N'hésitez pas à soutenir le forum ici ou encore . ♡
TEARS OF JOY célèbre sa première année d'existence sur la toile. ♡

Partagez | 
 

 Let's capture the moment || Riley & Milo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Riley Reagan
membre + petit scarabée

some info
☆ en ville depuis le : 19/08/2017
☆ messages : 21
☆ pseudo : chamallow
☆ avatar : Cobie Smulders
☆ crédits : Tumblr & créations persos.
and more

Feuille de personnage
☆ disponibilité rp:
☆ répertoire
:
☆ to do list
:
MessageSujet: Let's capture the moment || Riley & Milo   Jeu 24 Aoû - 23:44

LET'S CAPTURE THE MOMENT × ft. RILEY & MILO
Maison des Hastings ▽▲▽ Sa main palpa le matelas un court instant avant de rencontrer la douceur flanelle du drap qu’elle remonta bien vite sur son corps nu. Les yeux rivés sur le parquet, Riley observa le faisceau lumineux provoqué par les rayons de soleil transperçant les volets en bois de la chambre. Elle venait tout juste de se réveiller. Quelle heure était-il ? Six, sept, huit heures du matin ? Le radio-réveil affichait dix heures. Cela lui semblait impossible. Les grasses-matinées la fuyaient depuis des années. Venait-elle réellement d’enchaîner une nuit excédant huit heures de sommeil consécutives au cours desquelles elle ne s’était ni réveillée, ni n’avait cauchemardée ?

Une toux, plutôt rauque, la fit sursauter et délaisser immédiatement ses calculs. Peu importait le nombre d’heures qu’elle venait de passer en compagnie de Morphée, le résultat était-là, et semblait plutôt concluant : pour la première fois depuis des mois – des années, même –, Riley se sentait pleinement reposée. Que lui était-il arrivé ? Comment avait-elle pu dormir de tout son être après la soirée qu’elle avait partagé avec Milo ? Elle se tourna face à lui et observa de longues secondes son amant de la nuit, toujours endormi. Un air serein habillait ses traits de trentenaire. Ses cheveux, quelques peu en bataille, n’enlevaient rien à son charme, au contraire. Il semblait bien. Il était beau.

Tant qu’il avait les yeux fermés, elle avait droit de profiter encore un peu de cette bulle dans laquelle elle était plongée. Une bulle de tendresse, peut-être même de bonheur. Une bulle, qui, malheureseument, n’était qu’éphémère. La jeune femme savait qu’au moment où Milo ouvrirait les yeux, tout s’évaporerait, ne laissant de cette soirée que des souvenirs qu’elle tairerait à tout jamais.

Des souvenirs d’une nuit partagée, différente de celles qu’ils avaient pu connaître alors qu’ils étaient encore adolescents. Le lieu restait le même : la chambre d’enfance de Milo chez ses parents, mais les protagonistes, eux, avaient changé, évolué, grandi. Leurs corps n’étaient plus tous à fait les mêmes, ils avaient gagné en assurance, en confiance, en maturité. Leur côté parfois gauche s’était totalement envolé. L’insouciance de Riley, quant à elle, avait refait surface, dans cette maison qui lui était chère, aux souvenirs nombreux et heureux.

Sous ce toit, la veille, tous avaient abordé le passé, prenant un malin plaisir à raconter les souvenirs. Les parents de Milo avaient commencé à raconter leur première impression de Riley la lycéenne, et s’étaient arrêté en exprimant la joie qu’ils avaient éprouvé en apprenant la permission et le retour au pays de Riley la militaire. Le petit frère de Milo, Mason, ne s’était pas privé pour raconter ses anecdotes fétiches, qui concernaient aussi bien son frère que les coups tordus que ce dernier pouvait faire en compagnie de Riley. Pris dans ce tourbillon qui faisait naître une certaine adrénaline et une envie de toujours plus repenser à tout cela, Milo et Riley avaient continué leurs bavardages jusque tard dans la nuit, alors même qu’ils avaient déjà rejoint le lit. Les émotions, et sans doute la nostalgie, avaient alors repris le dessus, puisqu’il y avait eu ce moment. Cet instant suspendu. Cet égarement. Cette fraction de seconde ou chacun de leurs deux corps avaient franchi la dernière distance qui les séparaient. Un frémissement s’était emparé de Riley lorsque ses lèvres s’étaient scellées à celles de Milo et que ses bras s’étaient refermés sur elle.

Electrisant. Débousolant. Puissant. Riley avait tout bonnement lâché prise. Incapable de se contrôler ou de maîtriser cette fièvre qui s’était emparée d’elle. Elle n’avait fait plus qu’une avec le trentenaire jusqu’à ce que leurs corps s’écroulent sur le matelas. Une ultime fois, leurs lèvres se retrouvèrent, alors que la jeune femme avait toujours l’impression que son corps allait exploser sous la puissance de cet instant, de ce désir, de ce partage. Aucun mot n’avait plus alors été prononcé et tous deux s’étaient laissés gagner par le sommeil.

Ce matin, l’obscurité n’était plus présente pour jouer en leur faveur. Il n’était plus question du passé, pas question du bon vieux temps. Il s’agissait seulement de l’instant présent et des éventuelles répercussions que leur geste pourrait avoir. Pour Riley, il était évident que cela devrait être oublié, sans même être abordé. Un moment d’égarement, voilà comment elle se forcerait à percevoir la chose. Le mieux était peut-être même d’éviter une confrontation matinale.

Pivotant sur le côté, les pieds de Riley se posèrent rapidement au sol, alors qu’elle demeurait assise à l’extrémité du lit. Ses habits en main, elle commença tant bien que mal à se revêtir, essayant dans le même temps de ne pas lâcher le drap qui couvrait les parcelles de sa peau non-encore recouvertes de tissu. Il fallait qu’elle chasse cette pudeur, quelle cache ces souvenirs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t1968-riley-what-about-us
avatar

Milo Hastings
membre + petit scarabée

some info
☆ en ville depuis le : 19/08/2017
☆ messages : 20
☆ pseudo : ana(conda)
☆ avatar : Michiel Huisman
☆ crédits : silver (avatar)
and more
MessageSujet: Re: Let's capture the moment || Riley & Milo   Ven 25 Aoû - 23:27




Let's capture the moment


Retourner à San Francisco était, aux yeux de Milo, un rêve absolu. Lui qui avait dû quitter sa ville pour le travail était plus qu'heureux de retourner au bercail. Là-bas se trouvait tous ses amis d'enfance et de fac ainsi que d'anciens collègues avec qui il était resté en contact. Mais surtout, il y avait sa famille. Ses parents, son frère, leur chat. Toute sa vie se trouvait dans la City by the bay et il allait enfin la retrouver. La seule différence était qu'il ne rentrait pas seul : Riley l'accompagnait. Ensemble, ils gagnèrent la Californie puis s'arrêtèrent à quelques kilomètres de la grande ville, dans la campagne où vivaient les parents de Milo. Les retrouvailles avec les siens l'avait rendu heureux. Tout sourire, il avait agi comme un gamin à la veille de Noël. Excité comme une puce, d'une bonne humeur débordante, il avait eu le sentiment que Riley se sentait aussi bien que lui. Il l'avait vu sourire – ce qu'elle ne faisait plus vraiment depuis quelques semaines –, il avait remarqué la joie dans son regard. Cela lui avait mis du baume au cœur, lui qui avait appréhendé la réaction de la brune qui, contrairement à lui, n'avait plus la possibilité de retrouver les siens.

Il s'était ainsi attelé à perpétuer la bonne humeur durant le repas. Il avait discuté, raconté des anecdotes et ressassé le passé. Les Hastings et Riley s'étaient joints à la partie et lorsqu'il avait fallu rejoindre les bras de Morphée, ni la militaire ni lui ne s'étaient tus. Partageant le lit d'ado du trentenaire, ils avaient discuté encore, et encore. Et puis il y avait eu ce moment. Ce moment où les mots avaient laissé place aux gestes, où leurs lèvres s'étaient unies, où ils avaient tout oublié pour ne faire qu'un. Plus de barrière, rien d'autre qu'une union que rien n'était venue troubler lorsqu'ils s'étaient laissés tomber sur le matelas, essouflés, un ultime baiser venant sceller leur acte. Aucun d'eux n'avait parlé. Même Milo n'avait pas cherché à taquiner la brune. Parce que l'heure n'avait pas été aux plaisanteries, parce qu'il n'avait pas eu envie de briser cet instant de quiétude qui avait finalement réussi à l'endormir.

A présent, le trentenaire dormait toujours. Son sommeil était, toutefois, plus léger qu'avant. Ses sens s'éveillaient petit à petit tandis qu'il gardait le profil dans l'oreiller et le flanc contre le matelas. Même la légère toux dont il fut pris ne parvint pas à le réveiller. Toutefois, cela le fit changer de position, basculant pour se mettre sur le ventre, visage toujours enfoui dans la douceur du drap. Sa paume effleura le matelas lorsqu'il bougea mais rien n'entra en contact avec sa peau. Ce fut sans doute cela qui le poussa à ouvrir un peu les yeux. Lui qui s'attendait à trouver Riley près de lui, comme cela était le cas des années en arrière, constata que la jolie militaire avait déserté sa place. Il la trouva assise au bord du matelas, dos à lui, trop occupée à tirer sur le drap pour se rendre compte qu'il était plus ou moins réveillé. Bien qu'encore un peu dans les vappes, ses sourcils se froncèrent. Pourquoi diable s'attelait-elle à dissimuler chaque parcelle de sa peau, peau qu'il avait justement touché et caressé la veille ? Leurs gestes étaient-ils tabous au point de se cacher comme elle aurait pu le faire après une aventure qu'elle n'aurait pas assumé ? Un peu perdu, sans doute aussi un peu déçu qu'elle agisse comme s'ils étaient étrangers l'un à l'autre, il ne sut que dire. Il détourna le regard, glissa un bras sous son oreiller et resta silencieux. Une seconde, peut-être deux. Et puis, il ne put tenir sa langue. « Tu piques tous les draps, j'vais avoir froooid. », grommela-t-il, alors qu'il aurait aimé dire autre chose. Parce que lui n'était pas particulièrement gêné, ni même honteux. Il n'y avait pas vraiment de tabous chez Milo mais il respectait, tant bien que mal, l'attitude de Riley. Elle préférait faire comme si rien ne s'était passé ? Soit. Il ferait avec. « J'espère qu'il y aura des pancakes, je meurs de faim. », ajouta-t-il ensuite. Les non-dits seraient ses amis pour la journée.

made by .reed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Riley Reagan
membre + petit scarabée

some info
☆ en ville depuis le : 19/08/2017
☆ messages : 21
☆ pseudo : chamallow
☆ avatar : Cobie Smulders
☆ crédits : Tumblr & créations persos.
and more

Feuille de personnage
☆ disponibilité rp:
☆ répertoire
:
☆ to do list
:
MessageSujet: Re: Let's capture the moment || Riley & Milo   Sam 26 Aoû - 21:52

LET'S CAPTURE THE MOMENT × ft. RILEY & MILO
Maison des Hastings ▽▲▽ Sous-vêtements enfilés, corps légèrement moins tendu, Riley délaissait peu à peu cette pudeur qui s’était emparée d’elle au moment-même où elle avait ouvert les yeux. Se vêtir lui offrait l’opportunité de reprendre les armes, le contrôle. D’avoir en main les clefs pour gérer à la fois cette situation, ses sens en ébullition, ainsi que son ami qui n’allait probablement pas tarder à se réveiller. Habillée, la jeune femme était moins vulnérable. Elle était plus apte à renouer avec la réelle Riley. Cette Riley, impénétrable, qui ne s’attachait pas. Cette Riley, intouchable, qui refusait d’entendre l’évocation de quelconques sentiments. Cette Riley, mécanique, dont le cœur ne semblait résonner qu'au rythme patriote du Star-Spangled Banner. Habillée, elle n'était plus la Riley de la veille, insouciante, qui s'était laissée aller à ses désir sans songer un seul instant aux conséquences que ceux-ci pourraient avoir.

En se penchant pour attraper son tee-shirt, sa main tomba en premier lieu sur celui de Milo, niché au pied du lit. Elle dut se faire violence pour ne pas le prendre contre elle, pour ne pas sentir cette odeur dont les effluves la ramèneraient inévitablement à la soirée passée, alors que son propriétaire dormait toujours à ses côtés. Si elle voulait oublier cet instant, son devoir premier était de suivre la ligne de conduite qu'elle s'était fixée. Elle se résigna donc et jeta son dévolu sur son propre haut qu'elle porta à sa hauteur le plus rapidement possible. Peut-être même avait-elle été trop rapide et s'était-elle faite moins discrète, puisque la voix du brun résonna dans son dos. « Tu piques tous les draps, j'vais avoir froooid. » Ses omoplates se contractèrent, signe que son corps se raidit. Si cela n'était sans doute pas perceptible à l’œil nu, Riley, elle, le sentait bien. Voulant sa raison plus forte que sa passion, la trentenaire lâcha le drap de ses mains, dévoilant son dos presque nu, avant d'enfin venir le recouvrir entièrement de son tee-shirt. « Le voilà, ton drap », pensa-t-elle secrètement, légèrement frustrée à l'idée de savoir que les premiers mots de Milo étaient plaintifs.

Une main parcourut ses cheveux afin de les envoyer en arrière et de ne pas les avoir devant les yeux. Si Riley ne faisait pas face à Milo, elle écoutait toutefois ses mots suivants, qui, de plaintifs, étaient passés à gourmands, exprimant son désir de pancakes.

- « Ton frère a dit hier qu'il en ferait, je crois qu'on peut lui faire confiance sur ce qui est de faire plaisir à ses proches. », répondit-elle.

Quelques mots, pour toujours aucun regard. L'affrontement visuel était craint, sans doute pour mille et une raisons. La première était la manière dont  Milo la regarderait : qu'allait-il penser de tout cela, allait-il s’abstenir de tout commentaire, lui en retoucherait-il deux mots ? La militaire le connaissait suffisamment bien pour redouter une bourde de ce dernier. Or, elle n'avait pas envie que cela se produise, préférant préserver intacts les instants qu'elle avait soigneusement choisi de garder en mémoire.

Riley se leva alors, enfila son jean, et ne se tourna face au brun qu'au moment de boutonner son pantalon. Totalement habillée, elle se sentait enfin forte, capable d'affronter son monde - et surtout Milo.  

- « Je vais descendre, je ne voudrais pas qu'ils aient déjà tout mangé ! », rajouta-t-elle.

Dans son sourire qui se voulait banal, la brune se garda bien de créer un contact visuel direct avec Milo. Elle se déroba alors de son champ de vision et de son attention en quittant la chambre, afin de gagner le rez-de-chaussée, seule. Ses espérances en l'instant présent étaient uniquement de ne pas éveiller les soupçons des Hastings sur ce qu'il avait pu se passer durant la nuit entre Milo et elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t1968-riley-what-about-us
avatar

Milo Hastings
membre + petit scarabée

some info
☆ en ville depuis le : 19/08/2017
☆ messages : 20
☆ pseudo : ana(conda)
☆ avatar : Michiel Huisman
☆ crédits : silver (avatar)
and more
MessageSujet: Re: Let's capture the moment || Riley & Milo   Dim 27 Aoû - 22:12




Let's capture the moment


Aussitôt dit, aussitôt fait : Riley lâcha le drap sans même prononcer le moindre mot. Il ne s'était pas vraiment attendu à ce qu'elle dise quoi que ce soit. Le fait qu'elle se hâtait à s'habiller en disait long sur ce qu'elle pensait de leur soirée de la veille et il préférait éviter tout commentaire audible. Il s'abstint même de signaler qu'il n'avait guère besoin du drap, à présent. Il était réveillé et la chaleur de son corps était encore présente, sans compter sur celle qui occupait la chambre. A la place, il posa son regard sur le dos presque habillé de la militaire, retenant son envie de s'exprimer sur leur nuit. Voyant que la brune lui répondait sans se retourner, il détourna finalement les yeux, revenant sur le flanc avant de se redresser et de s'asseoir. « Mh », fut la seule syllabe qu'il prononça à l'évocation de Mason et de ses pancakes, tandis qu'il poussait le drap pour sortir du lit. Riley, elle, s'était habillée rapidement. Il n'en allait pas de même pour le chirurgien qui non seulement n'était pas du genre à se dépêcher de bon matin mais qui, en plus de cela, n'était pas franchement pudique. Ainsi, sa peau dénuée de tout tissu, il se leva et parcourut le court espace qui séparait le lit de la commode. Il avait beau ne plus vivre chez ses parents depuis des années, il laissait souvent des vêtements dans la pièce afin de toujours en avoir lorsqu'il restait plus longtemps que prévu. Il aurait très bien pu se servir dans les cartons qu'ils avaient déposé là en arrivant mais la brune n'allait certainement pas apprécier de le voir mettre en désordre ces boîtes qu'elle l'avait aidé à remplir. Quoi que, pour cela, encore fallait-il qu'elle le regarde faire quoi que ce soit.

Debout face au meuble, il extirpa d'un tiroir un boxer ainsi qu'un short. Il vérifiait la taille de ce dernier lorsque Riley prit une nouvelle fois la parole, pour le prévenir de son départ imminent vers la cuisine où les attendait très certainement un bon petit-déjeuner. Il se tourna vers elle, vêtement à la main et hocha la tête.

« Tu m'en gardes, hein ? Et si Mason veut me piquer ma part, fais-lui une pichenette ! »

Il fallait croire que l'humour était, aux yeux de Milo, l'arme ultime pour échapper à une situation embarrassante. Mais au fond, il appréhendait les possibles remarques de son cadet. Il savait que celui-ci ne manquait que rarement les occasions de rendre la pareille au trentenaire qui passait son temps à l'embêter. D'autant plus qu'il savait que son frère, qui prenait toujours soin des siens, était tout à fait le genre d'hommes à demander aux autres comment s'est passée leur nuit. En soit, c'était loin d'être un problème. Le soucis, c'était justement Milo et ses regards qui pouvaient en dire long, beaucoup trop long. Il allait devoir prendre sur lui pour éviter d'éveiller le moindre soupçon et de rester aussi naturel que possible. Ce qui était loin d'être facile, quand on se nomme Milo Hastings. Sans qu'aucun d'eux n'ajoute quoi que ce soit, la militaire quitta la chambre, laissant le brun seul avec ses pensées. Passant une main sur son visage, il regarda le lit défait puis ses deux vêtements, qu'il enfila. Il tâcha ensuite de réunir ses fringues de la veille dans un même coin puis quitta à son tour la pièce, dévalant les escaliers pour gagner le rez-de-chaussée.

Dans la cuisine, il n'eut pas le plaisir de voir ses parents. Il ne savait pas où ces derniers se trouvaient et seul Mason était encore dans la pièce. Tout sourire, il entra aussi discrètement qu'un éléphant dans un magasin de porcelaine. « Salut, petit poulet ! », lança-t-il à son frère avant de tirer une chaise et de s'y affaler. Son regard parcourut ensuite la table, sur laquelle on pouvait encore trouver divers accompagnements, puis sur l'assiette de Riley, que cette dernière avait déjà rempli. « Il reste encore, hein ? », lui demanda-t-il aussi simplement qu'il l'aurait fait dans d'autres circonstances.

made by .reed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Riley Reagan
membre + petit scarabée

some info
☆ en ville depuis le : 19/08/2017
☆ messages : 21
☆ pseudo : chamallow
☆ avatar : Cobie Smulders
☆ crédits : Tumblr & créations persos.
and more

Feuille de personnage
☆ disponibilité rp:
☆ répertoire
:
☆ to do list
:
MessageSujet: Re: Let's capture the moment || Riley & Milo   Mer 6 Sep - 0:54

LET'S CAPTURE THE MOMENT × ft. RILEY & MILO
Maison des Hastings ▽▲▽ La nonchalance dont faisait preuve Milo était à deux doigts d’irriter Riley. Elle qui, en hâte, s’habillait pour chasser tout souvenir de la veille, devait désormais faire face au corps nu et exposé de son amant. A croire que ce dernier aimait la malmener en ravivant ainsi les souvenirs de leur nuit partagée. Redressant la tête une fois son pantalon boutonné, et veillant à ne plus faire dévier son regard vers le brun, la militaire renoua avec son caractère imperturbable. Il y avait chez elle cette nécessité inabrogeable d'avoir le contrôle de chaque émotion, de chaque situation, de chaque éventualité. C'était à l’armée que cette faculté d’être maître de ses ressentis lui avait été inculquée, afin qu’elle ne se laisse pas affecter par les horreurs auxquelles elle se retrouvait confrontée une fois au front. Bonne élève, la trentenaire s’était imprégnée de cette ligne de conduite, plus encore depuis qu’elle se retrouvait seule, sans frère et sans parents. Elle était ainsi devenue quelqu'un de raisonné et raisonnable, qui savait parfaitement dissocier ce qui était bon de ce qui était mauvais pour elle.

- « C'est noté ! », se contenta-t-elle de répondre à son ami en se dirigeant vers la sortie lorsque celui-ci lui apposa ses quelques directives.

Paraître normale. Surtout, paraître normale. Comment le pouvait-elle alors que son corps, tout juste sorti de la chambre de Milo, était encore fébrile ? S’appuyant contre le pan de mur adjacent à la chambre, Riley s’octroya une seconde pour respirer et chasser les images qui se répétaient, se heurtaient, se chahutaient dans son esprit. Un simple secouement de tête lui permis de reprendre le dessus sur son imaginaire et de dévaler deux à deux les marches qui la séparaient encore de la cuisine et du petit-déjeuner qui l'attendait.

- « Ça sent bon ! », s'exclama-t-elle en arrivant en bas. « J'espère que ce sera aussi bon que beau. », lui répondit alors Mason, le frère cadet de Milo, en souriant.

A peine installée, Riley eut le privilège d'être servie comme une princesse. Mason, fidèle à lui-même, apporta immédiatement une assiette de pancakes à la militaire. Non seulement, ce dernier s'était levé pour ravir les papilles de ses proches, mais aussi, il avait pris soin de disposer joliment la nourriture, de telle sorte que le rendu soit agréable à regarder. Plusieurs pancakes se retrouvaient ainsi empilés les uns sur les autres, au-dessus desquels se trouvaient quelques petits fruits de saison. Les assaisonnements, quant à eux, se trouvaient sur la table, en libre disposition.

- « Confiture de myrtilles, sirop d'érable, pâte à tartiner au chocolat, beurre de cacahuètes... », ajouta alors le jeune homme. « Dis-moi s'il te manque quoi que ce soit ou si tu veux quelque chose d'autre, Riley. »

Les Hastings incarnaient ce que la joie avait de plus précieux. A eux tous, ils formaient une famille rêvée, au sein de laquelle Riley s'était toujours sentie à sa place. Tant aux côtés des parents que des deux frères, la militaire ressentait un bien-être tout particulier qui ne semblait jamais vouloir s'échapper.

- « Tu n'auras assurément pas de pichenette. », lâcha doucement la militaire, alors que le premier sourire de sa matinée prenait enfin place sur son visage.

Mason, se doutant que cette idée de « pichenette » venait très probablement de son aîné, ne releva pas les propos de la brune et s'afféra d'ores et déjà à préparer une nouvelle assiette. Une assiette tout spécialement conçue pour ce grand enfant qui se plaisait, depuis des années, à l'appeler « petit poulet » et qui venait d'ailleurs de faire son apparition dans la cuisine.

- « Mais oui, il en reste, espèce de morfale ! », rigola Mason en lui donnant son assiette avant d'enfin s'asseoir. « Les parents sont partis au marché, acheter des fruits et légumes frais pour ce midi. Ils ne savaient pas trop quand est-ce que vous alliez vous lever, alors, pour ne pas prendre le risque de tomber sur des étales vides, ils ne vous ont pas attendu. »

Riley, le nez plongé dans son assiette, se concentrait essentiellement sur les mets qui y étaient disposés. Depuis que Milo était à nouveau près d'elle, une sorte de tension naissante avait refait surface. Pour ne pas éveiller quelconque soupçon chez Mason, il était donc préférable pour elle de rester discrète. Ce fut toutefois sans compter sur la dernière intervention du jeune homme.

- « C'est nouveau, d'ailleurs, Riley, que tu te lèves aussi tard ? Dans mes souvenirs tu étais plutôt une matinale... C'est la permission qui te fait cet effet ? », demanda en toute innocence l'avocat entre deux bouchées de pancakes. « Euh... Je ne sais pas. », répondit-elle vaguement, se hâtant de porter son café à ses lèvres afin d'être occupée et de ne plus avoir à répondre à d'autres questions.

Sa gorgée de café, bien noir et bien serré, manqua de lui brûler la langue. En tentant ainsi de se dérober des questions de Mason, Riley n'avait pas pris le temps de vérifier la température de sa boisson. Elle était nerveuse, elle le sentait. Par chance, son corps ne la trahissait pas et elle arrivait encore à le contrôler. Dans un élan de courage, elle se permit même de lancer un regard à Milo, dans l'espoir que celui-ci lui vienne en aide sur le coup, sentant déjà que la fatidique question « vous avez bien dormi ? » n'allait pas tarder de s'échapper des lèvres de l'avocat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t1968-riley-what-about-us
avatar

Milo Hastings
membre + petit scarabée

some info
☆ en ville depuis le : 19/08/2017
☆ messages : 20
☆ pseudo : ana(conda)
☆ avatar : Michiel Huisman
☆ crédits : silver (avatar)
and more
MessageSujet: Re: Let's capture the moment || Riley & Milo   Sam 11 Nov - 12:28




Let's capture the moment


Les odeurs qui embaumaient la cuisine des Hastings réveilla instantanément l'appétit de Milo. Sachant pertinemment que l'odeur était le reflet du goût - Mason avait toujours été bon cuisinier -, il ne tarda pas à se saisir de l'assiette que lui tendait son cadet. « Merci! », lança-t-il alors que le brun s'installait, lui aussi, face à Riley et au chirurgien. La situation aurait pu être gênante mais pour l'heure, le trentenaire s'en accommodait plutôt bien. Pas de question embarrassante de son frère qui, pour le moment, justifiait simplement l'absence de leurs parents. Ces derniers ne manquaient jamais de faire plaisir à leurs fils et Milo ne serait pas étonné si, en plus de revenir avec des fruits et des légumes, leur mère revenait avec une boîte de donuts ou autres gourmandises. Telle une maman poule qui nourrissait ses poussins. Deux grands poussins de plus d'un mètre quatre-vingt. Ou plutôt, un grand poussin et un petit poulet. Et une poulette. « Tu crois qu'ils vont rentrer tard ? J'ai un truc à montrer à papa. », demanda le trentenaire en levant les yeux vers son petit frère.

Ce n'était toutefois pas une urgence et leurs parents pouvaient tout aussi bien rentrer à midi puisque Milo n'avait rien prévu pour l'après-midi. Du moins, plus maintenant. Il aurait aimé sortir avec Riley, faire un tour dans le San Francisco de leur jeunesse et peut-être même commencer à chercher un appartement. Mais après leur nuit et le comportement impassible que la militaire avait adopté, il n'était plus certain de vouloir mettre en place ce programme. D'abord parce que revenir sur les lieux de leur jeunesse revenait à revenir sur les lieux de leur premier amour et cela ne semblait pas particulièrement judicieux. Quant à la recherche d'appartement, eh bien, il ne savait plus si Riley allait toujours vouloir vivre avec lui désormais. Lorsqu'ils étaient encore dans le Dakota, ils avaient toujours fait en sorte qu'il n'y ait aucune ambiguïté entre eux, même lors de soirées où leurs souvenirs communs étaient évoqués. Pas de compliments, pas de regards déplacés, pas de réelles allusions aux sentiments qui les avaient unis autrefois. Ils s'étaient tenus à carreaux. C'était pour cette raison que leur colocation avait fonctionné et ce, malgré les tensions qui les avaient animé lorsque la Riley qui s'ennuyait était devenu insupportable. Or, après cette nuit partagée et la montagne d'émotions qui l'accompagnait, tout était remis en question. Il n'y avait qu'à les regarder assis autour de cette table pour comprendre que, désormais, ambiguïté et tension planaient.

Toutefois, Mason ne sembla pas l'avoir remarqué et alors que les deux adultes se délectaient de leur repas, il mit les pieds dans le plat en faisant remarquer à Riley la rareté d'un réveil tardif chez elle et en mentionnant un "effet". « Non, c'est moi. », aurait spontanément répondu Milo pour embêter la militaire, si rien ne s'était passé entre eux. Sachant pertinemment que ce genre de plaisanteries n'étaient pas de mises à cet instant, il se tut une demi-seconde, avala sa bouchée en prenant soin de ne pas s'étouffer puis croisa le regard de détresse que lui adressa la brune. Ainsi, elle fuyait toute responsabilité et refusait même de le regarder mais il se devait de l'aider ? Détournant le regard, il but une gorgée de café au lait avant de retenir un soupir et de répondre, d'un ton aussi neutre que possible. « Je pense plutôt que c'était le trajet, faut dire que c'était long. », répondit-il. Allez savoir pourquoi il venait de l'aider. Lui n'était pas contre le fait de crever l'abcès, il assumait même les gestes qu'ils avaient eu l'un envers l'autre. Mais il avait compris que Riley tenait à faire une croix sur la veille et il allait s'y tenir. Au moins pour le moment.

made by .reed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

some info
and more
MessageSujet: Re: Let's capture the moment || Riley & Milo   

Revenir en haut Aller en bas
 
Let's capture the moment || Riley & Milo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TEARS OF JOY  ::  :: beyond the sea-
Sauter vers: