N'hésitez pas à soutenir le forum ici ou encore . ♡
TEARS OF JOY célèbre sa première année d'existence sur la toile. ♡

Partagez | 
 

 Long time no see! | Feat. Austin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Giselle Davenport
admin + cinderella

some info
☆ en ville depuis le : 14/07/2016
☆ messages : 6121
☆ pseudo : raissajoly (Raïssa)
☆ avatar : Emilia Clarke
☆ crédits : avatar: Gorgeousmali | gifs: Gorgeousmali & raissajoly
and more

Feuille de personnage
☆ disponibilité rp:
☆ répertoire
:
☆ to do list
:
MessageSujet: Long time no see! | Feat. Austin   Jeu 11 Aoû - 21:24


Long time no see!

  Si mon petit chez moi était ordinairement le seul endroit au monde où je voulais être, ces derniers temps j’avais au contraire l’envie d’en rester éloignée le plus possible. En fait, je voulais surtout m’éloigner de LUI. Evidemment, j’étais bien obligée de rentrer à un moment ou un autre ; je n’avais nulle part d’autre où aller. Mais bon… J’y penserais plus tard. Pour l’instant, il serait mieux de profiter de l’air marin. J’aurais nettement préféré me rendre à la plage sauf que je n’avais plus le courage d’y mettre les pieds après ce qui s’était passé pendant le festival de musique. Pourquoi pensait-il que j’étais en couple ? Cette question ne cessait de trotter dans ma tête depuis trop longtemps déjà. Enfin… façon de parler. Cela ne faisait que trois jours. Et j’étais toujours aussi sous le choc. Les collègues à l’hôpital ont bien vu que quelque chose n’allait pas chez moi. Surtout que j’étais même restée une nuit entière là-bas l’autre jour. Pour aider, ou plutôt pour oublier, et surtout pour ne pas rentrer. Si je rentrais, je risquais de le croiser. Et si on se croisait tous les deux, il pourrait fuir de nouveau. Je ne le supporterais plus...
 Je soupirai tandis que je me faufilais dans la foule qui avait envahi « la jetée 39 », mon endroit préféré de la ville, pour ses fameux sandwichs au crabe. Gourmande comme je l’ai toujours été, ce n’était pas très surprenant que la nourriture soit la raison de ma préférence. Ma nature casanière sinon avait toujours été bien plus forte. Enfin… un peu moins depuis l’épisode de la plage. Je secouai vainement la tête pour en chasser les souvenirs alors que je me rapprochais de l’attraction phare de la jetée : les lions de mer. Bien que je fusse venue ici un certain nombre de fois, je ne m’étais jamais posée là pour y observer les célèbres otaries. Et si on sautait sur l’occasion ? Pas que je ne pourrais jamais plus revenir mais je savais très bien que je finirais – comme toujours – par me cloîtrer de nouveau chez moi très bientôt.
  Je m’accoudai au garde-corps afin de porter une attention particulière aux mammifères. Mon attention se dissipa bien vite. Bien vite, je me perdis dans mes pensées, soucieuse et désorientée ; je ne sus donc pas combien de temps je restai ainsi, le regard perdu dans le vague. Une minute ? Ou deux ? Dix minutes peut-être ? Je ne saurais le dire. Par contre, une chose était certaine : je vivais la scène du rocher pour la énième fois quand je sentis une main se poser pendant un très bref instant sur mon épaule. Je sursautai de peur, en poussant un petit cri, avant de me retourner et me retrouver nez à nez avec… « Austin, c’est bien toi ? » Inconsciemment, je soupirai de soulagement. J’avais cru qu’il s’agissait de quelqu’un d’autre… Et bon sang j’étais bien contente que ce ne soit pas lui mais une toute autre personne. Une personne que j’avais perdue de vue pendant assez longtemps déjà maintenant que j’y pensais... «  Cela doit bien faire au moins deux ans que nous ne nous sommes pas vus… Waouh. » Son départ avait été si soudain à l’époque que j’étais très surprise de le voir, mais quand même contente. Je finis par sourire, maintenant que j’avais retrouvé mes esprits.
   
©LULEABY


Lovin' You
❝ I don't know what's in the stars [...] But I know what's in my heart. If you ain't mine I'll be torn apart. ❞ (Love Me Now - John Legend)
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t341-give-my-heart-a-break-gise
avatar

Invité
Invité

some info
and more
MessageSujet: Re: Long time no see! | Feat. Austin   Ven 12 Aoû - 15:29

long time
no see
« Je sors. A plus » lâchai-je simplement à ma colocataire alors que je passai la tête dans l’entrebâillement de sa porte. J’avais besoin de prendre l’air. Je ne pouvais pas rester enfermé entre ces quatre murs. Les évènements passés me torturaient l’esprit. J’avais besoin de faire le vide, de me recentrer sur moi-même. Elle ne posa pas de questions. Elle commençait à me connaître à force. Elle savait bien que je n’étais plus du style à beaucoup parler. Surtout pas de ce genre de choses. De toute façon, ça ne servait à rien d’en parler selon moi. Il fallait arrêter de ressasser le passé. Ce qui était fait était fait. Je soupirai alors que j’enfilai ma veste en cuir. Par habitude, je pris mon insigne et mon arme de service avec moi avant de me souvenir que je n’étais pas de service ce soir.  Je secouai la tête et les pris quand même. On ne savait jamais. « Max, viens mon chien, on va sortir ». A peine avais-je prononcer le nom de mon fidèle compagnon qu’il se trouvait déjà devant moi, la queue frémissante, la langue pendante, le regard con. Un bon chien quoi. Je passai la laisse autour de son cou avant de sortir de mon appartement.
A peine étais-je dans la rue que je pris une grande inspiration. Je me sentais déjà mieux. Un peu plus libre de mes mouvements. San Francisco était rempli de souvenirs douloureux et pourtant, je m’y sentais bien. J’arrivais enfin à faire la paix avec moi-même, du moins, je commençais. J’étais enfin sur le bon chemin. Je regardai le ciel. C’était le couché de soleil, mon moment préféré de la journée. Là où le ciel se parer de sa robe orangée. Un spectacle magnifique pour les yeux. Je savais où profiter le mieux de ce magnifique paysage : la plage.
Une fois sur place, je m’assis sur mon banc favori, celui de mon enfance, juste en face des otaries. Max adorait le spectacle que les mammifères lui offraient. Il était assis bien sagement à côté de moi, fixant les animaux. Je lui grattai le haut du crâne et un sourire étira mes lèvres. J’étais bien. Loin de tout ce qui avait pu me tracasser aujourd’hui. J’inspirai un bon coup tout en fermant les yeux, profitant de la légère brise qui me chatouillait le visage. Je restai là un moment, faisant le vide dans ma tête, ne pensant à rien d’autre que le moment présent. Je rouvris les yeux et mon attention se porta aussitôt sur une jeune femme accoudée à la barrière. Son visage m’était familier, mais je ne savais dire d’où. Je la fixai un moment. Giselle Davenport. Son souvenir me frappa d’un seul coup. Elle avait été présente lors de mes études, lors de mon internat à l’hôpital de San Francisco. J’étais heureux de la revoir. Nous n’avions jamais été très proche, mais je me souvenais avoir apprécié mon internat lorsqu’elle était aux alentours. Je ressentais au fond de moi une certaine gêne mélangée à de l’excitation, un peu comment lorsque l’on recroise un ancien professeur que l’on avait adoré. Sans attendre, je me dirigeai vers elle et posa délicatement ma main sur son épaule. Elle sursauta. Je l’avais dérangé dans ses pensées. Je voulus m’excuser, mais elle fut plus rapide que moi. « Austin, c’est bien toi ? ». Je lui souris et acquiesça. « Cela doit bien faire au moins deux ans que nous ne nous sommes pas vus… Waouh. ». Je lâchai un petit rire « Oui, ça va faire un moment, j’étais parti, mais je suis de retour. Comment allez… vas-tu ? ». Je ne savais pas si je devais la vouvoyez ou la tutoyez. A vrai dire, même durant mon internant j’avais toujours alterné entre les deux. Max aboya et commença à renifler mon ancienne tutrice. « Max… » soupirai-je « Désolé, il est comme ça avec tout le monde qu’il ne connait pas, c’est-à-dire à peu près tout San Francisco, aha. ». Je souriais. J’étais vraiment content de retrouver enfin quelqu’un qui ne m’apportait pas de mauvais souvenirs.




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Giselle Davenport
admin + cinderella

some info
☆ en ville depuis le : 14/07/2016
☆ messages : 6121
☆ pseudo : raissajoly (Raïssa)
☆ avatar : Emilia Clarke
☆ crédits : avatar: Gorgeousmali | gifs: Gorgeousmali & raissajoly
and more

Feuille de personnage
☆ disponibilité rp:
☆ répertoire
:
☆ to do list
:
MessageSujet: Re: Long time no see! | Feat. Austin   Ven 12 Aoû - 20:08


Long time no see!

  Bien que je ne l’avais pas vu depuis quelques temps déjà, je n’avais pas oublié Austin. Loin de là. Je venais tout juste de prendre mon poste de pédiatre au San Francisco General Hospital quand nous nous étions rencontrés.  J’avais eu beaucoup de chance d’ailleurs de trouver un travail aussi rapidement. Je venais tout juste d’obtenir mon diplôme – en Angleterre par contre – et j’avais suivi aveuglément mon petit-ami de l’époque ici, dans la ville aux quarante collines. Enfin bref… J’étais donc encore nouvelle et fraîchement diplômée quand il commença son internat. Forcément en tant qu’interne, il avait dû passer par le service pédiatrique à un moment ou un autre ; il était alors sous ma tutelle et celle de mes collègues.  Il m’était étrange d’enseigner à quelqu’un d’à peu près mon âge mais je m’y étais vite fait. Austin était d’ailleurs un élève brillant, et jamais je n’avais entendu un collègue se plaindre de lui. Il fallait dire qu’il était quelqu’un de très agréable aussi. Tout le monde fut alors choqué qu’il disparaisse assez soudainement. Moi, comprise. Ça me faisait plaisir de le revoir du coup.
  Je lui partageai ma surprise de le voir après un rapide calcul du nombre d’années qui s’était écoulé depuis notre dernière rencontre. Il se mit alors à rire un peu. « Oui, ça va faire un moment, j’étais parti, mais je suis de retour. Comment allez… vas-tu ? » En voyant son hésitation entre le tutoiement et le vouvoiement, je ne pus m’empêcher de rigoler. Je pouvais me souvenir que déjà auparavant ça lui avait posé problème. Je n’avais jamais noté ça mais maintenant je me disais qu’il était peut-être temps de dire quelque chose sur ce sujet. « Tu peux me tutoyer. En plus, il me semble bien que nous avons à peu près le même âge. » Puis, un chien se mit à aboyer après moi et je réalisai enfin qu’il s’agissait du sien. Je n’y avais pas encore prêté attention ; je me demandais bien comment. Le chien se mit d’ailleurs à me renifler également, Max qu’il s’appelait apparemment. « Désolé, il est comme ça avec tout le monde qu’il ne connait pas, c’est-à-dire à peu près tout San Francisco, aha. » Je répondis à son sourire, me retenant pour ne pas pouffer de rire. « Ne t’inquiète pas, ça ne me dérange pas. Et il est vraiment beau ton chien. » Je baissai les yeux pour observer le canidé.  « Hein que tu es beau Max ? » dis-je en souriant. Je reportai de nouveau mon attention sur Austin.  « Sinon, pour répondre à ta question, ça peut aller pour moi. » Si la santé était là, le moral l’était un peu moins. Mais bon…  « Et toi-même ? Et qu’est-ce que tu deviens ? Si ce n’est pas trop indiscret bien sûr. »  Je souris de nouveau, cette fois-ci un peu embarrassée. Max s’agitait encore un peu, détournant mon attention de son maître.  « Tu crois que je peux le caresser ? » demandai-je en désignant le chien de la tête. Je n’étais pas particulièrement une fanatique des animaux mais je les appréciais quand même beaucoup. Et Max me semblait tout à fait adorable comme chien malgré tout.
   
©LULEABY


Lovin' You
❝ I don't know what's in the stars [...] But I know what's in my heart. If you ain't mine I'll be torn apart. ❞ (Love Me Now - John Legend)
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t341-give-my-heart-a-break-gise
avatar

Invité
Invité

some info
and more
MessageSujet: Re: Long time no see! | Feat. Austin   Lun 15 Aoû - 11:22

long time
no see
Voir Giselle était sans doute la dernière chose à laquelle je m’attendais et pourtant, c’était sans doute la meilleure chose qui pouvait m’arriver aujourd’hui. Je me souviens de tous les bons moments passés avec elle à l’hôpital. A chaque coup de mou elle avait été là pour me remotiver. Nous n’avions pas une si grande différence d’âge, mais je n’avais jamais réussi à la tutoyer complètement. Cependant, elle me fit remarquer que je devais passer le cap et la tutoyer complément. Je grimaçai. Malgré le fait que j’adorais la personne qui se tenait face à moi, la tutoyer n’allait pas être une mince affaire. J’avais beaucoup trop de respect pour elle. Je baissai la tête tout en rougissant un peu, ce genre de situation me mettait un peu mal à l’aise. Heureusement pour moi, toute son attention se portait sur Max. C’était dans ces moment-là que j’étais vraiment heureux d’avoir un chien. Je voyais que ma remarque la faisait sourire. Nous étions deux cons à sourire l’un à l’autre. Cela me faisait plaisir de voir qu’elle était aussi heureuse que moi de nous revoir. « Ne t’inquiète pas, ça ne me dérange pas. Et il est vraiment beau ton chien. ». Une nouvelle fois je lâchai un petit rire nerveux, je n’aimais pas spécialement les compliments, même quand ils s’adressaient à mon chien. Je n’eus pas le temps de répondre qu’elle se baissa vers Max. « Hein que tu es beau Max ? ». Je rigolai un peu plus franchement. « Oui, c’est un beau chien. Un beau labrador retriever. Pas pure race, mais bon, magnifique quand même ! ». Je faisais le connaisseur et en même temps je pouvais, dans l’armée on nous avait appris à dresser des chiens. Peut-être que ma passion pour cette race est venue de là. « Sinon, pour répondre à ta question, ça peut aller pour moi. ». Ça peut aller. Je connaissais un minimum la belle pour savoir que « ça peut aller » signifiait que quelque chose n’allait pas. J’allais ouvrir la bouche pour lui demander si elle voulait en parler lorsqu’elle enchaîna. « Et toi-même ? Et qu’est-ce que tu deviens ? Si ce n’est pas trop indiscret bien sûr. ». Je ris nerveusement et me grattai le derrière de la tête à cette question. C’était la question que je ne supportais pas. Je savais qu’elle avait sans doute remarquer mon absence de ces deux dernières années, mais je me doutais qu’elle n’en connaissait pas la raison. Lui répondre honnêtement était donc impossible pour moi et cela me tuait. « Bof pas grand-chose et v... toi alors ? Toujours pédiatre, cloîtrée entre les murs blancs de l’hôpital ? » dis-je sur le ton de la rigolade malgré ma petite hésitation sur le tutoiement. J’essayais de détournée l’attention sur elle. Sur ce qu’elle avait fait durant ces deux dernières années. Encore une fois, Max me sauva. Elle me demanda poliment si elle pouvait le caresser. Je souris gentiment. « Bien sûr, il a suivi l’entraînement de l’armée donc pas de risques qu’il te morde. Il est adorable, protecteur, mais très obéissant. ». Tout en disant cela je caressai le haut du crâne de mon chien pour l’inviter à faire de même. Je souriais. J’étais content de ne pas être seul ce soir.




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Giselle Davenport
admin + cinderella

some info
☆ en ville depuis le : 14/07/2016
☆ messages : 6121
☆ pseudo : raissajoly (Raïssa)
☆ avatar : Emilia Clarke
☆ crédits : avatar: Gorgeousmali | gifs: Gorgeousmali & raissajoly
and more

Feuille de personnage
☆ disponibilité rp:
☆ répertoire
:
☆ to do list
:
MessageSujet: Re: Long time no see! | Feat. Austin   Lun 15 Aoû - 16:17


Long time no see!

  Que c’était agréable de faire des rencontres aussi inattendues et d’y trouver une certaine disposition à rire. Comme à ce même instant avec Austin. Quoique le chien y était aussi un peu pour quelque chose… « Oui, c’est un beau chien. Un beau labrador retriever. Pas pure race, mais bon, magnifique quand même ! » Je ne pus cacher - j’en étais sûre - mon air un peu perplexe en apprenant la race du chien. Je n’y connaissais rien en termes de race de chien, mais alors là pas du tout. Je ne cachai d’ailleurs pas mon ignorance. « Tu as l’air de bien t’y connaître en chien. Moi pas du tout. » Réalisant que je n’avais pas toujours pas répondu à sa précédente question alors qu’il avait quémandé de mes nouvelles, je lui répondis. Tout naturellement, je lui posai la même question en retour. Je le regrettai presque quand je crus percevoir une certaine nervosité dans son attitude. « Bof pas grand-chose et v... toi alors ? Toujours pédiatre, cloîtrée entre les murs blancs de l’hôpital ? » Sa réponse me sembla plutôt allusive également. Je compris donc qu’il s’agissait d’un sujet plutôt sensible. Je n’avais pourtant pas cherché à l’embêter par ma question. J’en étais désolée. Heureusement, j’avais pu profiter de sa tentative de plaisanterie pour prendre le ton de la rigolade moi-même. « Et quand je ne suis pas cloîtrée à l’hôpital, je suis cloîtrée chez moi ! » Et je crois que Max, son fidèle compagnon à quatre pattes, lui sauvait aussi un peu la mise puisqu’il attirait très fortement mon attention. Je souhaitais alors le caresser. Ne sachant pas trop si c’était faisable ou pas, je préférais demander l’autorisation du maître. « Bien sûr, il a suivi l’entraînement de l’armée donc pas de risques qu’il te morde. Il est adorable, protecteur, mais très obéissant. » Ne pouvant avoir mieux comme réponse positive, je m’accroupis afin de caresser de mes deux mains le beau labarador retriever – au moins, j’aurais appris le nom d’une race de chien autre que caniche – qui en effet apprécia les caresses. Toujours occupée à faire des caresses au chien, je levai la tête vers lui en souriant. « Je dois comprendre par là que tu t’es engagé dans l’armée toi aussi ? C’est un changement radical de carrière. » J’espérais que l’embarras ne se ferait pas sentir encore une fois. Après tout, je ne le questionnai que sur sa carrière. J’avais cru comprendre à son ton qu’il y avait été à l’armée. Je me trompais peut-être. « Enfin c’est ce que je suppose. Je comprends pourquoi nous t’avions perdu de vue si c’est le cas. » Je lui adressai un sourire. Puis je m’excusai auprès de Max. « Je vais maintenant te laisser Max comme ça je peux discuter avec ton maître. » Dernière caresse et je me mis à nouveau debout. « Tu emmènes souvent Max se promener par ici ? » J’avais tellement peur de poser une question qui le froisserait que je préférai me concentrer sur le chien. Surtout que je pouvais comprendre que parfois, on n’avait pas forcément grande envie d’évoquer ses soucis. Je cachais bien mon mal-être moi aussi surtout lorsque je sortais avec mon dernier petit-ami en date…
   
©LULEABY


Lovin' You
❝ I don't know what's in the stars [...] But I know what's in my heart. If you ain't mine I'll be torn apart. ❞ (Love Me Now - John Legend)
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t341-give-my-heart-a-break-gise
avatar

Invité
Invité

some info
and more
MessageSujet: Re: Long time no see! | Feat. Austin   Ven 19 Aoû - 20:11

long time
no see
Dire que je m’y connaissais en chien était un bel euphémisme. Durant mon entraînement militaire, je m’étais pris de passion pour les chiens si bien que j’avais presque hésité à devenir maître-chien. Giselle me fit donc remarquer ma connaissance sur la race de mon chien et je ne pus m’empêcher d’esquisser un sourire. Si elle savait. J’enchainais cependant la conversation sur des banalités la concernant, ce qu’elle était devenue, ce genre de choses. Tout cela avec une pointe d’humour bien entendu. J’essayais d’éloigner le sujet de moi et mon passé le plus possible et ça avait l’air de plutôt bien marché ce qui n’était pas pour me déplaire. Elle me répondit sur la même note d’humour. « Et quand je ne suis pas cloîtrée à l’hôpital, je suis cloîtrée chez moi ! ». Je retins une nouvelle fois ce « je suis cloîtrée chez moi ». Je sentais bien que quelque chose tracassait la belle. J’avais toujours été attentif aux gens autour de moi, mais depuis que j’étais rentré dans la police j’en venais toujours à tirer des conclusions. J’avais sans cesse ce besoin de terminer le puzzle. Je laissai cependant couler une nouvelle fois, attendant le moment opportun pour lui en toucher un mot. De toute façon elle avait déjà enchaîné sur Max. Il me sauvait la vie, mais il sauvait la sienne aussi. Je ne pus m’empêcher de vanter l’entraînement militaire de mon chien, ce que je regrettai aussitôt. « Je dois comprendre par là que tu t’es engagé dans l’armée toi aussi ? C’est un changement radical de carrière. ». Elle s’était baissée pour caresser Max, mais je voyais bien qu’elle s’adressait à moi. Surtout qu’elle venait de plonger son regard dans le mien. Je voulu jurer, mais je me retins, je préférai mordre ma langue. Mais quel con j’étais ! Je lâchai un rire nerveux espérant gagner du temps. J’allais répondre lorsqu’elle me sauva une deuxième fois. « Enfin c’est ce que je suppose. Je comprends pourquoi nous t’avions perdu de vue si c’est le cas. ». Elle avait juste, mais je ne pouvais lui confirmer. A la place, je restais de marbre, revivant ces deux dernières années en l’espace d’une seconde. « Je… Hum… Disons que la raison de mon départ est plus compliquée que ça, mais oui, je suis réserviste maintenant. » dis-je d’une voix détachée. Je ne savais pas pourquoi, mais je ne pouvais pas lui mentir. J’étais comme dans un état second. Je l’entendis s’excuser vaguement à mon chien. Elle se releva et me fit face. « Tu emmènes souvent Max se promener par ici ? ». Je restai interdit quelque instant. Je finis par secouer la tête pour chasser les idées noires qui s’étaient installées. « Je… Hum… » dis-je tout en me raclant la gorge. « Non pas spécialement. Enfin si. Enfin, je viens souvent ici pour réfléchir et Max m’accompagne, mais c’est pas son endroit préféré. ». J’en disais trop. Je voulais bien ne pas mentir à Giselle, mais elle n’avait pas besoin de tout savoir sur ma vie et surtout sur mes problèmes. Je détournai la tête vers les otaries avant de recentrer la conversation sur elle. « Et toi alors, pourquoi est-ce que tu es cloitrée chez toi et que ça ne peut que aller ? » demandai-je. Je savais que j’étais intrusif et je ne voulais pas la mettre mal à l’aise, mais elle était ma seule porte de sortie. C’était elle ou moi et quitte à choisir, je préférai elle. Disons que j’étais prêt à parier qu’elle n’avait pas tué quelqu’un, elle.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Giselle Davenport
admin + cinderella

some info
☆ en ville depuis le : 14/07/2016
☆ messages : 6121
☆ pseudo : raissajoly (Raïssa)
☆ avatar : Emilia Clarke
☆ crédits : avatar: Gorgeousmali | gifs: Gorgeousmali & raissajoly
and more

Feuille de personnage
☆ disponibilité rp:
☆ répertoire
:
☆ to do list
:
MessageSujet: Re: Long time no see! | Feat. Austin   Sam 20 Aoû - 22:04


Long time no see!

  Il y avait un malaise. J’en étais certaine. C’était bien dommage parce que cela gâchait un peu le plaisir de se revoir. En tous cas, moi je me sentais mal de mettre aussi mal à l’aise mon interlocuteur. Et évidemment, je ne pouvais pas deviner à quel point le sujet était sensible. Mais je le savais très sensible quand même. Il suffisait de prendre en compte sa réponse quelque peu hésitante lorsque je suggérai que son départ pour l’armée était la raison de sa disparition. « Je… Hum… Disons que la raison de mon départ est plus compliquée que ça, mais oui, je suis réserviste maintenant. » Cela devenait de plus en plus embarrassant. Il allait falloir changer bien vite de sujet. Pour commencer, j’éludai totalement le sujet de la cause de son départ. « Le rôle de défenseur de la patrie américaine te va aussi bien que celui de médecin. » Petit rire gêné. Cela aurait été plus simple s’il s’était abstenu de la première partie de sa réponse, pensai-je.
Je décidai de jouer à nouveau la carte du chien… Tout d’abord, il ne sembla pas capter ma question, perdu dans ses pensées. Enfin je supposais qu’il l’avait été vu qu’il secoua la tête avant de poursuivre. « Non pas spécialement. Enfin si. Enfin, je viens souvent ici pour réfléchir et Max m’accompagne, mais c’est pas son endroit préféré. » Je répondis d’un sourire avant de prendre la parole. Encore une fois, je vis qu’il serait judicieux d’éviter d’aborder certaines choses. L’utilisation du verbe réfléchir était incontestablement lourd de sens. « Il ne donne pas l’air de s’en plaindre en tout cas. » Quand son attention se prêta un instant sur les lions de mer, je l’imitai, par réflexe sans doute. « Et toi alors, pourquoi est-ce que tu es cloitrée chez toi et que ça ne peut que aller ? » Je manquai de m’étrangler à sa question, bien qu’il ne fût pas étonnant qu’il ait pu pointer du doigt le fait que j’avais quelques soucis. Je tournai de nouveau la tête vers lui ; il me scrutait déjà de son côté. Je me mis à rire faussement. Puis je bredouillai. « Oh… eh bien… J’ai juste un petit problème de… » Je voulais choisir le mot juste, c’est-à-dire celui qui n’expliquerait rien sans être un mensonge en même temps. « De voisinage. » finis-je par dire. On ne pouvait m’accuser de mentir. Toute la base de mon problème était réellement celui du voisinage. Sauf que personne n’avait pu prévoir que je serais au final irrésistiblement attirée par ledit voisin. Ces choses-là n’arrivaient qu’à moi. Il y avait certes de plus grands maux, mais le mien me faisait déjà beaucoup souffrir. « C’est fou comment ces choses-là peuvent parfois être pesantes. » Encore une fois, aucun mensonge. Merci au langage de permettre de tel tour de passe-passe ! (Enfin, je n’allais pas le remercier longtemps mais j’ignorais que la prochaine dispute qui éclaterait entre Nolhan et moi-même serait due à un abus de langage…) Je me demandais bien quelle pourrait être l’issue de ma rencontre avec Austin en tout cas.  
   
©LULEABY


Lovin' You
❝ I don't know what's in the stars [...] But I know what's in my heart. If you ain't mine I'll be torn apart. ❞ (Love Me Now - John Legend)
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t341-give-my-heart-a-break-gise
avatar

Invité
Invité

some info
and more
MessageSujet: Re: Long time no see! | Feat. Austin   Lun 22 Aoû - 12:28

long time
no see
Cette conversation devenait de plus en plus gênante et je sentais qu’elle n’allait plus durer très longtemps si ça continuait ainsi. C’était dommage, nous avions pourtant était si complices durant mon internat. Mais bon, deux ans s’était écoulés et je voyais bien qu’elle comme moi avions désormais nos petits secrets. Surtout que la vie à l’hôpital et la vie extérieure sont deux choses bien différentes. Ce qui était mignon, c’est qu’elle essayait toujours de rattraper la conversation. Elle avait toujours été comme ça, un vrai rayon de soleil. Souriante. Agréable. « Le rôle de défenseur de la patrie américaine te va aussi bien que celui de médecin. ». Je souris gentiment. « Merci. » dis-je simplement. Pourtant, cela me touchait qu’elle essaie de faire un effort pour moi, pour remonter cette conversation gênante. Elle reporta la conversation sur mon chien. Sage décision. Sauf que j’étais perdu dans mes pensées et je ne l’écoutais plus vraiment. Je repris rapidement mes esprits. En lui répondant simplement que ce n’était pas son endroit préféré. C’est vrai qu’il n’avait pas l’air de se plaindre comme elle le fit si bien remarquer, mais c’était un chien. Un chien, c’est heureux, tout le temps. « En même temps, dès qu’il y a un peu de soleil et d’air frais pour lui c’est le paradis. » dis-je en rigolant sincèrement. La première fois depuis le début de cette conversation. « Tu devrais le voir quand il est au parc ou même au lac, il devient complètement fou tandis que là, il est plus calme. » enchainai-je. En effet, mon chien se tenait toujours à mes côtés, la langue pendante, regardant à droite à gauche, attendant patiemment que je bouge. Je fus stupide de recentrer la conversation sur elle, c’était évident qu’elle ne voulait pas en parler, mais je n’avais pas eu d’autre choix. Je m’en voulais légèrement, mais bon. Cette conversation avait l’habitude des moments gênants, c’était même les moments « normaux » qui nous surprenaient. Elle m’expliqua qu’elle avait un problème de voisinage et le flic et le mec protecteur envers ses amis qui sommeillaient en moi se réveillèrent d’un seul coup. Je lui lançai un regard inquiet. Surtout qu’elle avait hésité sur le mot. Peut-être que c’était bien plus grave que ce qu’elle ne laissait paraître. « Un problème de voisinage tu dis ? » demandai-je. Je ne voulais pas être intrusif dans sa vie, surtout que j’avais bien vu que ma question l’avait mise mal à l’aise, mais je me devais de la protéger et de lui dire les choses. Je ne voulais pas qu’elle fasse la une de demain disant qu’elle s’est faite agressée par un de ces voisins. « Je suis réserviste, mais mon métier principal c’est d’être flic, si tu as un problème quel qu’il soit, je suis là, je peux faire quelque chose. ». J’insistai sur le « peux ». En effet, je pouvais faire quelque chose, mais seulement si elle le souhaitait. Je continuais de la regarder, les mains sur les hanches. J’étais vraiment concerné par sa situation qui avait l’air de la déranger. Peut-être était-elle victime de chantage. Je ne rigolais pas avec ce genre de choses.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Giselle Davenport
admin + cinderella

some info
☆ en ville depuis le : 14/07/2016
☆ messages : 6121
☆ pseudo : raissajoly (Raïssa)
☆ avatar : Emilia Clarke
☆ crédits : avatar: Gorgeousmali | gifs: Gorgeousmali & raissajoly
and more

Feuille de personnage
☆ disponibilité rp:
☆ répertoire
:
☆ to do list
:
MessageSujet: Re: Long time no see! | Feat. Austin   Lun 22 Aoû - 16:39


Long time no see!

  Mes efforts pour rendre la conversation un peu embarrassante furent gratifiés d’un simple « Merci. », gentiment accompagné d’un sourire. Je n’en demandais de toute façon pas plus. En tous cas, je commençais à être certaine qu’il était tout aussi conscient que moi de la gêne occasionné par notre discussion. Qui se recentrait sur Max et ses préférences en matière de promenade. « En même temps, dès qu’il y a un peu de soleil et d’air frais pour lui c’est le paradis.» Mon rire accompagna celui d’Austin. Nous avions finalement peut-être réussi à nous dérider un peu. Rigoler ainsi de cette façon me rappelait d’ailleurs les quelques fois que nous nous étions parlés à l’époque. « Tu devrais le voir quand il est au parc ou même au lac, il devient complètement fou tandis que là, il est plus calme. » Je jetai un œil à Max, l’imaginant gambader gaiement comme un petit fou dans le parc. Il devait sûrement attirer les regards ; déjà en étant calme il ne passait pas beaucoup inaperçu  alors… « Tu n’aurais pas pu trouver compagnon plus adorable. Je suis sûre qu’il doit être très amusant. Il m’amuse déjà. »
 Je me croyais donc sauver de tout embarras à ce stade de notre échange. En tous cas, moi, de mon côté, je n’avais plus aucunement l’intention de parler ni d’armée, ni de son départ, ni de son retour du coup. Je me contenterais, me disais-je, d’évoquer quelques souvenirs et anecdotes datant de son internat à l’hôpital par exemple. Je n’allais tout de même pas uniquement parler uniquement de son adorable compagnon à quatre pattes. Ce serait vraiment étrange sinon. Seulement, c’était raté. Austin n’avait pas manqué mon mal-être et il était curieux de savoir. La raison de mon trouble étant complètement ridicule, je trouvai le moyen de lui répondre à la fois sans mentir et sans évoquer le vrai problème. De l’inquiétude se manifesta soudain dans le regard de mon interlocuteur. « Un problème de voisinage tu dis ? » J’ignorais pourquoi il me demandait d’affirmer une nouvelle fois mon histoire. Peut-être ma petite hésitation lui avait-elle donnée des doutes ? Aucune idée. Je répondis cette fois-ci avec un peu plus d’assurance. « Oui c’est bien ça. J’ai une relation des plus difficiles avec mon voisin de palier.» Les termes utilisés étaient volontairement très vagues, mais témoignaient en même temps de la vraie situation. J’étais loin de m’imaginer qu’ils seraient à l’origine d’une grande appréhension de la part d’Austin. « Je suis réserviste, mais mon métier principal c’est d’être flic, si tu as un problème quel qu’il soit, je suis là, je peux faire quelque chose. ». Je fus très surprise d’apprendre qu’il était maintenant policier. J’avais sûrement du écarquiller un peu les yeux du coup. Mais surtout je fus très touchée par ces paroles, par le fait qu’il s’inquiète autant pour moi alors que nous n’avions jamais été très proches. Sauf que j’étais loin d’avoir à demander l’aide de la police. En tout cas, pas cette fois… J’agitai les mains devant mi, tout à fait confuse. « Une intervention de la police n’est pas nécessaire. Ce n’est pas aussi grave que ça. » J’essayais tant bien que mal à le rassurer. « Mais merci beaucoup de t’inquiéter pour moi Austin. Vraiment.» J’espérais que mes mots avaient convaincus mon interlocuteur concernant la nature futile de mon « problème de voisinage » comme je le disais... 
   
©LULEABY


Lovin' You
❝ I don't know what's in the stars [...] But I know what's in my heart. If you ain't mine I'll be torn apart. ❞ (Love Me Now - John Legend)
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t341-give-my-heart-a-break-gise

Contenu sponsorisé

some info
and more
MessageSujet: Re: Long time no see! | Feat. Austin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Long time no see! | Feat. Austin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Votez pour Long Time To Lay A Track
» Long Time Dead
» A girl for all time - nouvelles poupées anglaises
» [Tuto] Multi Boot
» C'est ma p'tite présentation ;)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TEARS OF JOY  ::  :: sound of silence :: rps terminés-
Sauter vers: