N'hésitez pas à soutenir le forum ici ou encore . ♡
TEARS OF JOY célèbre sa première année d'existence sur la toile. ♡

Partagez | 
 

 Kiss of Fire — Samuelan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Caeilan O'Hara
membre + petit scarabée

some info
☆ en ville depuis le : 03/07/2017
☆ messages : 46
☆ pseudo : Mister D.
☆ avatar : Katie McGrath
☆ crédits : Sugar Slaughter
and more

Feuille de personnage
☆ disponibilité rp: Samuel ; Siobhán ; Giselle ; Leilani (0/4)
☆ répertoire
:
☆ to do list
:
MessageSujet: Kiss of Fire — Samuelan   Ven 14 Juil - 19:37




     


 
Samuel & Caeilan
Reincarnation of a lovebird


« Jonah ! Stop — Just, Jesus darling, please let me put your shoes on. » Mollement, Caeilan se laissa retomber sur le canapé alors que son fils repartait en courant vers un autre coin de l’appartement. L’enfant s’était réveillé particulièrement tôt, pour un dimanche matin, et elle avait juste envie de retourner mourir dans son lit. Elle était rentrée juste après quatre heures du matin, et se faire réveiller à six heures du matin n’avait pas vraiment été sur sa bucket list. On ne pouvait pas vraiment parlementer avec un enfant, malheureusement, et malgré ses efforts pour l’étouffer avec des câlins, et le forcer à se rendormir dans ses bras, le petit garçon n’avait cessé de s’exciter, d’abord sur des dessins, puis sur la télévision lorsque Caeilan accepta enfin de le laisser regarder les dessins animés. L’Irlandaise n’aimait pas vraiment utiliser la télé comme une forme glorifiée de babysitter, mais elle avait besoin de son cachet, de ses cachets d’aspirine, et de deux minutes pour essayer de paraître réveillée.

La cause de l’excitation de Jonah n’était que trop claire, et la bartender regrettait presque d’avoir annoncé à son fils qu’ils iraient passer une partie de la journée chez Samuel, et peut-être au parc. C’était presque miraculeux, la façon dont son fils était tombé amoureux de Samuel. Inespéré, tout au moins. Lorsque Caeilan avait fui l’Irlande, Samuel avait été là pour eux, jusqu’à les héberger, les premiers mois, avant qu’ils ne trouvent quelque part où habiter. Samuel lui avait sauvé la vie, de multiples façons, et le fait que son fils soit aussi enthousiaste à l’idée de voir son ami n’était rien de plus que the cherry on top. Ce matin-là, Jonah n’avait même pas demandé son père, et pour cette raison, elle savait que ça allait être une bonne journée. Caeilan ne supportait pas lorsque son fils s’égosillait pour être avec son père, parce que ça la plongeait dans une spirale de culpabilité dont elle avait du mal à sortir. C’était ce qui l’avait faite rester, après tout, au détriment de sa propre santé. Elle n’avait voulu arracher le père de Jonah à son fils, persuadée qu’un enfant méritait au moins de grandir avec ses deux parents lorsqu’ils étaient là. Pas lorsqu’ils devenaient violents, pourtant, et Caeilan n’avait finalement pu le laisser grandir dans cet environnement si nocif.

Mais aujourd’hui, Jonah était excité, si la façon dont il courait à travers les pièces était la seule indication ; et cela était suffisant pour l’Irlandaise. Voir son fils heureux était la seule chose qui lui importait, même si cela voulait dire supporter un enfant surexcité alors qu’elle n’avait dormi que deux pauvres heures la nuit précédente. « Jonah ! If ya don’t get back h’ere in the next ten seconds, Samuel won’t be allowed to give ya a present. » Le chantage, technique malheureuse mais parfaitement efficace. Elle ne savait même pas si Samuel avait prévu d’offrir quelque chose à Jonah, mais le jeune homme avait pris l’habitude de le faire, et ce malgré les protestations de l’Irlandaise. Elle avait abandonné l’argument depuis des semaines. Une petite tête brune apparut devant elle soudainement, souriant de toutes ses dents, et elle ne put s’empêcher de sourire en retour. Avec des gestes trahissant l’habitude, elle tendit les chaussures à son fils, qui les enfila aussi rapidement que possible. Avec l’aide de sa mère, il les laça, puis enfila son blouson, que Caeilan prit soin de fermer. S’il y avait bien une chose que le garçon avait retenu, c’était qu’aller chez Samuel voulait dire faire un tour en moto, et il adorait ça.

Quelques minutes plus tard, et les deux O’Hara se tenaient dans la rue, proche de la bécane de l’Irlandaise. La brune fixait le casque sur la tête de son fils, puis enfilait le sien, avant de mettre ses propres gants. Elle installa son fils sur la selle de la moto, et grimpa derrière lui, un bras enserrant maladivement sa hanche quelques instants, pour s’assurer qu’il était bien installé. Caeilan prenait toujours toutes les précautions, ayant aménagé sa moto pour que son fils puisse être en sécurité sur l’engin. Finalement, après quelques minutes passées à vérifier chaque attache et les poignets fixées sur le moteur, la moto fila à travers la ville jusqu’à leur destination.

Tout l’équipement retiré, Jonah bien installé contre sa hanche pour éviter qu’il ne coure jusqu’à l’appartement de Samuel, et n’échappe à sa vigilance, Caeilan tapa le code d’entrée, et rentra dans le lobby. L’environnement dans lequel vivait son ami l’intimidait toujours un peu, même si elle y avait vécu pendant quelques semaines. Avec un sourire, elle salua le portier situé à l’accueil, avant de se diriger vers l’ascenseur, et de pénétrer à l’intérieur. Attendant à peine que l’ascenseur arrive au bon étage, Jonah essayait de s’extirper de ses bras, ses pieds battant douloureusement contre sa cuisse dans son excitation. Roulant des yeux, elle posa le petit garçon par terre, alors qu’il se précipitait à travers les portes à peine ouvertes. Prenant une seconde pour le rejoindre, elle constata que la porte d’entrée du loft de son ami était déjà ouverte, et que le petit garçon était en passe de se jeter sur lui. « Uncle Sam ! » Un sourire indulgent se glissa sur les lèvres de Caeilan, et elle arriva quelques secondes après lui, se frottant doucement la nuque. « I’m sorry. Someone’s excited. » Elle enfonça ses mains dans ses poches, souriant à Samuel.



     
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d

Traductions:
 


His hands felt like thunder on my skin +
Oh I thought that he was all I ever wanted. Should have come with a warning. Just like you, I've been there too. Oh I got bag and I got a plan. Girl you better get out while you can... while you can, while you can.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t1851-u-c-caeilan
avatar

Samuel Dewar
admin + kenai

some info
☆ en ville depuis le : 13/11/2016
☆ messages : 163
☆ pseudo : dday.
☆ avatar : bob morley.
☆ crédits : scarlett glasses & macfly.
and more

Feuille de personnage
☆ disponibilité rp:
☆ répertoire
:
☆ to do list
:
MessageSujet: Re: Kiss of Fire — Samuelan   Dim 16 Juil - 21:39

kiss of fire
caeilan && samuel
Ranger ton appartement n’était jamais une partie de plaisir, mais c’était parfois nécessaire. Cette fois en était un excellent exemple puisque tu allais recevoir des visiteurs dans ton humble - ou plutôt extravagante - demeure. Tous n’avaient pas droit à un tel traitement, la plupart du temps tu ne daignais pas ranger plus que ce que tu jugeais nécessaire pour ta propre personne. C’était notamment l’attitude que tu prenais lorsque de simples amis venaient ou encore lorsque tes parents se décidaient à faire tout le chemin jusqu’à ton appartement. Si dans la première hypothèse, c’était la paresse qui te forçait à ne rien faire, dans la seconde, c’était bien pour les décourager. De toute façon, ils n’y restaient jamais bien longtemps, préférant les luxueuses suites du Ritz. Pour en revenant aux présents moutons, tu te motivais à nettoyer parce que les invités que tu attendais étaient particulièrement important à ses yeux. Puis, il y avait un petit garçon dans le lot ce qui voulait dire que rien de dangereux ou de fragile ne pouvait se trouver sur les surfaces qu’il pouvait atteindre. Enfin, après ce n’était pas comme si ton loft était plein d’armes en tout genre avec lesquelles il pourrait se blesser. Cela dit, il fallait au minimum ranger les boissons alcoolisées et sortir le petit présent que tu avais préparé pour le gamin. C’était sans doute une bien mauvaise idée de le gâter ainsi, mais tu avais l’argent pour le faire et l’envie était présente. Tu adorais voir son petit visage s’illuminer devant tel ou tel jouet. Tu avais d’ailleurs déposé le paquet sur la table, la chose dépassant de part et d’autre.
Une fois ton appartement dans un état digne de ce nom, tu te laissas tomber sur la première surface molle que tu croisas. Tu avais pourtant eu une nuit digne de ce nom, de bonnes heures de sommeil emmagasinées. Pourtant, les apparences étaient trompeuses puisque tes nuits se révélaient de moins en moins reposantes. Le stress avait pris place en toi au fur et à mesure que le temps passait, te rapprochant d’une échéance inévitable. L’idée d’être père t’enchantait autant qu’elle te terrifiait. Tu semblais avoir le tour avec les enfants - en même temps quel enfant pourrait ne pas apprécier quelqu’un qui n’était là que pour s’amuser - mais être le père d’un gamin n’était pas la même chose que d’être l’oncle amusant. Ce rôle que tu jouais pour le petit Jonah ne pourrait être celui que tu occuperais dans la vie de ton fils et tu n’étais pas certain d’être prêt pour quelque chose de plus sérieux. Pas que ça servait à grand chose d’y penser, ce n’était pas comme si tes angoisses pourraient ralentir la grossesse d’Ava ou te préparer en outre mesure.

Pour la peine, tu décidas de te faire un café pour chasser cette ligne de pensées. Vu l’heure, tu n’aurais pas à attendre longtemps avant que la petite tornade ne débarque. Comme de fait, tu eus à peine le temps de terminer ton breuvage que ton portier te prévint de l’arrivée de tes deux visiteurs. Ce n’était pas son travail à la base, mais c’était une habitude qu’il avait pris face à ton désespoir quand tes parents arrivaient. Enfin ça et les plats que tu lui offrais de façon plus ou moins régulière. Tu t’extirpas du canapé une nouvelle fois, tu déposas ta tasse dans l’évier avant d’aller ouvrir ta porte d’entrée. Connaissant la petite tornade, il ne tarderait pas à apparaitre. Tu te postas près de la porte afin de pouvoir l’accueillir digne de ce nom. Tu vis donc parfaitement la petite bouille qui courait dans ta direction. « Uncle Sam ! » Tu l’attrapas en chemin, le soulevant dans les airs avec une joie non dissimulé. Une part de toi remercia les exercices que tu faisais régulièrement pour pouvoir le prendre ainsi. « Buddy ! Did you grow up again while I wasn’t looking ? » À cet âge là ils poussaient encore comme de la mauvaise herbe. Ton commentaire sembla plaire au gamin. Tu le reposas, de façon à ce qu’il puisse entrer dans ta demeure pour que tu puisses te concentrer sur la mère. Tu souris de plus bel en entendant son commentaire : « I know I am. » Le tout avec un petit clin d’oeil même si tu savais pertinemment qu’elle parlait du gamin et pas de toi. Cela dit, comme tu étais content de les voir, ça s’appliquait à toi aussi. « Do you want something to eat ? I made cupcakes. » Après c’était à se demander pourquoi Jonah t’appréciait entre les cadeaux et les gâteaux. C’était pourtant chose naturelle pour toi, aucun doute là-dessus. « And I have something for you mister. » Comme c’était prévisible, il devait déjà avoir repéré le paquet sur la table. Tu le récupéras avant de te tourner à nouveau vers Caeilan avec un sourire amusé : « Naughty or nice ? » Référence subtile au Père Noël, ce que tu n’étais définitivement pas. Peut-être Oncle Noël cela dit, ça t’allait tout de suite mieux. Quoi qu’il en soit, tu attendais tout de même que la jeune femme confirme que son fils pourrait recevoir le présent avant de lui donner. Après tout, tu n’avais pas acheter un sublime cerf-volant en forme de dragon pour le donner à un vilain petit garçon. Il aurait sans doute fallu que tu penses à demander avant, mais bon, trop tard ?
electric bird.

traductions:
 


why do we insist, on crossing bridges that do not exist? let's take these issues step by step by step, to work it out, day by day by day we're falling down, but life goes on

why worry ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t1120-through-it-all-you-could-
avatar

Caeilan O'Hara
membre + petit scarabée

some info
☆ en ville depuis le : 03/07/2017
☆ messages : 46
☆ pseudo : Mister D.
☆ avatar : Katie McGrath
☆ crédits : Sugar Slaughter
and more

Feuille de personnage
☆ disponibilité rp: Samuel ; Siobhán ; Giselle ; Leilani (0/4)
☆ répertoire
:
☆ to do list
:
MessageSujet: Re: Kiss of Fire — Samuelan   Lun 17 Juil - 14:13







Samuel & Caeilan
Reincarnation of a lovebird


Elle contempla avec un sourire fatigué Samuel qui portait Jonah à bout de bras, puis contre lui. Le petit garçon devenait déjà presque trop lourd pour elle, et elle savait que dans quelques années elle pourrait à peine le porter. Cela n’était que la preuve du fait qu’il grandissait, et ça la mettait en joie tout autant qu’elle le détestait. Plus il grandissait, et plus il semblait s’échapper — si bien qu’elle se disait un peu bêtement qu’elle finirait par se retrouver seule. Ils n’en étaient pas encore là, dieu merci, et le petit garçon riait bruyamment dans les bras de son ami. A peine posé par terre, la petite tête brune se précipita dans l’appartement, et soupirant, Caeilan se glissa jusqu’à Samuel, roulant des yeux. « Ya’re an idiot. I’m surrounded by children. » Mais c’était affectueux, et elle ne put s’empêcher de sourire au grand brun, se frayant un chemin dans l’appartement à son tour. Elle avait beau y avoir vécu pendant quelques semaines, elle n’aimait pas non plus faire comme si c’était chez elle. Toujours un peu gênée, lorsqu’elle était chez les autres. Après tout, pendant plus de dix ans, elle n’avait vu que la couleur de ses propres murs.

Samuel parlait de cupcakes, et son estomac grogna inconsciemment. Ce n’était pas vraiment son genre de manger au petit-déjeuner, encore moins du sucre, mais elle était levée depuis beaucoup trop tôt le matin. Mais elle n’était pas la seule à avoir entendu le mot, parce que Jonah était de retour, les yeux ronds et excités, accroché à la jambe de Caeilan. Elle grogna, presque désespérée. « Does it look like he needs more sugar ? » Elle se frotta distraitement la nuque, jetant un œil vers la cuisine, d’où elle pouvait également sentir l’odeur de quelque chose qu’elle désirait grandement : du café. Une main distraite vint caresser les cheveux de son fils, alors qu’elle se forçait à se reconcentrer sur Samuel, bien consciente que les mots qui allaient suivre allaient moyennement lui plaire. Prévisible, évidemment : le cadeau. Bon, Caeilan avait certes abandonné l’idée de forcer Samuel à ne plus en faire, mais quand bien même ; Jonah était tellement excité qu’il sautillait sur place, les yeux grands ouverts et braqués vers sa mère, une moue terrible sur le visage. Clairement, il était impossible de lui refuser quoi que ce soit. « Nice, Mama. Pleeeeease. » Elle soupira. Longuement. En regardant Samuel. « Fine. Ya can have your present. »

Un petit cri plus tard, et Jonah se précipitait dans le salon, vers le paquet, sans attendre. Sérieusement, c’était un miracle qu’il ne s’étale pas de tout son long, avec la façon qu’il avait de courir ; presque trop vite pour son corps. Sans le suivre tout de suite, Caeilan fixa son regard sur son ami, et secoua légèrement la tête, un sourire gêné aux lèvres. « Ya don’t have too, ya know. Ya’ve done more than enough for us. » Comme elle ne pouvait s’empêcher de lui faire remarquer, à chaque fois. Distraitement, elle se tourna vers son fils, qui attendait de façon très — très — impatiente devant la table basse. « Alright darlin’, open it. » C’était comme libérer une tornade. Riant doucement, Caeilan s’approcha du salon, et du cadeau, dont le papier semblait voler en éclat. Avec l’excitation de la jeunesse, le petit garçon avait découvert la boite, et il s’était figé, les yeux grands ouverts, émerveillés. « Mama. Look. » Rigolant un peu plus à l’ordre ainsi prononcé, elle s’approcha un peu plus, et soupira intérieurement en voyant ce qui était dans la boite. Clairement, Samuel cherchait sa mort. « It’s a kite Mama ! A DRAGON ! » Il fut debout aussi rapidement que ses jambes le lui permettait, et il se projeta contre les jambes de Samuel, vibrant d’excitation. « Thank you SO MUCH ! » Il le relâcha juste assez longtemps pour regarder Caeilan, tremblant d’excitation. « Can we go now Mama, please ? »

Elle n’avait pas l’énergie de bouger, encore moins d’imaginer aller dans la baie aussi tôt dans la journée, sans son café — et ses cupcakes. Secouant la tête gentiment, elle déposa un baiser sur la joue de son fils, et lui arrangea les cheveux distraitement. « Not right now darlin’, but later today maybe. » Un peu déçu, mais satisfait tout de même, l’enfant repartit vers la boite, contemplant le contenu avec une révérence adorable. Profitant qu’il soit distrait, Caeilan se tourna vers Samuel, et l’observa avec des sourcils haussés, longuement. « I swear if I didn’t know ya I’d believe ya’re tryin’ to kill me. A kite ? Serioulsy ? Have ya seen the size of that thin’ ? » Elle soupira, pour le jeu, et croisant les bras contre sa poitrine. « It’s going to take a lot of those cupcakes ya promised me to make me forgive ya. »



(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d

Traductions:
 


His hands felt like thunder on my skin +
Oh I thought that he was all I ever wanted. Should have come with a warning. Just like you, I've been there too. Oh I got bag and I got a plan. Girl you better get out while you can... while you can, while you can.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t1851-u-c-caeilan
avatar

Samuel Dewar
admin + kenai

some info
☆ en ville depuis le : 13/11/2016
☆ messages : 163
☆ pseudo : dday.
☆ avatar : bob morley.
☆ crédits : scarlett glasses & macfly.
and more

Feuille de personnage
☆ disponibilité rp:
☆ répertoire
:
☆ to do list
:
MessageSujet: Re: Kiss of Fire — Samuelan   Dim 23 Juil - 22:01

kiss of fire
caeilan && samuel
Tu aurais sans doute pu tenir le gamin dans tes bras encore un moment, mais tu sentais bien que ce qui lui tentait le plus n’était pas d’être porté de cette façon pour une longue période de temps. À son âge tu préférais courir et tu supposais que c’était aussi ce qu’il préférait. Tu le libéras donc pour qu’il puisse aller explorer ton appartement - même s’il le connaissait déjà très bien - et te concentras plutôt sur la mère qui semblait quelque peu découragée par ton comportement enfantin. Tu souris de plus bel en entendant son commentaire avant de répondre le plus sérieusement du monde : « That’s why you like me so much. » C’était une plaisanterie avec un peu de sérieux. Tu ne doutais pas qu’elle t’appréciait, après dire que c’était en raison de ta propension à agir comme un gamin… c’était tout de suite moins crédible. Après tu avais de belles qualités pour te rattraper : offrir des cupcakes était toujours un argument de taille en ta faveur. C’était moins le cas lorsque ça impliquait de donner plus de sucre à un gamin qui était déjà bien trop énergique, mais ça, ça ne te dérangeait pas le moins du monde. C’était bien le lot de ceux qui gardaient que temporairement des gamins. Tu ne savais rien de ce qu’était élever un enfant. Sans doute que ta vision des choses changerait grandement quand tu y serais rendu. En attendant, tu haussas les épaules à la remarque de Caeilan. « I guess not… but you clearly do. » Tout le monde pouvait bénéficier d’une petite dose de sucre par moment, c’était tout du moins ta philosophie. Puis bon, elle pourrait au moins profiter de ta bonne cuisine (sans vouloir te vanter outrageusement).
Avant les cupcakes, il y avait tout de même autre chose : le cadeau. C’était presque une tradition, peut-être une façon inconsciente de t’assurer que le petit bonhomme t’apprécierait toujours autant. Voir la joie dans le gamin te fit bien plaisir, mais tu comptais tout de même laisser le dernier mot à la jeune femme. C’était certes la placer dans une situation potentiellement désagréable, mais ça venait d’une bonne intention. Tu ne fus pas surpris de voir Caeilan accepter qu’il ouvre le présent, tu ne voyais pas comment elle aurait pu résister à une telle bouille. Jonah ne demanda pas son reste et se précipita pour ouvrir le paquet. Tu ne bougeas pourtant pas pour le rejoindre, ton attention se portant sur ton amie alors qu’elle te disait quelque chose d’un brin prévisible. Tu secouas la tête et répondis : « It’s my pleasure. Besides I have cash to spare. » Tu ne disais pas la chose pour te vanter, de toute façon il suffisait de regarder ton appartement pour réaliser la chose. Le point important était que ça te faisait plaisir d’offrir des cadeaux de cette façon. Puis, tu ne regrettas pas ton choix vu la réaction du gamin. Ebouriffant ses cheveux lorsqu’il vint se pendre à tes jambes, tu lui dis, visiblement amusé : « You’re welcome kiddo. » Ce que tu n’avais pas prévu par contre, c’était qu’il veuille aller le faire voler dans l’immédiat. Peut-être aurais-tu du y penser avant de lui offrir. Fort heureusement pour vous, Caeilan, en habile mère qu’elle était, réussit à refuser la chose. Tu hochas la tête, comme si ça évitait le désastre.

Avec le temps que vous veniez de gagner grâce à cette réponse, vous pourriez profiter des cupcakes. Tu rigolas en entendant le commentaire de ton amie. « I know right, it’s amazing. I couldn’t resist. » Tu disais la chose sur le ton de la plaisanterie, même si tu savais qu’elle avait probablement raison. Ce n’était pas très grave, il était vrai que tu n’avais pas pu résister en voyant l’impressionnant cerf-volant. C’était quelque chose qui t’avait toujours fait rêvé petit, mais tes parents avaient jugés que ce n’était pas digne de vous… Peut-être était-ce pour ça que tu le gâtais autant ce petit au fond. Tu souris en entendant ce que te disais Caeilan. « I’m sure of that. I have a better idea though. » Toujours avec ce sourire aux lèvres, tu sortis une nouvelle tasse d’une armoire avant de mettre en marche ta machine à café. Pendant que ça se faisait, tu récupéras le présentoir de cupcake et le plaças devant la principale intéressée. Terminant le tout en plaçant la tasse de café frais, tu t’exclamas joyeusement : « And an espresso for the lady. » Quand même, tu ne pouvais que comprendre la nécessité d’une boisson caféinée pour le matin. D’ailleurs, il valait sans doute mieux que tu t’en fasses un nouveau pour toi aussi.
electric bird.

traductions:
 


why do we insist, on crossing bridges that do not exist? let's take these issues step by step by step, to work it out, day by day by day we're falling down, but life goes on

why worry ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t1120-through-it-all-you-could-
avatar

Caeilan O'Hara
membre + petit scarabée

some info
☆ en ville depuis le : 03/07/2017
☆ messages : 46
☆ pseudo : Mister D.
☆ avatar : Katie McGrath
☆ crédits : Sugar Slaughter
and more

Feuille de personnage
☆ disponibilité rp: Samuel ; Siobhán ; Giselle ; Leilani (0/4)
☆ répertoire
:
☆ to do list
:
MessageSujet: Re: Kiss of Fire — Samuelan   Ven 4 Aoû - 23:05




     


 
Samuel & Caeilan
Reincarnation of a lovebird

Laissant Jonah en bonne compagnie dans le salon — l’enfant avait entrepris de lire la boite, et s’était calmement assis devant la table basse — Caeilan suivit Samuel jusqu’au comptoir, s’y accoudant distraitement. Elle avait un sourire satisfait aux lèvres, car malgré tout, cela lui faisait extrêmement plaisir que Samuel s’entende aussi bien avec son fils. Samuel avait été là dans les moments les plus difficiles, et elle lui serait toujours reconnaissante ; même s’il passait trop de temps à dépenser son argent sur Jonah. Certes, idéalement, elle aurait aimé que son fils ne pense pas que son « oncle » puisse céder n’importe quand et lui offrir n’importe quoi, mais elle ne pouvait s’empêcher d’être contente que son fils soit gâté. Elle ne pouvait pas forcément tout lui offrir elle-même, et si elle espérait que sa présence et son amour était suffisant, elle savait que ce n’était pas forcément le cas — surtout lorsqu’elle passait ses nuits à travailler. Lentement, alors, elle se hissa sur l’un des tabourets dominant le comptoir, et elle reposa son menton contre ses mains, observant distraitement les cupcakes posés sur une assiette, à quelques centimètres seulement. Elle en attrapa un, d’une belle couleur bleutée, et elle le porta à son nez, humant l’odeur du sucre et soupirant de satisfaction. Quelques secondes de plus, et Samuel déposa une tasse de café devant elle ; elle grogna, tendant la main sans attendre vers la petite tasse. « Oh thank ya. Ya know me so well, Samuel. » Elle souffla doucement sur le breuvage avant d’en prendre une fine gorgée, laissant échapper une plainte de bonheur. « I think your coffee machine is what I miss most about ya. » Lui dit-elle alors, taquine, avant de prendre une bouchée de son cupcake.

D’une oreille distraite, elle écoutait son fils lire les instructions sur la boite, et ne pouvait s’empêcher d’en sourire. Il lui semblait grandir tellement vite, mais il y avait une satisfaction particulière à le voir progresser de la sorte ; d’autant qu’il était toujours très fier de ses exploits, et qu’elle ne pouvait être plus attendrie qu’elle était. Présentement, par ailleurs, elle hésitait à partager une certaine information avec Samuel. Elle n’aurait pas d’autre occasion, elle le savait ; Jonah était trop curieux, et elle ne pouvait parler de certaines choses à ses côtés. Il lui fallait profiter du fait qu’il soit distrait, mais … Oh, et puis. Avalant sa bouchée, elle releva les yeux vers Samuel, et lui sourit un instant. « So … I slept with someone. Earlier this week. » Elle prit nerveusement une gorgée de café, et le regretta légèrement lorsque le liquide lui brûla la gorge. Toussant un peu, elle jeta un regard vers Jonah, satisfaite de le voir toujours occupé, avant de se reconcentrer sur Samuel, hésitante. « I wasn’t lookin’ for it, mind ya. She just … walked in. At the bar. She was a customer. » Elle toussa à nouveau, par réflexe, pour cacher sa gêne. Caeilan était bisexuelle, certes, mais elle n’en parlait pas souvent. Plutôt jamais, d’ailleurs. Enfin, elle doutait que Samuel soit gêné par l’idée.

Nerveusement, elle se frotta la nuque, et fixa son cupcake, en arrachant un petit bout pour le glisser entre ses lèvres. « She was this blonde, gorgeous lady, forty somethin’. Ya should see her house, it’d put your place to shame. » Elle sourit un peu alors, relevant les yeux vers lui. « She was so out of place at the pub. I don’t know, I found she was charmin’. » Elle soupira un peu, prenant une nouvelle bouchée pour se distraire. « Anyway, I know I’m probably gonna regret it. » Elle se frotta la joue. « I don’t know what I’d do if I see her again. I mean, I didn’t talk to her long … If you know what I mean. But, I liked her ? I guess ? » Elle resta silencieuse un moment, puis respira un bon coup, et reprit une gorgée de café. « It’s just a mess, it’s not like I’m even lookin’ for anythin’. I don’t know why I’m so upset by this. » Un sourire tremblant aux lèvres, elle haussa les épaules soudainement, et fit claquer ses ongles contre le comptoir. « Movin’ on … How’s the mother of your child ? » Elle n’était pas certaine d’avoir détourné l’attention efficacement, mais elle savait que le sujet commençait à devenir dérangeant. Elle l’avait abordé, certes, mais en parler ne faisait que la perturber un peu plus, au lieu de l’éclairer comme elle pensait. Cela dit, peut-être que Samuel, toujours plus sage qu’elle, pourrait l’aider à mettre ses idées au clair.



     
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d

Traductions:
 


His hands felt like thunder on my skin +
Oh I thought that he was all I ever wanted. Should have come with a warning. Just like you, I've been there too. Oh I got bag and I got a plan. Girl you better get out while you can... while you can, while you can.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t1851-u-c-caeilan
avatar

Samuel Dewar
admin + kenai

some info
☆ en ville depuis le : 13/11/2016
☆ messages : 163
☆ pseudo : dday.
☆ avatar : bob morley.
☆ crédits : scarlett glasses & macfly.
and more

Feuille de personnage
☆ disponibilité rp:
☆ répertoire
:
☆ to do list
:
MessageSujet: Re: Kiss of Fire — Samuelan   Dim 20 Aoû - 5:04

kiss of fire
caeilan && samuel
Au fond, il n’y avait que très peu de doute quant au fait que tu gâtais affreusement le gamin. Ce n’était probablement pas très sain et il grandirait avec l’idée que tu céderais à chacun de ses caprices. Sauf que rien de tout ça ne te dérangeait. Il fallait admettre que tu pensais ainsi parce que ce n’était pas ton enfant, peut-être que ce serait une autre histoire quand tu serais le père d’un gamin. En attendant, c’était une joie que de gâter le fils de Caeilan, comme tu faisais avec elle d’une manière. Ce n’était certes pas en lui offrant des cerfs-volants, mais un café faisait bien l’affaire. Un sourire se dessina sur tes lèvres en entendant son commentaire. Elle n’avait pas tord, tu la connaissais assez bien pour savoir qu’un café lui était nécessaire, surtout le matin. À sa taquinerie tu haussas les épaules avant de dire avec un peu trop de sérieux : « I can give it to you if you want. » Tu l’utilisais régulièrement, mais tu pouvais toujours t’en acheter une nouvelle sans même que ça change quoi que ce soit à ton compte en banque. « Or you can comme more often. » Les deux hypothèses te plaisaient bien, tu avais même une préférence pour la seconde, après tout la compagnie de Caeilan te manquait bien souvent.

Suite à quoi tu te tournas vers ta machine pour te faire un nouveau café avant de t’interrompre dans ton geste lorsque la jeune femme t’annonça soudainement qu’elle avait couché avec quelqu’un. Tant pis pour ta boisson, tu avais quelque chose de plus croustillant pour te tenir éveillé. « Who’s the lucky person ? » Question importante, c’était le genre de détail qui changeait la donne après tout. Tu n’eus pas de temps à attendre avant d’obtenir la réponse à cette question. Une cliente ? Ça voulait dire deux choses, notamment le fait que Caeilan s’intéressait aux femmes un détail que tu avais ignoré jusqu’à ce moment. Ça te disait aussi qu’elle fréquentait des clients, ça devait bien être l’avantage du boulot (quelque chose que tu ne pouvais pas faire en étant plongeur). « I didn’t know you slept around with customers… » Tu disais ça pour l’embêter, parce qu’au final tu t’en fichais bien. Tu étais même plutôt content qu’elle ait pu coucher avec quelqu’un, fille ou homme. Tu ne fis donc pas de commentaire sur le sexe de sa conquête d’un soir, préférant de loin attendre les détails d’une aventure qui semblait croustillante.
Encore une fois, tu n’eus pas à attendre, Caeilan commençant à fournir les détails que tu attendais. La description de la cliente en question n’avait rien de suffisamment précis pour que tu puisses avoir une véritable idée de qui il s’agissait, mais tu décidas de faire confiance à la jeune femme pour ce qui était de la beauté de sa conquête. Tu grimaças pourtant lorsqu’elle commenta la maison de la conquête en question, comme si elle pouvait être aussi bien que la maison. Un sourire amusé sur le visage, tu te tournas pour retourner à ton café tout en écoutant ce qu’elle te disait. Tu hochas la tête par moment pour démontrer qu’elle avait toute ton attention. L’histoire prit une tournure moins plaisante lorsque ton amie souligna qu’elle allait probablement le regretter. Tu arquas un sourcil, te tournant à nouveau vers elle les bras croisés. Tu n’appréciais pas spécialement pas ce pessimisme, surtout que tu ne voyais pas où était le problème dans l’histoire. Sauf que tu n’eus pas le temps de réagir qu’elle changea le sujet pour quelque chose qui te mettait toi mal à l’aise. « She’s great…. I think. » Ce n’était pas comme si toute l’histoire avec Ava était claire. Tu revins donc au premier sujet : « But don’t change the subject, not when it’s this interesting. » Quand même, tu n’allais pas la laisser s’en tirer aussi facilement. « You don’t have to look for something to see her again you know. » C’était ton point de vue, toujours suivre le flot naturel des choses pour voir où ça pouvait te mener. Le plus souvent ce n’était pas un problème, mais ça t’avait cette mené à une situation bien particulière avec ta future paternité… mais ça c’était une autre histoire complètement. « If you want to see her again you can, I mean, you do know where she lives. » Bon tu ne lui conseillais pas de débarquer à l’improviste chez la dame, mais un entre-deux était tout à fait possible. « Otherwise I would tell you to go with the flow. I’m sure she liked you too and she’ll come back for more. » Ce n’était peut-être pas ce qu’elle voudrait entendre, mais ça te semblait être une bonne solution. Tu ne savais pas trop quoi lui dire au fond, ce n’était pas vraiment le genre de problème auxquels tu étaient confrontés en général. Encore moins maintenant que tu aurais bientôt un enfant.  
electric bird.

traductions:
 
Spoiler:
 


why do we insist, on crossing bridges that do not exist? let's take these issues step by step by step, to work it out, day by day by day we're falling down, but life goes on

why worry ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t1120-through-it-all-you-could-
avatar

Caeilan O'Hara
membre + petit scarabée

some info
☆ en ville depuis le : 03/07/2017
☆ messages : 46
☆ pseudo : Mister D.
☆ avatar : Katie McGrath
☆ crédits : Sugar Slaughter
and more

Feuille de personnage
☆ disponibilité rp: Samuel ; Siobhán ; Giselle ; Leilani (0/4)
☆ répertoire
:
☆ to do list
:
MessageSujet: Re: Kiss of Fire — Samuelan   Ven 29 Sep - 19:34




     


 
Samuel & Caeilan
Reincarnation of a lovebird


Elle ne put s’empêcher de rouler des yeux à l’offre de son ami ; observant la cafetière avec un peu trop d’intérêt. C’était vraiment une mauvaise idée que d’encourager son addiction au liquide noir, elle qui en buvait déjà bien trop pour tenir ses longues journées. La seule façon pour elle de rester éveillée pendant autant de temps était d’enchaîner les cafés, et elle savait que malgré l’effet néfaste qu’ils avaient sur son corps, elle pouvait difficilement s’en passer. Cela faisait de trop nombreuses nuits passées en dormant peu, et celle de cette semaine n’avait certainement pas aidé les cernes sur son visage. Mais il lui fallait quand même avouer que la soirée lui avait apporté quelque chose d’aussi précieux, à ses yeux ; l’intimité de deux corps, l’exultation physique qui lui avait été bien bénéfique — et nécessaire. Elle appréciait pouvoir retrouver ce genre de relations ; elle n’avait jamais été timide par le passé, mais les implications qu’il y avait derrière l’effrayait. Elle doutait que Siobhán eût été capable d’un one night stand, ce qu’elle aurait préféré être, par ailleurs, et c’était bien ça qui la rendait anxieuse. Elle n’avait pas le temps de s’engager dans une affaire plus sérieuse, elle n’avait pas forcément l’envie non plus. Il fallait qu’elle pense à Jonah avant tout, elle ne pouvait pas mettre une femme avant les besoins de son fils.

Evidemment, Samuel n’était pas témoin de son débat intérieur, et elle plongea ses lèvres dans sa tasse d’expresso alors que son ami revenait avec la sienne. Les mots prononcés par Samuel la rendirent curieuse, mais il changea le sujet à son tour, et elle ne put retenir un sourire. Elle ne le blâmait pas d’être intéressé par sa soudaine vie sociale — sexuelle — mais elle ne manquerait pas de revenir au sujet flou de la mère de son enfant plus tard. Elle ne serait pas la seule à passer à la casserole, c’était certain. Et avec attention alors, elle écouta Samuel, lui donnait l’avis dont elle avait désespérément besoin. Car elle était terriblement partagée quant à cette femme, qu’elle ne souhaitait pas revoir tout en voulant retourner entre ses draps. Alors, elle soupira, et continua à grignoter son muffin, hochant la tête alors que les réflexions de son ami avaient du sens, finalement. « Yea, I hear ya. It’s just … Urh. I have Jonah to worry about, ya know ? I can’t just do what I want. » Elle jeta un œil vers son fils, encore totalement immergé dans l’étude de son nouveau cadeau, avant de se reconcentrer sur Samuel, lèvre inférieure mordue pensivement. « It complicates things. I don’t mind a casual fuck, but I mean ; I can’t exactly open up about myself. I can’t explain why I can’t take her back to my place or anythin’. Ya know how much I hate talkin’ about myself. » Elle glissa un morceau plus large de gâteau dans sa bouche, profitant d’être occupée à mâcher pour mieux organiser sa pensée. « I guess I’d like to see her again but I don’t want the intimacy. I don’t know if I can trust someone like that. And the fact that I’m technically still married … Uuuurh. God this sucks. » Elle prit sa tête entre ses mains, alors, cachant son visage alors qu’elle soupirait de plus belle.

Une petite main la sortit de son moment pathétique, et elle baissa les yeux pour contempler le visage de son fils, incapable de s’empêcher de sourire en voyant sa mine innocente. « You okay Mama ? » Elle rit un peu, et attrapa le garçon par les aisselles, le hissant jusqu’à pouvoir l’asseoir sur ses genoux. « Of course love. Now, how ‘bout this cupcake ? » Le cri d’excitation fut juste assez fort pour la faire grimacer, et elle dut le retenir d’un bras pour ne pas qu’il tombe. Elle attrapa un cupcake vert sur l’assiette et le déposa devant Jonah, pressant un baiser contre son crâne. « Careful baby. » Il hocha la tête sérieusement, et s’occupa tout de suite avec son gâteau ; et elle releva alors la tête pour sourire à Samuel, haussant légèrement les sourcils. « Alright, now that I’ve said my piece, ya say yours. What’s up with Ava ? » Elle posa ses mains contre le ventre de son fils, caressant distraitement la peau à travers le tissu, alors que le garçon était distrait par le sucre sur le cupcake. « Oh, and if ya need help readyin’ the appartment for the little one, just ask. I’m a pro at baby proofing. » Elle eut un sourire taquin alors, terminant sa tasse de café d’une courte gorgée. Elle en aurait bien demandé un autre, mais ce n’était pas raisonnable.



     
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d

Traductions:
 

Spoiler:
 


His hands felt like thunder on my skin +
Oh I thought that he was all I ever wanted. Should have come with a warning. Just like you, I've been there too. Oh I got bag and I got a plan. Girl you better get out while you can... while you can, while you can.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t1851-u-c-caeilan

Contenu sponsorisé

some info
and more
MessageSujet: Re: Kiss of Fire — Samuelan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kiss of Fire — Samuelan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TEARS OF JOY  ::  :: city center :: habitations-
Sauter vers: