N'hésitez pas à soutenir le forum ici ou encore . ♡
TEARS OF JOY a fêté dernièrement ses onze mois d'existence. ♡

Partagez | 
 

 When life plays with you ○ Rafaël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité

some info
and more
MessageSujet: When life plays with you ○ Rafaël   Ven 24 Mar - 20:40

When life plays with you
Kendall & Rafaël
J'avance jour après jour sans plus sentir la chaleur du soleil, tout m'ennuie douloureusement et me torture. Je suis destiné à souffrir éternellement.

Comme toujours, je m’étais embarqué dans un règlement de compte, qui m’avait valu d’être dans un commissariat actuellement. Pour couronner le tout, ils m’avaient passé les menottes, alors que je ne voyais pas pourquoi je devais être le seul, à m’en munir. L’autre homme qui s’entretenait avec son père vêtu d’un costume-cravate, qui devait valoir une fortune, une famille avec une réputation et qu’il ne fallait pas entacher d’un scandale pour ne pas que ça nuise à la politique et leur suffrage. Grinçant des dents fortement et un léger rictus se trouvait, à la jointure de mes lèvres. Deux policiers cherchaient à me tirer les vers du nez en protestant que je devais présenter des excuses, si je ne voulais pas qu’on touche à mon casier, qui était bien loin d’être vierge cela va sans dire. Refusant parce qu’il n’était pas question que je plis, car je n’avais pas commencé la confrontation j’avais simplement répondu à celui qui l’avait lancé. L’autre fils à papa était en train de boire un café et de manger un donut, on lui donnait tout sur un plateau d’argent. Ce qui éveilla mon sentiment d’injustice et de colère. Mes mains se contractèrent et révélant pas la même occasion, à quel point j’étais en colère mais que je faisais tout ce que je pouvais, pour pouvoir me maîtriser. Ca ne manque pas non plus d’ambiance en tout genre dans ce commissariat, mais je ne cherchais pas non plus à m’y intéresser de trop près.  Les heures passèrent avec lenteur et comme ils n’arrivaient pas à me faire parler ni même à ce que je ne présente des excuses, j’avais pris la parole en faisant usage d’un ton neutre. –« J’ai le droit de passer un coup de fil, monsieur le policier ? »-. Fronçant le nez légèrement, puis ils n’avaient pas non plus le droit de me refuser ce droit, car même si j’étais un simple citoyen et non pas : un fils de. J’avais la possibilité de passer un coup de fil, car ils ne pouvaient pas aller contre les lois de ce pays. Ils finirent par me laisser passer mon coup de fil, tout en me laissant l’espace nécessaire pour que je puisse être en paix, pour pouvoir m’entretenir en « privée » avec mon futur interlocuteur. Jurant silencieusement, que tu avais intérêt à me répondre sur le champ pour ne pas aggraver la situation dans laquelle je me trouvais. Tu ne tardas pas à me répondre et c’était un soulagement pour moi de t’avoir au bout du fil. Je te mis au courant de ma situation actuelle et que tu devais payer « ma caution » car je n’avais plus un rond sur moi. Sans pour autant te préciser que je devais présenter des excuses pour pouvoir m’en tirer, sans trop de gravité.

Légèrement amoché, nous nous étions battu et je n’y avais pas été de mains mortes, quand il voulait sans prendre en toi ou même quand on voulait te nuire. Je me devais de répliquer sur le champ, j’avais le sang chaud quand ça te concernait, puisque je ne supportais pas la simple idée qu’il puisse te blesser. Tant que je serai là, je m’assurerai de te protéger comme il se doit. Une fois que tu me m’affirmas que tu allais venir me retrouver, j’avais raccroché rapidement. Puis, j’étais retourné sur ma chaise et je demeurais silencieux alors que l’autre homme me lançait un sourire arrogant, ce que je ne supportais pas. Si je n’avais pas eu les menottes, j’aurai pu lui foutre un coup de poing dans sa face de « gueule de riche », pour lui faire sortir son sourire arrogant, en lui brisant la mâchoire pour mon propre plaisir personnel.  Tu ne devrais pas tarder à arriver, je me mettais à mon aise sur la chaise, même si je commençais à avoir besoin de boire et de manger, mais je ne devais pas trop y penser.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
 
When life plays with you ○ Rafaël
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Life on Mars / Ashes to Ashes
» Resident Evil : After Life (3D)
» Unordinary Life
» Life
» Review : Ricky Steamboat - The life story of the Dragon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TEARS OF JOY  ::  :: sound of silence :: rps terminés-
Sauter vers: