N'hésitez pas à soutenir le forum ici ou encore . ♡
TEARS OF JOY a fêté dernièrement ses onze mois d'existence. ♡

Partagez | 
 

 Boire pour oublier le passé (Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Hazel Lincoln
membre + petit scarabée

some info
☼ en ville depuis le : 27/05/2017
☼ messages : 46
☼ pseudo : SB, Jade
☼ avatar : Jennifer Morrison
☼ crédits : Stolen Paradise
and more
MessageSujet: Boire pour oublier le passé (Libre)   Ven 9 Juin - 10:32

Le déménagement m’avait épuisée, mais cela ne m’avait pas empêché d’écrire pendant des heures. L’inspiration m’avait emporté et je n’avais rien pu faire pour l’arrêter. Venir vivre dans une autre ville, loin du drame que j’avais vécu s’était finalement révéler bénéfique. Néanmoins, la fatigue l’avait finalement emportée et je m’étais endormie sur le clavier de mon ordinateur. Un sommeil sans rêve pour commencer, un sommeil réparateur, comme je n’en avais plus fais depuis des semaines. Et puis soudain, le cauchemar. Toujours plus fort, toujours plus violent. Le cauchemar qui vient s’infiltrer dans mes veines et me surprendre. Brusquement. Comme chaque fois, impossible de me réveiller. Je le voudrais, mais je n’y arrive pas. Je suis comme prisonnière et c’est déstabilisant. Je me débats contre mon inconscient, mais comme toujours, il prend le dessus et finit par gagner. Vaincue, je le laisse faire, je le laisse me conduire au plus fort du cauchemar. Ce moment ou après ma fausse couche, je me sentais perdue et vulnérable. Ce moment où Tobias, mon époux, m’emmenait passer quelques jours à Miami pour me changer les idées. Ce moment, ou malgré mon chagrin, j’allais bien, parce qu’il était là. Et puis, brusquement, l’accident. Le bruit, le choc, les cris et plus rien. Alors, je me réveille en hurlant, les joues baignées de larmes. J’ai beau m’épuisée chaque journée les souvenirs atroces sont toujours là et je crois que je ne pourrais jamais oublier ce jour où j’ai perdu tout ce que j’avais. Je regarde l’heure, il est tôt, à peine vingt-et-une heure et je sais que si je me glisse dans mon lit, je ne parviendrais pas à trouver le sommeil. Je tente tant bien que mal de chasser les derniers vestiges de mon cauchemar et je décide de sortir. Boire n’est pas la solution aux problèmes de l’homme, mais je sais que seule une bonne bière pourra me faire oublier mon cauchemar. Alors, je marche jusqu’au bar le plus proche et j’y pénètre d’un pas mal assuré. Je passe ma commande et je m’installe sur un tabouret. Ma détresse doit sans doute se voir à des kilomètres, mais je m’en moque, je ne cherche pas à attirer la compassion des gens, j’ai juste besoin de boire pour oublier ma peine.


uc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Myrtle Montgomery
membre + petit scarabée

some info
☼ en ville depuis le : 16/07/2016
☼ messages : 502
☼ pseudo : V.
☼ avatar : E. Browning.
☼ crédits : © Leave&alaska
and more
MessageSujet: Re: Boire pour oublier le passé (Libre)   Hier à 18:59

Boire pour oublier le passé.
Hazel&Myrtle


« Allez Myrtle ! Il n’est que dix-neuf heures. Ne me dis quand même pas que t’as quelque chose de plus intéressant à faire ? Juste une fois. En plus, ça fait une année que tu es avec nous […] » Depuis mon arrivée ce matin au travail, mes collègues n’arrêtaient pas de me tourner autour, chacun m’invitant à aller boire un verre à la fin du service. Ils revenaient à la charge, chaque heure. Soupirant, tout en éteignant mon ordinateur, je levai mon regard vers mon interlocuteur. Un certain Maxwell, inspecteur depuis peu chez nous. Etonnamment, je l’aimais bien, mais pas au point d’être devenue confidente avec lui. Je gardais quand même une certaine distance. Finalement, levant les yeux au ciel, je souris. « Bon, c’est bien parce que c’est toi … », dis-je, un sourire taquin aux coins des lèvres. Et c’est comme cela que, en fin de journée, début de soirée, je me retrouvais au McKibbins Irish Pub, entourée de mes collègues, chacun respectant mon espace vital. Comme s’ils savaient qu’il ne fallait pas trop s’approcher de moi. Ou alors à leurs risques et périls. Cela faisait maintenant quelque temps que j’avais entendu parler de ce bar, mais je n’en avais pas encore eu l’occasion d’y mettre le pied. Jusqu’à maintenant. Installée à une table, je trinquais donc avec mes collègues, heureuse d’être là. Pour une fois, je me laissais aller, faisant abstraction de mes soucis, et de tout ce qui tournait dans ma tête. Contrairement à mes collègues masculins qui eux avaient tous pris un verre de whisky, j’avais pris de la bière. L’alcool n’était pas vraiment mon truc. Certes, j’avais déjà fini plusieurs fois complètement bourrée, mais je m’étais assagie depuis. Surtout que mon addiction était tout autre et bien plus destructrice que l’alcool. La poudre blanche. Profitant de l’instant présent, je ne fis pas attention à l’heure ni au monde qui m’entourait.

Aux alentours de vingt-et-une heure, Maxwell se leva, suivit des autres. « Ma petite, on continue la soirée ailleurs ? ». Le regard dans le vide, fixant mon verre à moitié vide, je secouais la tête. « Non merci. Je pense que je vais finir mon verre et rentrer chez moi … Peut-être une autre fois. En tout cas, vous avez bien fait d’insister pour que je vienne, mais je m’arrête là » Désolée, je leur souris, les saluant. J’avais certes pris plus confiance, mais pas au point de poursuivre la soirée en leur compagnie. Au lieu de rester seule à ma table, je me levai, mon verre à la main, et je m’assis directement au comptoir du bar. De toute façon, une fois vide, je m’en irais. Espérant que cette nuit j’arriverais à dormir. Insomnie, quand tu nous tiens. Je fis vaguement attention que quelques secondes plus tard, une jeune femme s’installa non loin de moi. Toutefois, quelque chose attira mon regard dans sa direction. Je me levai, avant de me pencher, et de ramasser quelque chose au sol. Je m’approchais ensuite d’elle, remarquant au passage sa tristesse. Avec le passé que je me trimballais, j’arrivais à déchiffrer facilement cette expression. Toutefois, je n’en dis rien. Après tout, je ne la connaissais pas. Lui tapotant légèrement l’épaule, pour avoir toute son attention, je lui tendis ce que je tenais dans les mains. « Je crois que vous avez fait tomber quelque chose. C’était par terre, à vos côtés », dis-je, me rasseyant sur un autre tabouret. Tant qu'à faire. Et je n'avais toujours pas fini mon verre.

Made by Neon Demon


Spoiler:
 


It was a rainy night when he came into sight. Standing by the road. No umbrella. No coat. So I pulled up along side and I offered him a ride. He accepted with a smile so we drove for a while. I didn’t ask him his name. This lonely boy in the rain. Fate tell me it’s right. Is this love at first sight ? @halestorm

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t1645-poupee-de-cire-myrtle#349
 
Boire pour oublier le passé (Libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [CLOS] Boire pour oublier [Axel]
» Faut-il oublier le passé pour se donner un avenir?
» [Collection] Pour oublier la vie (Tallandier)
» Boire pour oublier, oublier pour boire mais de quoi on parlait deja ??? Pv. Randall Boggs
» cardan roue libre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TEARS OF JOY  ::  :: south san francisco :: mckibbins irish pub-
Sauter vers: