N'hésitez pas à soutenir le forum ici ou encore . ♡
TEARS OF JOY a fêté dernièrement ses onze mois d'existence. ♡

Partagez | 
 

 “We need never be hopeless because we can never be irreperably broken.” Maeve&Zach

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité

some info
and more
MessageSujet: “We need never be hopeless because we can never be irreperably broken.” Maeve&Zach    Sam 4 Fév - 21:07

the phonecall
don't try to fight it I'm here for tonight and I'll be waiting for you until we meet again
maeve ✧ zach

Il descend de son vélo, et c'est un miracle que son café, coincé dans sa main droite durant tout le trajet, ne se soit pas renversé. San Francisco est une ville de creux et de bosses, et Zach est heureux d'être sportif, et de pouvoir s'y déplacer sans difficulté à bicyclette. C'est un mode de transport qu'il affectionne depuis l'enfance. Il adorait aller le long du lac Erie, dans la réserve naturelle de la ville, avec sa sœur. Et maintenant qu'il a sillonné Cleveland de long en large, qu'il connaît sa ville de naissance comme sa poche, le voilà à l'attaque d'un nouveau terrain de jeu, une ville entière à découvrir. Zach n'a jamais beaucoup voyagé durant son enfance. Il y a eu le divorce de ses parents, puis son père ne gagnait pas assez pour qu'ils visitent le monde entier. Ils sont allés plusieurs fois à New York, et à Boston. Une fois en Floride aussi, mais en emménageant ici, c'était la première fois qu'il venait en Californie. L'air marin, la chaleur, le soleil même en hiver, il n'a pas l'habitude. Zach sort ses clés de sa poche, et après avoir passé la porte d'entrée du petit immeuble, grimpe les marches quatre par quatre jusqu'au cinquième et dernier étage. Lorsqu'il déverrouille sa porte, son chat vient tourner entre ses jambes, se frotter à ses mollets. Zach lève les yeux auciel, un peu attendri. Quel charmeur.
L'avantage de vivre dans un appartement composé d'une seule pièce, c'est que peu importe où il est, Zach voit l'heure sur son réveil. Enfin non, pas peu importe. S'il est dans sa salle de bain, il ne le voit pas. Surtout si la porte est fermée. Mais pour l'instant, accoudé à sa petite table de cuisine, Zach a les yeux rivés sur les aiguilles de son petit réveil bleu. La trotteuse lui donne l'impression de ralentir un peu plus à chaque instant. Ils ont leurs habitudes. Un pacte tacite. Il l'appelle toujours à la même heure. Parfois encore une fois plus tard dans la soirée, mais toujours à la fin de leur journée respective de travail. Sauf qu'aujourd'hui, Zach n'a pas travaillé, et sa journée rythmée par ses déambulations dans la ville et la programmation de son jeu lui semble fade sans Maeve au bout du fil. Sauf qu'il lui reste une belle heure et demi à tuer avant que ce ne soit leur heure. Le chat se redresse sur le lit défait, tout à coup, comme s'il avait repéré on ne sait quelle proie dans le petit appartement désordonné de son maître.  « Eurêka ? » L'animal n'accorde au jeune homme qu'une oreille, qu'il tourne vers lui. La boule de poils se tasse sur elle-même, à l’affût du moindre mouvement des lumières entrant par la fenêtre et Zach soupire. Il finit par porter le gobelet en carton à ses lèvres. Le café est froid, mais il en apprécie l'amertume tout de même, et Eurêka le suit du regard sans bouger la tête. Il est flippant, ce chat. Vraiment. Finalement, le félin bondit sur une tâche que le soleil forme sur le sol. Il roule et griffe sa proie, qui telle le parquet qu'elle est, ne bouge pas d'un pouce. Le garçon sourit, et regarde son téléphone, posé devant lui. Une heure et demi. Autant dire une éternité. Il n'a pas envie de lire, pas envie d'écouter de musique, pas envie de sortir, ni d'aller allumer son ordinateur. Il a envie de l'entendre elle. N'y tenant plus, il déverrouille son portable, et l'heure lui saute à nouveau aux yeux. Il faut qu'il s'occupe. S'il n'est pas occupé, il a l'impression de devenir fou, et l'attente décuple ce sentiment. Il a souvent des pics d'hyperactivité, mais sait gérer seul ses besoins compulsifs. Il court beaucoup pour y remédier. Le sport le calme. Or maintenant, c'est seulement la nervosité qui le ronge. Il a besoin d'elle, en fait. Tant qu'il travaille, le temps passe vite, mais ici, dans cette ville inconnue, loin de ses quelques amis, Zach se sent beaucoup trop seul. Passé les deux premières semaines d'euphorie, maintenant que la routine s'installe, ses jours de repos lui paraissent durer des mois. N'y tenant plus, il cherche son nom dans son répertoire et appelle le numéro qu'il connaît par cœur depuis longtemps. L'habitude de le composer, depuis deux ans. Les sonneries se suivent, et Zach se tend sur sa chaise.
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Maeve Keating
admin + tiana

some info
☼ en ville depuis le : 25/12/2016
☼ messages : 149
☼ pseudo : chuu (cora).
☼ avatar : maia mitchell.
☼ crédits : valtersen. (avatar)
and more
MessageSujet: Re: “We need never be hopeless because we can never be irreperably broken.” Maeve&Zach    Sam 4 Fév - 22:05


i've never met you, but we speak everyday on the phone.
you're not here, but i never feel alone. i know that
you feel the same way. i get so sleepy, chatting every
night so late, 'cause you fit me and i fit you. 'cause
you're my best friend even though we've never met.

Elle avait le nez dans son carnet, parcourant à toute vitesse les lignes afin de trouver l’information qu’il lui fallait. Autour d’elle, techniciens et décorateurs s’affairaient à arranger les derniers détails pour le mariage. Cela faisait maintenant plusieurs mois que Maeve participait à l’organisation de divers événements, tantôt avec sa mère, tantôt dans le cadre de sa formation. Et ce jour-là, elle bouclait le mariage d’une jeune fille de famille affluente ; elle n’avait pas le droit à l’erreur. Bien sûr, elle restait supervisée par Mme Keating, mais il était important à ses yeux que le travail soit bien fait. Après tout, il s’agissait du plus beau jour de la vie d’une femme et elle ne devait en rien le gâcher. Tout était quasiment prêt, il ne restait plus que… « Là ! » s’exclama-t-elle, le doigt posé sur une ligne du carnet. « Ian, les rubans dorés sont pour la table huit. » Satisfaite d’elle-même, elle ferma le livret et balaya la salle des yeux. Tout était parfait. Tout simplement par-fait. Mme Keating s’approcha de sa fille et, passant un bras autour de son épaule, la félicita pour le travail qu’elle avait fourni. « Tu peux y aller maintenant ma chérie. Je vais terminer les deux-trois dernières choses à faire et on se retrouve demain à dix-sept heures tapantes. » La jeune fille acquiesça d’un hochement de tête, et après avoir embrassé furtivement sa mère sur la joue, attrapa son manteau et son sac et quitta les lieux. Elle regarda alors sa montre, soupirant en voyant l’heure indiquée. Deux heures trop tôt.
Maeve déposa les clés dans le bol à l’entrée de son appartement et se déchaussa. Le silence régnait dans la pièce principale, si bien qu’elle suspecta que Pixie, son chat adopté il y a quelques mois, devait dormir bien profondément. Un coup d’œil sur le canapé du salon confirma ses pensées et elle ne put s’empêcher d’aller troubler le sommeil de l’animal en caressant son ventre. Pixie s’étira alors et, dans un bâillement, étouffa un miaulement. Maeve rigola un coup, puis s’affala à ses côtés, attrapant son ordinateur portable. L’heure dans le coin inférieur droit semblait la narguer. Encore un peu plus d’une heure et demie. pensa-t-elle. Il fallait qu’elle se change les idées. Sur son écran, elle fixait distraitement un hébergeur de blog. Cela faisait maintenant plusieurs semaines qu’elle voulait se lancer, mais craignait de ne pas savoir s’y prendre. Peut-être pouvait-elle lui demander de l’aide ? Et comme si le destin avait décidé de s’en mêler une fois de plus, elle sentit son téléphone portable vibrer à côté d’elle, puis une mélodie qu’elle ne connaissait que trop bien emplit la pièce. Zach.
Maeve ne put réprimer le sourire qui pointait sur son visage et ignora royalement son rythme cardiaque qui s’était soudain emballé. Elle attrapa le téléphone et répondit, non sans avoir repris sa respiration. « Oui, allo ? Zach ? » Instinctivement, son corps s’enfonça un peu plus dans le canapé, ses jambes se replièrent contre son buste. Une seule seconde s’écoula avant qu’elle ne reprenne la parole, mais elle eut l’impression que le temps s’était soudain stoppé. Il était le seul à provoquer de telles émotions en elle. « Est-ce qu’il s’est passé quelque chose ? Il est encore tôt. » On pouvait percevoir une pointe d’inquiétude dans sa voix. Elle n’avait pas l’habitude qu’ils dérogent à leur petite tradition, mais cela ne voulait pas dire qu’elle avait à s’inquiéter pour autant. Attendant nerveusement sa réponse, elle se mit à jouer avec une mèche de ses cheveux, les yeux rivés sur ses genoux.


you could never know what it's like. there's a cold lonely light that shines from you. you'll wind up like the wreck you hide behind that mask you use. well look at me, i'm coming back again. don't you know i'm still standing better than i ever did, looking like a true survivor, feeling like a little kid ? i'm still standing after all this time, picking up the pieces of my life without you on my mind. ☆
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité

some info
and more
MessageSujet: Re: “We need never be hopeless because we can never be irreperably broken.” Maeve&Zach    Sam 4 Fév - 22:22

the phonecall
don't try to fight it I'm here for tonight and I'll be waiting for you until we meet again
maeve ✧ zach
Zach tourne machinalement les pages d'un livre qu'il a attrapé au hasard sur le plan de travail de la cuisine. Il les range partout, il en a trop pour qu'ils tiennent tous sur l'étagère au dessus de son lit, et définitivement pas la place d'installer une bibliothèque pour les y placer méthodiquement. Mais il aime son bordel organisé, il s'y retrouve. C'est instinctif pour lui qui a une si bonne mémoire. C'est exceptionnel qu'il perde quoi que ce soit si l'objet ne dépend que de lui. Ses manies de toujours tout laisser traîner sauf ses carcasses d'ordinateur,ça rendait son père fou. Et Zach, en vrai petit con d'adolescent, s'amusait à semer ses livres partout dans la maison. Mais dès l'instant où sa sœur a émis une protestation – Le jour où elle a retrouvé un livre sur la physique quantique dans le frigo – il a accepté de se limiter à sa chambre. Enfin, à l'autre bout du combiné, la voix de la jeune femme se fait entendre, et Zach souffle correctement à nouveau. Attendre qu'elle décroche le plonge toujours dans une espèce d'apnée. Il retient sa respiration, contracte la mâchoire. Toujours. Elle semble angoissée, et parle plus aigu qu'à l'accoutumée. « C'est moi, tout va bien, je... C'est mon jour de congé en fait, et... J'en avais marre d'attendre. Mais je te rappelle plus tard si tu veux . »  Pitié, dis-lui que non. Le jeune homme prend une grande inspiration. Il aurait dû s'en douter, qu'elle allait s'inquiéter. Parfois, il se dit que s'il se blessait, et n'était pas en mesure de l'appeler, ou de lui répondre, personne ne saurait la prévenir, la rassurer. Zach n'a pas parlé de Maeve à son père, ni à Jessie. Il aurait dû. Il en a eu l'occasion des milliers de fois. Mais il ne leur a jamais parlé du forum non plus. Et tout réexpliquer serait long. Et un peu honteux aussi. Mais surtout long. « Pardon, je ne voulais pas t'inquiéter. Tout va bien ? Je te dérange ? » Zach essaye de sourire le plus possible. Il sait que le sourire s'entend, et puisqu'elle ne le voit pas, il n'a d'autre moyen pour lui faire savoir qu'il lui sourit, que de le faire entendre. Il est d'un naturel joyeux, Zach. Il ne se force pas vraiment. Puis, avec Maeve au téléphone, il n'a pas besoin de se forcer à sourire. C'est spontané. Le chat, à la chasse d'on ne sait quel insecte, bondit sur la table, et Zach fait un mouvement en arrière, réprimant un sourire. Il se sent un peu pathétique, comme ça, accroché à son téléphone qu'il change d'oreille toutes les trente secondes.
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Maeve Keating
admin + tiana

some info
☼ en ville depuis le : 25/12/2016
☼ messages : 149
☼ pseudo : chuu (cora).
☼ avatar : maia mitchell.
☼ crédits : valtersen. (avatar)
and more
MessageSujet: Re: “We need never be hopeless because we can never be irreperably broken.” Maeve&Zach    Mer 22 Fév - 16:04


i've never met you, but we speak everyday on the phone.
you're not here, but i never feel alone. i know that
you feel the same way. i get so sleepy, chatting every
night so late, 'cause you fit me and i fit you. 'cause
you're my best friend even though we've never met.

Cette voix à l’autre bout du fil provoquait toujours en Maeve des sentiments qu’elle avait crus à tout jamais éteints. Certes, son cœur était toujours fermé à la possibilité d’aimer à nouveau. Pas après le trou béant qu’avait laissé derrière lui Tobias, son ex-petit ami ; c’était trop tôt. Mais Zach était différent. Il n’était pas Tobias. Il était doux, gentil, compréhensif ; il l’écoutait déblatérer pendant des heures sans ouvrir la bouche, si elle en avait besoin. Il était le meilleur ami parfait, un concentré de bonheur. Son concentré de bonheur à elle. Elle le savait peu à l’aise avec les filles, pourtant elle ne l’avait jamais connu timide ou gêné avec elle. Parfois, elle se plaisait à croire qu’elle était différente à ses yeux aussi. Qu’il l’estimait différemment des autres. Mais alors elle craignait qu’il ne la voie pas réellement comme une fille. Pourquoi cela l’affectait-elle ?
Cette voix la bouleversait toujours. « C’est moi, tout va bien, je… C’est mon jour de congé en fait, et… J’en avais marre d’attendre. Mais je te rappelle plus tard si tu veux. » Son cœur se serra et elle s’écria alors rapidement. « Non pas du tout ! J’ai pu quitter mon travail plus tôt, alors ne t’en fais pas. » Elle sourit, oubliant momentanément qu’il ne pouvait pas la voir. Elle n’aurait pas pu le réprimer de toute façon, il la faisait sourire en permanence, parfois par le simple fait d’être là à l’autre bout du fil. « Pardon, je ne voulais pas t’inquiéter. Tout va bien ? Je te dérange ? » Mince. Il avait donc senti son inquiétude ? Elle se mordit machinalement la lèvre, s’en voulant de l’avoir à son tour inquiété par ses craintes infondées, mais s’empressa à nouveau de lui répondre. « Non vraiment, tu ne me déranges pas du tout. » Elle jeta un coup d’œil en coin à son ordinateur fermé qui trônait désormais sur le canapé à côté d’elle. Resserrant l’étreinte de son bras libre autour de ses jambes, elle changea le téléphone d’oreille et sourit. « Je me baladais sur le net, rien de bien spécial. J’ai vu que tu avais changé un peu l’apparence du forum, c’est très joli. » Elle passait encore tous sur le forum qui avait mis Zach sur son chemin. intertwined restait un pseudo connu de la plupart des usagers, car Maeve aimait écouter et rassurer les internautes. Zach avait créé un vrai havre de paix et elle se plaisait dans ce petit coin de paradis virtuel. « Qu’est-ce que tu as fait de beau aujourd’hui ? J’aimerais bien avoir un vrai jour de congé pour changer d’air, mais en ce moment les mariages n’arrêtent pas… » lança-t-elle d’un ton faussement frustré. Elle n’avait certes que peu de temps pour se poser, entre la fin de sa formation, les mariages qu’elle aidait à organiser et son service de traiteur en train de démarrer, mais elle aimait profondément ce qu’elle faisait. Rien ne lui était plus cher que de voir le sourire heureux d’une future mariée face à une cérémonie telle qu’elle l’avait imaginée dans ses rêves les plus fous.


you could never know what it's like. there's a cold lonely light that shines from you. you'll wind up like the wreck you hide behind that mask you use. well look at me, i'm coming back again. don't you know i'm still standing better than i ever did, looking like a true survivor, feeling like a little kid ? i'm still standing after all this time, picking up the pieces of my life without you on my mind. ☆
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

some info
and more
MessageSujet: Re: “We need never be hopeless because we can never be irreperably broken.” Maeve&Zach    

Revenir en haut Aller en bas
 
“We need never be hopeless because we can never be irreperably broken.” Maeve&Zach
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» HOPELESS (Tome 1 et 2) de Colleen Hoover - SAGA
» 5X04 - Hopeless
» Primavera Sound 2010 - 27 au 31 mai
» Future soundscape, la musique de TRC !
» Vos photos de Pégase V2 "Broken Version"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TEARS OF JOY  ::  :: sound of silence :: rps terminés-
Sauter vers: