N'hésitez pas à soutenir le forum ici ou encore . ♡
TEARS OF JOY célèbre sa première année d'existence sur la toile. ♡

Partagez | 
 

 Party hard - Andrea&Sandro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Sandro Suarez
membre + petit scarabée

some info
☆ en ville depuis le : 22/07/2017
☆ messages : 177
☆ pseudo : Amfly
☆ avatar : Diego Barrueco
☆ crédits : ♣ Croco.
and more
MessageSujet: Party hard - Andrea&Sandro   Lun 24 Juil - 14:39


Aujourd’hui j’ai posé un jour de congé pour une raison très précise. Une soirée super chic où j’ai réussi à avoir des invitations. Bon ok c’est un pote à moi qui connait un pote qui a eu les invitations, mais je suis l’heureux « plus un » sur son carton. Il va y avoir un DJ de renommé célèbre présent, ça va être une super soirée, j’en suis sûr. C’est rare que je pose des jours de congés pour des soirées de ce genre mais là clairement il ne faut pas que je loupe ça. Je vais essayer de pas faire de folies niveau alcool, parce que je bosse le lendemain soir par contre. Je n’ai pas envie d’aller bosser avec une gueule de bois. Je l’ai déjà fait et non merci, c’est trop un supplice. Je suis devenu beaucoup plus sage, ou plutôt sérieux, au boulot. Surtout que j’aime la place que j’ai en ce moment, alors j’ai pas trop envie de faire de conneries pour me faire virer. C’est bien trop chiant de chercher du boulot. Ok j’ai pas mal de contact dans le milieu des bars, je ne devrais pas mettre trop longtemps à me trouver autre chose, mais non, je suis bien où je suis.

Je me fais tout beau pour la soirée, un jeans noir et une chemise sobre. Je retrouve mon pote à l’adresse qu’il m’a filé. Il est à l’heure, c’est un miracle. On se fait un hug en guise de bonjour et je remarque bien qu’il me garde un peu trop longtemps contre lui. Ah oui j’ai oublié de préciser, on a déjà couché ensemble un jour, mais c’est resté un pote. Juste un pote. Mais quelque chose me dit qu’il a peut être envie de plus ce soir. On verra, je ne suis pas fermé à l’éventualité.

L’endroit est immense, un vrai château. La piste de danse est démente. J’ai jamais vu ça. C’est sûr que ça va être une bonne soirée. D’ailleurs la musique qui passe est tellement à mon goût que je vais direct sur la piste de danse pour me déhancher, à peine arrivé oui. Mon pote se joint à moi et il se colle un peu trop à mon goût, mais je ne suis pas dérangé, il est plutôt hot comme mec. Après vingt bonnes minutes sur la piste on la quitte pour aller au bar se prendre quelque chose à boire. Y’a beaucoup de monde et on poireaute un moment. Mon pote commence à se faire brancher par une meuf, plutôt lui que moi. Il est bi. Je me retrouve bien vite tout seul à commander mon verre mais pas que ça me dérange. Je compte passer une bonne soirée de toute façon, être tout seul je suis habitué. C’est une ouverture sur les nouvelles rencontre et ça je suis pour. Je reste pas trop loin du bar, je regarde les gens danser sur la piste et je bouge un peu aussi avec mon verre à la main. Y’a une fille qui s’approche de moi et je lui fais rapidement comprendre que je ne sui pas intéressé. J’ai de la chance parce qu’elle n’insiste pas. Par contre y’a une fille que je vois un peu plus loin, je la reconnais, elle est en train de s’approcher vers là où je suis. Plus elle s’approche plus j’ai l’impression qu’elle me vient carrément droit dessus. Merde c’était quoi son prénom déjà ? On était pote quand on était gosse. On est même sorti ensemble quelques jours. Quand elle est tout proche de moi je lui fais un petit sourire, je sais pas trop si elle va se souvenir de moi. Au pire je me prends un vent, c’est pas bien grave. Je survivrai.




Escápate conmigo
esta noche bebe te quiero comer, te va a encantar tu sabes que conmigo siempre la pasas bien te quiero comer, tus labios besar  ©lazare.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t1923-ss-escapate-conmigo-esta-
avatar

Andrea Finnegan
admin + helga sinclair

some info
☆ en ville depuis le : 08/06/2017
☆ messages : 97
☆ pseudo : raissajoly (Raïssa)
☆ avatar : chloe bennet.
☆ crédits : raissajoly (avatar) tumblr (gif) anaëlle (signa)
and more
MessageSujet: Re: Party hard - Andrea&Sandro   Mar 1 Aoû - 16:00

Je ne le répéterai jamais assez mais… c’était un énorme avantage d’être une Finnegan. Tout comme il était avantageux de tenir compagnie à une Finnegan, les demoiselles qui disaient être mes amies ne vous diraient probablement pas le contraire. Si leurs familles étaient elles aussi plutôt fortunée, leurs richesses n’égalaient en rien celle de la longue lignée des Finnegan dont j’étais aujourd’hui la seule héritière. (Et accessoirement de celle des Dewar, amis des Finnegan grâce à l’amitié qui unissait leurs deux patriarches respectifs ainsi de celle de leurs enfants, c’est-à-dire moi-même Andrea Michelle Finnegan et Samuel Dewar, un des héritiers avec qui j’étais amie depuis ma plus tendre enfance.) Par conséquent, cela m’apportait une influence presque inégalable dans tout San Francisco, et même dans presque tout l’état de Californie, et surtout qui m’ouvrait des portes soi-disant peu accessibles mais que je pouvais si aisément ouvrir rien qu’en montrant mon joli minois.
Ce fut donc avec une facilité déconcertante – pour quelqu’un d’autre que moi-même bien évidemment – que j’obtenais au dernier moment des invitations VIP pour cette soirée dans une de ces discothèques branchées qui ne laissaient entrer qu’une clientèle triée sur le volet. Depuis mon retour en ville, on ne pouvait pas dire que j’avais beaucoup fréquenter ce genre d’endroit, beaucoup trop occupée par mon travail chez Holden-Strauss, cabinet d’avocats San-franciscain prestigieux, pour avoir un semblant de vie nocturne. Puis, je me devais de garder une certaine image et une réputation suffisamment exemplaire afin de ne pas salir mon nom et celle de mon père, cela était préférable encore plus maintenant que j’étais avocate et que j’étais en affaire avec des clients plutôt illustres aussi. Toutefois, je m’étais permise une petite exception pour ce week-end :
1) Il s’agissait de la soirée branchée du moment et, donc, une Finnegan se devait d’y être.
2) Je pouvais me permettre une petite pause dans le travail avec tout ce que j’avais déjà superbement accompli ces dernières semaines.
3) Je le voulais tout simplement. Et ce que je veux, je l’obtiens toujours.

A l’intérieur, j’abandonnais mes soi-disant amies assez rapidement. Je les avais invitées parce que j’avais obtenu plus d’invitations que nécessaires, pas vraiment pour être accompagnée, et je ne doutais pas un instant qu’elles n’étaient présentes seulement pour les places VIP gratuites, non pas pour le plaisir de ma compagnie non plus. Du moment qu’elle passait le mot de ma grande gentillesse et générosité, je n’en avais vraiment rien à faire. A cet instant précis, je souhaitais surtout qu’elles me laissent en paix et je souhaitais autre chose à boire. La flûte de champagne qu’on m’avait déjà servi en entrant était consommée depuis déjà belle lurette et je me frayais donc un chemin jusqu’au bar où je comptais rester un bon moment bien qu’aucune place ne semblait pour l’instant vacante. Quelqu’un me céderait son tabouret, qu’il le veuille ou non.
Quand j’arrivais au niveau du comptoir, j’aperçus un jeune homme d’à peu près mon âge me souriant tandis que j’hélai un des barmans. Je lui souris faussement en retour et je décidai de l’ignorer, peu intéressée par sa personne. Je me contentai de me commander à boire lorsqu’un barman me prêta toute son attention en apercevant le beau bracelet en strass qui l’informait de me présence en tant que VIP. « Un White Lady. » prononçai-je d’un ton presque autoritaire. En attendant, je prêtai alors maintenant attention au garçon à côté de moi. Et maintenant que je daignai lui jeter un regard, je le trouvais plutôt familier. « Je te connais, il me semble. » Le regard interrogateur, je finis par l’examiner de la tête au pied. En tous cas, si je le ne connaissais pas, il s’agissait de l’occasion rêvée : cela faisait quelques temps déjà que je ne m’étais pas un peu amusée avec un beau mâle.


Spoiler:
 



"Sorry, I can’t hear you over the sound of how awesome I am."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t1791-everyone-has-a-price-andr
avatar

Sandro Suarez
membre + petit scarabée

some info
☆ en ville depuis le : 22/07/2017
☆ messages : 177
☆ pseudo : Amfly
☆ avatar : Diego Barrueco
☆ crédits : ♣ Croco.
and more
MessageSujet: Re: Party hard - Andrea&Sandro   Dim 6 Aoû - 19:42


Comme je le craignais elle s’est pas arrêté devant moi et si elle est passé près de moi c’est uniquement parce que je suis au niveau du bar. Je la mate se commander à boire et je détourne les yeux, m’attardant sur un beau mec qui est en train de danser sur la piste non loin. Mon gaydar me dit qu’il n’est pas gay du tout, mais ça ne m’empêche pas de mater ouvertement quand même. Je bois mon verre, prenant mon temps. La musique est bonne mais pas encore assez bonne pour que je puisse ne pas tenir en place. Je vais attendre de finir mon verre pour aller rejoindre le dancefloor.

J’entends qu’on m’adresse la parole et c’est la fille que j’ai vu un peu plus tôt. Elle m’a enfin remarqué. Elle a même l’air de me remettre. Enfin, elle est pas sûre. J’hoche la tête.

« Ton prénom m’échappe mais ouais, on se connait… Ca remonte à de longues années. »

Je lui fais un sourire amusé. Elle vient donc dans ce genre de soirée toute seule ? Ca m’étonne. Les filles ça sort en groupe. Enfin je dis ça peut être qu’elle a quitté sa troupe le temps de se prendre un verre. Elle me mate de la tête au pied, pas discrètement du tout. Je sais pas si je lui dis tout de suite que je suis gay ou si je la laisse se faire des films. Laissons la mariner un peu, oui je suis cruel parfois.

« On est même sorti ensemble le temps d’une semaine je crois. Rien de très sérieux. »

J’étais pas encore à l’aise dans ma sexualité à l’époque et je sortais avec des filles pour faire comme tout le monde. Pour rentrer dans le moule. Ca m’a pas réussi, j’ai jamais tenu bien longtemps avec une fille, surtout quand celles ci étaient entreprenantes, ça me faisait trop flipper. Je n’ai jamais couché avec une fille. Je vois qu’elle ne se souvient pas de mon prénom et c’est pareil de mon côté alors je mets fin au suspense.

« Sandro. »

Je lui fais un beau sourire. Je suis amusé par la situation. C’est pas tous les jours qu’on tombe sur une amourette d’enfance. En tout cas moi c’est bien la première fois.

« Et toi c’est comment déjà ? »

Je pense pas qu’elle le prendra mal, elle est dans le même cas que moi. Je sais que certaines filles seraient outré que j’oublie leur prénom. Enfin jusqu’à ce qu’elles apprennent que je joue dans l’autre équipe.



Escápate conmigo
esta noche bebe te quiero comer, te va a encantar tu sabes que conmigo siempre la pasas bien te quiero comer, tus labios besar  ©lazare.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t1923-ss-escapate-conmigo-esta-
avatar

Andrea Finnegan
admin + helga sinclair

some info
☆ en ville depuis le : 08/06/2017
☆ messages : 97
☆ pseudo : raissajoly (Raïssa)
☆ avatar : chloe bennet.
☆ crédits : raissajoly (avatar) tumblr (gif) anaëlle (signa)
and more
MessageSujet: Re: Party hard - Andrea&Sandro   Ven 11 Aoû - 20:36

S’il me plaisait de me faire bonne figure parmi la foule pour m’assurer une bonne réputation, il me plaisait beaucoup moins de me mêler à des personnes n’appartenant pas à mon milieu social. Il fallait dire qu’on ne pouvait pas obtenir grand-chose des personnes qui n’appartenaient pas à l’élite californienne. Je faisais parfois quelques exceptions et tentais une approche quand je pensais que cela valait la peine par contre. Dans mon monde, on avait toujours de plus petit que soi. J’avais compris la leçon depuis bien des années et je comprenais bien mieux pourquoi mon père avait insisté pour que j’étudie une fable fort fameuse d’Esope – bien que beaucoup l’attribuait au poète français du dix-septième siècle que nous connaissions sous le nom de Jean de La Fontaine – et qui avait pour morale celle-là même que je venais de citer. Mon père, grand politicien, le savait plus que quiconque puisqu’il dépendait après tout du scrutin universel dans sa carrière. Ainsi, je n’avais jamais été éduquée dans des écoles privées mais dans des écoles publiques et, encore aujourd’hui, je faisais l’effort de me mêler au bas de l’échelle. J’avais appris à en tirer le meilleur. Surtout auprès d’un public strictement masculin ; il fallait dire que si je me contentais des hommes de l’élite, je n’aurais pas trop l’embarras du choix. D’ailleurs, je me disais que m’être intéressée à ce jeune homme suffisamment bien bâti à mon goût, je pourrais peut-être prendre un peu de bon temps. A condition qu’il ne m’ennuie pas trop ; l’ennui était le tue-l ’amour par excellence chez moi. (Soyons d’accord toutefois pour dire que tue-l’amour n’est pas vraiment le terme approprié.) Et si en plus, comme il me le semblait, nous nous connaissions déjà Dieu seul sait comment, j’arriverais peut-être plus facilement à mes fins. Mes atouts en tant que femme devaient déjà suffire amplement mais j’aimais m’amuser et puis, encore une fois, il ne faudrait surtout pas que je m’ennuie.
Le beau brun confirmait qu’en effet, nous nous connaissions. Et cela me semblait évident, je ne me trompais pas souvent. Le seul dommage était que ma mémoire semblait me faire défaut puisque je ne me souvenais vraiment pas qui était cet inconnu pas si inconnu. Et si lui me reconnaissait, clairement mon prénom lui échappait et je ne pus m’empêcher de rire face avec cet aveu. « Ce n’est pas tous les jours qu’on ne souvient pas de mon prénom. » Généralement, on savait qui j’étais, quelle était ma famille et je me plaisais beaucoup à ne jamais cesser de rappeler qui j’étais, tout particulièrement quand je pensais ne pas avoir le respect dont je méritais moi et mon père. Je n’eus pas le temps de m’offusquer plus de cet oubli puisqu’il prétendait être un de mes anciens petit-amis. Fort étonnant vu que j’étais officiellement sorti qu’avec très peu de garçon et que cela faisait bien des années depuis le dernier : je n’avais franchement pas le temps pour ces sottises. Je commençais à me dire qu’il se fichait de moi mais quand il finit par m’apprendre quel était son prénom, ma mémoire me fit soudainement moins défaut.
Sandro. Sandro était celui avec qui j’avais eu cette petite amourette au lycée. C’était l’un des plus beaux garçons de l’établissement, toutes les filles rêvaient de sortir avec lui et je n’avais apparemment pas fait exception. Autant dire que ce n’était pas très glorieux. La seule chose positive que je retenais de cette histoire était que j’avais au final obtenu ce que je souhaitais et que j’avais su profiter de mes relations pour y arriver : j’avais parfait ce savoir-faire depuis. « Je vois. Sandro. Tu étais le cousin d’une amie à moi, je me souviens maintenant. » Je n’insistais pas vraiment sur cette histoire d’amourette, souhaitant peu en parler. A la place, je lui rafraîchissais un peu la mémoire. « Andrea. Andrea Finnegan. » Je tenais à le préciser ; je voulais être sûre qu’il se souvienne bien à qui il avait affaire. « Je n’ai pas vu ta cousine… depuis bien des années maintenant il me semble. Je ne pensais pas que je te reverrai un jour. » Et c’était un plaisir pour les yeux, il avait drôlement changé en mieux depuis cette petite histoire.



"Sorry, I can’t hear you over the sound of how awesome I am."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t1791-everyone-has-a-price-andr

Contenu sponsorisé

some info
and more
MessageSujet: Re: Party hard - Andrea&Sandro   

Revenir en haut Aller en bas
 
Party hard - Andrea&Sandro
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Poupée] Middie "Macaron Q-Tea Party" Octobre 2010
» Mickey's magical party travaux
» Photos old vw crew night party 2009
» [Disneyland Park] Celebrate! A Street Party
» Minnie party train

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TEARS OF JOY  ::  :: west san francisco-
Sauter vers: