N'hésitez pas à soutenir le forum ici ou encore . ♡
TEARS OF JOY célèbre sa première année d'existence sur la toile. ♡

Partagez | 
 

 i've just come to talk ♣ ft. damian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Elizabeth Saunders
admin + anna

some info
☆ en ville depuis le : 18/08/2016
☆ messages : 3264
☆ pseudo : raissajoly
☆ avatar : Gemma Arterton
☆ crédits : raissajoly & ceriztoxic
and more
MessageSujet: i've just come to talk ♣ ft. damian   Sam 4 Fév - 20:01

i've just come to talk
Damian&Lizzie

Encore une soirée toute seule à la maison. Rien de plus normal quand on habitait effectivement seule me diriez-vous. Mais honnêtement, je commençais à en avoir assez. Je m’étais permise de louer une maison au lieu d’un appartement, pour être sûre d’être à mon aise, chez moi. Et je n’avais même pas envie d’y rester. En tous cas pas toute seule. Le comble ! Il y a quelques mois à peine, suite à mon divorce, j’étais tellement heureuse de vivre seule, d’endosser le rôle de la belle jeune femme indépendante à l’avenir professionnel prometteur. Eh bien, ce n’était qu’une joie passagère ! Travailler le jour et se retrouver seule devant la télévision avec un verre de vin le soir. Pas une vie ça. Puis, je n’avais jamais été vraiment du genre casanière ; la seule période pendant laquelle il ne me dérangeait pas beaucoup de rester à la maison c’était lors de mon mariage. Retrouver mon mari à la maison alors que nous rentrions tous les soirs du travail me suffisait bien. Mais maintenant je n’avais plus Dorian à mes côtés, nous avions divorcés et je me retrouvais à habiter seule pour la première fois de ma vie. Parce que je vivais encore chez mes parents – et je me demandais bien comment j’avais réussi l’exploit de vivre aussi longtemps sous le même toi que ma mère – avant de me poser avec celui que je devais appeler mon ex-mari dorénavant. Au moins, j’avais appris une chose : je n’étais pas faite pour habiter seule. Cela n’aurait peut-être pas été un problème s’il m’était possible de fréquenter beaucoup plus souvent mes ami(e)s. Sauf que nous avions tous une vie, nous ne pouvions pas forcément traîner ensemble comme nous aurions pu le faire quelques années auparavant…
Je me levai d’un bond du canapé. Pour remédier à ma solitude ce soir une seule solution : sortir. Où ? Telle était la question. Un endroit bondé serait idéal parce que je ne pouvais évidemment pas non plus traîner toute seule la nuit. Pourquoi pas le Mr Smith ? Cette boîte de nuit tant réputée à San Francisco m’avait vu devenir une de ses clientes assez régulières ces derniers temps. L’ambiance était plutôt bonne, l’établissement correct et j’avais noué quelques liens avec un membre du staff là-bas. Damian, barman. Bon… Autant le dire de suite, nous avions couché ensemble. Une fois. Une seule et unique fois. Nous avions mis les choses au clair, les choses s’arrêtaient là et cela nous convenait à tous les deux parfaitement. Mais nous nous parlions toujours. Puis, je le croisais souvent maintenant que je fréquentais plus l’établissement et je devais avouer que je finissais toujours mes soirées à discuter avec lui au final bien qu’il travaillait. J’avais l’impression d’être moins seule comme ça. Allez hop ! C’était décidé, un petit détour par la garde-robe, un peu de maquillage et un taxi. Et je serais là-bas en moins de deux…
Et une heure et demie plus tard – après avoir visité le fin fond de ma garde-robe – , je foulais enfin le sol du Mr Smith, me faufilant entre la foule pour rejoindre le bar. Damian était bien là, quelque peu occupé à ranger son plan de travail. Si bien qu’il ne m’avait pas vu arriver. Tout en ne le quittant pas des yeux, je m’assis sur un des tabourets du bar. « Un cosmopolitan pour la jolie jeune femme au bar s’il-vous-plaît. » criai-je à son intention sur le ton de la plaisanterie. Histoire de faire remarquer ma présence. Lorsqu’il se retournait enfin et posait les yeux sur moi, je lui fis mon plus large sourire. « Et oui, encore moi ! » Il allait probablement me charrier alors j’avais anticipé l’action. « Il y a du monde ce soir. J’espère que je dérangerai pas trop. » lui dis-je tandis que je faisais le tour de la boîte du regard. Parce que même si j’étais bel et bien là, toute bien habillée et pomponnée, je n’étais pas venue pour danser. J’avais juste besoin de parler.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t720-happy-together-lizzie-saun
avatar

Damian Oath-Delweet
membre + petit scarabée

some info
☆ en ville depuis le : 26/11/2016
☆ messages : 72
☆ pseudo : wintershield
☆ avatar : Chris Evans
☆ crédits : avatar : charney
and more

Feuille de personnage
☆ disponibilité rp: ouverte
☆ répertoire
:
☆ to do list
:
MessageSujet: Re: i've just come to talk ♣ ft. damian   Dim 5 Fév - 11:42

i've just come to talk
Damian&Lizzie

Daniel ne répondait à aucun de mes messages depuis sa disparition de l'appartement. J'étais inquièt pour mon meilleur ami, même si je commençais à atteindre le stade d'agacement à son égard. Je détestais qu'il me tienne responsable pour être moi même. Mais comme d'habitude, je ne laissais pas mes sentiments apparaître, pas alors que je devais bosser toute la nuit. Je ne laissais jamais personne entrevoir les faiblesses et c'était un talent que j'avais perfectionné avec les années. L'avantage de mon boulot était que je pouvais noyer ma peine en flirtant avec les jolies clientes avec bonne humeur. Je savais que j'allais finir la soirée comme j'avais fini toutes mes soirées depuis le début de la semaine, accompagné pour éviter de laisser s’appesantir la désertion de mon meilleur ami et le sentiment de solitude qui allait avec. Je n'étais pas stupide et je savais que mon attachement à Daniel n'était pas des plus sains mais je m'en moquais un peu. Il était la seule personne qui me complétait à la perfection, et modérer mon tempérament bien plus souvent qu'à l'occasion. La seule chose que je n'avais pas pu prévoir était que les choses se compliqueraient de la sorte, j'avais tablé sur une amitié pour éviter les complications des relations. Et je m'étais apparemment fait avoir à mon propre jeu.

Mais j'étais au travail maintenant et la seule chose sur laquelle je devais me focaliser c'était mes clientes. Mes clients aussi, après tout c'était eux qui avait tendance à ouvrir le porte feuille pour charmer ses demoiselles. Une technique qui avait fait ses preuves mais que je n'étais pas certain de trouver très progressiste en matière de féminisme. Les femmes de maintenant savaient mieux vous botter le cul que certains le pensaient. J'en étais là de mes contemplations, nettoyant les traces de condensation du bar quand une voix m'interpellait. Je relevais la tête avec un sourire en reconnaissant le son de la voix, un rire plus sincère s'échappant de mes lèvres. Elizabeth. Nous ne nous connaissions pas autant que certains pourraient croire en entendant nos échanges amicaux, même si nous nous étions déjà retrouvé dans le même lit. Mais elle faisait partie définitivement de ce genre de personne qui vous inspirer une certaine tendresse amicale. Parfait, m'amuser à la taquiner me dériderait de mes autres tourments probablement. Je préparais donc son cosmo tout en me rapprochant d'elle.

- Comme ci ma plus grande fan pouvait déranger ? Non ... Tu sais bien que tu as ton siège réservé. Techniquement ce n'était pas vrai mais c'était un jeu qui s'était instauré entre nous depuis que nous avions passés une nuit ensemble. Un flirt innocent et amusant sans conséquences. Je ne croyais pas à l'amour et elle venait de se faire brûler les ailes par ce dernier, nous partagions la même vision sur le fait que rien ne se développerait de ces plaisanteries même si nous avions déjà été physique l'un avec l'autre pour une nuit. C'était réconfortant d'avoir ce genre de personnes en face de moi, surtout quand j'avais le goût de la trahison que mon meilleur ami me tourne le dos parce que j'étais justement le genre de personne qui ne croyait pas à l'amour. D'avoir une personne de son côté détendait un peu la pression entre mes épaules. Je finissais le cocktail et brisait le shaker au dessus d'un verre avant de lui servir, le même sourire charmeur sur les lèvres qu'en temps habituel. - Je te manquais, avoue moi tout, n'est aucune honte ... Tu sais bien que je suis inoubliable et que je ne t'en veux nullement de vouloir avoir une deuxième nuit avec moi. Le ton était léger parce que si je l'embêtais avec cela, ce n'était pas vraiment le cas. C'était juste mon mode de fonctionnement.  
Made by Neon Demon



“La vie n’est pas un sport qu’on se contente de regarder. Gagner, perdre, ou faire match nul, la partie est en cours, qu’on le veuille ou non. Alors allez-y, discutez avec l’arbitre, changez les règles, trichez un peu. Faites une pause et soignez vos plaies. Mais jouez. Jouez ! Jouez le jeu. Jouez vite. Jouez librement. Jouez comme si il n’y avait pas de lendemain. D’accord, l’important n’est pas de gagner ou de perdre, l’important c’est la manière de jouer. Vous ne croyez pas , ” (c)LUCKYRED.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Elizabeth Saunders
admin + anna

some info
☆ en ville depuis le : 18/08/2016
☆ messages : 3264
☆ pseudo : raissajoly
☆ avatar : Gemma Arterton
☆ crédits : raissajoly & ceriztoxic
and more
MessageSujet: Re: i've just come to talk ♣ ft. damian   Dim 12 Fév - 16:47

i've just come to talk
Damian&Lizzie

Peu importe quand je songeais à cette récente habitude qu’était la mienne de squatter chaque week-end la boîte de nuit, je ne pouvais m’empêcher de songer tout autant à ma mère. Quelle plaie ! Depuis ma tendre enfance, j’étais accoutumée à essuyer toutes les critiques possibles et inimaginables de sa part ; il fallait croire que je ne pouvais m’en passer du coup. Car même lorsque ma très chère mère n’était point présente, je me surprenais toujours à essayer d’imaginer lesquelles elle me ferait si jamais elle était là. Dans ce cas-là, elle me reprocherait certainement pour la énième d’avoir divorcé. Il s’agissait là après tout de son reproche favori du moment. Depuis la signature des papiers au moins de juin de l’année passée, elle se donnait à cœur joie de faire de mon divorce la raison de tous mes soi-disant mauvais agissements – fréquenter autant Mr Smith’s en ferait sûrement partie pour elle – avant de m’accuser encore et toujours d’être à 100 % fautive dans l’échec de mon mariage, sans jamais avoir essayé de comprendre mon point de vue. Elle déplorait tellement la perte de son fabuleux gendre. Que je n’avais jamais mérité selon ses dires : son indigne fille ne méritait point un homme aussi parfait que mon mari. Ex-mari aujourd’hui. Encore aujourd’hui, je ne cessais de repenser aux paroles de ma mère et je lui donnais complètement raison – cela n’arrivait pas souvent ! – sur un seul et unique point : Dorian était l’homme parfait. Maintenant que j’y pensais, j’avais eu beaucoup de chance d’avoir eu un homme tel que lui à mes côtés. Sauf que j’avais du me rendre à l’évidence : je n’étais pas la femme qu’il lui fallait, celle avec qui il fonderait une famille comme il l’avait tant souhaité. C’était fou comment j’y pensais de lus en plus souvent ces derniers temps d’ailleurs. Sans doute notre dernière rencontre à la patinoire, un lieu qui avait tant de significations pour notre ancien couple, avant les fêtes n’avait-elle pas aidé. Depuis lors, des souvenirs heureux de nous deux me revenaient en mémoire de temps à autres. Ces souvenirs me faisaient réaliser à quel point ma vie était devenue misérable que j’habitais seule : la solitude pesait bien lourd. Et la solitude n’était point un état que j’expérimentais souvent. J’étais plutôt pleine de vie, très sociable et je ne tenais pas en place, je sortais plutôt souvent (sauf quand vraiment le boulot ne le permettait pas). Alors oui. Ma mère me reprocherait sans aucun doute de beaucoup trop fréquenter les boîtes de nuits. Et alors ? C’était étrangement la seule chose qui me permettait d’avoir pied, la seule chose à laquelle je m’accrochais pour ne pas déprimer à la maison, seule. D’autant plus que j’y avais trouvé la compagnie que j’avais besoin – je dirais ça à mes parents et il le comprendrait sûrement de travers, en même temps ils n’auraient pas complètement tort – en Damian. Il faisait bon de discuter avec quelqu’un d’extérieur à tout ce qu’était ma vie jusque maintenant. Je supposais que c’était réciproque, que Damian aimait à discuter avec moi je voulais dire. En tous cas, c’était ce que son discours laissait à croire. « Haha ! Sympa de me le faire croire. » lui lançai-je tout en rigolant après qu’il m’ait dit soi-disant me réserver un siège. Mais autant prétendre qu’il s’agissait de la vérité et s’asseoir. Je l’observai alors préparer mon cosmo et ce fut avec un grand sourire que je saisis mon verre pendant qu’il continuait à dire des bêtises. Je fronçai le nez tout en secouant la tête pour nier ses dires. « Je crois que tu te surestimes. » Je lui accordais qu’on s’était plutôt bien amusés et que c’était bien le seul homme qui avait réussi à me mettre dans son lit depuis que j’étais bel et bien divorcée mais ça n’allait pas plus loin que ça. Je pris alors une première gorgée de ma boisson, tout en lui jetant un regard malicieux. « Mais t’aimerais tellement y croire que c’est peut-être toi qui souhaiterait qu’on remette ça. Tu sais ce qu’on dit : c’est celui qui dit qui est.  » Petit clin d’œil coquin.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t720-happy-together-lizzie-saun
avatar

Damian Oath-Delweet
membre + petit scarabée

some info
☆ en ville depuis le : 26/11/2016
☆ messages : 72
☆ pseudo : wintershield
☆ avatar : Chris Evans
☆ crédits : avatar : charney
and more

Feuille de personnage
☆ disponibilité rp: ouverte
☆ répertoire
:
☆ to do list
:
MessageSujet: Re: i've just come to talk ♣ ft. damian   Dim 19 Fév - 14:42

i've just come to talk
Damian&Lizzie

J'aurais pu presque me vexé alors qu'elle soulignait avec malice que je me surestimais sur mes prouesses sexuelles. Mais j'étais loin d'être le type lambda de base qui se sentait pris à parti si on remettait en cause ses compétences. Je savais ce que je valais et pour tout dire, je n'étais pas vraiment à la recherche de réconforts à ce niveau là. Evidemment, cela ne restait qu'une cohésion physique de base, rien de bien compliqué. Et je laissais mon esprit s'égarer un moment sur si les choses étaient différentes quand il y avait des sentiments dans l'histoire, mais je secouais bien vite mes pensées pour ne pas me laisser empêtrer dans une confusion qui ne me quittait que si peu depuis ma non dispute avec Daniel. Je préférais m'abstenir de m'interroger avec trop de profondeur car j'avais un peu peur de ce que je pourrais y trouver et si il y avait une chose que je détestais plus que tout au monde s'était m'exposer à la vue de quiconque. Je lui adressais donc un sourire amusé alors qu'elle poursuivait en renversant les rôles, et je ne pouvais pas lui en vouloir de se défendre avec les armes que j'utilisais contre elle, vraiment. C'était léger, sans profondeur et c'était un terrain que je maîtrisais à la perfection.

- Damn, tu m'as percé à jour, j'avoue tout ... Je posais une main dramatique sur mon torse, avant de laisser un rire plus franc sortir de mes lèvres, ne résistant pas à la vague d'humeur décontracté que je paradais malgré mes tourments intérieurs. - Mais tu le sais, j'enfreins jamais mes propres règles, et je ne peux m'autoriser à t'implorer de m'accorder une deuxième chance de te prouver combien je suis doué dans le domaine. Car si il y avait une règle que je me faisais fort de respecter auprès de mes conquêtes, c'était bien celle là. Non, pas parce que personne n'aurait valu un deuxième tour, j'avais eu des expériences plutôt agréables avec certaines d'entre elles, et Elizabeth en faisait partie mais parce que je savais que les choses pourraient devenir brouillons si il y avait une répétition quelconque. Et j'avais suffisamment à échapper à mes propres angoisses de l'engagement pour ne pas avoir à fuir outre mesure ses derniers en les inculquant à quelqu'un par erreur. Et mon cerveau ne pouvait que de nouveau se diriger vers Daniel à l'évocation. Sauf que pour Danny, c'était encore une paire de manches bien différentes. Je laissais un soupir plus sincère franchir mes lèvres avant de jeter un coup d'oeil à la demoiselle.

- J'aurais toujours le regret de ne pas avoir donné un souvenir impérissable ... repris je avec la même attitude joueuse qu'elle, accompagné de mon sourire le plus charmeur et un délicieux clin d'oeil à son encontre. Mais mes yeux fixaient sur elle n'était pas rempli de pensées sous la ceinture. J'avais la stupide sensation depuis cette semaine d'avoir le besoin de noyer mon amertume dans la chaleur de bras de demoiselles toute plus accueillantes les unes que les autres, mais mon esprit n'y était jamais et au final, je me retrouvais avec cette même sensation de vide perpétuel. Un besoin rongeant mon esprit sans s'exprimer assez clairement pour que je puisses le satisfaire. - Alors dis moi si ce n'est pas mes charmes indéniables qui t'ont conduite ici, seule, ce soir, qu'elle est la raison de ta présence ? Envie de commencer pour de vrai ta vie de célibataire ? Un petit mouvement de tête dans sa direction, indiquant une oreille attentive si elle en avait besoin, mais ne la forçant pas à s'exprimer si ce n'était pas le cas. J'étais le premier à savoir que des fois, nous n'avions pas besoin de parler, juste de nous changer les idées. Mais j'avais pour moi dans toute mon insouciance apparente d'être une oreille attentive si la situation l'exigeait. J'avais des conceptions peut être différentes de certaines personnes mais ce n'était pas pour autant que je l'ai dévalorisé. Et une pointe aigri de colère remontant contre mon échine à cette pensée.   
Made by Neon Demon



“La vie n’est pas un sport qu’on se contente de regarder. Gagner, perdre, ou faire match nul, la partie est en cours, qu’on le veuille ou non. Alors allez-y, discutez avec l’arbitre, changez les règles, trichez un peu. Faites une pause et soignez vos plaies. Mais jouez. Jouez ! Jouez le jeu. Jouez vite. Jouez librement. Jouez comme si il n’y avait pas de lendemain. D’accord, l’important n’est pas de gagner ou de perdre, l’important c’est la manière de jouer. Vous ne croyez pas , ” (c)LUCKYRED.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Elizabeth Saunders
admin + anna

some info
☆ en ville depuis le : 18/08/2016
☆ messages : 3264
☆ pseudo : raissajoly
☆ avatar : Gemma Arterton
☆ crédits : raissajoly & ceriztoxic
and more
MessageSujet: Re: i've just come to talk ♣ ft. damian   Ven 24 Fév - 15:39

i've just come to talk
Damian&Lizzie

Un large sourire amusée se dessina sur mon visage tandis que j’observais le petit numéro dramatique de Damian, visiblement très à fond dans notre petit jeu. J’avais su que je pouvais parfaitement compter sur lui pour égayer un peu ma soirée jusqu’alors si monotone. Mon rire finit alors par faire écho au sien, me demandant combien de temps encore il maintiendrait toute cette comédie. En tous cas, il ne lâcha pas l’affaire dans l’immédiat, déplorant faussement l’impossibilité de se faire accorder une deuxième chance selon ses propres règles. « Quel dommage... Moi qui aurais été prête à te l’accorder.  » déplorai-je à mon tour, affichant une moue boudeuse. Ou du moins essayant puisque j’arrivais à peine à me débarrasser de mon sourire amusée. A vrai dire, depuis ce fameux soir où nous avions couché ensemble, il ne m’était plus jamais passé à l’esprit de réitérer l’expérience. En fait, je considérais cette fois-là comme un moment de faiblesse ; cela faisait un petit moment que je n’avais pas été… seule aussi longtemps. C’était bien pour ça que ces règles dont Damian parlait ne m’avait jamais dérangé outre mesure, elles me convenaient même parfaitement bien. Puis cette petite aventure avait au moins le mérite de m’avoir permis de rencontrer un nouvel ami, je dirais. Pas que je pouvais affirmer que nous l’étions déjà, mais il me semblait bien que c’était plutôt en bonne voie. En tous cas, il existait déjà une évidente complicité.
« Pauvre chou. Si ça peut te rassurer, tu restes dans mon top 5. » finis-je par lui déclarer, toujours aussi joueuse. En fait, ce n’était que pure conneries : je n’avais jamais jugé mes partenaires de sexe selon leur performance. Mais ce serait une idée tiens. Cela devrait être amusant à faire.  Et il serait probablement dans mon top 5 quand je prenais le temps d’y réfléchir. Et mon ex-mari serait pas mal classé non plus…  Enfin bref… Je chassai toutes pensées concernant les prouesses sexuelles dans une nouvelle gorgée de Cosmo. J’ignorais que je pouvais encore avoir de telles pensées à son sujet et il valait mieux arrêter ça maintenant.
Ce fut au final Damian qui me sauva de mes propres pensées, m’interrogeant sur la raison de ma venue. Qui n’était véritablement pas ses « charmes indéniables » comme il les nommait. Un « Pfeuh  » plein de dégoût et d’agacement s’échappa de mes lèvres à l’évocation de ma vie de célibataire. Cela faisait quoi ? Huit mois que j’étais divorcée. Cela faisait donc tout autant de temps que je l’avais commencé cette nouvelle vie de célibataire. Pas un grand succès jusqu’ici. Sauf lorsqu’il s’agissait de me combler de ridicule : pour ça j’étais douée. « Ma vie de célibataire, je l’ai commencé, le problème n’est pas là. » Sinon nous n’aurions jamais eu l’occasion de partager le même lit auparavant en plus. « Le problème c’était que j’étais chez moi, seule, et que j’avais personne à qui parler.» J’aurais pu tout aussi bien dire que le célibat ne me réussissait plus comme il avait été le cas à l’époque précédent ma rencontre avec celui qui était maintenant mon ex-mari (évidemment, ça je ne le savais pas à l’époque, c’était à peine si j’avais pensé à me marier un jour en fait). Un léger sourire aux lèvres, je fis un signe de tête  en direction de la foule qui s’amusait derrière moi. « Bon j’avoue une boîte de nuit c’est pas l’idéal pour discuter mais je me suis dit qu’à une heure pareille, tu serais le seul avec qui je pourrais ma taper le discute sans trop te déranger à une heure pareille.  » Je détestait admettre que je me sentais seule et surtout afficher la moindre faiblesse mais c’était dit. « Je peux t’aider à séduire une autre demoiselle aussi jolie que moi. Mais soyons honnête, je suis la plus belle.  » repris-je sur le ton de la plaisanterie. Je n’étais pas du genre morose mais enthousiaste. Et quoi de mieux qu’un peu d’humour pour mettre de bonne humeur.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t720-happy-together-lizzie-saun
avatar

Damian Oath-Delweet
membre + petit scarabée

some info
☆ en ville depuis le : 26/11/2016
☆ messages : 72
☆ pseudo : wintershield
☆ avatar : Chris Evans
☆ crédits : avatar : charney
and more

Feuille de personnage
☆ disponibilité rp: ouverte
☆ répertoire
:
☆ to do list
:
MessageSujet: Re: i've just come to talk ♣ ft. damian   Dim 5 Mar - 14:41

i've just come to talk
Damian&Lizzie

Un sourire en coin alors que je la taquinais et qu'elle répondait avec cette pointe d'acidité. Il était vrai que le célibat avait toujours été le seul mode de vie que je connaissais, alors je n'étais pas certain de comment cela se passait pour les gens qui avaient vécus aussi longtemps qu'elle en couple. Est-ce qu'on éprouvait des regrets ? Je soupirais, agacé contre moi même et surtout une certaine personne dont l'attitude faisait que ma relative insouciance habituelle était troublé par des questions idiotes. Le célibat était la meilleure chose au monde, et elle devrait le savourer avec un plus grand sourire, non ? Je détournais légèrement le regard avant qu'elle ne reprenne la parole pour s'adresser à moi.

L'expression sur mon visage plus sincère alors qu'elle me disait avoir choisi volontairement ma compagnie, non pas avec le but secret de me mettre dans son lit mais peut être parce que j'étais suffisamment distrayant et un pote plutôt agréable au final. Prends ca dans tes dents, monsieur Houdini, avec ton spectaculaire numéro de disparition. Et je devais admettre que cela me faisait un peu plaisir d'avoir aussi quelqu'un pour discuter de mon côté. J'avais peu de vrais amis, beaucoup plus de connaissances qu'autre chose. Je me rendais compte que même dans mes amitiés, j'étais plutôt superficiel, je ne m'engageais nullement. Oh, évidemment il y avait quelques exceptions mais j'avais souvent tendance à tenir les gens à distance. Nous n'étions pas encore ce que nous pouvions qualifier d'amis mais peut être ... peut être qu'elle pourrait faire partir des rares personnes que je laissais m'approcher pour de vrai. Et puis, je ne pouvais pas l'admettre à la jeune femme, mais je me sentais bien seul ses derniers jours, mes conquêtes n'aidant pas vraiment à combler ce manque dans ma vie. Evidemment, je n'arrangeais rien en évitant Martin, mon autre colocataire mais je n'avais pas vraiment envie de devoir lui rendre des comptes sur la disparition de Daniel. Ils nous savaient inséparables comme les doigts d'une main en temps général, il attendait surement de moi une explication sur sa disparition ses derniers jours. Le problème n'était pas que je n'avais pas la réponse, je n'avais juste pas envie de la donner. Je secouais la tête légèrement, chassant la pensée et acceptant avec plaisir, les tentatives de la jeune femme pour rendre l'atmosphère plus détendu. Ce n'était pas comme ci, je faisais de mon mieux pour mener un mode de vie résolument léger et désinvolte.

- Aucun doute, là dessus, milady, tu es définitivement la plus jolie fille présente ce soir ... Dis je en m'inclinant légèrement dans sa direction, mimant avec bien trop de bouffonnerie un gentleman du temps passé. Ce que nous savions tous les deux que je n'étais pas. Je laissais sa proposition faire le tour de mon cerveau, même si je savais que finir la soirée avec une parfaite inconnue ferait taire un court moment cette solitude pernicieuse. Je regardais les alentours avant de poser mon regard sur une jolie rousse qui se tenait au bar avec quelques amies. - Mais si tu veux m'aider, je serais pas contre obtenir le numéro de la version adulte de Sansa à notre gauche ... mais laissons lui, le temps de profiter un peu de sa soirée avant qu'elle ne soit réduite à un amas d'hormones à ma vue. Un petit sourire en coin, j'aimais me vanter sans sérieux même si nous savions tous les deux que ce n'était que pour le jeu. Je scrutais les alentours de nouveau avant de lui dire, avec nonchalance. - Je pourrais te rendre la pareille, tu sais ... Je suis un partisan de l'égalité, une femme peut s'amuser autant qu'un homme alors si tu vois un mec qui te plait, je peux t'aider à jouer les copilotes ... Je dois dire que je sais ce qui fait réagir les hommes et ... on est très facilement manipulable.
 
Made by Neon Demon



“La vie n’est pas un sport qu’on se contente de regarder. Gagner, perdre, ou faire match nul, la partie est en cours, qu’on le veuille ou non. Alors allez-y, discutez avec l’arbitre, changez les règles, trichez un peu. Faites une pause et soignez vos plaies. Mais jouez. Jouez ! Jouez le jeu. Jouez vite. Jouez librement. Jouez comme si il n’y avait pas de lendemain. D’accord, l’important n’est pas de gagner ou de perdre, l’important c’est la manière de jouer. Vous ne croyez pas , ” (c)LUCKYRED.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Elizabeth Saunders
admin + anna

some info
☆ en ville depuis le : 18/08/2016
☆ messages : 3264
☆ pseudo : raissajoly
☆ avatar : Gemma Arterton
☆ crédits : raissajoly & ceriztoxic
and more
MessageSujet: Re: i've just come to talk ♣ ft. damian   Dim 12 Mar - 16:32

i've just come to talk
Damian&Lizzie

Il était si facile de dissimuler son mal-être intérieur derrière quelques petites touches d’humour, ici et là, ou encire derrière une apparente mais fausse jovialité. A vrai dire, je ne savais pas beaucoup comment agir autrement puisqu’il s’agissait habituellement de mon attitude – excepté lorsque Landon réussissait par sa présence et même sa non-présence à me mettre dans une humeur massacrante. Enfin… Pourquoi se soucier de mon irritabilité quand clairement c’était principalement un sentiment de solitude, de vide… qui m’accaparait dernièrement. La cerise sur le gâteau ? (Ou plutôt la goutte de trop…) Mes pensées ne cessaient de revenir toujours vers mon ex-mari… Lui qui était si parfait… Puis notre mariage qui tombait à l’eau. Juste pour un petit – pas si petit que ça en fait… – désaccord ! Mais mon mal-être ne pouvait venir de là… Si ? J’étais persuadée que non pour ma part en tous cas. Comment penser à Dorian pouvait me rendre malheureuse quand, suite au divorce, j’avais montré un certain enthousiasme d’être libérée de mes vœux, de redevenir célibataire. Le célibat m’avait plutôt bien réussi à l’époque. (Mais plus tant que ça maintenant apparemment il était vrai…) Bref. Impossible qu’il existe un quelconque rapport. Ce ne pouvait être qu’une putain de coïncidence. Il était normal que je pense à lui suite à notre rencontre encoure plutôt récente. Sans compter que ce mois de février 2017 aurait célébré os cinq de mariage si nous n’avions pas divorcé en juin dernier. J’arriverais un jour à tirer un trait définitif sur ce mariage raté, un mariage qui avait rythmé quatre années de ma vie. J’y arriverais à ne plus y penser autant ! Eventuellement…
Le résultat de tout ça : je devais dorénavant combler la solitude qui était issu de l’absence d’un mari aimant – et aimé – dans ma vie. Et non. Je n’avais trouvé meilleur moyen que de squatter une boîte de nuit. Bon. Après tout, c’était surtout pour discuter avec Damian. Damian qui était présentement l’homme – et plus globalement la personne – de la situation : un bon pote avec des affinités certaines et avec qui il était agréable de converser. Et qui répondait plutôt bien à mon "humour". En se montrant tout aussi d’humeur à plaisanter.
En parlant de plaisanter… Je fis un semblant de révérence – plus un mouvement de tête rappelant une révérence vous voyez vu que j’étais assise –, tout sourire en réponse à son compliment si joliment accompagné d’un « milady ». Ce fut ensuite une moue d’approbation que j’affichais lorsque je jetais un rapide coup d’œil à Sansa – un nom de code parfaitement bien trouvé qui lui collera à la peau toute la soirée pour ma part – qui était en effet pas si mal. Damian disait qu’elle serait très bientpot « un amas d’hormones à sa vue » mais à mon avis… « Je crois que c’est trop tard. Mon p’tit doigt me dit que ces demoiselles parlent déjà de toi. Rien qu’à voir comment elles sont en train de glousser en regardant de temps en temps par ici. » C’était là la conclusion de ma brève observation de Sansa et ses copines. Après tout, je reconnaissais aisément ce genre de situation. Avec Lexie, je n’étais pas bien moins différente à une époque à la vue d’un beau mâle. Et à vrai dire, je n’étais à l’heure actuelle toujours pas si différente de ces jeunes filles. Disons que je m’étais calmée parce que j’étais casée. Et maintenant, j’avais vraiment beaucoup de mal à trouver quelqu’un qui pouvait me plaire même pour une aventure d’un soir – Damian étant la seule exception. Il fallait donc me comprendre que je n’étais pas très convaincue lorsqu’il me proposait de m’aider à mon tour. « Huuuuuuuuuum… » fis-je mine de réfléchir tout en faisant un rapide tour de la boîte du regard. « Si t’arrives à repérer un Jon Snow dans la bande de tocards présents ce soir pourquoi pas. Ou un Jaime Lannister. » répondis-je en rigolant, avant d’ajouter rapidement. « Sans l’histoire d’inceste si possible. Ça donne encore moins envie dans ces cas-là. » Je restais dans le thème de la discussion, continuant les références à la célèbre série de romans présentement adaptés à la télévision. Je repris ensuite mon sérieux – ça n’arrivait pas souvent ça tiens… « Enfin… J’suis pas d’humeur à charmer qui que ce soit ce soir de toute façon. » Je m’amuserais un peu ce soir et puis quoi ? Demain ce serait fini et je me retrouverai encore seule : aucun intérêt donc. « Mais je dirais à Sansa avec grand plaisir que si elle souhaite rencontrer le gentleman en toi, il faudra au moins avoir couché avec toi. Et qu’il s’agit là d’une expérience très intéressante à vivre. » Un éclair de malice traversa mon regard tandis que je reprenais une gorgée de mon cocktail.
Made by Neon Demon


Something has changed within me
When I was young, I never needed anyone and makin' love was just for fun. Those days are gone.
Livin' alone,I think of all the friends I've known. But when I dial the telephone, nobody's home.
(All By Myself ~ Eric Carmen)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tearsofjoy.forumactif.com/t720-happy-together-lizzie-saun

Contenu sponsorisé

some info
and more
MessageSujet: Re: i've just come to talk ♣ ft. damian   

Revenir en haut Aller en bas
 
i've just come to talk ♣ ft. damian
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hugh Laurie – Let Them Talk
» [SOFT] WALKIE TALKIE – PUSH TO TALK Version 1.4.5[Gratuit/Payant]
» VOIP Neuf Talk
» USA : Les SNSD chantent « The Boys » dans deux talk shows
» Week End El Recodo Tango - Damian Rosenthal & Céline Ruiz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TEARS OF JOY  ::  :: east san francisco :: mr. smith's-
Sauter vers: