N'hésitez pas à soutenir le forum ici ou encore . ♡
TEARS OF JOY célèbre sa première année d'existence sur la toile. ♡

Partagez | 
 

 Such a lovely couple ◆ Juliet & Elliot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité

some info
and more
MessageSujet: Such a lovely couple ◆ Juliet & Elliot   Dim 28 Aoû - 20:57


I’m out of my mind, thinking I was born in the wrong time. It's love on rewind, everything is so throwback-ish. Out of my league, old school chic, like a movie star from the silver screen. You're one of a kind living in a world gone plastic, baby you’re so classic. Elliot & Juliet

Such a lovely couple

C’était une belle journée, aujourd’hui. Le soleil brillait de mille feux dans un ciel bleu sans nuage. Bon, ce n’était pas un temps particulièrement exceptionnel à San Francisco, mais tout de même, Elliot aurait aimé en profiter un peu plus. Aurait aimé, oui. Parce qu’il était coincé dans un musée avec cette tête de mule de Jules – en plus ça rime, ça ne doit pas être une coïncidence. Non franchement, il aurait mille fois préféré aller dehors et faire il-ne-sait-quoi, tant que cela restait plus intéressant qu’une visite au musée, ce qui ne devait pas être compliqué à trouver tant c’était ennuyant. Il ne détestait pas les musées en temps normal, sauf que là il s’ennuyait à mourir. Pourtant, c’était parti d’une bonne intention, vraiment – non en fait, pas totalement. Elliot aimait rendre service, depuis toujours, et encore maintenant c’était le cas. Croyez-moi, un Elliot non serviable n’est pas un vrai Elliot. Enfin, tout ça pour dire qu’il aimait rendre service, mais que cette fois-ci, Juliet l’avait un peu – beaucoup – obligé à l’accompagner. En fait il le faisait surtout pour se racheter de la dernière fois ; ils étaient en train de discuter tranquillement lorsque son portable s’était mis à vibrer, et non pas pour l’alerter d’un message ou d’un appel, mais juste parce qu’un Pokémon était apparu non loin de lui. Oui, il avait vingt-cinq ans et il jouait à Pokémon Go, c’était quoi le problème ? Enfin peu importe, comprenez-le bien, c’était un Dracolosse avec mille deux cents seize points de combat, ça ne se refusait pas, et du coup il l’avait laissé en plan pour aller l’attraper, chose qu’il avait réussi. Sauf que voilà, même si il s’était excusé auprès d’elle avant et après être parti, mademoiselle Rollins l’avait très très mal pris – en même temps, ça se comprenait, mais elle avait parfois la fâcheuse manie de toujours exagérer les choses… du moins, pour lui. Il avait d’abord trouvé ça drôle, mais détestant le fait qu’une personne puisse être fâchée contre lui, et encore plus sa meilleure amie, il lui avait donc assuré qu’il ferait tout ce qu’elle voudrait pour se racheter. Voilà pourquoi il était désormais contraint d’accompagner Jules dans ce musée, car elle avait un article à faire pour une exposition spéciale, enfin il n’avait pas tout compris. Et maintenant il le regrettait. À moitié, parce qu’au moins, elle ne lui en voulait plus... du moins presque.

Les bras croisés, droit comme un piquet et immobile comme une statue, il attendait la jeune femme qui s’était arrêtée devant il-ne-sait-quoi, en fait il s’en fichait pas mal car ça ne l’intéressait pas plus que ça, et en plus il était déjà venu ici il y a quelques temps. Placé aux côtés de Juliet, il regarda sans intérêt l’installation devant eux, puis il prit une grande inspiration et tourna la tête vers elle, alors qu’elle était en train de prendre des notes.
Non mais, tu te rends compte que personne ne va le lire ton article ? lança t-il, tout d'un coup.
Il marqua une pause de quelques secondes, cligna des yeux tout en reposant son regard sur ce qu’il leur faisait face, l’air visiblement ennuyé. D’une manière ou d’une autre, la scène pouvait paraître assez comique, car il avait tout l’air d’un gosse de sept ans et demi qui n’avait pas envie d’être là et qui embêtait toutes les cinq secondes sa pauvre mère, du genre «C’est quand qu’on s’en va ?», «C’est nul je veux rentrer», «De toute façon je voulais pas venir !».
Enfin, je veux dire… c’est pas contre toi, continua t-il soudainement, se rendant alors compte du sens que pouvait prendre sa première remarque. Mais si les gens s’intéressent à ce musée, ils y vont. Ils lisent pas un article dessus.
Tout en parlant, Elliot effectuait quelques gestes avec ses mains, lui donnant presque un air ridicule même si il paraissait tout à fait sérieux. Lorsqu’il eut terminé son petit discours – stupide et puéril, on peut se le dire, mais ce n’était pas très étonnant venant de ce grand gamin qu’il pouvait être –, il tourna une nouvelle fois la tête vers la blonde, la fixant désormais de ses yeux clairs qui reflétaient toute l’exaspération qu’il pouvait ressentir à ce moment-là. Le pire, c’est qu’elle avait tout l’air de l’ignorer, et il parierait n’importe quoi qu’elle était en train de se moquer de lui intérieurement. Il la connaissait par coeur, Jules. Malheureusement. Qu’est-ce qu’il ne ferait pas pour attraper un Dracolosse, sérieusement.

Finalement, il dériva le regard de son amie pour jeter un coup d’œil circulaire autour de lui, observant ainsi les autres visiteurs présents. La plupart d’entre eux étaient surtout des touristes qui ne venaient pas de San Francisco – il faut dire que les trois-quart des habitants de San Francisco ne passaient pas leur journée dans un des musées de la ville, bien au contraire. Bon, à part eux visiblement, ce qui eut le don de l’ennuyer encore plus. Pourtant, son regard fut attiré par une dame accompagnée d’un homme qui devait très certainement être son mari. Ils avaient l’air d’être assez âgés, la cinquantaine à tout casser. Et pourquoi son attention était soudainement porté sur ce couple, vous allez me dire ? Et bien tout simplement parce qu’ils étaient tout les deux en train de fixer Juliet et Elliot. Enfin, c’était surtout la dame qui les regardait avec un grand sourire béat, avant qu’elle ne tapote l’épaule de son mari pour les pointer du doigt. Elliot fronça les sourcils, puis lança un bref regard à Jules en lui donnant un coup de coude.
Hey, regarde, lui fit-il simplement en les désignant d’un petit signe de tête.
Et au même moment, la femme s’avança vers eux, bientôt suivie par son mari. Peut-être qu’ils connaissaient Jules, qui sait ? Ils avaient pourtant tout l’air d’être des touristes… Non décidément, Elliot ne comprenait plus rien.
(c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
 
Such a lovely couple ◆ Juliet & Elliot
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Que faire lorsque la routine, la monotonie s'installe dans un couple ?
» Effet d'aimantation (et couple ?) étalonné
» Wicked Lovely Trilogy by Melissa Marr
» [Juliet, Charles] Lumière d'automne
» 1ere fois pour couple d'étudiants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TEARS OF JOY  ::  :: sound of silence :: rps terminés-
Sauter vers: