N'hésitez pas à soutenir le forum ici ou encore . ♡
TEARS OF JOY célèbre sa première année d'existence sur la toile. ♡

Partagez | 
 

 Dinner with my friend | Feat. Grayson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Giselle Davenport
admin + cinderella

some info
☆ en ville depuis le : 14/07/2016
☆ messages : 6107
☆ pseudo : raissajoly (Raïssa)
☆ avatar : Emilia Clarke
☆ crédits : avatar: Gorgeousmali | gifs: Gorgeousmali & raissajoly
and more

Feuille de personnage
☆ disponibilité rp:
☆ répertoire
:
☆ to do list
:
MessageSujet: Dinner with my friend | Feat. Grayson   Mar 26 Juil - 22:13

Dinner with a friend.


Je farinai mon plan de travail. Ceci fait, je pus enfin y pétrir ma pâte pendant près de trente secondes avant de la diviser en six parts égales dont chacune devait être divisée en 2/3 et 1/3. J’étalai alors les morceaux dans mon plat que je garnis ensuite de viande. Mon chausson avait alors pris forme. Je le fermai avec son couvercle de pâte, le dora délicatement avec le reste d’œuf battu et, pour finir, je fis deux entailles au sommet du chausson. Ma Tupeny Strugle était enfin prête à être enfournée pendant près d’une bonne heure et j’étais plutôt satisfaite de mon travail. J’espérais que le résultat en vaudrait vraiment la peine, sinon mon invité risquerait d’être déçu. J’avais en effet invité Grayson à venir dîner. Grayson O’Connell était sans aucun doute le meilleur ami que j’avais à San Francisco et, aussi, j’avais tenu à lui préparer un très bon repas. Pour une fois que je ne cuisinais pas uniquement pour moi. Et puis, ça devait bien l’arranger. Je n’ignorais pas qu’il ne faisait presque jamais la cuisine et qu’il avait tendance à se contenter de manger au restaurant. Alors si ce n’était pas moi pour lui faire goûter un peu de cuisine faite maison, qui le ferait ? Puis, il fallait avouer que cela m’arrangeait bien moi aussi. J’aimais rester chez moi, c’était un fait ; alors le meilleur moyen que j’avais pour qu’on puisse se voir sans sortir c’était évidemment de l’inviter chez moi. D’ailleurs, il devrait arriver dans à peu près une demie heure et, maintenant que j’avais fini en cuisine – j’avais maintenant déjà nettoyé mon plan de travail et fait la vaisselle – il était peut-être temps de prendre une douche. Surtout que je m’étais mise en cuisine dès que j’étais rentrée du travail…
Une demie heure plus tard, donc, j’étais fin prête et attendait mon invité en feuilletant le dernier numéro d’une revue gastronomique que j’adulais. Je n’oubliais pas, néanmoins, de vérifier de temps à autres la cuisson du chausson écossais. Il serait bête qu’après tant de travail que tout soit gâché en raison d’un manque d’attention. D’ailleurs, je m’approchais de nouveau du four quand la sonnette retentit enfin. Ça ne pouvait qu’être Grayson puisque pas grand monde à part lui n’avait pu mettre le pied dans mon appartement depuis que j’y avais emménagé l’année dernière. Alors, les visites, elle en avait que très rarement. Je déposai la revue sur ma table basse et marchai en direction de la porte d’entrée. J’ouvris cette dernière et je retrouvai mon invité, souriant, sur le palier de ma porte. Je souris à mon tour. « J’ai cru que tu allais être en retard » Enfin, techniquement, il l’était peut-être un petit peu mais ce n’était pas comme si j’étais une femme surbookée. « Entre avant que je me fasse harceler par un voisin s’il-te-plaît. » Je le pressai à entrer mais j’étais sûr qu’il comprendrait parce qu’il était au courant de l’histoire. Certes, ce n’était pas faisable quand même mais je ne tenais pas à rencontrer mon voisin de palier. Depuis notre rencontre au centre commercial, j’en étais toute secouée. Je n’en avais encore parlé avec personne jusqu’à maintenant en plus. Toutefois, Grayson risquait de me demander s’il ne s’était rien passé. Je n’avais pas vraiment l’habitude de réagir de la sorte quand je l’invitais généralement…
© GASMASK


Lovin' You
❝ I don't know what's in the stars [...] But I know what's in my heart. If you ain't mine I'll be torn apart. ❞ (Love Me Now - John Legend)
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t341-give-my-heart-a-break-gise
avatar

Invité
Invité

some info
and more
MessageSujet: Re: Dinner with my friend | Feat. Grayson   Ven 29 Juil - 3:38


I'll be there for you.
Je la déteste. Elle fait tout pour gâcher ma vie ! Dès que je suis pressé, elle décide de faire des siennes ou de me foutre la honte. Je vous parle de ma voiture, bien entendu. Quoi d'autre ? J'essaie de comprendre c'est quoi le problème aujourd'hui. Dans mon stationnement, elle refuse de démarrer et ça depuis les quinze dernières minutes. Encore une fois, elle allait me mettre en retard à mon rendez-vous. Enfin, ce n'est qu'un diner avec Giselle et elle n'a jamais été du genre à être stricte sur ma ponctualité. En même temps, il s'y est habitué après tous ses mois. Elle n'a pas trop le choix non plus. J'ai beau me forcé à me pointer à l'heure, il m'arrive toujours des trucs débiles pour que j'arrive quelques minutes après l'heure dite. Après plusieurs autres tentatives, je laisse tomber. C'est peine perdue, j'en ai marre. J'entre à nouveau chez moi, prend mon portable et compose un numéro de taxi. J'aurais bien pu téléphoner ma meilleure amie pour lui dire de venir me chercher, mais je n'ai pas envie de la déranger. Surtout qu'elle est en charge de la cuisine, elle doit se concentrer là-dessus. La voiture arrive, j'embarque et lui donne l'adresse en question. Après quelques minutes de route, je viens pour prendre mon portable afin de voir quel heure il est, mais un détail : mon portable n'est pas sur moi. Bravo champion, t'as oublié ton portable ! Pour faire changement. Si ce n'est pas mes clés, c'est mon téléphone. Au moins, j'arrive à vivre sans pendant quelques heures. « Excusez-moi. Vous avez l'heure ? » « Dix-huit heures et deux. » J'étais officiellement en retard. De plus, je ne pouvais même pas l'avertir de mon retard. Je regard à l'extérieur pour voir que nous sommes tout près de chez elle. Arrivée, je paie le mec (non, je n'ai pas oublié mon porte-feuille) et me dirige vers la porte de son loft pour y frapper quelques coups rythmés. Elle m'accueille avec un commentaire mériter. « Ma mère m'a toujours dit de ne changer pour personne. » Je répond à son sourire et vient ensuite l'enlacer. À ses prochains mots, j'arque un sourcils avant d'échapper un rire tout en secouant la tête. Ah ce fameux voisin ! Elle me presse, ce qui me fait encore plus rire. Mais avant qu'elle puisse fermer la porte, je lève la voix en empruntant un ton faussement sensuel. « Oh Giselle ! » Elle ferme la porte tandis que je continue de rigoler. De quoi lui faire honte. J'adore ! « Bah quoi ? Faut bien le rendre jaloux un peu, non ? Les mecs aiment ça. » Je n'ai toujours pas vraiment compris sa relation avec le gars d'à côté, mais je la connais assez pour savoir qu'elle n'en est pas indifférente. Elle se plaint souvent qu'il est con, mais je sais qu'au fond, elle ne le pense pas. Pour ça, nous sommes un peu pareil elle et moi. Ce pourquoi ça me fait rire. Soudainement, une odeur de pâtisserie se fit sentir, me faisant quasiment oublier le sujet présent. Je renifle, cherchant à trouver de quoi il s'agissait, mais sans résultat. « T'as quoi dans le four ? » Je m'approche ainsi de la cuisine, prêt à découvrir le paradis. Ouais, je suis une pute à bouffe, ça vous cause un problème ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Giselle Davenport
admin + cinderella

some info
☆ en ville depuis le : 14/07/2016
☆ messages : 6107
☆ pseudo : raissajoly (Raïssa)
☆ avatar : Emilia Clarke
☆ crédits : avatar: Gorgeousmali | gifs: Gorgeousmali & raissajoly
and more

Feuille de personnage
☆ disponibilité rp:
☆ répertoire
:
☆ to do list
:
MessageSujet: Re: Dinner with my friend | Feat. Grayson   Ven 29 Juil - 16:33

Dinner with a friend.


« Ma mère m'a toujours dit de ne changer pour personne. » Voici ce que Grayson répondit à mon petit commentaire sur son retard. De toute façon, il le savait bien que je ne lui en voulais pas. Je n’ignorais pas qu’il était parfois malchanceux…  « Ne t’inquiète pas, je n’en demande pas autant ! » rétorquai-je, un sourire toujours aux lèvres.  Il finit par m’enlacer, une façon comme une autre pour finalement se saluer. Quand il relâcha son étreinte cependant, je me rendis compte qu’on tardait un peu sur le palier de ma porte, ce qui signifiait que je risquais de croiser mon voisin de palier. Je pressai donc mon ami d’entrer. Ami qui eut l’idée ingénieuse d’hausser le ton avec un « Oh, Giselle ! » presque érotique. Je m’étais alors encore plus empressée de refermer la porte. Déjà que les ragots devaient se faire déjà très nombreux sur moi dans l’immeuble… Je me retournai vers lui, quelque peu mécontente, tandis qu’il rigolait de sa petit blague.  « Ne me fais plus jamais ça ! Imagine que les voisins t’aient entendu… » Vraiment, elle ne tenait pas à ce que le voisinage ait d’autres sources de commérages sur mon compte. Les nombreuses querelles que j’avais pu avoir avec le coureur de jupons d’à côté étaient déjà largement suffisants… Si je ne connaissais pas si bien Grayson, je l’aurais certainement mis à la porte avec ce qu’il osa me dire pour expliquer sa plaisanterie. « Bah quoi ? Faut bien le rendre jaloux un peu, non ? Les mecs aiment ça. » Je secouai la tête, pour signifier que c’était vraiment du n’importe quoi.  « Et pourquoi est-ce que je devrais le rendre jaloux  exactement ? » Oui, ce n’était pas comme si moi comme lui – j’entendais bien Nolhan - étions intéressés par l’autre. Nous n’étions que des voisins en très mauvais termes. En principe.
Je fus ensuite un peu chanceuse. L’odeur de ma tourte caressait nos narines et Grayson, sans surprise, y réagit de suite. La conversation prenait alors un autre tournant, à mon grand soulagement. « T'as quoi dans le four ? » A peine me posait-il la question qu’il filait tout droit vers la cuisine, curieux et l’eau à la bouche certainement. Je le suivis de près.  « Il s’agit d’une Tupeny Strugle. Une tourte écossaise à base de viande. Sauf que moi je suis la recette de Nanny. » Nous n’avions pas d’origines écossaises dans la famille mais il n’empêchait que nous appréciions fortement ce plat, tout particulièrement parce que c’était Nanny qui nous l’avait fait découvrir. Puis, cela me tenait à cœur de suivre ses recettes, un des seuls souvenirs que j’avais encore d’elle. « Je me suis dit que tu pourrait aimer… Et ça te changera des pâtes. » ajoutai-je en esquissant un sourire amusé. Ceci dit, je me penchai et vérifiai la cuisson – encore. C’était presque à point. Quand je reportai mon attention sur mon meilleur ami, je l’interrogeai alors sur son retard.  « Alors, qu’est-ce qui t’es arrivé cette fois-ci ? Tu as encore perdu tes clés ? » Enfin, ce n’était peut-être pas si clair que je le questionnais à ce sujet mais j’étais sûre qu’il comprendrait où je voulais en venir. Je me dirigeai ensuite vers le réfrigérateur.  « Qu’est-ce que tu aimerais boire ? » Je n’avais pas grand-chose à offrir – d’alcoolisé, je voulais dire – mais j’avais quand même pris quelques bières au cas où s’il en voulait. On avait pu d’ailleurs entendre les bouteilles s’entrechoquaient quand j’avais enfin ouvert mon frigo.
© GASMASK


Lovin' You
❝ I don't know what's in the stars [...] But I know what's in my heart. If you ain't mine I'll be torn apart. ❞ (Love Me Now - John Legend)
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t341-give-my-heart-a-break-gise
avatar

Invité
Invité

some info
and more
MessageSujet: Re: Dinner with my friend | Feat. Grayson   Ven 5 Aoû - 2:07


I'll be there for you.
Je n'ai pas de bole. J'en n'ai jamais eu en fait. Depuis toujours, il m'arrive toujours que de la merde et aussi frustrant que cela peut être parfois, je m'y suis habitué. Ce pourquoi je ne m'emporte pas souvent. Shit happens. On doit faire avec, c'est le secret du bonheur. Ou presque. Arriver en retard n'est pas nouveau pour moi, ça m'arrive très régulièrement. Très fiable, mais le temps est mon ennemi. Enfin, bref, j'arrive chez ma meilleure amie quelques minutes de retard. Elle me connait assez pour s'y attendre, d'où son commentaire pour le souligner. On se taquine toujours, c'est notre façon de montrer combien on s'apprécie. Soudainement, Gisèle se montre pressé et je comprends vite pourquoi. Elle est mignonne à voir, ça me fait rire. Avant d'entrer je me permets de lâcher quelques mots pour la gêner plus qu'il ne le fallait. À sa réaction, j'éclate de rire. Par contre, elle ne semble pas du tout être de mon avis. Je hausse les sourcils et lui lance un regard suite à sa question concernant mon commentaire. Je suis pas con. Peut-être qu'elle ne veut pas se l'avouer, mais je ne suis pas aveugle. Elle parle un peu trop souvent de lui pour que ce ne soit que de la haine. Bah ouais, elle a un petit crush, on se croirait au lycée. Je n'ai même pas besoin de répondre, mon regard disait tout. Heureusement pour elle, la bouffe se fait sentir, assez pour me faire changer de sujet. « Connait pas, mais ça sent bon. Et puis, Nanny quoi ! » Ce n'est pas la première fois qu'elle me fait gouter une recette de "Nanny" et jusqu'à maintenant, je n'ai jamais été déçu. Le nom du plat ne me disait rien, mais l'odeur en disait beaucoup. Quoiqu'il ne faut pas trop se fier à ce que ça sent, car des fois, c'est tout sauf bon. J'échappe un faux rire à ses prochaines paroles. C'est vrai que j'abuse avec les pâtes, mais c'est simple, bon et parfait en tant que reste. En tant que célibataire qui vit seul, je mange souvent des restes, alors pas le choix de faire des trucs qui vont bien avec le micro-onde. « T'as quoi contre mes pâtes ? J'ai pas de Nanny pour m'aider, moi. » En cuisine, je me débrouillais assez bien en fait. C'est juste que ces derniers temps, je suis plutôt au restaurant. Cuisiner pour un, c'est nul ! Nous sommes maintenant dans la cuisine, elle surveille sa cuisson avant de me demander la raison de mon retard. Je lève mon index en l'air, content de dire non pour une fois. « Non, pas cette fois-ci ! » Il y a de quoi être fier, après toutes les fois où j'oublie mes clés. Quand je vous dis que je n'ai pas de chance. « Ma voiture a décidé de me bouder. Je crois qu'elle est jalouse et m'empêche de venir te voir. » Elle se rend au frigo pour ensuite m'offrir à boire. La porte ouverte, je me permets de jeter un coup d'oeil à ce qu'elle avait. Je remarque une bière. Je suis loin d'être un grand buveur, mais entre amis, j'aime bien. « Une bière. Ou tu les gardes pour le voisin ? » Non, je ne laisse pas tomber le sujet, car je suis curieux et chiant. « Il a fait quoi encore pour t'embêter ? » Elle a toujours des anecdotes à son sujet pour me faire rire. À savoir ce qu'il a fait ces derniers jours. Habituellement, elle en râle, mais en ce moment, elle semble plutôt destabilisé. Why  
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Giselle Davenport
admin + cinderella

some info
☆ en ville depuis le : 14/07/2016
☆ messages : 6107
☆ pseudo : raissajoly (Raïssa)
☆ avatar : Emilia Clarke
☆ crédits : avatar: Gorgeousmali | gifs: Gorgeousmali & raissajoly
and more

Feuille de personnage
☆ disponibilité rp:
☆ répertoire
:
☆ to do list
:
MessageSujet: Re: Dinner with my friend | Feat. Grayson   Ven 5 Aoû - 14:46

Dinner with a friend.


Si Grayson n’était pas mon ami, sûrement que j’aurais très mal compris ce regard plein de sous-entendus qu’il m’avait jeté quand je le lui exprimai mon incompréhension à propos de sa petite farce – et surtout de la raison pour laquelle il l’avait fait. Ces sous-entendus, je ne voulais sûrement pas les comprendre. Heureusement son amour inconditionnel pour la nourriture avait vite fait de le distraire. Suite à interrogation de sa part, je lui expliquai que j’avais préparé un plat d’origine écossaise. « Connait pas, mais ça sent bon. Et puis, Nanny quoi ! » Nanny. Ma grand-mère était vraiment la meilleure quand il s’agissait de cuisiner. Et elle me manquait beaucoup depuis son décès. En emménageant à San Francisco, je n’avais pas pu ramener beaucoup de souvenirs d’elle, mis à part quelques photos et son carnet de recettes. Ce petit carnet était un vrai petit trésor. Je n’avais plus à l’utiliser, je connaissais toutes les recettes par cœur depuis le temps, mais j’aimais feuilleter ces pages et me rappeler de Nanny quand elle était encore parmi nous. Pour ne pas sombrer de nouveau dans la tristesse – ce qui arrivait souvent quand je pensais à Nanny –, je  préférai plaisanter. Parce que mes plats à moi, ils sont mauvais peut-être… » Et ce ne fut pas ma seul plaisanterie puisque je me moquais ensuite de lui et sa manie de manger très souvent des pâtes. « T'as quoi contre mes pâtes ? J'ai pas de Nanny pour m'aider, moi. » Je rigolais à ces paroles. « Je n’ai rien contre. En plus, tu n’as jamais rien cuisiné pour moi je te signale. » Totalement véridique, mais en fait je ne lui laissais pas vraiment. Quand il était question de cuisine, je me portai toujours volontaire. Pas de ma faute si j’adorais cuisiner pour les autres.
Plus tard, je lui demandais la raison de son retard que je n’arrivais pas à considérer comme telle tellement je l’avais prévu. « Non, pas cette fois-ci ! » dit-il, fier de ne pas avoir perdu ses clés comme à son habitude. « Ma voiture a décidé de me bouder. Je crois qu'elle est jalouse et m'empêche de venir te voir. » Je pouffai de rire. Cela m’amusait qu’il pût toujours rigoler de ses petits malheurs. Ce n’était pas donné à tout le monde. Moi déjà, j’étais du genre à me morfondre toute seule dans mon coin. « N’essaie pas de mettre ça sur le dos, c’est pas de ma faute si tu es aussi malchanceux »
N’oubliant pas la politesse, je finis par lui offrir à boire, ouvrant le frigo pour qu’il puisse faire son choix. « Une bière. Ou tu les gardes pour le voisin ? » Zut. Il avait trouvé un moyen de revenir sur le sujet. J’aurais dû m’en douter mais j’étais tellement contente qu’on soit passé à autre chose. « Il a fait quoi encore pour t'embêter ? » A sa question, je soupirai inconsciemment, saisissant la bière avant de refermer la porte du réfrigérateur. Je la lui tendis d’une main. « Je suis allée au centre commercial sur Union Square dimanche dernier et je suis malheureusement tombée sur lui.. » Je quittai en même temps la cuisine pour retourner au salon, histoire qu’on s’installe dans le canapé. Quand je repensai au motif de ma visite au centre commercial, je lui annonçai toute contente : « J’y suis allée acheter une poêle ! Dans le petit magasin d’équipement de cuisine dont je t’avais parlé une fois, tu t’en souviens ? Et… » Grayson me fit très vite comprendre que j’avais un peu beaucoup dévié la conversation sur autre chose. A contrecœur, je revins sur le sujet initial. Qu’est-ce que tu veux que je te dise ? On s’est rencontrés là-bas, on s’est une fois encore disputés et puis point final. » Je jouais distraitement avec mes doigts. Bon sang. J’étais encore trop troublée par cette petite conversation et je n’étais sûrement pas prête à parler à qui que ce soit. Je rajoutai ensuite : « Je ne t’apprends rien en disant cela, non ? A chaque fois que je rencontre Nolhan, ça se termine toujours de la même façon. » J’espérais avoir mis fin à la discussion. Seulement, je ne m’étais pas encore rendue compte que j’avais tout naturellement nommé mon voisin par son prénom alors que la dernière fois encore que j’avais parlé de lui à mon meilleur ami je ne faisais que le nommer par quelques injures…
© GASMASK


Lovin' You
❝ I don't know what's in the stars [...] But I know what's in my heart. If you ain't mine I'll be torn apart. ❞ (Love Me Now - John Legend)
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t341-give-my-heart-a-break-gise

Contenu sponsorisé

some info
and more
MessageSujet: Re: Dinner with my friend | Feat. Grayson   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dinner with my friend | Feat. Grayson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Papa Wemba feat Ophelie Winter
» Fally I. feat Olivia(candy shop) ADBM
» Poison feat. Sam Tshintu
» Synopsis 2*15-The Dinner Party
» [Poupée] Juin 2007 : my best friend (petites photos)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TEARS OF JOY  ::  :: sound of silence :: rps terminés-
Sauter vers: