N'hésitez pas à soutenir le forum ici ou encore . ♡
TEARS OF JOY a fêté dernièrement ses onze mois d'existence. ♡

Partagez | 
 

 juliet. scales and arpeggios.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Connor Hamilton
admin + polochon

some info
☼ en ville depuis le : 11/07/2016
☼ messages : 1289
☼ pseudo : dday.
☼ avatar : cole sprouse.
☼ crédits : rastamachine & beerus.
and more

Feuille de personnage
☼ disponibilité rp:
☼ répertoire
:
☼ to do list
:
MessageSujet: juliet. scales and arpeggios.   Dim 14 Aoû - 5:38

scales and arpeggios
juliet & connor
Aujourd’hui était un grand jour, aujourd’hui tu avais accompli ce dont tu rêvais depuis longtemps : tu avais réussi un accord. La joie qui t’envahissait pouvait sembler ridicule à quiconque s’y connaissait moindrement en musique ou encore pour quelqu’un qui ne te connaissait pas. Pourtant, c’était un véritable accomplissement dont tu ne pouvais être que fier. Tes essais musicaux s’étaient tous soldés par des échecs : Miles n’avait pas vraiment réussi à t’enseigner à te servir d’une guitare - on ne pouvait cependant pas le blâmer vu tes piètres capacités - et même si tu avais pu te faire une amie grâce aux cours que tu avais pris, ils ne t’avaient pas permis de déceler les subtiles notions nécessitées par un joueur d’instrument. Tu étais donc resté à ton stade de départ : la nullité. Ça ne te dérangeait pas vraiment, il y avait un bon nombre de chose pour lesquelles tu n’étais pas vraiment doué et ça ne t’avait jamais vraiment posé de problèmes. Cela dit, ce n’était pas parce qu’une chose ne te gênait pas que tu ne pouvait pas être on ne peut plus fier d’avoir fait un pas dans la bonne direction.
La réalisation avait été ardue. Tu avais passé la matinée devant ton écran d’ordinateur, guitare à la main pour comprendre l’accord que tu tentais d’accomplir. Tu avais été dérangé à plusieurs reprises par Chewbacca, ton lapin nain de compagnie, qui avait décidé que son activité de la journée serait de mâchouiller le fil de ton ordinateur. Il n’était pas rare qu’il essaie si bien que la majorité des fils de ton appartement étaient recouverts pour ne pas qu’il puisse y avoir accès. Au moins il n’essayait pas de s’en prendre à ta guitare ce qui était un excellent point positif puisque tu pouvais ainsi te pratiquer en toute tranquillité sans avoir un petit rongeur affamé dans les parages.

Cela dit, ta joie devait être partagée et ce n’était certainement pas ton lapin qui pourrait réagir d’une quelconque manière de ce soit. Tu avais donc décidé de te tourner vers la personne qui pourrait sans doute te comprendre le mieux à savoir celle qui t’avait accompagné dans tes déboires lors des cours que tu avais pris. Aussitôt l’accord réussi à quelques reprises, tu avais attrapé ton téléphone et chercha Juliet dans tes contacts. L’appeler semblait une évidence pour toi et tu espérais qu’elle décroche rapidement. Une fois que tu réussis à la rejoindre, tu lui annonças la bonne nouvelle en embellissent sans doute un peu la chose. Après tout, au lieu de lui apprendre que tu savais à présent réaliser un maigre accord, tu présentas la chose sous un angle un brin plus optimiste. Si l’on devait être précis, tes mots avaient été dans le sens de : « Hey Juliet ! » Évidemment entrecoupé de quelques plaisanteries. « Tu sais quoi ? On va pouvoir partir un band bientôt. » C’était loin de la réalité, mais tu t’emballais facilement parfois. Enfin, tu lui avais donc donné rendez vous à l’Alamo Square pour démontrer tes nouveaux talents de guitariste et c’était donc vers cet endroit que tu te dirigeais. Tu avais hésité pendant un moment à l’inviter à ton appartement - hors de question d’aller se ridiculiser devant ses nombreux colocataires - mais finalement l’air libre avait triomphé et tu avais opté pour un parc. Tu t’étais dépêché de t’y rendre à l’heure convenue, ne voulant pas faire attendre Juliet. Une fois sur place, tu t’étais installé sur une table à pique-nique, armé de ta fidèle guitare que tu grattais distraitement en attendant l’arrivée de ton amie. Tu étais bien fier de tes progrès musicaux, mais tu ne pouvais t’empêcher d’être légèrement nerveux à l’idée de les démontrer à quelqu’un d’autre. Puis bon, il fallait avouer que malgré le fait que tu considérait Juliet comme une amie, elle restait une fille et bien malgré toi ta timidité faisait parfois surface. Tu écartas néanmoins la chose de ton esprit lorsque tu l’as remarquas un peu plus loin. « Je suis content de te voir. » C’était la vérité, petit stress ou non.  
electric bird.



☆☆☆  j’apprendrai ta chanson préférée pour savoir comment te consoler. (peter peter)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t240-connor-je-me-releve-tout-p
avatar

Invité
Invité

some info
and more
MessageSujet: Re: juliet. scales and arpeggios.   Sam 27 Aoû - 17:58


connor & juliet
Do mi do mi do so mi do Every truly cultured music student knows You must learn your scales and your arpeggios

Juliet a beau fixer d'un air de défi la page blanche de son ordinateur qui lui fait face, rien ne vient. Mais vraiment rien ! Si ça continue comme ça, il n'y aura pas d'horoscope demain. Et ce sera triste, pour sûr. La rédac chef lui a déjà dit qu'elle n'a pas besoin d'en écrire des nouveaux tous les jours, que si jamais l'inspiration n'est pas là elle peut toujours récupérer ceux de précédents mois et mélanger les signes entre eux. Mais Jules, elle n'a pas envie de tricher. L'horoscope, c'est sa seule vraie responsabilité au sein du journal et elle y tient ! Même si elle est convaincue qu'à part ses parents et ses amis, qu'elle force un peu d'ailleurs, personne ne lit cette petite rubrique. Il est clair qu'elle ne gagnera pas un Pulitzer ainsi. Mais en attendant, ça lui plait et ça la distrait alors c'est bien. Enfin pas aujourd'hui. Aujourd'hui elle n'y arrive pas, et ça l'agace un peu. Ça fait une heure, bon sang ! Elle a eu le temps de faire le tour de l'appartement, passer le balai dans la cuisine, boire deux verres de thé glacé. Elle n'a pas osé ouvrir tumblr, parce que c'est comme ça que la fin commence. Alors elle pousse un énième soupir et quitte une nouvelle fois sa chambre, direction la cuisine. Cette fois-ci, elle y trouve Sami. « Oh Sami ! » Oh Sami, si tu savais. La vie est dure et Juliet est malheureuse. « Oui ? » Oui. « Coucou ! » Qu'elle lui répond, un grand sourire sur les lèvres. Il fronce légèrement les sourcils avant de se mettre lui aussi à sourire. « Coucou. » « Sais-tu où est passée mon inspiration divine pour l'horoscope ? » A tout hasard et sur un malentendu, Sami pourrait savoir pourquoi elle n'est pas inspirée aujourd'hui. « Gémeau : il est temps de prendre l'air. » Meh. Elle hausse les épaules, pousse un soupir et fait même un tour sur elle-même. Tout ça pour dire ? Non. Non, elle n'a pas envie de sortir. Il fait trop chaud, et puis les gens sont trop cons et aujourd'hui, elle n'a pas la foi ! Elle n'a pas le temps de répondre à son meilleur ami que la sonnerie de son portable retentit de sa chambre. Sauvée par le gong !

« Oui allo ? » Elle répond toute jouasse. C'est Connor. Connor a réussi à maîtriser cette terrible chose à cordes qu'on appelle guitare. « Omg noooon ? » Juliet et Connor se sont rencontrés alors que les deux avaient décidés d'apprendre cet instrument pour impressionner leurs amis. Si ça avait été un échec cuisant pour l'apprentissage, les deux avaient réussi à faire passer la pilule qu'ils ne sont pas d'illustres musiciens en faisant les abrutis. Et au final, ouaip, ils sont copains. Et Connor vient d'offrir une toute nouvelle distraction à Jules. Qui ne voulait pas sortir il y a deux minutes de cela, oui. Et puis, elle a toujours rêvé d'avoir son propre groupe de musique ! Pour une raison qu'elle ignore, Kit n'a jamais voulu l'intégrer au sien. Alors que pourtant, elle chante plus ou moins bien et acceptait même d'être là juste pour les harmonies ! Oui, Kit est vilain. En attendant, Juliet accepte de retrouver Connor incessamment sous peu, le temps qu'elle prenne une douche plus le trajet. Bien vite, sa mission horoscopique du jour est oubliée et la voilà sur son vélo, guitare sur le dos, à pédaler en direction du parc Alamo. Une fois arrivée, elle tourne encore quelques minutes à la recherche d'une silhouette familière. Lorsqu'elle la trouve, un sourire s'installe immédiatement sur ses lèvres tandis qu'elle descend de son vélo pour se diriger vers Connor. « Ah que coucou ! » Le salut-elle une nouvelle fois. Connor est lui aussi venu avec sa guitare, aujourd'hui est un grand jour ! « Je suis content de te voir. » « Moi aussi ! » Répond-elle sans hésitation. Parce que c'est vrai. Et pas seulement parce qu'elle n'arrive pas à horoscoper. Tous les moments passés avec Connor sont de bons souvenirs pour elle, alors oui, elle est heureuse de le retrouver aujourd'hui. Les deux vont s'installer à une table, échangeant les quelques banalités polies. « Alors, montre moi ton talent ! » C'est presque qu'elle finirait par s'impatienter, Jules !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Connor Hamilton
admin + polochon

some info
☼ en ville depuis le : 11/07/2016
☼ messages : 1289
☼ pseudo : dday.
☼ avatar : cole sprouse.
☼ crédits : rastamachine & beerus.
and more

Feuille de personnage
☼ disponibilité rp:
☼ répertoire
:
☼ to do list
:
MessageSujet: Re: juliet. scales and arpeggios.   Jeu 1 Sep - 17:28

scales and arpeggios
juliet & connor
Afficher ta fierté à Juliet était une évidence. Après tout, elle était celle qui avait souffert à tes côtés dans l’apprentissage de cet instrument du démon. De plus, elle était un cas particulier : une jeune femme avec qui tu étais un minimum à l’aise. Bien sur ça ne t’empêchait pas d’être nerveux à l’idée de la voir, ta timidité reprenait toujours le dessus à un moment ou un autre. Dans tous les cas, ce trait de ta personne n’avait pas sa place cette fois-ci puisqu’il était temps de démontrer tes nouveaux talents. Un brin de courage était donc nécessaire pour le bien d’un futur band avec la jeune femme. C’était un rêve - qui venait de mauvaises intentions à la base avouons-le - que tu entretenais depuis un moment. Il fallait dire que c’était un rêve que beaucoup de gens caressaient, être dans un band était une des meilleures façons de draguer et impressionner la galerie. Le problème ? C’était qu’aucun des instruments ne te convenaient. Tu n’avais aucun sens du rythme et ainsi la batterie était hors de question. Tu chantais atrocement mal. Ça laissait donc la guitare ou la basse, mais ces instruments à cordes étaient l’oeuvre du démon. Ce qui expliquait donc la difficulté qui avait été la tienne dans la conquête de la chose et ainsi la joie qui t’envahissait maintenant que tu avais réussi un accord.
L’arrivée de Juliet dans le parc te fit sourire et tu t’empressas de l’accueillir avec l’enthousiasme qu’elle méritait. Il fallait dire que tu étais réellement content de la voir, elle qui comprenait tes heures consacrées à la maitrise de cet instrument et qui avait vécu les mêmes difficultés. Elle était ainsi une camarade d’infortune que tu appréciais malgré toutes les contraintes que tu pouvais ressentir. Tu t’efforçais de passer outre et la plupart du temps ça fonctionnait assez bien. Dans tous les cas, tu souris davantage en l’entendant dire qu’elle était aussi contente de te voir. Tu espérais qu’elle le pensait tout autant, mais tu n’allais pas non plus te casser la tête au sujet de banalités polies.

Non, il valait mieux sauter dans le vif du sujet comme le faisait habilement Juliet qui demandait à présent une démonstration de tes nouveaux talents. Tu attrapas donc ton instrument et te plaça sur la table à pique-nique avant de gratter distraitement les cordes. Il fallait dire que maintenant qu’elle était là devant toi, c’était un peu plus gênant. Tu voulais bien réussir, comme tu avais su le faire devant ton ordinateur sous le manque t’attention total de ton lapin. Là c’était différent, tu avais un public, un public que tu voudrais bien impressionner dans la mesure du possible. Enfin pour ce faire, il fallait que tu te lances ce que tu fis après une grande respiration. Peut-être que cette grande respiration ou encore le stress que tu pouvais ressentir qui te fit rater complètement la chose. Peut-être que pour une personne complètement nulle - donc potentiellement toi - aurait pu se m’éprendre, mais il ne faisait aucun doute sur le fait que tu n’avais pas réussi à faire l’accord qui t’avais amené à célébrer. « Ah non c’est pas ça… » Ce qu’elle aurait sans doute pu comprendre d’elle même vu la tête que tu avais fait en réalisant la chose. Tu ne comptais pas en démordre pour autant, baisser les bras aussi facilement serait encore plus gênant que tout le reste. « J’avais réussi ce matin en me pratiquant. » Peut-être que parler uniquement de ce matin était une erreur puisque tu allais bien réussir à répéter ton exploit ! « Attends je vais réessayer. » Replaçant tes mains sur les cordes, tu tentas à nouveau la chose. Miracle, tu réussis à produire un son qui ressemblait sans doute plus à l’effet recherché. Bref cette maigre réalisation (s’il était possible de qualifier la chose ainsi), suffit à te rendre bien fier : « T’as vu ? » Entendu serait sans doute plus le mot, mais bon, c’était l’enthousiasme qui parlait pour toi. « Tu veux essayer toi aussi ? » Après tout, il ne t’avait pas échappé qu’elle aussi avait sa guitare - comme si elle avait lu dans tes pensées.  
electric bird.



☆☆☆  j’apprendrai ta chanson préférée pour savoir comment te consoler. (peter peter)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t240-connor-je-me-releve-tout-p

Contenu sponsorisé

some info
and more
MessageSujet: Re: juliet. scales and arpeggios.   

Revenir en haut Aller en bas
 
juliet. scales and arpeggios.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Juliet, Charles] Lumière d'automne
» Mes Ex chassis scales!
» [ANIME] Romeo x Juliet
» [Juliet, Charles] Lambeaux
» Romeo x Juliet [Série]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TEARS OF JOY  ::  :: sound of silence :: rps terminés-
Sauter vers: