un gramme. Et de n’avoir aucune cellulite. » Je fronce le nez pour partir me changer dans la chambre. Je marque un temps en l’écoutant parler à Pascal, Hannibal et Am. « Si tu veux parler à d’autres animaux, il y en a deux autres qui t’attendent dans la chambre, lançai en enfilant mon pyjama. » Je ne voulais pas en faire trop. Et puis nous n’étions qu’amis ? Alors pourquoi est-ce que je sens une sorte de tension électrique palpable dans l’air ? « Crois-moi, dis-je en ajustant mes cheveux, je sais me défendre. Demande à mon ex. » J’en avais encore mal à la main. Je me colle dans l’embrasure de la porte pour l’appeler. Je m’en mords d’ailleurs la lèvre car après dix ans d’absence mon cœur ne cesse d’accélérer en sentant Garrett s’approcher de moi. Je m’éloigne alors pour aller mettre le film tout en passant devant la caisse de Clochette et de Stitch qui semblent tranquilles pour le moment. « Des cochons d’inde, lançai-je en montrant la cage, et je songe à prendre un lapin bientôt. » Je me mets au lit pour l’appeler avec un grand sourire aux lèvres. Sa remarque me fait échapper un rire cristallin de ma bouche. C’est vrai que le film n’est pas très romantique. « T’aurais préféré que je te mette Love Actually ? » Bon en vrai, j’adore ce film. Je me souviens lui avoir confié lors d’une de nos soirées de Noel que la déclaration fait par Andrew Lincoln était celle que je voulais un jour. Comme quoi je reste romantique. Je me réfugie dans les bras de mon meilleur ami pour poser ma tête sur son torse, entrêmêlant mes doigts aux siens. Habitude que j’avais. Je suis quelqu’un de particulièrement tactile surtout avec Garrett. Je lève alors les yeux vers Garrett pour chercher son regard. « Quoi ? Tu voudrais que je retire mes vêtements ? » Bon pour la finesse, on repassera hein, Elly. Oups.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité

some info
and more
(gelly) beating heart Empty
MessageSujet: Re: (gelly) beating heart   (gelly) beating heart EmptyDim 16 Oct - 19:00

« C'est faux, je suis adorable et facile à vivre. » Peut-être dans un monde où ces deux qualités n'ont pas le même sens qu'ici. On ne peut pas dire que tu sois insupportable, n'exagérons rien, mais tu n'es certainement pas facile. Et encore moins adorable, tu fais de ton mieux pour éviter d'être considéré comme tel. Disons que c'est plus arrangeant, on ne demande rien aux "méchants", tu choisis les personnes avec lesquelles tu as envie d'être gentil. Elly est un peu un ovni dans ta vie, elle n'a tellement rien avoir avec toi, c'est hallucinant. Tu es le géant pas très loquace et presque inexpressif (flippant, diront certains) tandis qu'elle est un petit moulin à parole tout à fait adorable. Les opposés s'attirent, dans votre cas. « On a du mal à croire que tu manges quoi que ce soit quand on te regarde de là-haut », fais-tu en souriant, référence à vos tailles respectives. Tu soupèses encore le Maine Coon, pas tout à fait remis de ta surprise, et te trouves bientôt en tête à tête avec la petite animalerie de ta meilleure amie et de sa colocataire fraîchement rencontrée. On voit pourquoi elles s'entendent. « Je finis de faire connaissance avec ces trois-là puis je m'attaque au deux autres », répliques-tu, amusé, avant de finalement la rejoindre lorsqu'elle apparaît dans l'encadrement de la porte. Elle te présente alors ses cochons d'Inde, auprès desquels tu t'accroupis une fois que tu as détaillé les photographies aux murs. Tu joues avec eux à travers les barreaux de la cage, jusqu'à ce qu'elle t'appelle auprès d'elle. « Tu sais bien que ce n'est pas vraiment mon genre de film », fais-tu remarquer, bien que tu puisses regarder n'importe quoi du moment que tu es avec elle. Tu lui ouvres grands tes bras et elle se blotti contre toi sans avoir à se faire prier. Puis tu éclates de rire avant de baisser les yeux pour croiser son regard. Tu t'apprêtes à répondre lorsque Hannibal saute sur le lit et se met entre vous. Il choisit bien son moment... « Rebonjour toi. » Tu caresses doucement la tête du chien, légèrement frustré, puis adresses un sourire à Elly et repose ton regard sur la télévision. Tu ne tardes pas à t'endormir contre l'épaule de la jeune femme, épuisé par une journée de travail, une soirée de vente et ton altercation avec son ex.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

some info
and more
(gelly) beating heart Empty
MessageSujet: Re: (gelly) beating heart   (gelly) beating heart Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
(gelly) beating heart
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (gelly) beating heart
» George Coleman & Ahmad Jamal - My foolish heart
» Traduction de "My Heart Will Go On"
» Flood sur Kingdom Heart
» [Saga MP3] Ice Heart

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TEARS OF JOY  :: rps terminés-
Sauter vers: