N'hésitez pas à soutenir le forum ici ou encore . ♡
TEARS OF JOY célèbre sa première année d'existence sur la toile. ♡

Partagez | 
 

 graham. this reminds me of when we were young.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Cassandra Beaufort
admin + captain amelia

some info
☆ en ville depuis le : 17/08/2016
☆ messages : 100
☆ pseudo : dday.
☆ avatar : yvonne strahovski.
☆ crédits : gentleheart & endlesslove.
and more

Feuille de personnage
☆ disponibilité rp:
☆ répertoire
:
☆ to do list
:
MessageSujet: graham. this reminds me of when we were young.   Mer 31 Aoû - 5:02

this reminds me of when we were young
GRAHAM & CASSANDRA
Depuis ta blessure, tu essayais vaguement d’occuper ton temps d’une façon ou d’une autre. C’était rarement bien réussi, peu de choses n’arrivant à te changer les idées de façon durable. Tu avais fait le ménage de ton logement à plusieurs reprises, ce qui représentait un investissement de temps important considérant le fait qu’un de tes bras était d’une inutilité totale. Ton esprit revenait sans cesse au fait que tu ne servais à rien à cet instant précis, notamment pour ce qui était de ton travail. Rester coincée chez toi n’avait rien de bon, c’était une évidence. Il fallait donc trouver un moyen de rendre la chose plus agréable et une évidence s’était présentée d’elle-même à savoir la compagnie d’un être cher. Une personne s’imposa d’elle-même : Graham. Après tout, il était certain qu’il était la bonne personne pour ce genre de mission et pour être franche, sa compagnie te manquait un peu. Puis qui sait peut-être que c’était réciproque, un espèce de sixième sens qui te le disait. Tu avais donc attrapé ton téléphone pour l’inviter chez toi avec comme argument fabuleux : le fait que tu avais sorti un de tes meilleures bouteilles de vin de ta cave - la cave étant l’espèce de petit réfrigérateur fait spécialement pour ça. Bref ça importait peu, l’important c’était que tu avais un argument béton pour le convaincre et que tu espérais que ça, en plus de ta compagnie suffirait à le faire ramener chez toi (non pas que tu en doutais).
Pour accompagner le tout, tu avais opté pour une pizza, sortant les différents menus sur la table de la cuisine. Ce n’était pas de la grande gastronomie et probablement que bien des amateurs de vin trouveraient impensable le fait de mêler les deux, mais le but était de passer un bon moment et les deux choses étaient des ingrédients en ce sens. Une fois que c’était fait, il suffisait d’attendre que Graham fasse son apparition. Ce dernier ne se fit pas attendre et tu t’empressas de l’accueillir à la porte en le serrant dans tes bras. « Graham, tu es un bonheur pour les yeux. » Plus que ça même ! Tu espérais qu’il arriverait à te changer les idées pour la soirée si ce n’était pas pour un plus long terme. « Je pensais de la pizza pour manger ? » En temps normal, tu aurais sans doute perdu du temps dans des platitudes incessantes, mais il s’agissait de quelqu’un que tu connaissais depuis une éternité et que tu avais même fréquenté pendant un moment, tu estimais donc que tu pouvais te passer de la chose un minimum pour ce qui était plus important (ce qui était la nourriture évidemment). « Alors quoi de neuf dans ta vie rocambolesque ? » Il y avait un brin de sarcasme dans tes mots, mais il n’était pas faux que la vie de Graham semblait parfois digne d’une série télévisée.
electric bird.


it's always better when we're together
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t712-theres-a-hole-in-my-soul-c
avatar

Graham O'Connell
membre + petit scarabée

some info
☆ en ville depuis le : 02/08/2016
☆ messages : 223
☆ pseudo : red.
☆ avatar : zach levi, the sexy nerd.
☆ crédits : red pants. (avatar); tumblr (gifs); alas (code signature)
and more

Feuille de personnage
☆ disponibilité rp:
☆ répertoire
:
☆ to do list
:
MessageSujet: Re: graham. this reminds me of when we were young.   Mer 31 Aoû - 14:49

this reminds me of when we were young.

 
Il s'ennuyait. Il fallait dire ce qui est, Graham se faisait chier aujourd'hui et ça n'arrivait pas souvent. Il avait ouvert la boite mail, celle dédiée à la boite de relations publiques et après une bonne demi-heure, il avait fait le tour de la question, pareil avec le courrier. Deux lettres et seulement des payements. Bon, c'était l'entre-deux comme il appelait ça, la période de creux entre l'été/la rentrée et les fêtes de fin d'années. Les affaires se calmaient toujours entre ces deux périodes là et il le savait mais ça ne l'empêchait pas de se dire qu'il aurait préféré que ça ne soit pas le cas car rester trop longtemps sans rien faire, ça n'était pas pour lui. Son esprit se mettait automatiquement à carburer dans le vide et ça pouvait vite devenir une horreur. Car dans ses moments là, il retombait en enfance, mais pas forcément dans le bon sens du terme parce qu'il devenait bougon, impatient et intenable. Tout était bon pour se distraire alors et à la différence de son enfance, là il pouvait se plonger dans la contemplation de vidéo tout à fait débile sur Youtube ou regarder quelques épisodes d'une des séries qu'il suivait. Par chance, il n'avait pas eu à supporter le regard de sa secrétaire qui parfois lui donnait l'impression d'être sa mère en le regardant de cet air qui disait clairement qu'il devait grandir un peu et cesser de faire l'enfant. Ça tenait peut-être des lunettes... Bref, aujourd'hui serait une longue journée pour lui mais c'était là un autre avantage de bosser à domicile et d'être son propre patron, il pouvait quitter son bureau pour aller se mater un match de hockey dans le salon et rester dispo si jamais le téléphone sonnait ou si un client arrivait. Ça serait un peu bizarre de faire ça en pleine journée mais puisqu'il était désœuvré pour une fois, il s'autorisait une pause.

Pause qui au final dura quasiment toute la journée. Il était sortit à midi pour aller déjeuner -la flemme de se faire à manger pour une fois et un paquet de chips ne constituait pas un repas- et en rentrant, il avait espérer avoir un truc à faire, n'importe quoi mais rien. Résigné, il avait donc entrepris de s'occuper de tout ce qu'il ne pouvait pas faire le reste du temps, un peu de compta, des relances de clients mais à quinze heures, il déclarait sa journée de travail achevée, laissant son portable à proximité si jamais on voulait le joindre puis il alla s'avachir dans son canapé. Il se sentait lessivé ces derniers temps, il faut dire que tout cette agitation autour de lui depuis que ses proches savaient pour Savannah et lui commençait à sérieusement l'emmerder. Son sommeil en prenait un coup aussi même si par chance, il n'avait pas besoin de huit bonnes heures de sommeil comme certains. Il regardait une énième rediff de Friends quand il entendit son portable sonné, le prévenant d'une courte mélodie et en reconnaissant cette dernière, un large sourire s'était instantanément formé sur son visage. Car oui, il avait attribué un son spécifique à Cassandra car oui, la jeune femme avait eu et avait toujours encore une place spéciale dans sa vie. Pas besoin d'arguments pour le faire venir en vérité, mais c'est vrai qu'une telle offre ne se refusait pas. Il répondit à la jeune femme qu'il arrivait le temps de faire le trajet jusqu'à chez elle et ce dernier fait, il se présentait à sa porte, sourire toujours collé aux lèvres. La serrant contre lui dès que la porte fut ouverte, il rit en entendant son accueil. « D'autres ont déjà dis ça c'est vrai. » répondit-il en plaisantant évidemment sur la double portée de ses paroles et il hocha la tête positivement lorsque la pizza fut évoquée. « J'l'ai toujours dis, en cas de doute, toujours choisir la pizza, une valeur sûre. » confirma-t-il tout en la suivant à l'intérieur. Fronçant les sourcils à sa question, remarquant le sarcasme utilisé par la blonde, il sourit malgré tout et haussa les épaules. « Oh toujours plus ou moins la même chose tu sais. » dit-il en essayant de garder la face devant elle mais elle le connaissait suffisamment bien pour voir qu'il ne lui disait pas tout.
 
roller coaster
 


no more guessing who, it was always you.
and through it all she offers me protection, a lot of love and affection whether I'm right or wrong. I look above and I know I'll always be blessed with love and as the feeling grows, she breathes flesh to my bones and when love is dead I'm loving angels instead ©alas.


Dernière édition par Graham O'Connell le Sam 3 Sep - 15:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t574-i-am-always-will-be-the-op
avatar

Cassandra Beaufort
admin + captain amelia

some info
☆ en ville depuis le : 17/08/2016
☆ messages : 100
☆ pseudo : dday.
☆ avatar : yvonne strahovski.
☆ crédits : gentleheart & endlesslove.
and more

Feuille de personnage
☆ disponibilité rp:
☆ répertoire
:
☆ to do list
:
MessageSujet: Re: graham. this reminds me of when we were young.   Ven 2 Sep - 23:01

this reminds me of when we were young
GRAHAM & CASSANDRA
Savoir que Graham allait venir était déjà un bonheur en soit. Après tout, il était de ces personnes qui comptaient tout particulièrement à tes yeux et sa compagnie ne pourrait que te remonter le moral. Bref, tu étais on ne peut plus impatiente de le voir arrivé. Son importance dans ta vie n’avait pas diminué depuis votre rupture, il était toujours cette personne bien particulière vers qui tu pouvais te tourner en cas de besoin. Il y avait cependant eu un avantage notable à votre rupture, à savoir le fait que tes parents ne parlaient plus de ton éventuel mariage avec ce dernier. Ils continuaient de le faire de façon générale, mais tu ne pouvais sans doute pas échapper à la chose (encore moins à ton âge avancé selon leurs dires). Quoi qu’il en soit, tu comptais profiter de sa compagnie sans te casser la tête. Ton sourire s’agrandit lorsqu’il apparu à la porte, lui qui ne t’avait pas quitté depuis que Graham avait accepté ton invitation. « Toujours modeste à ce que je vois. » Pas que ça te dérangeait le moins du monde, après tout, tu étais celle qui avait ouvert la porte pour une telle réponse. De toute façon, toute plaisanterie à part, il restait très agréable à regarder, aucune raison de nier la chose. Non pas que c’était ce que tu avais en tête en disant la chose, mais là n’était pas la question. À la place, tu te contenta de poursuivre sur ta lancée en proposant de la pizza pour le repas ce que Graham approuva. « C’est bien ce que je me disais. Je te laisse choisir, les menus sont sur la table. » Il y avait plusieurs pizzeria dans le quartier et même après toutes ces années, tu n’avais pas d’opinion définitive sur laquelle était la meilleure. Il fallait dire que malgré tout, la pizza n’était pas le premier aliment ton régime. Quoi qu’il en soit ça restait une valeur sure comme il l’avait si bien dit et autant laisser l’expert se prononcer sur la chose.
Il suffisait d’espérer qu’il se montrerait un plus grand expert en la matière qu’il ne avait été pour répondre à ta question. Les sourcils froncés et les épaules haussées contredisaient légèrement ses paroles. Il n’était pas question que tu crois une telle réponse, à tes yeux il était évident qu’il manquait une bonne partie de sa réponse. Tu fronças donc les sourcils à ton tour avant de prendre la parole : « Vraiment ? » Tu supposais que c’était suffisant pour montrer que tu ne croyais pas vraiment la chose, mais il était fort possible qu’il cherche encore à éviter de te donner une réponse complète. Tu ajoutas donc : « Allez, dis moi tout. De toute façon on sait très bien qu’après un verre ou deux tu ne pourras rien de me cacher. » Même pas besoin d’un verre ou deux, tu doutais qu’il puisse réellement te cacher quoi que ce soit de sérieux. Ça faisait quand même près de trente ans que vous vous connaissiez (ce qui ne te faisait pas sentir très jeune avouons-le) si bien qu’il serait étonnant que tu ne repères pas un mensonge d’une façon ou d’une autre. En attendant, tu attrapas la bouteille de vin du comptoir pour la lui tendre : « Tu peux l’ouvrir ? C’est un peu compliqué pour moi. » Le tout en désignant ton épaule. Ta blessure compliquait bien des choses. Tu pourrais sans doute réussir au final, mais le résultat serait accompli plus rapidement si Graham s’en occupait. Certes, tu lui laissais faire tout le travail alors que tu l’avais invité, mais l’intention était là malgré tout. La preuve, tu lui offris ton plus beau sourire en guise de récompense.
electric bird.


it's always better when we're together
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t712-theres-a-hole-in-my-soul-c
avatar

Graham O'Connell
membre + petit scarabée

some info
☆ en ville depuis le : 02/08/2016
☆ messages : 223
☆ pseudo : red.
☆ avatar : zach levi, the sexy nerd.
☆ crédits : red pants. (avatar); tumblr (gifs); alas (code signature)
and more

Feuille de personnage
☆ disponibilité rp:
☆ répertoire
:
☆ to do list
:
MessageSujet: Re: graham. this reminds me of when we were young.   Sam 3 Sep - 16:59

this reminds me of when we were young.

Les amis, les vrais, on ne les comptent que sur les doigts d'une main. Ou de deux. Il n'était plus certain de la teneur exacte du proverbe mais il ne pouvait qu'être d'accord sur le principe. Il avait la chance d'avoir un cercle d'irréductibles autour de lui -non, pas de gaulois- des amis auxquels il tenait plus que tout et en qui il avait une confiance totale et aveugle. Cassandra figurait bien entendu dans cette liste là. Quasiment déjà une trentaine d'années qu'ils se connaissaient et qu'ils s'adoraient toujours autant. Ok, au passage il y avait eu la case "couple" pour eux mais bon, ça n'avait pas affecté leur relation même après qu'ils aient rompus. Ça aurait pu vous me direz, mais avec toute la pression que leurs proches leur avait mis sur le dos à l'époque, l'un comme l'autre avait préféré rompre plutôt que de continuer à subir ça et c'était sans nul doute la bonne décision pour eux puisqu'ils avaient été libre de faire ce qu'ils avaient voulu ensuite. Mais c'est vrai que de son côté, lui n'avait pas le droit à ce genre de réflexion, ce qu'il trouvait d'ailleurs assez injuste pour elle. A les entendre on pourrait croire qu'elle était déjà une vieille fille, prête à mourir chez elle seule et entourée de 36 chats. Il n'avait aucun doute sur le fait qu'elle finirait par trouver chaussure à son pied le moment venu et ce mec serait un veinard, ça il le savait déjà. « Si c'est vrai c'est bien de la modestie non ? » affirma-t-il en souriant alors qu'il entrait à sa suite après l'avoir salué une fois arrivé chez elle. Non, pas besoin de formule de politesse ou de chichis entre eux, c'était aussi ça qu'il appréciait dans le fait d'être resté ami avec elle depuis tout ce temps. « Hum, si on commande Chez Sal's ils ont une offre, trois pizzas plus boissons, ça nous en laisse si jamais on a vraiment fin, du coup on prend comme toujours ? » demanda-t-il alors qu'il reposait devant lui le prospectus de la pizzeria chez qui ils avaient là aussi leurs habitudes -bah à force de commander souvent aux mêmes endroits, forcément, ils avaient leurs préférences-.

La question qu'elle lui posait était anodine, somme toute, mais le truc quand on veut faire avaler une couleuvre à quelqu'un qui voit clair dans votre jeu, c'est précisément que ça devient compliqué de savoir mentir puisque dans tous les cas, vous ne pouvez pas échapper à l'oeil inquisiteur de l'autre et évidemment, Cassandra a tout de suite vu qu'il n'était pas le plus sincère en répondant de cette façon. « Damn you et tes pouvoirs de super flic. » répondit-il en grimaçant, prenant un air faussement vexé avant de soupire et de se redresser quand elle insinua qu'il ne tenait pas la route face à l'alcool. « Traites-moi aussi de petit joueur tant que ty u es. » ajouta-t-il en faisant la moue avant de prendre la bouteille qu'elle lui tendait en hochant la tête pour l'ouvrir puisqu'elle ne pouvait pas encore utiliser son bras blessé. Il pris l'ouvre-bouteille et enfonça la tire-bouchon dans ce dernier et commença à tourner. « J'ai juste pas envie de ruiner la soirée avec mes problèmes. Mais c'est vrai que tu restes moins chère qu'une séance de thérapie et le vin devrait aider... » répondit-il en voulant jouer sur une note d'humour mais on voyait bien que quelque chose le travaillait malgré tout. Débouchant la bouteille dans la foulée, il sortit le bouchon et commença à remplir leurs verres pour laisser un peu décanter le vin. « Je suis juste un peu paumé en ce moment. Tout va bien avec Savannah même si elle m'en a voulu d'avoir dit à Gray qu'on était ensemble mais j'ai l'impression d'avoir les fesses entre deux chaises avec tout ça et ça commence à me rendre dingue. » avoua-t-il à la jeune femme, reposant la bouteille sur la table. On voyait en effet que la situation lui pesait puisque son habituel sourire s'était éclipsé dès qu'il avait laché le morceau.

roller coaster


no more guessing who, it was always you.
and through it all she offers me protection, a lot of love and affection whether I'm right or wrong. I look above and I know I'll always be blessed with love and as the feeling grows, she breathes flesh to my bones and when love is dead I'm loving angels instead ©alas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t574-i-am-always-will-be-the-op
avatar

Cassandra Beaufort
admin + captain amelia

some info
☆ en ville depuis le : 17/08/2016
☆ messages : 100
☆ pseudo : dday.
☆ avatar : yvonne strahovski.
☆ crédits : gentleheart & endlesslove.
and more

Feuille de personnage
☆ disponibilité rp:
☆ répertoire
:
☆ to do list
:
MessageSujet: Re: graham. this reminds me of when we were young.   Dim 4 Sep - 22:30

this reminds me of when we were young
GRAHAM & CASSANDRA
Grahma te fit rire lorsqu’il avança sa belle théorie sur le fait que la vérité rendait son commentaire tout de suite plus modeste. Dans tes amis proches, il n’y avait que lui pour tenir un telle raisonnement. Ça faisait partie de son charme, tu devait l’avouer. Une fois, ton rire contenu, tu répondis rapidement : « Ouais ouais, la modestie c’est tout de même pas ta plus grande force. » Non pas que c’était très grave, si ça te dérangeait réellement, vous n’auriez pas été ami très longtemps. Ce n’était pas le cas, la preuve tu l’avais même fréquenté pendant une assez long période de temps. Parfois votre couple te manquait, parce qu’il avait été quelqu’un sur qui tu pouvais assurément compté (c’était d’ailleurs encore le cas), mais disons que tu n’avais pas eu cette chance dans les relations qui avaient suivies. Enfin, il était fort inutile d’y penser davantage, l’amitié qui te liait avec Graham était des plus importantes et tu ne la changerait pour rien au monde. Après tout, sans lui, vers qui te tournerais-tu pour faire les choix important comme celui de l’endroit où commander de la pizza (même si pour être franche tu pourrais sans doute le faire toi aussi). Tu hochas légèrement la tête en entendant sa proposition avant de prendre le menu pour pouvoir aller commander. Ça ne prendrait que peu de temps, sachant que vous preniez « l’habituel » et que tu finissais par connaitre la chose par coeur. « Ça devrait arriver d’ici une demi-heure. On va avoir tout un festin. » Et tu espérais qu’il en ramènerait un peu avec lui. S’il fallait que tu manges tous les restes en plus de rester dans tes divans tous les jours, tu prendrais une tonne de poids en un rien de temps.

Mais bon, en attendant, il y avait des questions plus importantes comme ce qui tracassait Graham. Ça te sautait aux yeux et tu lui fis savoir assez rapidement. Sa réaction t’arracha un sourire alors qu’il blâmait tes pouvoirs de flics. « Eh, il faut bien qu’ils servent parfois ! » C’était parfois dérangeant, comme dans les bars lorsque quelqu’un t’abordait et que tu pouvais voir que quelque chose clochait dans leur histoire. Certes, cette fois c’était encore plus facile puisque tu connaissais bien trop le jeune homme pour te faire avoir facilement, mais le principe restait le même. Et l’alcool ne pourrait que t’aider pour le tout. Rigolant à nouveau lorsqu’il reprit la parole, tu lui offris ton plus beau sourire avant de lui répondre sur le ton de la plaisanterie : « C’est bien ce que je dis. » Ou pas, mais il était rare que les gens arrivent à tenir leurs secrets bien longtemps sous l’influence de l’alcool. Tu aimais donc tes chances de pouvoir lui extirper tout ce que tu voulais savoir.
Cela dit, tu n’eus même pas besoin d’une telle ruse puisque Graham vint lui-même à la conclusion que te parler était moins cher qu’une thérapie. « Tu vois. Puis franchement, tu sais bien que ça m’intrigue tes problèmes. » Parce que tu connaissais bien les protagonistes et puis bon, tu étais son amie, la moindre des choses étaient de lui offrir ton oreille pour écouter ce qui lui pesait sur le coeur. La suite aurait pu être prévisible dans le genre. L’histoire de Savannah faisait ses remous. « Elle t’en veut d’en avoir parlé à Grayson ? » Drôle de réaction… Mais bon, tu n’étais pas là pour juger et de toute façon tu n’avais que très peu de conseil à donner sur la question. À la place, tu préféras te concentrer sur la suite de ce qu’il avait dit, ce qui le rendait dingue. « J’imagine que tout le monde te fait la vie dure avec ça. Quelqu’un en particulier ? » Disons que tu avais eu un aperçu de la chose en raison de la discussion que tu avais eu avec Esha, mais tu gardas ce détail pour toi, préférant ajouter : « Mais si tu as cette impression là, il va falloir faire bouger les choses un peu. » Comment, tu ne savais pas exactement, mais vous aviez une soirée pour trouver la bonne route à prendre.
electric bird.


it's always better when we're together
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t712-theres-a-hole-in-my-soul-c
avatar

Graham O'Connell
membre + petit scarabée

some info
☆ en ville depuis le : 02/08/2016
☆ messages : 223
☆ pseudo : red.
☆ avatar : zach levi, the sexy nerd.
☆ crédits : red pants. (avatar); tumblr (gifs); alas (code signature)
and more

Feuille de personnage
☆ disponibilité rp:
☆ répertoire
:
☆ to do list
:
MessageSujet: Re: graham. this reminds me of when we were young.   Mar 6 Sep - 15:00

this reminds me of when we were young.

Il s'était toujours dis qu'il aurait pu faire une brillante carrière de comédien s'il n'avait pas étudié la communication, parce qu'il serait payé à faire rire les autres, ce qu'il faisait déjà gratuitement le reste du temps et ce depuis l'enfance. Il avait échappé à une réputation de cancre de la classe parce qu'il parvenait toujours à avoir de bonnes notes malgré les bêtises qu'il pouvait sortir en cours. Mais bon, qui sait, si un jour il se lassait de son boulot, il irait tenter sa chance, surtout qu'il y avait une scène pour ça ici même à San Francisco. Puis en l'accueillant avec une telle phrase, elle aurait du s'attendre à une telle réponse de sa part franchement. Tout comme avec ce qu'elle venait de dire au sujet de sa modestie. « Non, c'est vrai, ma plus grande force c'est ma belle gueule et mon sourire irrésistible. » dit-il en lui adressant un clin d'oeil. Évidemment tout ça n'était qu'un numéro, son égo était tout à fait proportionné et tout ça n'était que pour la faire rire, ce qui fonctionnait et c'est tout ce qui lui importait. Puis depuis le temps qu'ils se connaissaient, la belle blonde était rompue à son humour. Rappelons que fut un temps elle était même sous son charme en partie grâce à ça mais c'était un autre temps et depuis de l'eau avait coulée sous les ponts, toujours est-il que ça ne les avaient pas empêcher de rester proches. Alors bien entendu, il avait accouru à son invitation et il l'aurait fait même sans bouteille hors de prix à la clé. Parce qu'il serait toujours là pour elle, quoi qu'il arrive, c'était à ça que servait les amis après tout, pas vrai ? A ça et à savoir quelles pizzas commander en effet. Graham pouvait se vanter de connaître quasi tous les restau livrant des pizzas dans le coin -heureusement pour lui, il ne prenait pas de poids avec tout ce qu'il mangeait et le surplus était facilement éliminer avec un peu de sport-. « Je sens déjà la bonne odeur de pâte fraichement cuite... » affirma-t-il en hochant la tête à son annonce, fermant les yeux tout en humant l'air. Un vrai comédien, que j'vous dis ce grand imbécile.

Mais pas assez en tout cas pour la berner lorsqu'elle lui demandait comment il allait et qu'il ne pu pas dissimuler ses tracas actuels. Oui, elle le connaissait trop bien pour que l'illusion fonctionne et il en profita pour ironiser sur ses talents de flic même si elle aurait pu voir ça sans eux, il en était sûr. Esquissant un fin sourire et hochant la tête pour confirmer que ces talents devaient bien être utiles de temps à autres, il l'écouta poursuivre mais s'offusqua quand elle laissa entendre qu'il ne tenait pas l'alcool. Forcément sa fierté ne pouvait le tolérer. « Tu vas payer pour cette insinuation...Je sais pas encore comment, mais tu paieras et ma vengeance sera terrible. » rétorqua-t-il en tentant de reprendre un instant un ton plus léger mais il ne voulait pas l'embêter avec tout ça mais puisqu'elle insistait et qu'en effet, lui parler à elle et vider son sac ici serait moins cher qu'une séance sur un divan, il sourit à son aveu..« A t'entendre j'ai une vie digne d'un soap. » fit-il remarquer en souriant avant de tout de même finir par cracher le morceau. Combien il commençait à en avoir assez qu'on le prenne pour un salop de sortir avec l'ex de son frère jumeau et tout le reste. S'il pouvait prendre du recul sur tout ça, il se dirait presque que sa vie était pathétique pour le coup. « Oui, elle ne voulait pas qu'il sache. » Ok, ça déjà ça aurait du allumé une alarme dans sa tête mais bon, il était amoureux et heureux, vous savez ce qu'on dit de l'amour après tout... Ça rend bête et aveugle et il n'en faisait pas exception. « Ouais, pour résumer et disons qu'il y a eu des réactions inattendues face à la nouvelle. » Sa dispute avec Esha lui restait encore en travers de la gorge en effet mais il ne se doutait pas que les deux jeunes femmes en avaient d'ores et déjà discuter. Oui, il devait faire quelque chose, ça il le savait bien, mais quoi ? Parce que d'un côté ou de l'autre, il serait forcément perdant au bout du compte et ça n'était pas franchement quelque chose qu'il voulait avoir à vivre mais il savait aussi que ça ne pourrait pas continuer ainsi éternellement. « Je sais, je sais mais je suis paumé c'est tout. Avec toi c'était plus facile au moins. » dit-il en penchant la tête en avant, se grattant l'arrière de la nuque comme il le faisait toujours quand quelque chose le travaillait vraiment.

roller coaster


no more guessing who, it was always you.
and through it all she offers me protection, a lot of love and affection whether I'm right or wrong. I look above and I know I'll always be blessed with love and as the feeling grows, she breathes flesh to my bones and when love is dead I'm loving angels instead ©alas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t574-i-am-always-will-be-the-op
avatar

Cassandra Beaufort
admin + captain amelia

some info
☆ en ville depuis le : 17/08/2016
☆ messages : 100
☆ pseudo : dday.
☆ avatar : yvonne strahovski.
☆ crédits : gentleheart & endlesslove.
and more

Feuille de personnage
☆ disponibilité rp:
☆ répertoire
:
☆ to do list
:
MessageSujet: Re: graham. this reminds me of when we were young.   Dim 11 Sep - 21:33

this reminds me of when we were young
GRAHAM & CASSANDRA
Encore une fois, Graham visa juste avec son humour et te fit rire. Tu n’avais rien à redire sur ce qu’il avançait, après tout, tu devais admettre qu’il avait l’un et l’autre de ces traits. Sourire aux lèvres, tu te contenta de répondre : « Ouais ouais. C’est sur qu’elle est pas mal ta gueule. » Rien de plus histoire de ne pas flatter un peu trop son égo qui n’avait pas besoin de cette aide supplémentaire. Enfin, tu ne pensais pas non plus qu’il avait des problèmes à ce niveau-là, te doutant bien qu’il faisait surtout la chose pour te faire rire, comme il en avait l’habitude. Si bien qu’il n’avait aucune raison de faire entrer trop de sérieux dans cette conversation. Ça ne faisait pas partie de vos habitudes, depuis tout le temps que vous vous connaissiez. La preuve, vous aviez passé d’un sujet à l’autre pour aborder celui qui était on ne peut plus important : les pizzas. « Vivement que ça arrive qu’on puisse se régaler. » Une priorité maintenant qu’il avait parlé de bonne pâte fraichement cuite ce qui ne pouvait que te mettre l’eau à la bouche. Tu réalisais même que tu avais plutôt faim au fond.

Cela dit, faute de pouvoir croquer dans cette pâte délicieuse, tu préféras te concentrer sur ce qui tracassait ton ami. Il ne faisait pas de toute que quelque chose clochait bel et bien et tu comptais en apprendre plus sur la question. Il ne semblait pas apprécier le sous-entendu que tu avais fait quant à sa résistance à l’alcool et il te promit même une vengeance terrible de sa part. Le prenant difficilement au sérieux, tu cachas à peine ton sourire amusé avant de répondre : « Tu n’oserais pas ! » Ou probablement que si, il faudrait que tu restes sur tes gardes histoire de ne pas te faire surprendre par la vengeance de ton ex. En attendant, tu espérais quand même qu’il ne décide de te parler de ses problèmes. Tu comptais insister autant que nécessaire, autant parce qu’il était ton ami et que par conséquent tu te devais d’être une présence sur laquelle il pouvait compter pour se décharger de ce qui n’allait pas, mais aussi parce que c’était intrigant toutes ces histoires, comme il le disait si bien, c’était digne d’un soap. « Parce que c’est le cas non ? » Déjà le fait qu’il sortait avec l’ex de son frère… disons que ça allait dans la lignée de ces drames, non pas que tu le jugeais pour cette relation. Tu n’oserais jamais le faire, parce que Graham avait trop d’importance pour toi et que tout ce qui t’importait était de savoir qu’il était heureux.
Sauf que savoir que Savannah avait voulu cacher leur relation à Grayson te faisait sourciller. Ça semblait être une drôle de décision et tu te permis donc de rajouter ton grain de sel : « Si tu veux mon avis, tu as quand même fait la bonne chose en lui en parlant. Elle le verra bien éventuellement. » Tu espérais en tout cas, ce serait dommage qu’elle reste dans l’idée de lui en vouloir pour quelque chose comme ça. Après tout, ce n’était pas le moment de se diviser alors que la majorité des gens les accableraient de reproches, chose que Graham confirmait en mentionnant même des réactions inattendues. Ce détail alluma une lumière dans ton esprit, il s’agissait sans doute d’Esha. Ne voulant pas parler de ce qu’elle avait pu te dire, tu te contentas de mimer la surprise : « Ah oui ? Qui donc ? » Si ça se trouvait, il y avait quelqu’un d’autre complètement qui avait réagi à la révélation. Cette personne devait néanmoins avoir une certaine importance pour que ton ami réagisse ainsi. Tu étais triste de le voir dans cet état, après tout, il n’y pouvait rien s’il était tombé amoureux de la mauvaise personne. « J’étais un choix plus conventionnel après tout. » Un choix qui avait été approuvé de parts et d’autres, contrairement à celui de Savannah, mais cela ne voulait pas dire qu’il était le bon. La preuve, vous n’étiez plus ensemble. « Mais ils vont devoir se faire à l’idée. Je veux dire, le plus important c’est que tu l’aimes et inversement, le reste c’est à eux d’en revenir. » Non pas que ce serait aussi simple, tu le savais très bien, mais tu essayais de lui remonter le moral. En même temps, ça te permettrait de t’assurer que la condition la plus importante était remplie.
electric bird.


it's always better when we're together
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t712-theres-a-hole-in-my-soul-c
avatar

Graham O'Connell
membre + petit scarabée

some info
☆ en ville depuis le : 02/08/2016
☆ messages : 223
☆ pseudo : red.
☆ avatar : zach levi, the sexy nerd.
☆ crédits : red pants. (avatar); tumblr (gifs); alas (code signature)
and more

Feuille de personnage
☆ disponibilité rp:
☆ répertoire
:
☆ to do list
:
MessageSujet: Re: graham. this reminds me of when we were young.   Mar 13 Sep - 12:04

this reminds me of when we were young.

Il aurait pu devenir un type imbu de lui-même dans d'autres circonstances qui sait car après tout c'est vrai qu'il avait tout ou quasi pour lui, en toute objectivité. Une tête bien faite, du charme, un physique loin d'être des plus désagréables à regarder et un caractère agréable. Mais ça n'était pas comme ça qu'il avait été éduqué et surtout pas en lui de se conduire en pauvre beauf juste parce que Dame Nature lui avait fait gagné la loterie génétique. Il avançait d'ailleurs que si Gray avait plus confiance en lui, son frère lui aussi pourrait faire des malheurs auprès de la gent féminine mais bon, même la gémellité semblait avoir ses limites. « Tu vois, toi-même tu l'admets. » conclu-t-il en souriant triomphant, même si évidemment tout ça n'était fait que pour la faire sourire. Bien sûr il pouvait se montrer sérieux quand il le fallait, ce qu'il ne tarderait pas à faire d'ailleurs mais pour l'instant comme toujours entre eux, c'était petites piques gentilles et plaisanteries. Ils se connaissaient trop bien pour éprouver encore une quelconque gêne en présence de l'autre, ce qui était toujours plaisant pour lui car il était suffisamment sérieux le reste du temps. Hochant la tête à son commentaire, c'est vrai que lui-même s'était aussi donné faim à parler ainsi de leurs pizzas. Il faudrait d'ailleurs penser à éliminer ça le lendemain en allant courir un peu dans le quartier mais ça il verrait le moment venu. Et au pire il pouvait se permettre un petit excès, ça n'était pas comme s'il prenait grand chose niveau poids de toute façon, un autre avantage qu'ils semblaient posséder dans la famille d'ailleurs...

Le ton de le conversation changea en effet quand la jeune femme s'enquit de savoir comment il allait car il ne pouvait pas lui cacher bien longtemps la vérité. Il y avait des avantages à se connaître pour ainsi dire par coeur pour eux depuis le temps mais aussi des inconvénients comme celui de ne pouvoir la berner sur le sujet. Bien entendu, malgré tout fidèle à lui-même, il tentait de faire un peu d'humour en maudissant ses talents de flic et il pris faussement la mouche lorsqu'elle insinua que quoi qu'il arrive, après quelques verres il lui aurait tout dit. Mais il ne comptait pas laisser passer cet affront et menaça de lui faire payer, ce qui forcément fit réagir Cassandra comme il s'y entendait. « Peut-être...ou peut-être pas.. » répondit-il en prenant un air qui se voulait mystérieux mais il n'en ferait rien. Tout ça n'était que plaisanterie encore une fois. Tout comme le fait de comparer sa vie à un vulgaire soap opéra bien niais qui pourtant fascinait toujours autant malgré les années. « Faut croire. » admit-il à sa remarque en esquissant un sourire en demi-teinte. Il se serait pourtant bien passer de toute cette agitation sur le plan personnel. Lui n'avait rien demandé à la base. Il était simplement tombé sous le charme de la jeune femme au cours des derniers mois de sa relation avec Gray, quand il avait pris le temps d'apprendre à mieux la connaître. Après tout, il pouvait avoir n'importe qui d'autre. Pas qu'il soit un coureur, non ce que j'entends par là c'est qu'il aurait pu être avec quelqu'un d'autre mais c'était avec elle qu'il voulait être et personne d'autre. C'était juste une complication du karma ou que sais-je qu'elle ait été l'ex de son frère jumeau.

Exposant donc certains points de l'histoire à son amie, Graham vidait un peu son sac. Ce qui n'était pas un exercice facile même pour lui pourtant habitué à parler pour gagner sa vie. Notamment la réaction de Savannah face au fait qu'il ait parlé d'eux à son frère lui posait problème et la réponse de l'autre jeune femme le rassura un peu. « J'espère. » rétorqua-t-il simplement, presque résigné, espérant qu'en effet elle verrait que c'était la chose à faire, ils ne pourraient pas éternellement cachés leur relation à son jumeau. Clairement, il préférerait avoir son soutien sur ce point puisqu'ils étaient déjà la cible d'assez de reproches comme ça. Oui, il y avait eu du remous dans leur entourage suite à cette annonce et jamais Graham n'aurait cru que celle qu'il considérait comme une soeur, sa meilleure amie réagisse de cette façon. Certes ils avaient été contre la jeune femme, ne l'appréciant guère au début de sa relation avec Gray mais les choses avaient changées mais ça faisait mal de la voir ainsi si remontée contre lui. « Esha. Elle m'a littéralement hurlé dessus. Je sais qu'elle allait pas apprécier mais je ne m'attendais pas à ce qui c'est passé. » confia-t-il et on pouvait voir à sa tête qu'en effet, le sujet était sensible. Admettant alors qu'il ne savait plus vraiment sur quel pied danser avec tout ça, il esquissa un fin sourire à son commentaire. Plus conventionnel, on peut dire ça oui. Hochant la tête à ce que Cassandra ajouta, il inspira un bon coup et se redressa pour se tenir à nouveau plus droit, comme si cela pourrait retirer le poids de la situation de ses épaules comme par magie. « Ouais, après tout je vis ma vie pour moi et pas pour eux. » conclu-t-il avant de verser du vin dans leurs verres et de lui en tendre un, levant le sien pour qu'ils puissent trinquer. Ceci fait, il se concentra à nouveau sur elle. « Et toi, comment ça va ? » demanda-t-il en la dévisageant. Si elle pouvait lire en lui comme dans un livre ouvert, la réciproque était tout aussi juste et il se doutait lui aussi que quelque chose la travaillait et que ça avait un lien avec sa blessure.

roller coaster


no more guessing who, it was always you.
and through it all she offers me protection, a lot of love and affection whether I'm right or wrong. I look above and I know I'll always be blessed with love and as the feeling grows, she breathes flesh to my bones and when love is dead I'm loving angels instead ©alas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t574-i-am-always-will-be-the-op
avatar

Cassandra Beaufort
admin + captain amelia

some info
☆ en ville depuis le : 17/08/2016
☆ messages : 100
☆ pseudo : dday.
☆ avatar : yvonne strahovski.
☆ crédits : gentleheart & endlesslove.
and more

Feuille de personnage
☆ disponibilité rp:
☆ répertoire
:
☆ to do list
:
MessageSujet: Re: graham. this reminds me of when we were young.   Mer 14 Sep - 14:48

this reminds me of when we were young
GRAHAM & CASSANDRA
Le laisser triompher de l’échange au sujet de ses plus grandes forces ne te dérangeait pas le moins du monde. D’abord, parce qu’il était vrai qu’il avait une belle gueule et un sourire capable de faire craquer bien des dames (toi la première), mais aussi, parce que vous aviez passé depuis longtemps le stade où le sérieux s’imposait et où la gêne vous envahissait. Tu pouvais donc te contenter de rigoler parce qu’il arrivait si bien à te faire rire et ne pas te casser la tête avec l’impression que ça donnait. Puis bon, il fallait aussi admettre qu’il aurait été difficile de le contredire sachant que son charme avait fonctionné sur ta personne. Bref, cette fois, il emportait la manche (mais pas la guerre).
De toute façon, vous aviez des sujets plus importants à aborder, notamment ce qui le travaillait. Tu savais que c’était forcément important pour qu’il agisse ainsi. Cela dit même dans une telle conversation plus sérieuse, vous ne pouviez pas vous empêchez de vous envoyez de petites piques innocentes. Toi en lui disant que l’alcool aurait eu tôt fait de le faire parler s’il ne se décidait pas à le faire avant et lui en te menaçant d’une vengeance terrible. Tu ne prenais pas la chose avec la moindre inquiétude pas même lorsqu’il sous-entendit qu’il oserait peut-être le faire réellement. Finalement, tu te décides à dire, toujours avec ton plus beau sourire : « Je vais me tenir sur mes gardes dans ce cas. » Tu ne te laisserais pas prendre par surprise par la vengeance de Graham, ça, c’était certain. Cette histoire restait néanmoins une plaisanterie, vous le saviez plus que bien. Le sérieux viendrait peut-être éventuellement, suivant ainsi l’importance de la conversation. Pour autant, aucun d’entre vous ne semblait bien pressé, considérant que tu te permettais de sauter sur l’occasion de comparer sa vie amoureuse à un soap. Pour ta défense, c’était une excellente comparaison vu les rebondissements qui arrivaient soudainement en plus des drames qui ne se faisaient pas attendre. Bref, une véritablement vie amoureuse rocambolesque (mille fois plus mouvementée que la tienne). Graham ne semblait pas nécessairement apprécier le parallèle et tu pouvais aisément comprendre. À sa place, tu n’aurais jamais voulu de tout ça.

Une fois que c’était dit, il était sans doute temps que tu fasses preuve d’un peu de sérieux histoire d’aller avec la discussion. Tu trouvais d’ores et déjà dommage qu’ils aient trouvé un premier point de désaccord dans la décision de ton ami d’annoncer la relation à son jumeau. Tu essayas de lui donner un brin d’espoir, lui assurant que Savannah verrait que c’était la chose à faire - parce que c’était assurément le cas - mais il n’en eut pas l’air convaincu. Le temps apporterait la réponse à cette question, mais tu espérais que les choses iraient pour le mieux. Il serait dommage qu’il regrette d’avoir pris la décision d’en parler à Grayson. Il était évident qu’annoncer la nouvelle causait d’importants remous, mais le cacher risquait d’en causer encore plus. C’était ainsi que tu voyais les choses, même si évidemment, certains remous actuels étaient plus difficiles à supporter que d’autres. Quand Graham te dit finalement que la réaction inattendue venait bel et bien d’Esha, tu fis tout ton possible pour retenir toute réaction. Tu n’appréciais pas garder un secret, encore moins quand cela revenait à cacher quelque chose à ton ami, mais c’était important que tu le fasses. « Peut-être qu’elle avait eu une mauvaise journée… » À vrai dire, c’était l’évidence, mais cette mauvaise journée avait sans doute été causée par l’annonce de Graham. Tout de même consciente que ta réponse était relativement pathétique, tu ajoutas : « Mais franchement, c’est une nouvelle difficile à avaler, je pense que sa réaction venait de la surprise. » Ou d’un coeur brisé qui savait vraiment. Voulant en terminer le plus rapidement avec cette histoire, feindre l’ignorance n’était pas dans tes cordes, tu finis par conclure : « Il faut lui laisser le temps et ça va se replacer entre vous. » Tu l’espérais du moins, parce que les deux t’étaient plus que chers.  Puis, tu pus te rassurer en voyant Graham se relever, visiblement un peu mieux qu’à son arrivée. La conclusion qu’il tira de tout ça te fit sourire, contente de voir que tu avais été moindrement utile. « Exactement. Ils le réaliseront aussi. » Le plus tôt serait le mieux, puisque cette histoire pèserait sur toutes les parties impliquées tout aussi longtemps que les reproches fuseraient.

Prenant le verre de vin qu’il t’offrait, tu trinquas avant d’écouter la question qu’il te posait alors. Que la question te soit retournée ne te faisait pas spécialement plaisir, mais tu savais que tu ne pourrais pas lui cacher quoi que ce soit bien longtemps. Il pouvait te lire comme un livre ouvert de la même manière que tu pouvais le faire avec lui. « Honnêtement ? Je ne supporte vraiment pas d’être coincée chez moi en raison d’une blessure aussi stupide. » À vrai dire, la chose qui t’énervait le plus était ce sentiment d‘inutilité qui t’envahissait, mais tu n’arrivais tout simplement pas à l’admettre. Pour toi le dire reviendrait à avouer une faiblesse que tu préférais ignorer aussi longtemps que possible. Enfin, les chances que tu arrives à cacher la chose de Graham serait étonnant, mais tu pouvais toujours essayer.
electric bird.


it's always better when we're together
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t712-theres-a-hole-in-my-soul-c
avatar

Graham O'Connell
membre + petit scarabée

some info
☆ en ville depuis le : 02/08/2016
☆ messages : 223
☆ pseudo : red.
☆ avatar : zach levi, the sexy nerd.
☆ crédits : red pants. (avatar); tumblr (gifs); alas (code signature)
and more

Feuille de personnage
☆ disponibilité rp:
☆ répertoire
:
☆ to do list
:
MessageSujet: Re: graham. this reminds me of when we were young.   Lun 19 Sep - 19:56

this reminds me of when we were young.

Avoir le triomphe modeste. Clairement pas ce que faisait alors Graham en agissant ainsi mais comme on dit, it was all for show. Il n'était pas du genre à avoir la grosse tête ou les chevilles qui enflent et ça, Cassandra le savait. Puis lorsqu'il fut question de parler de ce qui le tracassait réellement, on voyait bien que le sourire qu'il affichait jusqu'à lors pouvait tout aussi bien disparaître en quelques secondes. Oui, il était facile de deviner pour la jeune femme que quelque chose n'allait pas chez lui vu qu'elle le connaissait bien mais malgré tout, il savait prendre le tout avec un peu de légèreté et les piques fusaient même si le sujet était délicat. Il menaçait d'ailleurs de se venger de sons sous-entendu éhonté qui voulait le faire passer pour un gars qui ne supportait pas l'alcool. Souriant simplement à sa réponse, il eut encore l'occasion ensuite d'en prendre pour son compte, mais pour la défense de la jeune femme, il devait admettre qu'elle n'avait pas tout à fait tort. En ce moment sa vie sentimentale avait en effet tout d'une de ses séries Z qu'on regarde sans jamais comprendre comment on peut même regarder ça tellement ça nous paraît ridicule par moments toutes ces histoires de coeur. Enfin, tout ça pour en arriver à ce qu'il déballe le fond du problème avec elle, même si ça n'était pas pour ça qu'il était venu à la base. Mais elle avait posé la question et puisqu'il savait qu'elle ne lâcherait pas l'affaire en le voyant aussi mal, il pouvait en parler aussi sans crainte qu'elle ne se mette à le juger pour autant, ce qu'il ne pouvait pas forcément avoir avec tout le monde dans son entourage, il l'avait appris encore très récemment d'ailleurs, vu la réaction d'Esha face à la nouvelle de sa relation avec Savannah. Il exposait donc certains faits, comme la déception de sa petite amie qu'il ait annoncé à son jumeau qu'ils étaient ensemble -ce qui déjà en soi n'était pas bon signe en un sens- et le fait que oui, certaines personnes n'appréciaient vraiment pas toute cette histoire.

Bien sûr qu'il s'était attendu à ce que tout ça soit à l'origine de certains problèmes mais il ne comprenait pas pourquoi ces derniers prenaient de telles proportions car après tout, il ne s'agissait pas d'inceste, il n'avait pas fait quoi que ce soit avec elle quand elle était encore avec Gray et puis voilà, il n'était pas le premier à faire ça quand même. Pourquoi les gens devaient-ils toujours se mêler à ce point de la vie des autres au lieu de s'occuper de leurs propres problèmes ? Sûrement qu'il était plus facile de voir la brindille dans l'oeil de son voisin que la poutre dans son propre oeil, si vous me passez l'expression. « Peut-être. » rétorqua-t-il à la théorie de Cassandra sur le sursaut de l'autre jeune femme mais il en doutait, il y avait autre chose mais il ne pouvait pas trouver quoi, loin de se douter de la réelle raison qui avait poussé Esha à réagir ainsi en le sachant casé. « Je dis pas qu'elle aurait du sauter au plafond de l'apprendre, je sais que c'est un gros morceau mais de là à me jeter un verre à la tête... » Il savait que la demoiselle pouvait être une sanguine mais il n'aurait jamais pensé qu'ils en arriveraient là un jour quoi.

Forcément, tout ça le travaillait, car Graham était quelqu'un de sensible dans le fond même s'il n'y paraissait pas et de se voir ainsi en froid avec autant de ses proches pour tout ça, forcément il se questionnait grandement sur ce qu'il devait faire mais il ne voulait pas non plus qu'ils s'éternisent sur ses problèmes alors il se redressait pour clore le sujet pour l'instant. La jolie blonde l'avait aidé à y voir déjà un peu plus clair et il se doutait qu'elle aussi avait de quoi discuter, la connaissant, de rester chez elle ainsi devait la rendre dingue. Il lui retournait donc sa question initiale tout en leur servant à boire puisqu'elle lui avait confié l'ouverture de la bouteille quelques instants plus tôt. Hochant la tête lorsqu'elle demanda si elle devait se montrer honnête avec lui ou pas, il esquissa un fin sourire en entendant sa réponse. Pas qu'il se moque d'elle, loin de là mais c'était précisément ce qu'il s'était dit. Énergique et bosseuse comme elle l'était, d'être aussi oisive à cause de sa blessure ça devait lui mettre les nerfs en pelote à force. « [color=#003366]Je m'en doutais venant de toi.[color] » dit-il en portant son verre à ses lèvres pour en prendre deux gorgées avant de lui répondre à nouveau. « Tu n'aimes pas ne rien faire, comme moi. Alors forcément être ici toute la journée ça te donne l'impression de ne servir à rien. » ajouta-t-il avant de la regarder fixement. « Mais c'est temporaire, tu pourras bientôt reprendre le service et tu n'as pas inutile. Tu es ma psy attitrée. » lança-t-il en arborant un léger sourire moqueur. Elle lui avait permis de se défaire de sa frustration en l'écoutant, tout naturel qu'il en fasse de même et qu'il tente aussi de la faire retrouver le sourire, ça au moins il savait faire.

roller coaster


no more guessing who, it was always you.
and through it all she offers me protection, a lot of love and affection whether I'm right or wrong. I look above and I know I'll always be blessed with love and as the feeling grows, she breathes flesh to my bones and when love is dead I'm loving angels instead ©alas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t574-i-am-always-will-be-the-op
avatar

Cassandra Beaufort
admin + captain amelia

some info
☆ en ville depuis le : 17/08/2016
☆ messages : 100
☆ pseudo : dday.
☆ avatar : yvonne strahovski.
☆ crédits : gentleheart & endlesslove.
and more

Feuille de personnage
☆ disponibilité rp:
☆ répertoire
:
☆ to do list
:
MessageSujet: Re: graham. this reminds me of when we were young.   Mer 21 Sep - 18:33

this reminds me of when we were young
GRAHAM & CASSANDRA
Voir Graham dans un tel état, travaillé par ses problèmes sentimentaux, ne te faisait pas plaisir. Tu le préférais nettement joyeux, prêt à plaisanter comme il l’avait fait depuis son arrivée chez toi. Tu ne voulais pas pour lui d’être tiraillé par ce qui se passait dans sa vie sentimentale alors qu’en théorie ça devait le rendre heureux. Certes, il avait une vie des plus compliquées, tomber amoureux de l’ex de son frère n’aidait pas en ce sens, mais tu osais espérer que les autres apprennent à relativiser la chose. Tu te demandais surtout comment Savannah vivait les choses, mais tu n’avais jamais été suffisamment proche de cette dernière pour lui poser des questions. Puis bon, autant l’admettre tout de suite, tu ne lui accorderais probablement pas le même bénéfice que tu donnais volontiers à Graham. Tu ne comptais pas les juger, tu n’oserais jamais le faire, pour autant, tu ne te sentais pas obligée d’apprécier la copine de ton ami. Elle était peut-être vraiment amoureuse de ce dernier, tu le souhaitais de tout coeur, mais ça ne t’obligeait pas pour autant à l’apprécier. Tu comptais tout de même supporter leur relation et tu serais prête à le faire devant qui que ce soit, parce que c’était ce que son ami voulait, tout simplement.
La question d’Esha était beaucoup plus délicate. Tu aurais de loin préféré ne pas te mêler de cette histoire pour la simple et bonne raison que tu appréciais énormément les deux. Graham avait été l’une des premières personnes que tu avais rencontré à San Francisco, il avait été ton premier amour - et franchement le seul qui méritait d’être souligné dans ta vie amoureuse presque statique. Sauf que de l’autre côté, Esha était une jeune femme que tu avais vu grandir et que tu appréciais comme si elle était ta petite soeur. L’un comme l’autre étaient donc des personnes importantes dans ta vie et tu n’espérais pas être mise dans une situation où tu devrais choisir entre les deux. C’était pourtant l’impression que tu avais à cet instant, alors que tu essayais d’éclairer Graham sur le comportement de l’autre jeune femme sans donner une quelconque indication sur ce qu’elle t’avait dit ou sur ce que tu avais pu déduire de votre discussion. Le problème ? Ce que tu avais avancé ne sembla pas convaincre ton ami en outre mesure et tu dus chercher une autre piste à lui offrir. « En même temps, elle n’a jamais apprécié Savannah... » Pas que c’était la seule raison qui avait motivé la réaction de ta cadette, mais bon, autant sous-entendre que c’était le cas. « Elle va se faire à l’idée, ne t’en fais pas. » Peut-être que l’encourager était la meilleure chose à faire. L’important c’était que les choses se replacent… ou du moins tu l’espérais.

Et même si le sujet te gênait, de peur de trahir la confiance qu’Esha t’avait porté en te parlant de tout ça, tu aurais de loin préféré continuer sur la question plutôt que de t’attarder sur ce qui te travaillait. Tu aurais pu essayer de cacher le tout à Graham, peut-être que tu aurais réussi un bref moment. Cependant, les chances que tu arrives à le duper plus longtemps que ça était presque nulles. Tu savais fort bien qu’il te connaissait suffisamment pour lire entre les lignes. Tu pourrais essayer, mais il finirait par voir le subterfuge. Tu optas donc pour un brin d’honnêteté, ce qu’il sembla encourager d’un hochement de tête. Avouer que tu ne supportais pas ta situation était un énorme pas pour toi, parce que tu préférais de loin faire semblant que tout allait bien. Pas que ça fonctionnerait avec Graham qui n’était pas surpris par ce que tu avançais et il fit même davantage en mettant le doigt sur ce qui te dérangeait le plus dans toute cette histoire. Quelque chose que tu n’avais pas dit à voix haute que ce soit au psy qu’on te forçait à voir ou au jeune homme lui-même. Tu fronças légèrement les sourcils, tentant tant bien que mal de cacher à quel point il visait juste. Cette expression ne dura qu’un moment grâce à Graham qui savait exactement quoi dire pour te faire retrouver le sourire. « Il faudrait que tu viennes plus souvent pour que mon rôle de psy m’occupe vraiment. » C’était une invitation à peine camouflée. Au moins, quand il était là, tu pouvais te sentir mieux et ça te changeait les idées. « Mais tu sais, le plus dur, c’est que je ne sais même pas quand je vais retourner sur la force. » Son épaules guérissaient lentement et on ne parlait même pas de la déclaration d’aptitude qui devait être signée par le psy qui ne semblait pas être prêt à le faire de sitôt. Vraiment, rien pour aider cette impression d’inutilité.

Enfin quoi qu’il en soit, tu ne pouvais rien y faire, du moins pas tant que ton épaule n’était pas guérie. Fort heureusement, tu pus te changer les idées lorsque la sonnette de duplex retentit. « Oh déjà la pizza ! » Tu te relevas prestement pour aller répondre à la porte. Tu étais visiblement plus enthousiaste ce qui s’expliquait notamment par l’empressement d’avoir le fromage fondant sous la dent. Tu payas rapidement le livreur avant de t’emparer des pizzas un peu maladroitement. Ce n’était pas ce qu’il y avait de plus simple avec ton épaule, mais tu réussis à te débrouiller jusqu’à la table de la cuisine. « J’ai une faim de loup. » C’était le moins qu’on puisse dire, parler de choses sérieuses ça creusait l’appétit.
electric bird.


it's always better when we're together
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t712-theres-a-hole-in-my-soul-c
avatar

Graham O'Connell
membre + petit scarabée

some info
☆ en ville depuis le : 02/08/2016
☆ messages : 223
☆ pseudo : red.
☆ avatar : zach levi, the sexy nerd.
☆ crédits : red pants. (avatar); tumblr (gifs); alas (code signature)
and more

Feuille de personnage
☆ disponibilité rp:
☆ répertoire
:
☆ to do list
:
MessageSujet: Re: graham. this reminds me of when we were young.   Jeu 22 Sep - 16:38

this reminds me of when we were young.

Il aurait aussi préféré ne pas avoir à subir tout ça mais comme dit, il n'avait pas véritablement choisit de s'enticher de l'ex à son jumeau. C'était arrivé comme ça, au fil des semaines. Aurait-il du ignorer ces sentiments là et ne rien tenté ? Peut-être bien, c'est en tout cas ce qu'il commençait à se demander de plus en plus. Il ne voulait être à l'origine de conflits ou autres, ça n'était pas dans sa nature mais il voulait aussi pouvoir être libre de voir qui il voulait. Bref, non toute cette situation n'était vraiment pas faite pour le laisser être aussi souriant et décontracté qu'il pouvait l'être habituellement. En plus, il savait aussi que la jeune femme ne faisait pas forcément l’unanimité dans son cercle d'amis. Ouais, il était dans de beaux draps avec tout ça mais il ne savait pas comment s'en sortir sans d'une manière ou d'une autre se retrouvé perdant même si il savait que ça finirait quand même par en arriver là. Il espérait peut-être encore un peu naïvement que les choses s'arrangeraient d'elles-mêmes en laissant un peu d'eau couler sous les ponts. Sans compter que oui, de s'être engueulé comme il l'avait fait avec Esha ne faisait qu'en rajouter une couche dont il se serait bien passé. En effet, les arguments avancés par la blonde ne l'avait pas entièrement convaincu pour expliquer ce qui s'était passé. Une mauvaise journée ça arrivait à tout le monde et elle en avait déjà eu pas mal avec la nature même de son job mais jamais pour autant elle ne s'était montré aussi mauvaise avec lui. Ok, il avait sans doute sa part de responsabilité vu comment il avait réagi mais n'allait pas non plus rester sans rien faire alors qu'elle avait insulté ouvertement Savannah devant lui.

Se contentant d'acquiescer au commentaire de son amie, il soupira fortement. « Je sais bien mais elle n'avait pas à l'insulter pour autant, pas devant moi en tout cas. » Ca ne justifiait pas tout, il le savait mais ce qui était fait était fait, il ne pouvait pas revenir en arrière à présent alors bon. Il devrait faire avec, il avait simplement espéré qu'elle soit un tout petit peu plus compréhensive vis-à-vis de la situation et qu'elle serait contente pour lui. Hochant la tête aux paroles de la policière qui se voulait rassurante, il fini par laisser couler, il ne voulait pas qu'ils passent la soirée à rabacher ses problèmes de coeur et il avait aussi senti qu'elle avait des choses à dire, même si la connaissant, elle ne voulait pas se l'admettre à elle-même. Cassandra n'était pas du genre à s'apitoyer sur son sort, ça il le savait bien mais sa blessure l'handicapait forcément -il était déjà bien heureux qu'elle ne  soit, entre guillemets, que blessée et pas pire...- et ne rien faire n'était pas une chose qu'elle aimait. Ils avaient ça en commun d'ailleurs. Et là venait jouer sa faculté de pouvoir plaisanter en toutes circonstances puisqu'il parvint tout de même à faire sourire la jeune femme en disant qu'elle n'était pas inutile comme elle pensait l'être actuellement puisqu'elle était sa psy attitrée. « Ca peut s'arranger tu sais. » rétorqua-t-il en faisant la moue, après tout, avec son boulot, il pouvait aménager ses horaires au besoin, mais il l'écouta reprendre la parole et hocha la tête. Le problème avec le corps humain, c'est qu'on ne saitjamais vraiment comment il va réagir face à certaines choses et il espérait vraiment qu'elle allait pouvoir bientôt retrouver la pleine possession de ses moyens. « Je m'en doute mais ça viendra. Tu n'es pas du genre à baisser les bras. »

Il était confiant, peut-être qu'il l'était un peu trop mais tout ça finirait par s'arranger aussi. De toute façon, pas le temps de s'appesantir plus longtemps sur tout ça puisque les pizzas venaient d'arriver, le livreur signalant sa présence en sonnant à la porte. Souriant de la voir ainsi comme revenir à la vie en réalisant que les pizzas étaient là, il la laissait aller payer car il se doutait qu'elle n'accepterait pas qu'il aille le faire pour lui éviter de devoir porter les boites et ainsi user trop son bras valide. Il leur resservait un peu de vin en attendant et saisit les boites lorsqu'elle revenait à la table, ouvrant la première pour voir si c'était la sienne ou pas. « Tu as toujours une faim de loup en même temps. » dit-il pour la taquiner, retenant un sourire moqueur alors qu'il déposait la boite devant elle puisque sa pizza à lui était dans celle d'en dessous. « Tu te souviens de la fois où on était parti avec les copains à un concours de mangeur de spaghettis et que tu les as tous battus ? J'oublierais jamais leur tête quand ils ont réalisés qu'ils n'avaient aucune chance face à toi. » Oh ça quel souvenir c'était en effet. Pour s'amuser entre amis, ils étaient en effet aller à ce concours, n'ayant aucune prétention de le gagner mais juste pour voir qui dans la bande serait celui qui mangerait le plus et Cassandra avait gagné. Bon, les quelques bières en trop avalées par les garçons avaient du jouer mais c'était une soirée qui été entrée dans les mémoires pour cette même raison.


roller coaster


no more guessing who, it was always you.
and through it all she offers me protection, a lot of love and affection whether I'm right or wrong. I look above and I know I'll always be blessed with love and as the feeling grows, she breathes flesh to my bones and when love is dead I'm loving angels instead ©alas.


Dernière édition par Graham O'Connell le Ven 7 Oct - 14:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t574-i-am-always-will-be-the-op
avatar

Cassandra Beaufort
admin + captain amelia

some info
☆ en ville depuis le : 17/08/2016
☆ messages : 100
☆ pseudo : dday.
☆ avatar : yvonne strahovski.
☆ crédits : gentleheart & endlesslove.
and more

Feuille de personnage
☆ disponibilité rp:
☆ répertoire
:
☆ to do list
:
MessageSujet: Re: graham. this reminds me of when we were young.   Lun 3 Oct - 18:37

this reminds me of when we were young
GRAHAM & CASSANDRA
Le choix de Savannah était destiné à rencontrer des complications de ce genre. Tu essayais de ne pas lui en rajouter, en lui offrant le plus de support possible. Tu savais bien qu’il n’avait pas volontairement chercher le conflit en s’intéressant à la jeune femme, tu le connaissais trop bien pour penser une telle chose. Tu aurais aimé être en mesure de lui offrir une solution miracle, quelque chose qui aurait pu régler les conflits qui s’élevaient en raison de leur relation. C’était pourtant mission impossible et tu devais donc te contenter de lui changer les idées et lui remonter le morale. Ce n’était pas une chose aisée. En soit, tu pouvais comprendre puisqu’il y avait de fortes chances que dans une telle situation tu serais dans le même état, mais ça ne t’aidait pas à trouver les bons mots pour le faire sourire. De base, sentir des reproches de la part de sa famille ne devait pas aider, aussi prévisibles étaient-ils vu la situation, mais une dispute avec Esha n’avait pu qu’empirer la situation autant pour lui que pour toi. C’était sans doute égoïste de penser ainsi alors que tu n’étais pas partie dans la dispute, mais ça te plaçait dans une position délicate dont tu te serais passé. Enfin, pour autant, tu fis de ton mieux pour lui montrer que tout n’était pas perdu avec l’autre jeune femme et qu’une explication était simple à trouver (ce qui n’était pas le cas). Il n’avait pourtant pas tort en disant qu’Esha n’aurait pas du insulter Savannah devant lui. « Au moins elle ne le fait pas dans ton dos. » Ou pas trop, bref l’honnêteté ce n’était pas plus mal que ça non ? Tu te doutais bien que ça ne l’aiderait pas, mais la meilleure solution était de laisser le temps passer pour que la dispute soit chose du passé.

En attendant, tu cherchais à faire preuve d’honnêteté de ton côté et ainsi admettre ce qui n’allait pas. Bien sur, tu aurais préféré te passer de tout ça, rester dans le déni d’à quel point cette blessure te mettait à mal. T’apitoyer sur ton sort ne faisait pas partie de tes habitudes, encore moins devant les autres et même si Graham avait un statut bien particulier, tu n’étais tout de même pas certaine d’avoir envie de t’épancher sur tes problèmes. Le problème dans tout ça ? C’était que tu te doutais bien que cacher quoi que ce soit à ton ami relèverait du miracle. Ce pourquoi tu te décidas à avouer ce qui te tracassait, quelque chose qui sautait sans doute aux yeux de quiconque te connaissait moindrement. Il pourrait très bien faire office de ton psy personnel - si seulement tu n’en avais pas déjà un payé par le travail - comme il affirmait que tu le faisais pour lui. Ça t’avait fait sourire et tu espérais bien qu’il était honnête en disant que des visites plus fréquentes de sa part pourraient être arrangées. « Je te tiendrai au mot alors. » Tu savais que ses horaires étaient flexibles et tu ne doutais pas de sa franchise, tu t’attendais donc à le voir débarquer plus régulièrement, un bonheur sans nom. En attendant, tu ne pouvais qu’espérer qu’il avait raison au sujet de ton éventuel retour sur la force. Comme il disait, tu n’étais peut-être pas le genre à baisser les bras, mais là n’était pas vraiment la question. « Sauf que je n’ai pas vraiment de contrôle sur ça. Je n’en suis même pas au stade de faire de la rééducation physique. » Parce que si au moins tu avais la main mise sur la rééducation, tu aurais pu te forcer jusqu’à ce que ton corps suivre (une bien mauvaise idée avouons-le). Ce n’était pas le cas et ça te pesait bien davantage.

Fort heureusement pour ton humeur, un changement de sujet évident s’imposa à l’arrivée de la pizza. Revenant à la table bien chargée, tu souris légèrement au commentaire de Graham. Tu te rattrapas rapidement, faisant mine d’être vexée avant de dire : « Je ne vois pas du tout de quoi tu parles. » C’était faux, tu savais pertinemment qu’il avait raison, mais bon, tu ne pouvais pas non plus le laisser gagner en tout temps ! Il poursuivit sur sa lancée en te rappelant des bons souvenirs. Le concours de spaghetti était une histoire que tu gardais bien précieusement, fière du résultat. Tu rigolas légèrement en te rappelant la tête que vos amis avaient fait lorsque tu avais reporté la victoire. « Pourtant, je leur avais dit ne pas me sous-estimer. » Bon, tu te souvenais aussi de quelques facteurs qui t’avaient grandement aidé, notamment le fait que les garçons avaient bu quelques bières, mais tu estimais qu’il s’agissait d’un simple détail. « Peut-être que je devrais me lancer dans ce genre de compétition plutôt qu’essayer de retourner dans la force. » Tu avais du mal à garder ton sérieux en lançant cette idée. Quand bien même tu avais un appétit plus qu’impressionnant, tu ne ferais sans doute pas long feu dans une telle compétition. Puis, il fallait admettre que ta voie était réellement celle des forces de l’ordre.
electric bird.


it's always better when we're together
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t712-theres-a-hole-in-my-soul-c
avatar

Graham O'Connell
membre + petit scarabée

some info
☆ en ville depuis le : 02/08/2016
☆ messages : 223
☆ pseudo : red.
☆ avatar : zach levi, the sexy nerd.
☆ crédits : red pants. (avatar); tumblr (gifs); alas (code signature)
and more

Feuille de personnage
☆ disponibilité rp:
☆ répertoire
:
☆ to do list
:
MessageSujet: Re: graham. this reminds me of when we were young.   Lun 10 Oct - 11:50

this reminds me of when we were young.

Combien de fois on s'était déjà dit qu'on donnerait tout pour avoir le moyen de revenir en arrière et d'effacer une erreur qu'on a faite, des paroles qu'on a dit sans les penser ? Combien il serait pratique de pouvoir voir le futur pour baser ses choix en fonction de ce dernier. Mais ces options là n'étaient pas possibles et Graham devait simplement accepter que c'était ainsi que seraient les choses pour lui dorénavant s'il voulait rester avec Savannah. On ne peut pas toujours tout avoir. Mais oui, tout ça l'affectait bien plus qu'on ne pouvait le penser et il ne savait plus réellement sur quel pied danser à ce stade. Il devait admettre que de voir Esha réagir d'une telle façon n'avait pas aider non plus car même s'il savait qu'elle ne portait pas la blonde dans son coeur, il avait pensé qu'elle aurait au moins pu penser à lui laisser une chance de mieux la connaître mais bon il s'était résigné à présent. Enfin il gardait l'espoir -sans doute fou- que les choses s'arrangent avec le temps. Ce qu'il n'avait pas supporté c'était de la voir insulter la jeune femme de cette façon. Haussant un sourcil en grimaçant un peu sceptique à ce que venait de dire Cassandra pour lui remonter le moral, il finit par hausser les épaules, défaitiste. « Oh ça j'en doute mais bon. » Ça oui, il se doutait qu'elle avait d'ores et déjà parlé d'elle dans son dos mais il n'avait aucune envie d'aller la confronter pour le moment ou ils s'engueuleraient encore une fois et la surenchère ne servirait à rien à ce stade si ce n'est à envenimer la situation.

Alors plutôt que de ruminer des heures et des heures sur tout ça, il préférait parler d'autre chose et en l'occurrence, de l'état de son amie. Il pouvait en effet se targuer de la connaître mieux que la plupart des gens mais il faut bien rappeler qu'il avait un avantage sur une majorité d'entre eux puisqu'il la connaissait depuis des années déjà et surtout il avait pu apprendre un tas de choses sur elle lorsqu'ils étaient ensemble. Difficile alors pour elle de lui cacher grand chose car il pouvait lire en elle comme dans un livre ouvert. Quelque chose la travaillait et la connaissant, il se doutait que cela devait être lié à sa blessure et le fait de devoir rester chez elle sans rien faire de bien constructif. A cet égard, ils étaient pareil, l'oisiveté ça n'était clairement pas pour eux. Et puisqu'elle avait fait office de psy pour lui précédemment, il pouvait tout à fait lui étendre la même courtoisie si sa présence pouvait l'aider à traverser tout ça plus facilement, surtout qu'il pouvait adapter son emploi du temps plus facilement que beaucoup d'autres. « Ça marche. » se contenta-t-il de lui dire en souriant. Passer plus de temps avec elle ? Il signait sans problème, surtout qu'en ce moment il n'y avait pas grand chose à faire à l'agence alors autant qu'il passe son temps avec elle plutôt qu'à ne rien faire chez lui. A son tour Graham tentait de faire de son mieux pour remonter le moral de la jeune femme, sachant qu'elle n'était pas du genre à baisser les bras mais il se doutait que la situation devait être frustrante pour elle. Surtout que parfois le corps n'en fait qu'à sa tête. « Tu ne peux pas demander à commencer ? Je te dirais bien de commencer à faire quelques mouvements mais vu que je ne suis pas médecin... » Non, il ne voulait surtout pas la pousser à faire une bêtise qui pourrait rendre sa blessure plus importante et compromettre son rétablissement.

Ils furent cependant sauvés par la pizza. En effet, le livreur venait de sonner à la porte, offrant un changement de sujet qui tombait à point. Laissant Cassandra se charger de payer et de rapporter les pizzas vu qu'elle n'allait pas le laisser faire sous prétexte de galanterie, lui s'occupa de servir leur verre et de sortir ce dont ils auraient besoin pour manger. Alors qu'elle revenait en affirmant avoir une faim de loup, il se permis un commentaire qui devait la faire réagir et elle le fit, ce qui lui arracha un large sourire devant le peu de crédibilité qui découlait de sa réponse. « J'espère que tes suspects mentent aussi mal quand tu les interrogent. » rétorqua-t-il en souriant à la jeune femme. Mais puisqu'ils parlaient d'appétit de loup, il évoqua un souvenir commun. Le fameux concours de mangeur de spaghettis et le résultat de ce dernier qui en avait marqué plus d'un. Acquiesçant à ce qu'elle venait de dire, il rit. « Vrai. » réaffirma-t-il. Bon, peut-être qu'il y avait eu les bonnes conditions pour que le concours se passe ainsi mais ça n'avait pas vraiment d'importance au final, seul comptait les bons souvenirs que tout le monde en avait garder après coup. Riant plus ouvertement avec ce que venait de dire la jolie blonde, il tentait de se contenir mais sans grand succès. « Désolé, j'ai essayé d'imaginer la scène et je peux te le dire, c'est clairement pas un choix de carrière pour toi. » dit-il en prenant la première part de sa pizza. « Je te verrais bien mieux en garde du corps sexy ou alors en prof d'arts martiaux. Ça c'est déjà plus pour toi. Enfin, selon moi bien entendu. » fit-il remarqué tout en mordant sa part de pizza pour prendre un air tout à fait innocent que le sourire qu'il affichait ne rendait pas crédible une seule seconde.


roller coaster


no more guessing who, it was always you.
and through it all she offers me protection, a lot of love and affection whether I'm right or wrong. I look above and I know I'll always be blessed with love and as the feeling grows, she breathes flesh to my bones and when love is dead I'm loving angels instead ©alas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t574-i-am-always-will-be-the-op
avatar

Cassandra Beaufort
admin + captain amelia

some info
☆ en ville depuis le : 17/08/2016
☆ messages : 100
☆ pseudo : dday.
☆ avatar : yvonne strahovski.
☆ crédits : gentleheart & endlesslove.
and more

Feuille de personnage
☆ disponibilité rp:
☆ répertoire
:
☆ to do list
:
MessageSujet: Re: graham. this reminds me of when we were young.   Lun 24 Oct - 22:02

this reminds me of when we were young
GRAHAM & CASSANDRA
Finalement, tu ne réussissais pas vraiment à remonter le moral de Graham, tout particulièrement pour ce qui concernait Esha où tu n’arrivais même pas à le convaincre de quoi que ce soit. Il fallait bien l’admettre, ce que tu faisais avec plus ou moins de difficulté, mais tu pouvais au moins te féliciter d’être parvenue à ne pas vendre la mèche au sujet de ce que votre amie commune t’avait dit. C’était une mince victoire. Tu aurais de loin préféré réussir à rassurer complètement Graham plutôt que devoir te contenter d’un tel résultat, mais vu le défaitisme que tu pouvais sentir chez lui, il valait sans doute mieux ne pas espérer un meilleur dénouement. « Si tu veux je peux lui parler. » Peut-être qu’une telle proposition aurait du être formulée dès le début, même si tu doutais qu’elle soit d’une quelconque utilité. Après tout, vous n’étiez plus des gamins et aller voir une adulte responsable n’était plus une solution utilisable. C’était bien dommage d’ailleurs, parce que ça faciliterait sans doute certaines situations. Ça expliquait d’ailleurs pourquoi tu proposais la chose à Graham, même si tu n’avais pas l’impression qu’il allait accepter ton offre.
Il fallait dire que tu aurais sans doute refusé si les places avaient été inversées. Vous aviez certains points communs à ce niveau-là, le fait que tu rechignais à l’idée de t’étendre sur tes problèmes au même titre qu’il l’avait fait un peu plus tôt n’était qu’un exemple supplémentaire. Tu avais finalement vidé ton sac, ne pas le faire n’aurait que retarder l’inévitable de toute façon. Ça avait eu une conséquence plus que positive, à savoir le fait que tu avais soutiré à Graham une promesse qu’il vienne plus souvent pour que tu puisses t’occuper en lui offrant tes services de psychologue attitrée. Qu’il accepte n’avait rien d’étonnant, mais ça te faisait infiniment plaisir. Tu lui offris ton plus beau sourire, ce qui vint illuminer ton visage pendant un court moment avant que tu ne reprennes un certain sérieux. La situation appelait un tel état d’esprit, parce que l’oisiveté que ta blessure t’imposait ne pouvait pas t’aller d’aucune façon que ce soit. Tu te doutais bien que Graham te comprenait et tu appréciais les tentatives qu’il faisait pour te remonter le moral même s’il ne rencontrait pas trop de succès. L’absence de réduction physique   n’aidait absolument ton cas puisque ça ne pouvait que te rendre encore plus morose. La question que te posa alors ton ami te fit réfléchir un court moment avant que tu ne te décides à répondre : « J’ai commencé de mon côté tu sais, mais ça fait mal. » Très mal même, mais tu n’allais pas non plus t’épancher sur la question. À la place, tu ajoutas « Le médecin serait probablement hors de lui s’il l’apprenait. La dernière fois il a insisté sur le fait que ce n’était pas encore suffisamment guéri pour des mouvements difficiles. » De même que le psychologue qui devait te déclarer apte à retourner au travail. Tu pouvais imaginer les commentaires qu’il aurait alors fait.

Dans tous les cas, tu pus te changer les idées avec l’arrivée de la pizza. Bien sur, il était douloureux pour toi de manipuler les boites de pizza, mais ça ne t’empêcha pourtant pas de t’occuper de la chose. Tu étais beaucoup trop fière pour demander l’aide de Graham, même dans une telle situation. De toute façon, tout allait bien puisque tu réussis à ramener le tout sur la table pour que vous puissiez manger en toute tranquillité. Évidemment, c’était sans compter le petite pique que s’offrait à tes dépends. Tu ne lui en voulais pas le moins du monde, profitant plutôt de la chose pour rire un peu. « Malheureusement, on doit travailler un peu plus pour obtenir quoi que ce soit. » C’était bien dommage, tu aurais de loin préféré des criminels qui ne savaient pas mentir. Parce que oui, il fallait admettre que ce n’était pas quelque chose que tu savais faire avec brio. Tu détestais d’ailleurs le faire, ce qui expliquait sans doute ton manque de talent total pour la chose.Tu te permis néanmoins de prendre un air outré - avec un peu de retard - pour lui faire remarquer : « Et je mens très bien tu sauras. » C’était complètement faux et le sourire qui se dessina par la suite sur ton visage montrait très bien ton opinion sur la question.

Par contre, on pouvait vanter tes talents de mangeuse. Graham vous avait rappelé un bon souvenir en ce sens et c’était d’ailleurs puisqu’il t’avait rappelé la chose que tu fis mine d’envisager une telle éventualité comme une carrière si jamais tu ne pouvais pas revenir dans la force. Visiblement l’hypothèse ne plaisait pas tant que ça à ton ami qui en rit ouvertement sans même réussir à contenir son hilarité. Il commença donc en te disant qu’une telle carrière n’était pas faite pour toi avant de t’en proposer d’autres que tu accueillis avec un sourcil arqué. « Tu parles, garde du corps sexy ce serait juste pour assouvir tes fantasmes. » Ce n’était probablement pas le genre de commentaire qu’on faisait à un ex, mais les choses étaient différentes avec Graham. Tu estimais pouvoir à peu près tout ce que tu voulais, justement parce que vous étiez si proche. De toute façon, ça se voyait bien que tu n’étais pas très sérieuse en raison d’une hilarité que tu contenais à peine. Tu ajoutas néanmoins : « Prof d’art martiaux c’est mieux déjà, mais si je ne peux pas être policière je doute que je pourrai me battre. » Ce qui était bien dommage d’ailleurs, parce que ça aurait été plutôt bien. « Au pire des cas je deviendrai ta secrétaire, ce serait pas mal non ? » Tu n’aurais aucun talent, aucun tact pour accueillir des éventuels clients, mais si tu lui faisais tes plus beaux yeux il ne pourrait pas refuser non ?
electric bird.


it's always better when we're together
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t712-theres-a-hole-in-my-soul-c
avatar

Graham O'Connell
membre + petit scarabée

some info
☆ en ville depuis le : 02/08/2016
☆ messages : 223
☆ pseudo : red.
☆ avatar : zach levi, the sexy nerd.
☆ crédits : red pants. (avatar); tumblr (gifs); alas (code signature)
and more

Feuille de personnage
☆ disponibilité rp:
☆ répertoire
:
☆ to do list
:
MessageSujet: Re: graham. this reminds me of when we were young.   Lun 7 Nov - 16:41

this reminds me of when we were young.

Non, en effet, quoi que la jeune femme aurait tenté de lui dire, cela ne l'aurait pas aidé à améliorer son état d'esprit alors mieux valait savoir quand s'arrêté et Graham allait tout simplement devoir apprendre à faire avec tout ce que sa relation amènerait comme complications pour lui. Esquissant cependant un léger sourire à la proposition de son amie, il savait très bien qu'elle se sentait sûrement mal de ne pas pouvoir l'aider plus et il ne voulait pas que ça soit le cas car tout ça n'était en rien de sa faute. « C'est gentil de proposer de le faire mais on ne va pas jeter de l'huile sur le feu. Si elle voit que je t'envoie pour jouer les messagers elle va encore plus mal le prendre. Et t'en fais pas, comme tu l'as dit, ça finira par s'arranger, d'une manière ou d'une autre. » Voilà déjà quelque chose qui sonnait plus comme le Graham qu'on pouvait habituellement connaître, plus optimiste en tout cas. Oui, tout ça finirait bien par se régler, il espérait simplement de tout son coeur que cela se ferait de façon positive car il ne voulait certainement pas à avoir à choisir entre son bonheur personnel et sa famille. Un choix cornélien qui ne pouvait pas vraiment se résoudre à la façon du roi Salomon. Mais en effet, un trait de caractère que les deux jeunes gens partageaient était de ne pas aimer parler d'eux outre mesure, pas en tout cas quand il s'agissait de faire étalage des petits aléas que la vie mettait sur votre route. Il savait surtout que Cassandra était une jeune femme forte et fière et que toute cette situation devait lui peser même si elle n'en parlait pas et oui, il utilisait leur proximité pour la forcer à lui parler malgré tout mais c'était pour son bien. Tout garder à l'intérieur n'était pas bon non plus, surtout pas dans le processus qu'elle était en train de traverser actuellement suite à son accident de travail.

Après tout il était normal pour lui de lui proposer son oreille ainsi que son aide comme elle venait de le faire avec lui à l'instant. Alors si cela devait se faire par sa présence plus régulière à ses côtés, il serait plus qu'heureux de venir lui rendre visite ou de passer du temps avec elle. Surtout qu'il était d'ores et déjà établi à ce stade qu'elle était en haut de la liste des personnes auxquelles il tenait le plus alors ça ne serait vraiment pas une corvée à ses yeux. Mais la discussion se poursuivit plus sérieusement et oui, il se doutait bien que de ne rien pouvoir faire devait la rendre cinglée, sachant quel était sa personnalité. Il ne pouvait hélas pas faire grand chose de plus que de lui apporter son soutien car il ne pouvait pas forcer les supérieurs de la jeune femme à la réintégrer plus vite ni son propre corps à se remettre. D'ailleurs il lui fit remarquer que de se mettre elle-même à la rééducation n'était peut-être même pas une option puisqu'il n'était pas habilité à lui dire quoi faire. L'entendre dire qu'elle avait déjà essayé de le faire par elle-même ne le surpris donc pas mais il grimaça quand elle dit que son médecin serait sûrement furieux de l'apprendre. « Je sais que ce n'est pas ce que tu voudrais entendre vu la situation mais si pour eux ça n'est pas le cas alors peut-être qu'il vaut mieux les écouter plutôt que de risquer plus gros encore. » Se faire la voix de la raison dans ce genre de situation craint mais il pensait aux conséquences si jamais elle se blessait plus avant encore et ne pourrait plus du tout reprendre le boulot ensuite, il saurait qu'elle s'en voudrait pour le reste de ses jours alors il préférait éviter que ça arrive même si pour ça elle devait le détester un peu de lui faire comprendre ça de cette façon.

Aussi l'arrivée de la pizza offrit une source de distraction des plus efficaces pour eux après cet intermède bien moins léger. Il la laissa faire, sachant qu'elle aurait refusé son aide de toute façon et il se contenta plutôt de chercher leur boisson. En profitant pour lancer une petite pique après que la jolie blonde venait d'affirmer avoir une faim de loup, ils s'amusaient sur le sujet et il en glissa une autre en avançant qu'il espérait que les suspects qu'elle interrogeait mentaient mieux qu'elle et rit à sa réponse. « Oh ça dépend des fois je dirais. Je me rappelle encore très bien comment tu m'as fait croire que votre chien avait mangé mon t-shirt Chewbacca alors qu'en fait tu l'avais tâché mais qu'en voulant le laver tu l'avais fait rétrécir. » expliqua-t-il à l'argument qu'elle venait de lui donner. Pauvre Chewie, il n'avait pas mérité son sort... En continuant d'évoquer des souvenirs, ils discutaient âprement de ce fameux concours et Graham ne pu s'empêcher de rire quand Cassandra émit l'idée de se reconvertir dans cette voie là si d'aventure elle ne pouvait pas reprendre le service. Avançant ses propres pistes pour sa reconversion ensuite, il sourit, feignant la gêne face à sa réponse. « Grillé! » dit-il avant de finir par hausser les sourcils. « En même temps tu as été mon premier fantasme et ça m'a plutôt bien réussi si ma mémoire est bonne alors l'un dans l'autre... » ajouta-t-il en souriant. Oui, d'autres n'auraient pas pu dire ça à sa place mais puisqu'ils étaient toujours aussi proches malgré leur rupture, il se l'était permis et il savait bien qu'elle comprendrait qu'il ne faisait que plaisanter -même si la première partie de ce qu'il venait de dire était tout à fait véridique-. La laissant évoquer ses autres propositions et fit une moue en acquiesçant car elle marquait un point là, si elle ne pouvait pas revenir dans les forces de l'ordre, il serait tout aussi compliqué de devenir prof d'arts martiaux alors. Mais il ri à nouveau quand elle suggéra qu'au pire elle deviendrait sa secrétaire. « bah j'en connais une qui ne serait pas du même avis déjà. » - à comprendre son actuelle secrétaire- « Et tu te vois vraiment passer tes journées assises à un bureau à répondre au téléphone et gérer certains de mes clients qui sont parfois aussi charmants que certains des gars que tu arrêtes ? » L'idée lui plaisait mais il se doutait que vraiment, elle ne serait pas aussi épanouie qu'elle pouvait l'être dans son boulot et il préférait la savoir heureuse de faire quelque chose plutôt que d'être là par obligation ou par défaut d'avoir trouver mieux.


roller coaster


no more guessing who, it was always you.
and through it all she offers me protection, a lot of love and affection whether I'm right or wrong. I look above and I know I'll always be blessed with love and as the feeling grows, she breathes flesh to my bones and when love is dead I'm loving angels instead ©alas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t574-i-am-always-will-be-the-op
avatar

Cassandra Beaufort
admin + captain amelia

some info
☆ en ville depuis le : 17/08/2016
☆ messages : 100
☆ pseudo : dday.
☆ avatar : yvonne strahovski.
☆ crédits : gentleheart & endlesslove.
and more

Feuille de personnage
☆ disponibilité rp:
☆ répertoire
:
☆ to do list
:
MessageSujet: Re: graham. this reminds me of when we were young.   Dim 20 Nov - 18:40

this reminds me of when we were young
GRAHAM & CASSANDRA
Entendre Graham refuser ta proposition d’aller faire la messagère auprès d’Esha ne t’étonna guère, mais cela te dépita quelque peu considérant que tu n’avais pas su te montrer utile dans la situation. Ta position était certes plus facile que la sienne, mais c’était bien pour cette raison que tu aurais voulu lui apporter un peu d’aide. Enfin, tu te contentas plutôt d’hocher la tête. Ce n’était pas vraiment le moment de l’accabler en lui disant que tu te sentais un brin inutile et de toute façon, tu comprenais fort bien pourquoi il refusait que tu ailles parler à l’autre jeune femme. Tu n’étais pas certaine que ton intervention aurait réellement jeté de l’huile sur le feu considérant que tu avais d’ores et déjà discuter de la chose avec la principale concernée, mais puisque tu te devais de cacher ce détail à ton ami, autant ne pas insister sur la question. Tu finis donc par esquisser un sourire qui se voulait encourageant avant de dire : « Mais oui, allez, un peu d’optimisme mon cher. » Tu voyais au moins ce trait de sa personne revenir au galop et c’était tout de suite très encourageant. Si cela avait au moins pu aider de ce côté là, tu pourrais considérer que sa visite avait été un franc succès.
On pourrait sans doute voir les choses de la même manière te concernant puisque Graham réussissait à te faire parler de ce qui te tracassait. Il s’agissait d’un miracle en soit puisque, comme lui, tu n’appréciais pas du tout le faire. Pour autant, c’était plus simple avec lui et dans tous les cas, tu te doutais qu’il savait d’ores et déjà ce qui était le problème te concernant. Après tout, il te connaissait suffisamment pour deviner que rester coincée chez toi ne pouvait pas te faire plaisir. Si au moins tu pouvais faire quelques mouvements, t’entrainer de ton côté, le temps aurait passé tellement plus vite. Sauf que tout effort physique qui impliquait tes bras devait être considéré comme un risque et tu ne devais donc pas le faire. Ça ne t’avait certes pas empêché de t’y essayer avant de te voir forcée à cesser lorsque la douleur était rapidement revenue. Tu te gardais d’ailleurs de t’en vanter, d’abord parce que c’était idiot de ta part, mais surtout parce que tu pouvais fort bien imaginer la réaction de ton médecin. Ce détail sembla déranger Graham, vu la grimace qu’il arborait avant de se faire la voix de la raison. Tu savais qu’il avait raison, mais ça ne t’empêcha pas de grimacer légèrement à ton tour. Une chose était certaine, il avait visé juste en commençant par dire que ce n’était sans doute pas ce que tu voudrais entendre. « Dis moi, depuis quand tu es le plus sage de nous deux ? » La plaisanterie visait évidemment à quitter le terrain sérieux se lequel vous vous trouviez un instant plus tôt. C’était une vague tentative de t’en tirer sans devoir te prononcer sur ce qui devait être fait, une façon de ne pas devoir promettre que tu ne tenterais pas à nouveau de forcer ta récupération. Tu n’étais pas convaincue des chances qu’une telle manoeuvre pourrait fonctionné face à quelqu’un qui te connaissais autant, mais bon, tu pouvais toujours essayé.

Fort heureusement, la pizza fut une source de distraction qui arriva à point. Tu sautas sur l’occasion pour te changer les idées. La question de la capacité des suspects à mentir eut tôt fait de te changer les idées et tu t’amusas à répondre. Tu n’étais pas la meilleure menteuse, alors qu’au contraire, les suspects se démarquaient souvent par leur capacité à obstruer le cours de la vérité. Malheureusement pour ta belle réponse, Graham eut tôt fait de la percer en te rappelant une vieille histoire. Ah oui, ce pauvre t-shirt, tu te sentais encore mal rien qu’à t’en souvenir. « Ça c’était un cas de force majeure. Je me rappelle très bien que j’étais terrifiée à l’idée de t’avouer que c’était ma faute. » Accuser le chien avait donc été ta voie de sortie à l’époque et tu avais plutôt réussi à t’en sortir à ce niveau-là. À bien y penser, essayer de te procurer un autre chandail du même modèle aurait pu être une meilleure solution en la matière.
Enfin, il semblait que vous en étiez au point de vous remémorer de bons - ou moins bons - souvenir puisque le jeune homme en ramena un autre sur le tapis. Celui là t’offrit au moins une occasion de plaisanter sur une éventuelle voie de reconversion. C’était plus une plaisanterie qu’autre chose, mais Graham te suivit dans ta lancée en proposant à ton tour d’éventuelle carrière. Sa première proposition te permit de l’embêter un peu ce que tu fis avec plaisir. La suite aurait pu être gênante pour n’importe qui, mais votre proximité malgré votre rupture vous permettait d’en rire à la place. Ce fut d’ailleurs ta première réaction avant que tu ne répondes : « C’était plutôt pas mal en effet. » Visiblement amusée par la tournure de la conversation, tu avais opté pour une telle réaction. Pour autant, tu passas à autre chose en proposant une autre voie pour toi, à savoir devenir la secrétaire de ton ami. Lorsqu’il te fit remarqué que quelqu’un ne serait peut-être pas d’accord avec une telle proposition, tu haussa légèrement les épaules. « Elle peut faire le travail à ma place aussi. » De cette façon, tu ne te contenterais que de trainer dans les parages. Après, il fallait s’entendre sur le fait qu’un tel encouragement n’était pas possibles, pas plus que tu ne plairais dans une telle situation. Ça reviendrait à ta présente situation où tu ne ferais rien. « Ça dépend, je pourrais les coffrer eux aussi ? » À vrai dire, ce dont tu aurais réellement envie dans une telle hypothèse serait plutôt de baffer ceux qui ne te plaisaient pas, mais bizarrement, tu doutais d’avoir cette possibilité. Ce ne serait pas une telle bonne option pour Graham.
electric bird.


it's always better when we're together
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t712-theres-a-hole-in-my-soul-c
avatar

Graham O'Connell
membre + petit scarabée

some info
☆ en ville depuis le : 02/08/2016
☆ messages : 223
☆ pseudo : red.
☆ avatar : zach levi, the sexy nerd.
☆ crédits : red pants. (avatar); tumblr (gifs); alas (code signature)
and more

Feuille de personnage
☆ disponibilité rp:
☆ répertoire
:
☆ to do list
:
MessageSujet: Re: graham. this reminds me of when we were young.   Mer 30 Nov - 17:05

this reminds me of when we were young.

Parfois on se retrouve dans une telle position, celle où l'on ne peut hélas rien faire de bien concret pour aider quelqu'un. C'est frustrant à souhait mais c'est comme ça, on ne peut pas toujours avoir réponse à tout et Graham ne pouvait donc pas en vouloir à Cassandra de ne pas pouvoir jouer les médiatrices entre Esha et lui. D'autant plus qu'il ne savait pas ce qui en était entre les deux jeunes femmes, pour lui il s'agissait juste de sa meilleure amie proposant son aide parce qu'elle le voyait contrarié, rien de plus. Ce qu'on ne sait pas ne pas peut nous blesser dit le dicton, pas vrai ? Puis même s'il venait à avoir vent de la vérité, il ne s'en vexerait pas pour autant, être à la place de la jeune femme n'était pas aisé non plus, partagée ainsi entre deux personnes pour lesquelles elle s'en faisait. Quoi qu'il en soit, il n'allait pas se laisser complétement abattre par tout ça et il retrouvait un peu de son éternel optimisme en se disant que tout finirait par s'arranger, que ça se finisse bien ou non et il sourit face au commentaire qu’eut la jeune femme sur le sujet. « Mon cher ? On tas déjà dit que tu parlais comme une lady, très chère. » répliqua-t-il en se moquant un peu avant de changer de sujet et de s'interroger à son tour sur sa situation à elle. Après tout, la sienne était bien plus pénible, vu qu'il savait très bien combien la blonde ne supportait pas de ne rien faire et combien son boulot comptait pour elle. De plus, il n'était pas du genre égocentrique à n'accepter que de parler de lui, surtout qu'il préférait tenter de l'aider elle plutôt que de repenser encore une fois à ce qui était arrivé et ce qu'ils s'étaient dit dans le bureau d'Esha. C'est là qu'il regrettait amèrement que les machines à remonter dans le temps, T.A.R.D.I.S. et compagnie ne soient pas des objets réels...

Toujours est-il qu'il parvint sans trop de mal à rapidement identifier ce qui travaillait sa meilleure amie et il s'enquit de savoir s'il n'y avait pas un moyen d’accélérer son rétablissement ou de l'y aider. Parler de tout ça ne lui faisait pas plaisir, il pouvait le voir mais rien que d'en parler était un pas en avant, il le savait assez pour avoir eu de longs cours de psychologie dans son cursus en communication, car pour bien parler et convaincre, il fallait après tout aussi comprendre la personne qu'on avait face à soi et c'était aussi pour ça qu'en général, il jouait un peu les psy avec ses amis quand il le fallait. Un trait pour lequel on pouvait l'adorer comme le détester pour le coup. Mais là en tout cas, il jouait l'avocat du diable en sous-entendant que si les médecins pensaient qu'elle devait encore attendre avant de commencer sa rééducation, ils devaient avoir raison et qu'elle ne devait pas mettre sa carrière en jeu juste parce qu'elle ne supportait plus de tourner en rond chez elle. « Depuis toujours voyons! Simplement parce que tu es adorable personne ne croit jamais que c'est toi la moins sage des deux. » répondit-il en souriant, prenant un air tout à fait sérieux même si évidemment ce qu'il venait de dire était totalement faux, ils étaient aussi malin l'un que l'autre. « Et ne va pas croire que je ne t'aurais pas à l'oeil dorénavant en sachant ça. » Oh ça oui, il s'assurerait qu'elle ne fasse rien d'idiot qui pourrait ruiner ses chances de retrouver le total usage de son bras, quitte à devoir la fliquer 24h/24h. Il tenait à ce qu'elle s'en sorte au mieux, même s'il fallait qu'il se batte contre elle et sa fichue tête de mule. Lui aussi pouvait être buté après tout.

Heureusement que l'arrivée du livreur et de leur repas les fit changer de sujet et fidèle à lui-même, Graham en profita pour rendre l'atmosphère plus drôle en lui faisant comprendre qu'il savait très bien qu'elle avait toujours une faim de loup, les amenant à reparler de certains souvenirs plutôt amusants et notamment pour prouver qu'elle pouvait malgré tout mentir avec aplomb, il évoqua son pauvre t-shirt au destin tragique. « Et tu as donc préféré blâmer ce pauvre animal... Quel machiavélisme. » répondit-il en fronçant les yeux, feignant le dégoût avant de sourire presque à toutes dents ensuite. Enchainant alors avec des propositions de reconversion pour sa carrière, il plaisanta avec elle sur la première surtout qu'elle ne le laissa pas s'en sortir aussi facilement même s'il s'y attendait. Mais c'est vrai qu'ils étaient bien ensemble à l'époque et de l'entendre le confirmer lui fit esquisser un léger sourire, peut-être bien teinté d'un peu de nostalgie pour le coup. Fort heureusement cela pouvait passer pour tout autre chose aussi et il n'eu pas à s'expliquer puisqu'elle proposa alors de devenir sa secrétaire. Pas qu'il soit contre l'idée mais sa propre secrétaire elle ne serait pas forcément enchantée de la nouvelle et puis il doutait que le job en lui même lui convienne, elle qui aimait bouger. Son argument avancé, il rit en voyant Cassandra dire qu'au pire elle lui laisserait faire son boulot à sa place. « En gros je te payerais donc à ne rien faire et je devrais la payer elle aussi. T'as la bosse des affaires toi, y a pas à dire. » lança-t-il en riant, amusé rien qu'à l'idée de s'imaginer une telle configuration. « Malheureusement non. » admit-il à sa dernière question avant de prendre la première part de pizza en main. « Maintenant mange avant que ça ne soit froid et que tu te plaignes encore de devoir la réchauffer au micro-ondes en sachant que ça perd toute sa consistance. » ajouta-t-il prenant un ton un peu autoritaire mais évidemment, une fois de plus il disait ça pour l'embêter. Que voulez-vous, il ne pouvait pas s'en empêcher. Après quelques bouchées et une bonne rasade de vin, il repris malgré tout la parole. « Mais si tu veux vraiment essayer...tu peux venir passer quelques jours chez moi, la chambre d'ami est assez grande et ma chère secrétaire a des jours de repos à prendre... » lâcha-t-il en déposant son verre devant lui, évitant soigneusement son regard pendant quelques secondes avant de la regarder, ne sachant pas si elle allait le prendre au sérieux ou pas, vu ce qu'ils venaient de se dire juste quelques instants plus tôt.


roller coaster


no more guessing who, it was always you.
and through it all she offers me protection, a lot of love and affection whether I'm right or wrong. I look above and I know I'll always be blessed with love and as the feeling grows, she breathes flesh to my bones and when love is dead I'm loving angels instead ©alas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t574-i-am-always-will-be-the-op
avatar

Cassandra Beaufort
admin + captain amelia

some info
☆ en ville depuis le : 17/08/2016
☆ messages : 100
☆ pseudo : dday.
☆ avatar : yvonne strahovski.
☆ crédits : gentleheart & endlesslove.
and more

Feuille de personnage
☆ disponibilité rp:
☆ répertoire
:
☆ to do list
:
MessageSujet: Re: graham. this reminds me of when we were young.   Jeu 22 Déc - 22:35

this reminds me of when we were young
GRAHAM & CASSANDRA
Malgré une certaine inutilité de ta part, tu t’efforçais de l’inviter à davantage d’optimisme. Ce n’était pas vraiment dans tes habitudes, tu n’étais, après tout, pas un exemple d’optimisme peu importe la matière. C’était pourtant la seule option qui s’offrait à toi et tu espérais tout de même que ça porterait ses fruits. Si ça semblait être le cas, c’était sans doute plutôt en raison de la personnalité de Graham que par tes bons commentaires. Tu restais bien contente de le voir reprendre un peu de contenance au point de pouvoir rebondir sur le vocabulaire que tu avais utilisé. Sa réponse te fit sourire un peu plus et tu ne perdis pas de temps avant de lui répondre le plus sérieusement du monde : « Mais c’est parce que je suis une lady. » Si entendre quelqu’un se moquer de toi ne te mettait jamais de bonne humeur en temps normal c’était bien différent avec Graham. Il était bien l’exception qui confirmait la règle. Quoi qu’il en soit, tu pouvais plaisanter ainsi avec lui, sans bien sur que tu ne te prennes réellement au sérieux. Ce n’était pas comme si quelqu’un pouvait croire en toute honnêteté que tu étais une lady. Malgré le fait que tu faisais attention à certaines choses qui étaient toujours associées à la gente féminine, tu n’étais pas pour autant un exemple en la matière. Ton métier était à de lieues de ce qu’une lady devait faire. Bref tu n’en étais évidemment pas une, mais tu espérais que cette petite interlude de plaisanterie pourrait aider ton ami à se changer complètement les idées.

Puis en toute honnêteté tu aurais sans doute préféré continuer sur ce sujet plutôt que bifurquer sur ce qui te tracassait au fond. Ça n’était malheureusement pas une possibilité puisque cacher quelque chose à Graham relèverait sans doute du miracle. Tu te fis donc coincée comme une bleue, forcée d’écouter ton ami devenir un exemple de sagesse. Bien sur, tu savais qu’il avait raison et c’était bien ce qui ne te plaisait pas du tout. Sa réaction au sujet de sa sagesse exemplaire te fit retrouver le sourire malgré un roulement de yeux en guise de réaction principale. Tu savais bien que son air sérieux n’était que plaisanterie. Tu le connaissais suffisamment pour deviner ce genre de chose, même s’il n’était pas du tout inhabituel qu’il plaisante ainsi. « C’est bien parce que je suis adorable que je devrais être la plus sage de nous deux. » L’argument ne tenait pas la route, mais tu t’en fichais pertinemment. Tu ne pensais pas être plus sage que lui en outre mesure, même s’il fallait admettre que tu restais la plus sérieuse. Pas que Graham était incapable de l’être, mais il restait le plus bouffon de vous deux. C’était d’ailleurs ce qui faisait son charme ou du moins en partie. Il offrit néanmoins un excellent exemple de sérieux lorsqu’il lui assura qu’il allait la surveiller. Sage décision de sa part considérant l’entêtement dont tu pouvais faire preuve, mais la chose ne te fit que grimacer. Tu ne voulais pas le décevoir, tu ne voulais pas non plus qu’il s’inquiète, mais tu voulais tout de même qu’il te laisse tranquille à ce sujet. « Ce n’est pas nécessaire franchement. » Comme si ça suffirait à le décourager de te garder à l’oeil. « Que veux-tu que je fasse voyons. » En dehors de t’entrainer avant l’heure, de faire trop d’effort avec ton bras inutile… La liste était longue et ton ami le savait sans doute. Bonne chance pour te débarrasser de la surveillance.

L’arrivée de la pizza changea rapidement l’atmosphère, tout comme les bons souvenirs que Graham remua. Bien sur, l’histoire du chandail que tu avais gâché te faisait un peu moins plaisir. En réponse à son dégoût feint, tu fis mine d’être honteuse, non sans grand sérieux. Cette histoire t’avait bien remué à l’époque, la culpabilité avait été grande, mais tu ne t’en faisais plus vraiment maintenant. Déjà parce que tu savais comment laver des vêtements, mais surtout parce que tu connaissais suffisamment Graham pour savoir qu’admettre le tout était une solution plus simple. C’était cette honnêteté qui vous permettait de plaisanter sur la grande majorité des sujets, même sur les fantasmes du principal concerné.
Pour autant, ce n’était pas le sujet le plus important puisque vous aviez d’autres chats à fouetter à savoir une potentielle carrière pour toi. Bien sur, même s’il s’agissait d’un sujet hautement sérieux qui mériterait une discussion du même type, tu te permettais de prendre la chose avec un grain de sel. C’était principalement parce que tu ne te voyais pas faire autre chose que le métier que tu occupais déjà. Cela dit, ça ne t’empêchait pas de te permettre d’excellentes réflexions, comme celle au sujet du poste de secrétaire pour Graham. Tu fus contente de sa réaction, pas peu fière de toi. Tu souris donc de plus belle avant de répondre, très sérieusement : « Tu vois c’est pour ce genre d’idées merveilleuses que tu me payerais. » Le travail n’était pas plus pour toi, surtout considérant que tu ne pourrais pas coffrer les clients peu plaisant. Puis, tu obtempéras lorsqu’il te somma de manger de façon à éviter que tu ne te plaignes plus tard. « Chef oui chef ! » Avant de t’attaquer à la pizza pour en profiter pendant qu’elle était encore chaude et dans la consistance idéale.

Graham te surprit néanmoins avec sa soudaine proposition de venir chez lui quelque temps pour essayer. Tu ne t’y attendais pas vraiment, incertaine de si tu devais le prendre sérieusement ou pas. Tu pris une gorgée de vin tout en le fixant pendant un moment. « Vraiment ? » C’était sans doute la façon la plus simple de s’assurer de ses intentions. Sans vraiment attendre une réponse, tu esquissas un beau sourire avant de dire : « Ce serait pas mal en fait. Après je ne sais pas si je serais vraiment une secrétaire compétente. » Au-delà de toutes les plaisanteries, tu n’avais sans doute pas le tempérament pour ce genre de travail. Au minimum, aller chez Graham serait plaisant. Ce n’était sans doute pas une mauvaise idée, bien au contraire. Terminant ta pointe de pizza, tu proposas : « On se met un film comme d’hab ? » C’était quelque chose d’habituel entre vous. Puis ce serait plus léger que toute discussion que vous pourriez avoir.
electric bird.


it's always better when we're together
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t712-theres-a-hole-in-my-soul-c
avatar

Graham O'Connell
membre + petit scarabée

some info
☆ en ville depuis le : 02/08/2016
☆ messages : 223
☆ pseudo : red.
☆ avatar : zach levi, the sexy nerd.
☆ crédits : red pants. (avatar); tumblr (gifs); alas (code signature)
and more

Feuille de personnage
☆ disponibilité rp:
☆ répertoire
:
☆ to do list
:
MessageSujet: Re: graham. this reminds me of when we were young.   Mer 4 Jan - 16:25

this reminds me of when we were young.

Le soutien moral avait son intérêt, plus qu'on ne le pensait habituellement en tout cas et il savait bien que si elle pouvait faire plus pour l'aider, elle l'aurait fait sans hésiter. Il devait tout simplement faire un travail interne de réflexion sur ce qu'il désirait vraiment et ce qui comptait le plus pour lui. Ce qu'il devrait forcément faire par lui-même et il n'allait pas embêter la jeune femme avec tout ça plus longtemps. Tout ça finirait pas s'arranger, d'une manière ou d'une autre et Graham ne voulait certainement pas passer sa soirée aux côtés de Cassandra à broyer du noir, ce qui clairement n'était pas son état normal aussi préféra-t-il dire qu'il verrait bien ce qui se passerait et qu'il préféra bien s'amuser de la subite formulation un peu pompeuse que fit son amie suite à ce constat. S'il y avait bien une personne qui savait qu'en effet, elle n'était pas une lady au sens strict du terme, c'était lui, ce qui forcément l'amusait surtout qu'elle lui rétorquait qu'elle en était une en conservant le même ton, ce qui ne le faisait que sourire plus encore. « Hum hum. » gratifia-t-il la blonde d'un air faussement dubitatif puisqu'il avait le sourire au lèvres en affichant une telle tête. Il se permettait de faire tout ça parce qu'il savait bien qu'elle ne le prendrait pas mal, il ne pensait pas une seule seconde qu'elle était un vrai garçon manqué comme certaines même si bon, ok, elle l'était un peu mais lui trouvait ça charmant à vrai dire, les princesses toutes pomponnées et qui ont peur de se casser un ongle, c'était clairement pas sa tasse de thé. Mais maintenant que lui avait pu extérioriser sur ce qui le tracassait, il voulait offrir à la jeune femme l'occasion d'en faire autant car clairement, quelque chose la préoccupait elle aussi, il pouvait le sentir et il était bien l'un des seul à qui elle le ferait sans trop de réticence aussi enchainèrent-ils sur ce sujet là.

Ça n'était évidemment pas le genre de choses qu'elle aimait faire mais elle pouvait au moins parler face à lui car il ne la jugerait pas quoi qu'il arrive. Il savait très bien comment elle fonctionnait et il se doutait qu'elle devait doucement commencer à ne plus tenir en place de ne pas pouvoir bosser. Il serait pareil à sa place mais au moins, à force de discuter de tout ça à la cause O'Connell on va dire, la policière retrouvait déjà un semblant de bonne humeur et le sourire alors pour lui, c'était déjà un bon départ. Quant au reste, il tâcherait de l'aider de son mieux, même si ça devait se faire en jouant les stalkers pour éviter qu'elle ne se blesse encore plus en tentant de reprendre l'entraînement alors que son corps ne pouvait pas encore suivre complétement. En tout cas ils plaisantaient suite à un de ses commentaires et il haussa un sourcil à sa dernière remarque, qui pour sûr était censée le rassurer sur le fait qu'elle n'irait pas faire de bêtises mais il n'y croyait pas. « Bien essayé, jeune fille mais je veux te voir sur pied au plus vite, même si ça implique que tu me détestes pour ça. » et il était sérieux en disant cela. Il était prêt à tout même à ça si ça pouvait l'aider à se remettre complétement un jour, sachant combien son job comptait pour elle. Fort heureusement pour eux, la pizza arriva alors et il fut temps de faire un petit séjour du côté de leurs souvenirs communs, de quoi alléger l'atmosphère devenue pesante avec leur dernier échange.

Ce pauvre t-shirt avait connu en effet une fin peu glorieuse quand on y pense, surtout que si elle était venue le trouver directement, il ne lui en aurait pas voulu. Les accidents ça arrivait après tout. Mais au moins l'anecdote leur permettait de rire un bon coup et de parler plus librement des choix de carrière de la belle si jamais elle décidait de se recycler. Bien sûr qu'il plaisantait en parlant de fantasmes même si dans le fond, fut un temps pourtant, ça avait été le cas. Peut-être même que ça l'était toujours un peu... Et encore une fois Graham prend le ton de l'humour pour évoquer la proposition faite par la jeune femme qui grosso modo, l'emmènerait sûrement à sa perte ou à celle de son agence en tout cas. « De l'argent bien dépensé en clair. » rétorquait-il à sa remarque avant de lui intimer de commencer à manger sa pizza avant que celle-ci ne refroidisse complétement, l'entraînant alors à râler. Souriant à sa réponse, il entama lui aussi une part avant de lui proposer, soudainement, l'idée lui étant venue comme une illumination alors qu'il avait son verre en main, de venir passer quelques jours chez lui pour qu'elle s'essaye à jouer les secrétaires, Ca serait un bon moyen de la surveiller de près déjà et puis ils pourraient passer plus de temps ensemble, sans compter que ça donnerait enfin l'occasion à sa secrétaire de prendre quelques jours de repos. « Ouais, vraiment. » lâcha-t-il face à son interrogation, esquissant un léger sourire lorsqu'elle admit que l'idée lui plaisait même si elle confessait aussi par la même occasion ne pas être sûre d'être à la hauteur. « Si tu ne l'es pas ça me donnera une bonne raison de te congédier. » dit-il en plaisantant, haussant les sourcils en tentant de prendre un air menaçant pas crédible deux secondes face à elle. Acquiesçant vivement à sa proposition de regarder un film, il attrapa leur carton de pizza et leur verres. « On va passer au salon alors, ça sera plus confortable. » annonça-t-il en se dirigeant vers la pièce, la laissant s'installer à ses côtés. Oui, cette soirée était assurée à présent de se terminer de façon bien plus agréable qu'elle ne l'avait commencé pour eux, tout simplement parce qu'ils pouvaient se contenter de se regarder un film ensemble sans rien dire. Une chose qu'il n'avait pas encore vraiment fait avec sa petite amie à vrai dire... Mais bon, il n'était pas là pour penser à ça maintenant. Les soucis du quotidien attendrait le lendemain, pour l'instant il profitait de la présence de Cassandra et d'une bonne pizza. Une soirée idéale par le passée pour lui et qui le serait encore une fois ce soir.


roller coaster


- THE END -


no more guessing who, it was always you.
and through it all she offers me protection, a lot of love and affection whether I'm right or wrong. I look above and I know I'll always be blessed with love and as the feeling grows, she breathes flesh to my bones and when love is dead I'm loving angels instead ©alas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t574-i-am-always-will-be-the-op

Contenu sponsorisé

some info
and more
MessageSujet: Re: graham. this reminds me of when we were young.   

Revenir en haut Aller en bas
 
graham. this reminds me of when we were young.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Graham tourbillograph trigger habana.
» Masterton Graham - Manitou - Le cycle de Manitou T1
» Masterton Graham - Le démon des morts [Lecture commune]
» [Masterton, Graham] Magie Vaudou
» Masterton Graham - Tengu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TEARS OF JOY  ::  :: sound of silence :: rps terminés-
Sauter vers: