N'hésitez pas à soutenir le forum ici ou encore . ♡
TEARS OF JOY a fêté dernièrement ses onze mois d'existence. ♡

Partagez | 
 

 nothing feels right. (romillow)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Romy Whitaker
admin + belle

some info
☼ en ville depuis le : 21/06/2016
☼ messages : 1481
☼ pseudo : lexie (alex).
☼ avatar : zoey deutch.
☼ crédits : glamor. (avatar)
and more

Feuille de personnage
☼ disponibilité rp: {0/5}
☼ répertoire
:
☼ to do list
:
MessageSujet: nothing feels right. (romillow)   Mer 13 Juil - 4:35


I wish I could take it all away And be the one who catches all your tears.

Les dernières vingt-quatre heures se bousculaient et se brouillaient dans la tête de Romy. Des images, telles des photographies de moments précis, se présentaient à elle sans cesse, comme des flashs, mais il n’y avait aucune suite logique à celles-ci. La chronologie des événements était affectée par ses émotions débordantes, elle ne parvenait pas à donner un sens à ce qui s’était passé. Miles qui lui sourit, mais le regard nerveux, définitivement nerveux. Willow, splendide dans sa longue robe, la prenant dans ses bras, son cœur résonnant fortement dans leur embrasse. Luke qui hurle au téléphone. Willow qui sert son bouquet contre sa poitrine, émue. Liam qui l’amène à l’hôpital, ne prononçant pas un mot du trajet. Ella, elle aussi superbe dans sa robe, qui lui avoue que selon elle, ce sera elle, Romy, la prochaine à se marier, lui serrant les mains avec un regard bienveillant. Ella, encore, les joues striées de mascara, le regard vide, un verre de styromousse contenant le plus horrible des cafés à la main. Ses parents qui serrent Willow dans leurs bras. C’est comme si une des nôtres se mariaient. Miles, le visage tuméfié, inconscient dans son lit d’hôpital. Miles, superbe avec son veston, qui l’embrasse sur la joue, au grand plaisir du photographe qui capte l’événement. Tout le monde qui sourit, qui s’embrasse. Tout le monde qui pleure, chacun restant dans son coin, prisonnier de ses pensées.

Lorsque Peter réussi finalement à la convaincre de quitter l’hôpital, Romy n’avait pas dormi depuis près de deux jours. Miles s’était réveillé. Il était dans un sale état, la jambe cassée, les côtes froissées, mais il s’était réveillé. Quelques chambres plus loin, Willow demeurait inconsciente. Les médecins tentaient de rassurer les troupes qui se pressaient à la porte de sa chambre chaque jour. Il est normal que le corps ait besoin de temps pour se remettre du choc d’un accident tel que celui dont avait été victime Miles et Willow. Mais  Romy ne pouvait s’empêcher de s’en faire pour son amie. Son cœur tombait aux tréfonds de son estomac à chaque fois qu’elle revenait dans sa chambre, et qu’elle la constatait immobile, endormie, petite et fragile sous les divers tuyaux et intubations qui semblaient émaner partout d’elle, sa peau dangereusement pâle dans sa petite robe d’hôpital. Ses cheveux conservaient encore un peu la coiffure de son mariage, et Romy avait pleuré alors qu’elle l’avait démaquillé, ne supportant pas la douleur de voir son amie ainsi alors qu’elle devait être en lune de miel présentement. À bout de force et de larmes, elle avait finalement consenti à ce que Peter la ramène à la maison, et après avoir embrassé Miles, elle était partie, jetant un dernier regard vers la chambre de Willow.

Dans les jours qui suivirent, Miles put retourner chez lui, et Romy fit tout ce qui était en son pouvoir pour rendre son rétablissement le plus agréable possible. Elle lui amenait des plats cuisinés, l’accompagnait lors qu’il devait faire des commissions, aidait Ella avec le ménage, etc. Et chaque jour, elle lui demandait timidement s’il avait des nouvelles de Willow, et chaque jour il lui répondait par la négative. Chaque jour, pourtant, elle se rendait à l’hôpital, passer au moins une quinzaine de minutes au chevet de celle qu’elle considérait comme sa cinquième sœur. Lorsque près d’une semaine plus tard, son téléphone vibrant lui annonçait un nouveau message de son frère, elle ne put retenir ses larmes. Willow s’était réveillée. Elle allait bien, mais semblait souffrir de quelques troubles d’amnésie. Mais elle allait bien. Le cœur bondissant, Romy appela Peter pour lui annoncer la nouvelle, et prit immédiatement le chemin de l’hôpital. Elle arriva essoufflée devant la chambre de son amie, et ne put retenir un sourire alors qu’elle la constatait en position assise dans son lit. « Willow… » dit-elle, dans un presque murmure, alors qu’elle s’approchait d’elle. Romy se doutait bien que son amie devait être dépassée par la situation, probablement perdue et souffrante, et elle faisait bien attention de ne pas la brusquer. Elle prit donc doucement place à ses côtés, et lui sourit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t118-in-the-morning-i-ll-be-wit
avatar

Willow Bradán
admin + rapunzel

some info
☼ en ville depuis le : 11/06/2016
☼ messages : 1385
☼ pseudo : chuu (cora).
☼ avatar : la belle holland roden. ♥
☼ crédits : ultraviolences (avatar). ♥
and more

Feuille de personnage
☼ disponibilité rp: miles, romy, aiden, event#2, tallulah
☼ répertoire
:
☼ to do list
:
MessageSujet: Re: nothing feels right. (romillow)   Jeu 21 Juil - 1:14


I wish I could take it all away And be
the one who catches all your tears.

Une semaine. Sept jours, treize heures, vingt-quatre minutes et six secondes. Après autant de temps plongée dans un coma, Willow avait finalement émergé. Lentement, mais sûrement, son esprit avait slalomé dans le brouillard pour en trouver la sortie, guidée par une lumière de plus en plus éclatante. Lorsqu’elle s’était finalement réveillée dans un environnement qui lui était inconnu, elle n’avait pas été plus avancée de sa situation. Miles à ses côtés, les murs blancs, un bip inquiétant résonnant dans ses oreilles. Dans toute cette incertitude, elle s’était presque sentie sereine. Jusqu’à ce qu’elle apprenne qu’elle était amnésique. Qu’une partie d’elle-même s’était perdue en cherchant son chemin. Elle ne savait ni combien de temps, ni quelles personnes pouvaient être concernés par cette perte de mémoire, mais elle se sentait incomplète et plus effrayée qu’elle ne l’aurait cru d’imaginer avoir oublié des événements potentiellement importants. On lui raconta qu’elle s’était enfuie le jour de son mariage, qu’elle avait laissé son fiancé, Luke, seul à l’autel. Ce n’était pas possible, elle n’avait pas pu faire ça. Elle l’aimait tant. Elle ne voulait pas croire les médecins.  C’était un vrai cauchemar.
On la laissa finalement se reposer un peu. Désormais seule dans sa chambre d’hôpital, elle tentait en vain de se souvenir des dernières heures avant le supposé accident. Les jours qui l’avaient précédé. Mais elle se trouvait face à un énorme trou noir dont elle ne voyait même pas l’étendue.  Envahie par la peur de ne jamais retrouver ces pans de mémoire, elle finit par calmer sa respiration, évitant ainsi une crise de panique. Elle sentait la douleur se disperser dans son corps à chaque inspiration, puis battre en retraite lorsqu’elle chassait son souffle hors de ses poumons. Peu à peu, sa respiration se mit à la bercer, jusqu’à ce qu’elle finisse par s’endormir.

Le répit fut de courte durée, puisqu’elle se réveilla moins d’une heure plus tard, la tête sur le point d’exploser. Quelques secondes après avoir appuyé sur un bouton, une infirmière vint lui donner une nouvelle dose d’antidouleurs avant de repartir aussi sec. Ceux-ci mettraient un certain temps à agir et Willow se cala un peu plus confortablement dans son oreiller surélevé, sentant qu’elle était encore trop faible pour se redresser par elle-même.  C’est alors qu’une tête connue fit son apparition dans l’embrasure de la porte. Romy. Malgré son état toujours très confus, Will ne put réprimer le sourire qui s’afficha sur son visage. Elle était toujours heureuse de voir sa presque-sœur, quelle que soit la situation. Elle était consciente que Romy, comme tous les Whitaker, avaient dû se faire un sang d’encre en apprenant l’accident. Elle se doutait également de ce que Miles avait pu ressentir et elle se promit qu’elle lui dirait qu’elle ne lui en voulait pas le moins du monde. Elle ne voulait pas qu’il reste entre eux cette gêne permanente à cause d’un tel événement. C’était son meilleur ami, elle l’aimait comme son propre frère et rien n’y changerait.
Voir Romy s’avancer dans la chambre lui fit un bien fou. La jeune fille prononça son nom si doucement que Will eut un doute quant à savoir si son amie l’avait réellement dit. « Romy. » répondit-elle, la voix cassée à force de ne pas avoir été utilisée pendant sept jours. Romy vint s’installer à ses côtés et la rouquine tendit alors sa main dans sa direction, tentant de contrôler les tremblements qui la prenaient à chaque mouvement. Elle ne pouvait pas imaginer à quel point elle avait fait souffrir son père et sa deuxième famille. A cette pensée, ses yeux s’embuèrent de larmes et elle murmura quelques mots à l’adresse de Romy. « Je suis tellement désolée… » Elle essayait de projeter la peine et la douleur qu’elle avait ressenties près de dix ans plus tôt lorsque sa mère était décédée sur les propres ressentis de ses proches. Elle s’en voulut instantanément d’avoir eu un comportement aussi déplacé que celui de fuir son propre mariage. Tout cela n’avait été qu’une mauvaise idée.


i never knew you were the someone waiting for me, 'cause we were just kids when we fell in love, not knowing what it was. i will not give you up this time. but darling, just kiss me slow, your heart is all i own and in your eyes, you're holding mine.

#millow #willuke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t123-you-traded-places-with-the
avatar

Romy Whitaker
admin + belle

some info
☼ en ville depuis le : 21/06/2016
☼ messages : 1481
☼ pseudo : lexie (alex).
☼ avatar : zoey deutch.
☼ crédits : glamor. (avatar)
and more

Feuille de personnage
☼ disponibilité rp: {0/5}
☼ répertoire
:
☼ to do list
:
MessageSujet: Re: nothing feels right. (romillow)   Sam 10 Sep - 5:51


I wish I could take it all away And be the one who catches all your tears.

Le cœur de Romy se serra alors qu’elle remarquait le regard de son amie s’embuer de larmes. D’un geste rapide mais pas brusque, craignant tellement de causer de la douleur à Willow, Romy s’empara de la main de la jeune femme et la serra dans les siennes. « Willow, je t’en prie… Tu n’as absolument pas à être désolée ! » Le lit d’hôpital, les contusions, les injections, les cernes creusées, il ne faisait aucun doute que Willow souffrait. Qu’elle avait des blessures multiples, probablement sévères, qui lui demanderaient du temps et de la patience pour guérir. Romy ne supportait pas qu’en plus du poids du long rétablissement qu’elle avait devant elle, son amie porte également celui d’une culpabilité mal placée. « Ce n’est pas de faute… C’est de la faute de personne. » rajouta-t-elle, consciente que Miles également se torturait depuis l’accident, se trouvant imputable du tourbillon qui s’était emparé de la vie des Whitaker, de Willow, de Ella, de Luke, il y a déjà deux semaines. La situation était déjà suffisamment délicate pour qu’en plus, tous se sentent responsables. Ils avaient besoin de se serrer les coudes, de guérir tous ensemble. S’isoler dans un sentiment de culpabilité était l’idée parfaite pour les aliéner encore plus. « Tout le monde a eu peur… mais tu vas bien. Miles va bien. Ça va aller. » Son ton était doux, mais ferme également à la fois. Il laissait sous-entendre plus de confiance quant au bon dénouement des événements qu’elle en ressentait véritablement, mais elle ne laisserait pas Willow croire une seule seconde qu’elle avait besoin de se sentir responsable de quoi que ce soit. Romy demeurait nerveuse, car elle ne savait toujours pas pourquoi Miles et Willow étaient partis ensemble le jour du mariage. Elle ignorait la situation, et ne pouvait donc s’empêcher de penser qu’il restait beaucoup plus à cette histoire qu’elle ne pouvait imaginer. Mais maintenant n’était pas le moment de questionner Willow, ou son jumeau, à propos des événements. Elle profitait seulement du bonheur de les retrouver sains et saufs, à quelques ecchymoses près. Romy refusait de montrer cette nervosité à Willow ou de la partager avec elle. Pas pour l’instant du moins. Elle serra de nouveau sa main dans les siennes, souriant. « Ça va aller… » répéta-t-elle plus doucement, comme une berceuse que l’on fredonne pour se redonner du courage. Elles restèrent un instant ainsi, dorénavant dans un silence confortable. Pour la première fois depuis l’accident, Romy sentait les battements de son cœur diminuer leur rythme effréné. Elle avait été tellement inquiète pour Willow. Elle avait cru pendant un moment qu’elle perdrait celle qu’elle considère comme sa cinquième sœur. Seulement alors qu’elle constatait d’elle-même que Willow s’en sortirait bien Romy se permis-t-elle de se calmer un peu. Sa poitrine se décrispa et un poids quitta ses épaules. Elle ne pouvait s'empêcher de sourire, soulagée. « Ça va aller. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t118-in-the-morning-i-ll-be-wit

Contenu sponsorisé

some info
and more
MessageSujet: Re: nothing feels right. (romillow)   

Revenir en haut Aller en bas
 
nothing feels right. (romillow)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Réalisateur] Joseph Kahn
» Vos "feel good movies" ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TEARS OF JOY  ::  :: memory lanes-
Sauter vers: