N'hésitez pas à soutenir le forum ici et . ♡
Rejoignez-nous sur le discord du forum juste ici. ♡

Partagez
 

 outerspace. (laila)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Brianna Barnes

Brianna Barnes
membre × yellow sunshine

some info
☆ en ville depuis le : 07/03/2019
☆ messages : 32
☆ pseudo : cf.
☆ avatar et crédits : dianna agron (moonlight).
and more
outerspace. (laila) Empty
MessageSujet: outerspace. (laila)   outerspace. (laila) EmptyMer 13 Mar - 14:19


≈ ≈ ≈
{ Stars we don't want to reach
Scars we don't want to stitch }
crédit/ tumblr ✰ w/ @laila caldwell

Il est déjà tard quand Brianna rentre du travail, du moins assez tard pour que le duplex soit plongé dans le silence lorsqu'elle referme la porte derrière elle sans un bruit. A dire vrai, il n'est pas rare que le silence englobe l'endroit, même en pleine journée, avec Laila absente toute la journée et Sharon quasiment aussi présente qu'un fantôme, le lieu frôle l'ennui mortel. Brianna n'est pas habituée à ça, pas avec sa vie new-yorkaise derrière elle, pas avec l'effervescence et les amis qu'elle a laissé derrière elle. Même là, à quasiment trois heures du matin, elle ne pourrait pas dire si le duplex est vide où si Sharon et Laila sont couchées, c'est pour dire, on dirait que trois personnes vivent ici mais en décalage total. Toujours sans un bruit, par respect, Brianna regagne la chambre et se rend compte rapidement qu'elle est vide, quant à celle de Laila la porte est fermée et elle n'ose pas vraiment l'ouvrir pour voir si elle est couchée dans son lit ou si, là aussi, la pièce est vide. Brianna préfère prendre la direction de la salle de bain, une bonne douche la remettra certainement et elle pourra aller se coucher sans trop penser. Et pourtant. Ca la prend même sous la douche, quelque chose au fond d'elle qui lui dit qu'elle va regretter, qu'elle n'aurait pas dû faire ça, qu'elle n'aurait pas dû quitter New-York, qu'ell n'aurait pas dû venir ici. Et la pensée est plus troublante encore quand elle se dit que ce n'est pas ce que Sharon mérite, qu'elle ne devrait pas penser comme ça, que peut-être c'est seulement ces trois semaines et qu'après les choses se calmeront d'elle-même. Brianna doit se dire ça, ne pas penser au sentiment un peu amer qui la prend quand elle pense à ce qu'il se passe. Sharon ne mérite pas ça. L'idée se fixe dans son esprit, balayant d'un revers de main ses propres pensées, c'est toujours mieux de se plier aux bons vouloirs des autres. C'est plus pratique. C'est comme ça que Brianna a toujours tout contrôlé. C'est donc rangée avec cette idée que Brianna quitte finalement la salle de bain pour enfiler une nuisette et c'est presque pile à ce moment là que la porte d'entrée se ferme, la faisant sursauter légèrement. Elle se mordille la lève en attrapant sa robe de chambre en soie, l'enfile en même temps qu'elle prend la direction des salles communes, ses sourcils un peu froncés en se demandant sur qui elle va tomber. Quelque part, elle pense à Sharon, et lorsqu'elle arrive dans le salon et voit Laila, elle ne peut s'empêcher de hausser ses sourcils, surprise. "Oh, you're here." Elle murmure en glissant une mèche blonde derrière son oreille, ses sourcils légèrement froncés, comme si quelque chose la perturbait, et finalement elle se détend un petit peu pour sourire dans la direction de la brunette. "It's a bit late for you to come home, no?" Brianna demande, le ton de sa voix plutôt doux, elle ne cache pas vraiment de reproches derrière tout ça, elle est juste surprise de trouver Laila à cette heure-ci dans le salon. Une Laila qui rentre visiblement d'une soirée, à en juger par sa tenue et l'heure tardive. "How was your night? Fun?" La jeune femme rajoute avec un sourire dans la direction de Laila et prend la direction de la cuisine, c'est certainement le bon moment pour se préparer un thé, pour s'éclaircir un peu les idées, c'est ce qui lui donnera aussi très certainement envie de dormir et elle en a besoin ce soir. "Do you need something, Laila?" Elle demande en se tournant vers elle et en lui offrant un sourire, son dos appuyé contre le plan de travail et attendant une réponse de la part de la brunette, offrant ses services par la même occasion, son visage gardant cet air chaleureux même si ses pensées vont différemment. Elle espère juste ne pas essuyer un autre rejet de la part de Laila, un énième à rajouter à la liste qui lui font penser que la fille de sa petite amie a certainement un soucis avec elle, une pensée plus que dérangeante dans l'optique où, malgré les moments où Laila l'évite, très fréquents, elle passe plus de temps avec elle qu'avec Sharon. "Are you ok?" Brianna finit par demander, doucement, en se redressant pour faire un pas vers Laila, elle a cette envie permanente de vouloir prendre la brunette dans ses bras sans réellement savoir pourquoi, et se retrouve souvent dans des gestes avortés, une main qui se lève dans sa direction pour finalement venir replacer une mèche blonde, prendre un objet posé à côté, s'avancer d'un pas pour changer de direction finalement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laila Caldwell

Laila Caldwell
membre × drama green

some info
☆ en ville depuis le : 07/03/2019
☆ messages : 16
☆ pseudo : villetchuckie
☆ avatar et crédits : hailee steinfeld (moi-même)
and more
outerspace. (laila) Empty
MessageSujet: Re: outerspace. (laila)   outerspace. (laila) EmptyJeu 14 Mar - 23:06


≈ ≈ ≈
{ Stars we don't want to reach
Scars we don't want to stitch }
crédit/ villetchuckie ✰ w/ @brianna barnes

Une échappatoire, rien que le temps d’une nouvelle soirée ; une échappatoire simplement pour prendre un peu de répit et effacer les pensées qui tournaient en boucle dans son esprit depuis trop longtemps. Elle ne demandait rien de plus, Laila, elle voulait simplement changer d’air. Une volonté encore maladroite et qui se traduisait dans des tentatives désespérées de s’aérer en répondant positivement à toutes les propositions de sortie qu’on lui faisait. Car ça faisait trois semaines désormais. Trois longues semaines qu’elle passait à tenter de fuir son regard, à refuser ses invitations le plus poliment possible, à anesthésier l’effet que le moindre innocent contact de sa part pouvait avoir sur son corps. Brianna, l’origine de ses maux au goût de torture. Un ange tombé du ciel doté d’un visage pur et débordant de gentillesse. La nouvelle copine de sa mère avait laissé son emprunte sur elle sans aucun effort. Et elle n’était pas prête, Laila, elle avait tenté de noyer cette attirance qu’elle savait nuisible pour son entourage sans pour autant y arriver. Parce que la connexion s’était faite instantanément dans son esprit, qu’elle n’avait pas eu besoin d’en apprendre davantage sur la jeune femme pour d’ores et déjà être attirée par elle. Et au lieu de continuer à la nier, elle avait accepté le côté problématique de la situation en agissant de son mieux pour s’en défaire. Avec le temps le désir ne pouvait que s’amenuiser et l’attirance se faner. Des paroles qu’elle se répétait sans cesse en restant à l’écart de la blonde pour se concentrer sur des gens plus accessibles pour l’aider à l’oublier. Elle n’avait pas d’autres possibilités après tout, elle n’avait aucun droit de se mettre sur le chemin de sa propre mère. Ce serait irrespectueux, insensé, bordélique. Alors elle sortait excessivement, elle buvait, elle travaillait jusqu’à ne plus en pouvoir. Tout ce qu’elle pouvait pour s’éloigner un maximum. Une tactique drastique, peut-être même extrême, mais qui n’avait rien d’efficace pour autant. Sauf qu’elle continuait à s’éloigner, Laila, qu’elle se persuadait pouvoir y arriver. Alors elle avait encore une fois suivi son meilleur ami dans l’une de ces soirées étudiantes où tout le monde était invité sans même se connaître. Le genre de soirée qu’elle multipliait pour attirer les rencontres, pour stimuler sa vie sociale et l’excuser auprès de sa mère et de Brianna. Elle gardait espoir sans se rendre compte qu’elle ne faisait pourtant rien pour tomber sur d’autres personnes. Personne n’était assez bien, personne n’avait la même beauté brute que Brianna, personne n’avait la même attention dans ses gestes. Elle en venait toujours à la même conclusion et tentait de l’oublier derrière l’alcool et la compagnie de Jordan. Une soirée comme les autres donc: aussi inutile que les précédentes. La brune avait fini par abandonner aux alentours de trois heures du matin. Un temps raisonnable pour s’éclipser sans que son absence ne soit pointée du doigt, le temps qu’il avait aussi fallu à son ami pour se dénicher sa conquête de la soirée. Alors elle s’était simplement contentée de lui faire un signe au loin en guise d'au revoir avant de retrouver les rues familières du quartier nord de San Francisco. Des rues qu’elle connaissait par cœur et qu’elle avait traversées rapidement jusqu’à se retrouver devant chez elle en moins de dix minutes. Avec un peu de chance les deux autres femmes dormiraient déjà – ou ne seraient pas encore rentrées. Pourtant la voix désormais familière qui s’adressa à elle après avoir claqué la porte d'entrée du duplex vint aussitôt briser ses rêves de solitude. “Uhm. Sorry, I didn’t want to be that noisy.”, que Laila réussit tout d’abord à grommeler entre ses dents avant de relever le regard vers la blonde. Grave erreur. La tenue de Brianna et la douceur de son visage vinrent instantanément la figer sur place au point de n’entendre qu’à moitié sa remarque suivante. “I was at a party. It was fun.” Elle ne voulait pas détailler sa réponse, Laila, elle n’avait pas envie de se mettre à faire la conversation à une heure aussi tardive alors que l’alcool était encore chaud dans ses veines et qu’elle risquait de ne plus rien contrôler dans ses paroles. Pourtant la bienveillance de la blonde était tentante et l’absence de sa mère pour venir lui rappeler les raisons de sa fermeté avec elle une raison suffisante pour se laisser aller à ses paroles. “Uhm. I’m good…Just need to brush my teeth and put myself to bed…”, commença-t-elle lentement par dire avant de se raviser. “Ok, maybe just a glass of water please.” Une manière un peu maladroite d’établir un contact en oubliant son self-control. “How was your night? Is Sharon here?” Elle tentait une approche plus amicale, ouais, en oubliant le danger imminent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brianna Barnes

Brianna Barnes
membre × yellow sunshine

some info
☆ en ville depuis le : 07/03/2019
☆ messages : 32
☆ pseudo : cf.
☆ avatar et crédits : dianna agron (moonlight).
and more
outerspace. (laila) Empty
MessageSujet: Re: outerspace. (laila)   outerspace. (laila) EmptySam 23 Mar - 14:35


≈ ≈ ≈
{ Stars we don't want to reach
Scars we don't want to stitch }
crédit/ tumblr ✰ w/ @laila caldwell

Pendant une seconde Brianna a espéré voir Sharon dans l'entrée, peut-être pour combler l'espèce de vide qui commençait à la creuser, et son coeur semble relâcher la pression en voyant Laila, comme pris par une déception. Rien à voir avec la brune qui se tient devant elle, plutôt en rapport avec celle qui n'est pas là. Les excuses de Laila lui parviennent et Brianna hausse un sourcil en l'entendant, s'en voulant presque de lui avoir fait remarqué aussi abruptement qu'elle était rentrée tard. "Please, don't apologize, I was in the shower five minutes ago." Brianna reprend dans un murmure et vient croiser ses bras sur sa taille, son regard fixé sur Laila pendant une seconde et elle l'écoute lui parler de sa soirée, se retrouve à sourire un peu et hoche de la tête. "You're always at a party, so I figured this out." Elle reprend dans un sourire doux vers Laila, lui montrant qu'il n'y a pas de reproches derrière ce qu'elle dit, simplement qu'elle avait trouvé une espèce de roulement entre les disparitions de Laila à ses soirées et les absences de Sharon avec son travail. Brianna prend finalement la direction de la cuisine pour venir faire chauffer de l'eau et se préparer un thé, demandant par la même occasion à Laila si elle a besoin de quoique ce soit en se tournant vers elle, son dos appuyé contre le plan de travail alors qu'elle l'observe face à elle. Ses yeux analysent la robe qu'elle porte mais elle reste silencieuse, elle se demande s'il s'agit d'une de ses créations ou pas, avant de remonter son regard sur son visage et de s'inquiéter pour elle. C'est une seconde nature chez Brianna, une nature que Laila a développé encore plus qu'avant, inconsciemment. Et elle s'arrête dans son geste pour se rapprocher, ses doigts se resserrant un peu contre le marbre du plan de travail. "Alright baby, go to bed." Brianna reprend avec une voix plus douce avant de hausser un sourcil en voyant Laila changer d'avis et opter pour un verre d'eau en faisant un pas vers elle, un pas que Brianna accepte volontiers en se redressant du plan de travail pour venir prendre un verre dans le placard. "Water, perfect." Une déformation professionnelle sans doute, elle qui ne reste pas vraiment dans son simple rôle de manager et s'occupe aussi du bar le plus souvent. "My night? Uhm, it was great, some drags came to the club to arrange a date for next week. For a gig." Elle souffle en réfléchissant un peu à tout ça en même temps avant de sentir son sourire se figer légèrement lorsque Laila mentionne Sharon et elle hausse très légèrement des épaules, se tournant vers la jeune femme pour lui adresser un sourire chaleureux. "Still working. I don't think she'll be home tonight, it's already late. Maybe she'll be here in the morning... I guess you'll sleep all day, both of you." Brianna reprend avec un petit air amusé et se détourne pour remplir le verre avec de l'eau et referme la bouteille avant de le tendre dans la direction de Laila, son regard scrutant un petit peu son visage, s'arrêtant un peu sur les détails, son esprit la comparant automatiquement avec une poupée de porcelaine. Impossible d'y coller une autre image que celle-ci. Et un léger soupir s'échappe des lèvres de Brianna en se demandant bien ce qu'elle a pût lui faire pour que Laila ne la porte pas dans son coeur. Enfin non, elle s'en doute un peu, venir empiéter dans le duplex, se l'approprier à force d'y être toute la journée, toutes ces choses là, entre autre. Brianna finit par se détourner un petit peu pour vers l'eau chaude sur son sachet de thé et repose la bouilloire avant de jeter un coup d'oeil vers Laila. "You've got a beautiful dress, did you made it?" Elle demande en replaçant une mèche blonde derrière son oreille et se tourne un peu vers Laila en se mordant l'intérieur de la joue une seconde avant de souffler. "Listen, baby, I'm sorry if you don't feel comfortable with me. I know that I clamed the house like mine and you may not like this, since you were like... alone here for months. I mean... I feel a bit sad that you don't like me, you seems so nice." Brianna reprend en se mordillant un peu l'intérieur de la joue et se met à sourire finalement vers Laila et se détourne pour lui laisser le loisir de répondre ou terminer son verre et monter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laila Caldwell

Laila Caldwell
membre × drama green

some info
☆ en ville depuis le : 07/03/2019
☆ messages : 16
☆ pseudo : villetchuckie
☆ avatar et crédits : hailee steinfeld (moi-même)
and more
outerspace. (laila) Empty
MessageSujet: Re: outerspace. (laila)   outerspace. (laila) EmptyVen 5 Avr - 23:22


≈ ≈ ≈
{ Stars we don't want to reach
Scars we don't want to stitch }
crédit/ villetchuckie ✰ w/ @brianna barnes

C’était peut-être la première ouverture de sa part depuis l’arrivée de la blonde à l’appartement, la première fois qu’elle lâchait prise en s’autorisant un rapprochement imprévu en l’absence de sa mère pour la rappeler à l’ordre par sa simple prestance. Elle se perdait dans les yeux de la jeune femme depuis le début, Laila, elle s’oubliait lorsqu’elle croisait la douceur de son visage et ne répondait plus à rien en se retrouvant témoin de la fluidité de ses gestes. Ce n’était pourtant pas faute d’avoir essayé. Des tentatives de se noyer dans les études, dans les discussions avec son meilleur ami, dans les soirées qu’elle multipliait presque chaque soir pour éviter de se retrouver seule avec la blonde. Non par manque d’envie, au contraire, mais plus pour s’empêcher de penser à elle autrement que en tant que la récente petite-amie de sa mère. Des tentatives qui s’avéraient pourtant vaines à son plus grand désarroi. “Going to parties is my way of socializing.”, qu’elle laissa échapper dans un murmure presque inaudible. Une réponse un peu stupide pour cacher les excuses qu’elle se donnait pour fuir le duplex à chaque occasion peut-être. Et la voix de Brianna légèrement teintée de déception face à son refus de se joindre à elle avait fini par la convaincre de rester. Une première entorse à cette règle imposée par elle-même qu’elle n’était pas bien sûre de savoir correctement gérer mais qu’elle se devait pourtant de faire. “Oh. It sounds nice, drag shows are the best ones. but I’m sure you agree already.”, poursuivit-elle ensuite en s’autorisant un sourire discret avant de l’effacer aussitôt et de retourner le sujet de discussion sur sa mère. Une simple manière de vérifier les environs sûrement, de savoir si elle risquait de tomber sur elle ou si elles n’étaient que les deux seules à occuper les lieux. “I don’t even know why I asked, she’s never here.” Le rire nerveux qui s’accompagna de ses paroles n’avait rien d’un reproche, ce n’était qu’une simple observation qui n’avait rien de nouveau pour elle. Sharon travaillait, Sharon désertait l’appartement pour trouver tout un tas de préoccupations plus importantes les unes que les autres. Une situation avec laquelle elle vivait depuis la naissance et pour laquelle elle s’était sentie responsable pendant longtemps sans pouvoir rien y changer, Laila. “Probably not something you expected, am I right?”, demanda-t-elle innocemment dans l’unique but de faire la conversation. La relation des deux femmes ne la regardait pas, elle le savait pertinemment. Elle s’inquiétait simplement de son étendue et des déceptions de chacune peut-être. “Not my business, you don’t have to answer.”, qu’elle rajouta ensuite directement avant de prendre le verre d’eau que lui tendait la blonde et de venir en prendre une gorgée. L’alcool non encore digéré entièrement lui déliait la langue pour la première fois depuis leur rencontre et les mots qui s’échappaient n’avaient rien de contrôlés. Ce n’était pas la plus douée pour faire la conversation, non, et encore moins pour laisser une bonne impression sur les autres. “My dress?” La surprise dans sa voix était reconnaissable sans grande difficulté. Elle ne s’attendait pas à la remarque de Brianna, et encore moins de son intérêt pour ses créations. “I did actually sew it. Not my best work but I like it...so thank you.”, s’entendit-elle balbutier en sentant ses joues s’empourprer légèrement. La couture, ses créations. Elle n’était jamais sûre d’elle au point de s’en vanter entièrement, Laila, elle n’avait pas suffisamment confiance en ce qu’elle produisait pour savoir en faire quoi que ce soit d’exploitable. Et entendre les compliments de la blonde lui faisaient plaisir, ouais, plus qu’elle ne pouvait le contrôler. Un plaisir pourtant éphémère qui vint directement se noyer derrière les excuses de Brianna sur sa présence. “What…it’s not that.” Son discours la prenait au dépourvu. À croire qu’à force de faire en sorte de se protéger, elle en avait oublié le ressenti direct de la blonde. “It’s not that I don’t like you. It’s just that…I’m used to being by myself and I tend to forget I’m not anymore. I’m sorry if you haven’t felt welcome by my fault. I don’t hate you, you’re nice.” Ce n’était pas de la haine, non, c'était bien tout le contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

some info
and more
outerspace. (laila) Empty
MessageSujet: Re: outerspace. (laila)   outerspace. (laila) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
outerspace. (laila)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Leila Haddad
» Les abréviations en folie!!
» El hajjama .........

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TEARS OF JOY  ::  :: north san francisco :: habitations-
Sauter vers: